Accenture

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Accenture

Description de l'image  Accenture.svg.
Création 2001
Slogan High performance. Delivered
Siège social Drapeau d'Irlande 1 Grand Canal Square
Dublin (Irlande)
Direction Pierre Nanterme (Chairman and Chief Executive Officer)
David Rowland (Chief Financial Officer)
Activité Entreprise de Conseil
Effectif 289 000 (avril 2014)[1]
Site web Accenture
Capitalisation 54,3 Mds $ (mars 2012)
Chiffre d’affaires en augmentation 28.6 Mds $ (31 août 2013)[1]
Résultat net en augmentation 2,82 Mds $ (2012)

Accenture est une entreprise internationale de conseil dirigée par un Français, Pierre Nanterme. Son siège est, depuis le 1er septembre 2009, situé à Dublin, en Irlande[2].

Accenture est considéré comme la plus grande entreprise de conseil dans le monde[3], appartenant à la liste Fortune Global 500 des 500 premières entreprises mondiales[4], avec environ 289 000 employés intervenant dans plus de 120 pays[1]. Les consultants d'Accenture opèrent dans de nombreux domaines :

  • conseil en stratégie ;
  • conseil en organisation ;
  • développement et mise en œuvre de systèmes d'information ;
  • externalisation.

Les clients d'Accenture représentent 89 des 100 plus grandes entreprises mondiales et plus des trois quarts des entreprises du Fortune Global 500[5].

Historique[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Accenture est issu du département conseil d'Arthur Andersen, que les Américains Arthur Andersen et Clarence DeLany ont créé en 1913 sous le nom Andersen, DeLany & Co.

Séparation d'Arthur Andersen[modifier | modifier le code]

En 1989, ce département conseil se sépare d'Arthur Andersen (AA) et se renomme Andersen Consulting (AC). Arthur Andersen et Andersen Consulting sont alors des regroupements d'entités locales indépendantes, détenues chacune par leurs associés et les autres entités locales dans le monde. Les entités locales signent un accord contractuel avec une structure de regroupement mondiale, Andersen Worldwide Société Coopérative (AWSC), sous juridiction suisse.

En 2000, le chiffre d'affaires d'Andersen Consulting dépasse les 9,5 milliards de dollars, avec plus de 75 000 employés dans 47 pays[6], alors que le chiffre d'affaires d'Arthur Andersen est de 9,3 milliards de dollars avec 85 000 employés dans le monde en 2001.

Pendant les années 1990, des tensions croissantes apparaissent entre Andersen Consulting et Arthur Andersen. Andersen Consulting souhaite revoir son obligation de reverser chaque année 15 % de ses bénéfices à Arthur Andersen (une condition de l'accord de séparation de 1989 établit que l'entité la plus profitable - AA ou AC - doit reverser à l'autre cette somme), alors que dans la même période Arthur Andersen entre en compétition avec Andersen Consulting par la création d'un nouveau département dédié au conseil en management, appelé Arthur Andersen Business Consulting. Ce désaccord atteint son paroxysme en 1998 lorsqu'Andersen Consulting dénonce son accord avec AWSC et Arthur Andersen. Andersen Consulting place les 15 % des bénéfices de cette année et des années futures sur un compte bloqué et dépose une plainte pour rupture de contrat.

Le 7 août 2000, par un arbitrage de la Chambre de commerce internationale, Andersen Consulting obtient la dénonciation de tous ses liens contractuels avec AWSC et Arthur Andersen. En contrepartie, Andersen Consulting paie à Arthur Andersen la somme détenue sur le compte bloqué (1,2 milliard de dollars), et doit changer son nom, ce que aboutit à la nouvelle identité Accenture.

Peut-être révélateur sur l'entité « gagnante » suite à cet scission, quatre heures après que l'arbitre a rendu sa décision, Jim Wadia, Chief executive officer d'Arthur Andersen, a soudainement démissionné. Les analystes du secteur et les professeurs d'écoles de commerce aiment à présenter cet évènement comme une complète victoire pour Andersen Consulting[7]. Jim Wadia fournira plusieurs années après des explications sur sa démission, lors d'une analyse de cas sur cette scission au sein de la Harvard Business School. Il indiquera que le comité exécutif d'Arthur Andersen avait voté une résolution stipulant qu'il devait démissionner s'il ne parvenait pas à obtenir un dédommagement minimum de 4 milliards de dollars (que ce soit à travers une négociation ou une décision d'arbitrage) pour la séparation de l'entité de conseil, d'où sa démission rapide une fois l'arbitrage annoncé.

Les avis divergent sur les raisons de cette séparation - les dirigeants de chaque partie ont cité la cupidité et l'arrogance de l'autre partie, et la direction d'Andersen Consulting a mis en avant la rupture de contrat que constituait la création par Arthur Andersen d'un deuxième groupe de consultants, AABC (Arthur Andersen Business Consulting), rivalisant directement avec Andersen Consulting sur le marché.

Accenture se félicitera plus tard de cette scission, qui lui permettra de ne pas être atteint lorsque Arthur Andersen sera impliqué dans le scandale Enron, puis forcé à la dissolution en 2002. Beaucoup d'entités AABC seront alors rachetées par d'autres sociétés d'experts-conseils, plus particulièrement Hitachi Consulting et KPMG Consulting (renommé depuis BearingPoint).

Création d'Accenture[modifier | modifier le code]

Le 1er janvier 2001, Andersen Consulting devient officiellement Accenture (contraction de Accent on the future) et lance sa nouvelle marque à grand renfort de publicité.

Même si une étude marketing est lancée pour trouver le nouveau nom de la société, le nom "Accenture" est proposé par un employé danois du bureau d'Oslo (Norvège), nommé Kim Petersen, à la suite d'un concours interne. Le concours lancé par Accenture avait pour objectif de trouver un nom qui représente la volonté d'être le leader mondial du conseil et de la haute performance, et qui ne choque pas dans les pays où le cabinet de conseil opère.

Introduction en bourse[modifier | modifier le code]

Bannière Accenture sur l'immeuble du New York Stock Exchange (NYSE) pour son introduction en bourse le 19 juillet 2001.

Le 19 juillet 2001, l'introduction en Bourse d'Accenture est effectuée au prix de 14,50 dollars par action au New York Stock Exchange (NYSE). Goldman Sachs et Morgan Stanley dirigent cette opération. L'action Accenture côte en fin de journée 15,17 dollars, avec un maximum journalier à 15,25 dollars. Le premier jour de l'introduction en bourse, Accenture a levé près de 1,7 milliard de dollars[8].

Depuis le 1er janvier 2011, le CEO d'Accenture est Pierre Nanterme, diplômé de l'ESSEC, ancien responsable d'Accenture en France. Il est le premier français à diriger Accenture au niveau mondial.

En janvier 2014, Accenture acquiert l'entreprise de services dématérialisé ClientHouse pour un montant inconnu[9].

Organisation[modifier | modifier le code]

Le cabinet Accenture a une organisation matricielle, divisée en secteurs d'activité client ("Operating groups") et domaines d'intervention ("Growth Platforms").

Secteurs d'activité[modifier | modifier le code]

Domaines d'interventions[modifier | modifier le code]

  • Conseil en stratégie et organisation
    • Stratégie
    • Achats et logistique (supply chain)
    • Gestion de la relation client
    • Finance et pilotage de la performance
    • Gestion des Risques
    • Organisation et Gestion des Talents
    • Efficience opérationnelle et performance des processus
    • Accenture Marketing Services
  • Conseil en technologie et solutions métiers
    • Conseil en technologies
    • Recherche et innovation
    • Intégration de systèmes
    • Information management services
    • Architectures orientées services
    • Solutions Microsoft
  • Externalisation
    • Externalisation d'applications informatiques
    • Externalisation de fonctions
    • Externalisation de l'infrastructure technologique
    • Externalisation combinée
    • Centres de services à l'étranger

Gouvernance[modifier | modifier le code]

Siège d'Accenture-France, 118-120 Avenue de France dans le 13e arr. de Paris

Monde[modifier | modifier le code]

Chief executive officers :

  • Joe Forehand (1999 - 2004)
  • William D. Green (2004 - 2010)
  • Pierre Nanterme (2011 - ...)[10]

France[modifier | modifier le code]

Présidents :

  • Benoît Genuini (1995 - 2005[11]), cofondateur avec Martin Hirsch de l'Agence nouvelle des solidarités actives, médiateur de Pôle emploi (2009 - 2010)[11].
  • Pierre Nanterme (2005 - 2007), président de la Commission Economique du Medef, responsable du secteur des services financiers mondiaux d'Accenture (2007 - 2011)[10].
  • Christian Nibourel (2007 - aujourd'hui), président du Groupement des Professions de Services (GPS), président du conseil d’administration de l’INSA de Lyon, président du Collège des SSII, de Syntec numérique et Trésorier de Passeport Avenir.

Entités françaises[modifier | modifier le code]

Les principales entités d'Accenture en France sont :

  • Accenture : conseil en management, technologies et externalisation
  • Accenture Technology Solutions (ATS) : créée en 2003, dédiée aux métiers du service informatique (Paris - Châtillon, Nantes, Toulouse, Lyon ).
  • Accenture Insurance Services (AIS) : créée en 1999, dédiée aux métiers de l’assurance-vie.
  • AVANADE : créée en 2000 (joint-venture avec Microsoft), dédiée au conseil aux entreprises, exclusivement sur les produits Microsoft
  • Accenture Post-Trade Processing : créée en 2013, dédiée au traitement post-marché titres à destination des banques
  • Fjord : spécialisée dans la création de contenus, d'expériences et de services numériques
  • Digiplug : spécialisée dans les applications multimédias et télécommunications
  • Fondation d'Entreprise Accenture : l'objectif est de contribuer au-delà des murs d'Accenture à l'employabilité et au progrès économique des communautés de l'écosystême qui entoure Accenture

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Values. Driven. Leadership. The History of Accenture, First Editions, 2005.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]