Lublin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lublin
Blason de Lublin
Héraldique
Drapeau de Lublin
Drapeau
Lublin
Lublin
Administration
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Région Lublin
Powiat Ville-powiat
Maire Krzysztof Żuk
Code postal 20-001 à 20-999
Indicatif téléphonique international +(48)
Indicatif téléphonique local 81
Immatriculation LU
Démographie
Population 351 345 hab. (2008)
Densité 2 382 hab./km2
Population de l'agglomération 640 000 hab.
Géographie
Coordonnées 51° 14′ 00″ N 22° 34′ 00″ E / 51.233333, 22.566667 ()51° 14′ 00″ Nord 22° 34′ 00″ Est / 51.233333, 22.566667 ()  
Altitude Min. 168 m – Max. 228 m
Superficie 14 750 ha = 147,5 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte administrative de Pologne
City locator 14.svg
Lublin

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte topographique de Pologne
City locator 14.svg
Lublin
Liens
Site web http://www.lublin.eu

Lublin (prononciation : ['lou-bline]) est une ville de Pologne, chef-lieu de la voïvodie de Lublin. Elle forme elle-même un powiat et est aussi le chef-lieu du powiat de Lublin dont elle ne fait pas partie. Elle comptait 347 678 habitants en 2011, ce qui faisait d'elle la neuvième ville de Pologne et la plus importante de Pologne orientale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lublin

Même si Lublin n'est devenue officiellement une ville qu'en 1317, elle était déjà mentionnée au VIe siècle comme un centre de commerce. En 1569, c'est à Lublin qu'a été signée l'Union polono-lituanienne. Par la suite la ville a connu un développement rapide. Lors du troisième partage de la Pologne en 1795, Lublin s'est trouvée sous l'occupation autrichienne, puis passa aux mains de la Russie de 1817 à 1918, date à laquelle la Pologne regagna son indépendance.

Partiellement détruite par l'armée allemande en 1939, elle abrita le quartier général de l'Aktion Reinhard en 1942-1943 dans l'ancien collège Stefan Batory et pendant une brève période le quartier général du General Plan Ost[1]. Elle fut prise par les Soviétiques le 25 juillet 1944. Du 1er août au 31 décembre 1944, elle fut le siège du Comité Polonais de Libération Nationale, ou Comité de Lublin, instance gouvernementale provisoire placée sous le contrôle direct de l'Armée rouge et chargée d'administrer les territoires polonais abandonnés par les forces hitlériennes.

Éducation et économie[modifier | modifier le code]

Lublin

Sur le territoire de la ville se trouvent six écoles de niveau universitaire dont l'Université Marie Skłodowska-Curie (Uniwersytet Marii Skłodowskiej-Curie) et l'Université Catholique de Lublin (Katolicki Uniwersytet Lubelski).

Les infrastructures de la ville sont relativement moins développées que celles des autres grandes villes de Pologne malgré les efforts des autorités locales pour rattraper le retard accumulé et développer l'activité économique. Depuis 2012, Lublin est dotée d'un aéroport international. Sa population décroît néanmoins sans discontinuer depuis l'an 2000.

Gallery Installation - Lublin
Magnifica - Lublin

Archevêché[modifier | modifier le code]

  • Archidiocèse de Lublin
  • Cathédrale Saints Jean-Baptiste et Jean l'Évangéliste de Lublin

Personnalités[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Naissance à Lublin.

Culture[modifier | modifier le code]

Lublin a été finaliste du concours de Capitale européenne de la culture 2016.

Les manifestations culturelles les plus importantes à Lublin :

  • Festival KODY
  • Nuit de la culture
  • Jagiellonian Fair
  • Carnaval Arts-Masters

Communications[modifier | modifier le code]

L'Aéroport de Lublin a été inauguré en 2012. Situé à Świdnik, à environ 10 km du centre-ville, il est accessible en bus ou en train. Des vols commerciaux réguliers relient Lublin à Gdansk, Londres, Dublin, Oslo et Milan, auxquels s'ajoutent plusieurs vols charters à destination du bassin méditerranéen.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Joseph Poprzecny Odilo Globocnik, Hitler's man in the East éd. McFarlandCompany 2004 p.200 (ISBN 978-0-7864-1625-7)