XVIe siècle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Millénaires :

Ier millénaireIIe millénaireIIIe millénaire


Siècles :
XVe siècleXVIe siècleXVIIe siècle


Décennies :

15001510152015301540
15501560157015801590


Années :

15011502150315041505
15061507150815091510

15111512151315141515
15161517151815191520

15211522152315241525
15261527152815291530

15311532153315341535
15361537153815391540

15411542154315441545
15461547154815491550

15511552155315541555
15561557155815591560

15611562156315641565
15661567156815691570

15711572157315741575
15761577157815791580

15811582158315841585
15861587158815891590

15911592159315941595
15961597159815991600

Le XVIe siècle commença le et finit le .

Historiquement, on considère souvent qu'il commence le avec la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb. Pour la France, on considère qu'il commence avec l'avènement du roi François Ier en 1515 et qu'il se termine avec l'assassinat du roi Henri IV en 1610.

Certains historiens comme Bernard Quilliet, reprenant Emmanuel Le Roy Ladurie, nomment la période s'étendant de 1490 à 1560 « le beau XVIe siècle »[1]. Il a la particularité d'être le siècle le plus court de l'histoire, du fait de l'ajustement grégorien, qui a fait sauter onze jours dans la nuit du 4 au .

Ce siècle est marqué par un renouveau intellectuel et artistique en Europe, à la suite de l'extension de la Renaissance, née en Italie, au reste de l'Europe, et par les Grandes découvertes. Sur le plan religieux, la Réforme protestante conteste l'autorité des papes, et le Concile de Trente (1545-1563) précise certains points de doctrine (péché originel...).

Europe[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Angleterre[modifier | modifier le code]

Espagne[modifier | modifier le code]

  • Conquête et colonisation de l'Amérique ; mise en place de l'Empire espagnol ; union de l'Espagne et du Portugal et des empires espagnol et portugais
  • Siècle d'Or : apogée de l'Espagne, première puissance politique, militaire et économique européenne. Rayonnement culturel : langue, littérature, peinture...

Allemagne[modifier | modifier le code]

Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Portugal[modifier | modifier le code]

  • Apogée du Portugal : règne de Manuel Ier le Grand ou le Fortuné (1495-1521).
  • Exploration de l'Océan indien et des mers d'Extrême-Orient pour contrôler la route maritime des épices, de la soie et de la porcelaine.
  • Découverte (1500) et colonisation de la côte du Brésil.
  • Constitution en Asie d'un empire commercial maritime structuré autour de Goa, conquise en 1510, Melaka, conquise en 1511, et Macao, obtenue en 1557.
  • Union avec l'Espagne formant l'Union ibérique (1580-1640).
  • Nouvelle frontière

Scandinavie[modifier | modifier le code]

  • Arrivée des éleveurs de rennes en Laponie. Ils utilisent des tentes démontables (kåta), à armatures de bouleau couvertes de feutre gris.

Empire Ottoman[modifier | modifier le code]

  • Règne de Selim Ier le Terrible qui annexe de nombreux territoires (Liban, Syrie, Égypte...)
  • Apogée de l'Empire sous Soliman le Magnifique, conquête de la Hongrie, sièges de Vienne, attaque d'Alger par Charles Quint en 1541 et alliance avec Barberousse.

Amériques[modifier | modifier le code]

  • Premiers esclaves noirs en Amérique. Du début du XVIe siècle au début du XIXe siècle, 7,5 millions d’esclaves environ seront prélevés par les Européens sur les côtes d’Afrique occidentale (3,7 millions vers les Antilles, 2,5 millions vers le Brésil, 950 000 vers l’Amérique espagnole, 350 000 vers l’Amérique anglo-saxonne). Au cours du XVIe siècle, environ 900 000 Africains seront déportés vers l’Amérique. Initié par les Portugais, ce commerce lucratif est repris par les Espagnols, les Anglais, les Hollandais et les Français qui achètent des esclaves essentiellement sur les côtes de Guinée (Elmina) puis du Congo-Brazzaville, du Congo-Kinshasa et d'Angola.

Mexique[modifier | modifier le code]

Pérou[modifier | modifier le code]

Brésil[modifier | modifier le code]

  • 1500 : Cabral accoste au Brésil et en prend possession au nom du roi du Portugal Manuel Ier.
  • 1530 : Pour exploiter le bois brésil, qui donne son nom au pays, le roi du Portugal divise la colonie en capitaineries octroyées à des capitaines-donataires. Ces capitaineries sont à l'origine des États actuels du pays.
  • 1549 : Fondation de Salvador de Bahia où s'installe le gouvernement général de la colonie jusqu'en 1763.

Afrique[modifier | modifier le code]

Afrique de l'Ouest[modifier | modifier le code]

  • Fondation de Bamako à la fin du XVIe siècle.
  • Les Yorubas déplacent leur capitale d’Ife à Oyo. Ils domineront quelque temps le Royaume du Danhomè et le Bénin (port de Badagry et Porto Novo).
    • Le pouvoir du royaume d'Oyo appartient à un sénat de notables (Ogboni) qui pouvait mettre fin aux fonctions de l’Alafin en lui prescrivant le suicide. Les cités avaient une large autonomie.
    • Les Yorouba sont parmi les premières victimes de la traite organisée par les Portugais. Soumis et razziés par leurs voisins au XVIe et XVIIe siècle, ils parviennent à s’organiser et combattent victorieusement les Dahoméens à qui ils imposeront tribut pendant plus d’un siècle.

Afrique centrale[modifier | modifier le code]

  • Le royaume Kouba, situé au confluent du Kasaï et du Sankuru (République démocratique du Congo), est dès le début du siècle en contact avec le royaume Kongo et les Portugais. Les Bouchongo, qui compose la majeure partie de la population, auraient émigré vers l’est à la fin du siècle.
  • Formation de l’empire Luba, sous l’autorité de leur roi mythique, Kongolo, entre la rivière Kasaï et le lac Tanganyika. Le peuple Luba naît de la sécession d'un clan de l'ethnie Songye.
  • Le royaume Lunda (Est-Angola) est fondé par des guerriers-chasseurs venant du Luba (Katanga).
  • Les Tyo contrôlent depuis la fin du XIVe siècle le Pool Malebo, situé au point de rupture de charge principal du Congo avant son embouchure. Ils jouent le rôle d’intermédiaire entre le commerce fluvial du bassin du Congo et les ports de la côte.
  • Le développement de la culture de la canne à sucre à Sao Tomé donne naissance à un courant de traite négrière à partir des côtes du Gabon.
  • La partie méridionale de l’Ouganda, entre les lacs Albert, Kioga, Victoria et Edouard, est le siège de quatre royaumes (Bouganda, Bounyoro, Toro et Ankole) dont la fondation est antérieure au XVIe siècle. Le Bounyoro-Kitouara, le plus puissant avant le XVIe siècle, décline à partir du XVIIe siècle, en raison de l’expansion du Bouganda.

Afrique australe[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

  • Au cours des XVIe et XVIIe siècles se constitue le mongol littéraire classique. Les chroniqueurs mongols les plus remarquables de l’époque sont Sanang-Sétchén, auteur de l’Erdeniyin tovtch (La sertissure de pierre précieuse) et Louvsan-Dandzan, auteur de l’Altan tovtch (La sertissure d’or).
  • Mise en place d'échanges commerciaux directs entre l'Europe et l'Asie après l'arrivée des Portugais dans l'Océan indien et en Extrême-Orient (1509-1511 en Malaisie et en Indonésie, 1513 en Chine, 1539 au Japon).

Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Hommes et femmes politiques[modifier | modifier le code]

Écrivains[modifier | modifier le code]

Figures majeures

Voir aussi

Philosophes, humanistes[modifier | modifier le code]

Voir : Philosophes du XVIe siècle

Architectes[modifier | modifier le code]

Voir aussi : Architectes du XVIe siècle

Peintres[modifier | modifier le code]

Figures majeures

Voir aussi

Musiciens[modifier | modifier le code]

Voir aussi :

Scientifiques[modifier | modifier le code]

Navigateurs[modifier | modifier le code]

etc voir ci-dessous (explorations).

Religieux[modifier | modifier le code]

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

Explorations[modifier | modifier le code]

Navigation[modifier | modifier le code]

Géographie, cartographie[modifier | modifier le code]

Techniques au service de l'art[modifier | modifier le code]

Imprimerie[modifier | modifier le code]

  • Apparition en Mongolie d'imprimeries utilisant des matrices de bois, technique sans doute d'origine tibétaine mais utilisée par les Ouïgours et d'autres peuples d'Asie Centrale[citation nécessaire]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Révolution ipoméenne en Nouvelle-Guinée[3] : l'introduction de la patate douce transforme radicalement l'économie agricole de l'île en permettant l'élevage intensif des porcs (date précise inconnue).

Autres techniques[modifier | modifier le code]

Arts et culture[modifier | modifier le code]

Voir Renaissance française

Littérature[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

Principaux représentants : Leonard de Vinci, Véronèse, Titien, François Clouet.

Musique[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]