La Haye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Haye
Héraldique
Héraldique
Drapeau
Drapeau
« La Place » (Het Plein) dans le centre de La Haye
« La Place » (Het Plein) dans le centre de La Haye
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Province Drapeau de la province de Hollande-Méridionale Hollande-Méridionale
Bourgmestre
Mandat
Jozias van Aartsen (VVD)
2008 - 2014
Code postal 2491-2599
Indicatif téléphonique international +(31)
Démographie
Gentilé Haguenois
Population 508 592 hab. (2014)
Densité 5 179 hab./km2
Population de l'agglomération 1 051 889 hab. (2014)
Géographie
Coordonnées 52° 05′ N 4° 19′ E / 52.08, 4.32 ()52° 05′ Nord 4° 19′ Est / 52.08, 4.32 ()  
Altitude 1 m
Superficie 9 820 ha = 98,20 km2
Localisation
Image illustrative de l'article La Haye

Géolocalisation sur la carte : Hollande-Méridionale

Voir sur la carte administrative de la zone Hollande-Méridionale
City locator 14.svg
La Haye

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte administrative des Pays-Bas
City locator 14.svg
La Haye

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte topographique des Pays-Bas
City locator 14.svg
La Haye
Liens
Site web www.denhaag.nl/fr.htm
La ville de La Haye

La Haye (prononcé [la ˈ(ʔ)ɛ ] ; en néerlandais : Den Haag ou ’s-Gravenhage — littéralement « Haie-le-Comte ») est la ville siège du gouvernement des Pays-Bas, mais n'est cependant pas la capitale du pays (laquelle est Amsterdam). La Haye est située dans la province de la Hollande-Méridionale (Zuid-Holland), dans l'ouest des Pays-Bas, province dont elle est également le chef-lieu. Au 1er janvier 2014, sa population s'élevait à 508 592 habitants[1]. La Randstadconurbation comprenant Amsterdam, Haarlem, Leyde, La Haye, Rotterdam et Utrecht — compte 7 100 000 habitants.

La Haye est également la ville où siègent la Cour internationale de justice et la Cour pénale internationale.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de La Haye
Mer du Nord Wassenaar Wassenaar,
Leidschendam-Voorburg
Mer du Nord La Haye Leidschendam-Voorburg,
Pijnacker-Nootdorp,
Zoetermeer
Westland Delft
Midden-Delfland
Ryswick

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Les transports en commun urbains assurés par la compagnie locale HTM, se basent sur 13 lignes de tram et de nombreuses lignes de bus. Un service de bus est aussi assuré par Veolia.

Deux lignes de tram-train, RandstadRail, relient La Haye à Zoetermeer. Une troisième ligne de RandstadRail, la ligne E relie La Haye à Rotterdam, cette ligne fait partie du réseau métropolitain de Rotterdam.

La Haye est reliée au réseau de chemins de fer NS par six gares, La Haye-Central, La Haye-Hollands Spoor, La Haye-Laan van NOI, La Haye-Mariahoeve, La Haye-Moerwijk et La Haye-Ypenburg. La Haye n'est plus sur la ligne Thalys entre Amsterdam et Bruxelles depuis l'ouverture de la ligne à grande vitesse entre Anvers et Amsterdam le 13 décembre 2009.

La Haye se partage un aéroport avec Rotterdam qui porte le nom des deux villes, l'aéroport de Rotterdam La Haye, la ville est cependant à 30 minutes en train de l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

La Haye a été fondée en 1248 par Guillaume II, comte de Hollande et roi d'Allemagne, puis du Saint-Empire romain germanique. À cette date il a ordonné la construction d'un château dans une forêt près de la mer en Hollande, dans lequel il avait l'intention de s'installer après son couronnement. Guillaume II mourut dans une bataille avant celui-ci, stoppant ainsi la construction avant la fin. Aujourd'hui le château est appelé le « Ridderzaal » (littéralement : « salle des Chevaliers ») et est encore utilisé pour des événements politiques.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Par la suite, La Haye a été le centre administratif des comtes de Hollande. De puissantes villes hollandaises comme Leyde, Delft et Dordrecht s'accordèrent pour choisir la petite et peu importante ville de La Haye comme leur centre administratif. Cette situation n'a jamais été remise en cause, ce qui fait aujourd'hui de La Haye le siège du gouvernement, mais pas la capitale officielle des Pays-Bas qui est Amsterdam.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Pour que la ville conserve une taille modeste, il lui était légalement interdit de construire un mur d'enceinte autour de la cité. Mais, quand en 1500, on autorisa enfin la construction d'une enceinte, la population préféra utiliser les fonds de son édification pour construire un Hôtel de Ville à la place. Cette décision s'avéra désastreuse pendant la guerre de Quatre-Vingts Ans, puisque les troupes espagnoles purent prendre et occuper la ville avec facilité.

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Ce sont les Français qui donnèrent finalement le statut de ville à La Haye en 1806, tardivement en regard d'autres villes hollandaises.

En raison de son histoire, La Haye ne possède donc pas un large centre historique comme ses proches voisines de Leyde et Delft. Mais à partir de 1850 et la place grandissante qu'occupe le gouvernement dans la vie du pays, La Haye se développe considérablement. Les parties les plus anciennes de la ville datent pour la plupart du XIXe siècle et du début du XXe.

La ville a été fortement endommagée pendant la Seconde Guerre mondiale. Le 3 mars 1945, la Royal Air Force a bombardé le Bezuidenhout, la cible étant une installation de fusées V2, toute proche de la ville. Mais en raison « d'erreurs de navigation », les bombes sont tombées sur des zones fortement peuplées, tuant plus de 500 personnes. Les cicatrices de ces bombardements sont encore visibles aujourd'hui.

La ville accueille en 1948 le Congrès de La Haye, ou « Congrès de l'Europe » qui donne l'impulsion du processus d'unification européenne.

En 1958, La Haye est récompensée du Prix de l'Europe[2], conjointement avec Vienne[3].

Après la guerre, La Haye fut l'un des plus grands chantiers d'Europe, la ville s'est ensuite étendue fortement vers le sud-ouest pour atteindre une pointe de 550 000 habitants vers 1970. Dans les années 1970 et 1980, les classes moyennes, pour la plupart blanches, ont déménagé vers les banlieues de la ville comme Voorburg, Leidschendam, Rijswijk et surtout Zoetermeer. Cette migration répond à un schéma classique du centre urbain pauvre et des banlieues aisées.

Dans cette seconde partie de siècle, La Haye confirme aussi son statut de grand centre administratif. En plus d'être le centre politique du pays, la ville accueille de nombreuses institutions européennes mais aussi internationales.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Le Binnenhof, le centre politique des Pays-Bas.

Organisations internationales[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Historique de la population[modifier | modifier le code]

Evolution récente[4]
Commune Agglomération Aire urbaine
1960 606 110 739 161 840 549
1970 550 613 714 083 842 145
1980 456 886 624 454 802 443
1990 441 506 604 264 821 662
2000 441 094 610 245 859 878
2009 481 864 627 228 1 007 560

Origines des habitants[modifier | modifier le code]

À l'instar des autres grandes villes néerlandaises, La Haye est une ville multiculturelle dont près de la moitié de la population est d'origine étrangère.

Nombre total[5] Pourcentage
Autochtones 254 165 52,68
Allochtones occidentaux 67 938 14,08
Allochtones non occidentaux 160 407 33,24
Suriname 46 142 9,56
Turquie 35 070 7,27
Maroc 26 165 5,42
Antilles néerlandaises et Aruba 11 117 2,30
Autres 41 913 8,69

Sports[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à La Haye[modifier | modifier le code]

Économie et justice[modifier | modifier le code]

La Cour pénale internationale

L'activité économique de la ville est tournée en grande partie vers la fonction publique. Beaucoup de fonctionnaires travaillent à La Haye, que ce soit dans les ministères ou les organismes publics néerlandais (qui sont presque tous situés à La Haye), mais aussi dans les nombreuses institutions européennes et internationales :

À cela s'ajoute la présence de sièges sociaux de grands groupes néerlandais comme :

Enfin, La Haye n'a jamais eu une grande activité industrielle, à l'exception du port de pêche de Scheveningen.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Plage de La Haye (Scheveningen)

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
« D'or à la cigogne passante au naturel tenant dans son bec une anguille de sable. »
Blason ville fr La Haye-Empire.svg

Pendant le Premier Empire, La Haye fut au nombre des bonnes villes et autorisée à ce titre à demander des armoiries au nouveau pouvoir : elles devenaient : « d'or à la cigogne passante au naturel tenant dans son bec une anguille de sable au chef de gueules à trois abeilles d'or », qui est des bonnes villes de l'Empire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]