The Dubliners

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Dubliners

Description de cette image, également commentée ci-après

Les Dubliners en 2005. De gauche à droite : Eamonn Campbell, John Sheahan, Barney McKenna, Séan Cannon et Patsy Watchorn

Informations générales
Pays d'origine Dublin, Irlande
Genre musical Folk, musique celtique
Années actives 1962 à aujourd'hui
Composition du groupe
Membres John Sheahan
Sean Cannon
Patsy Watchorn
Eamonn Campbell
Anciens membres Barney McKenna
Ronnie Drew
Luke Kelly
Ciaran Bourke
Paddy Reilly
Bobby Lynch
Jim McCann

The Dubliners est un groupe de folk irlandais, parmi les plus anciens encore en activité et parmi les plus populaires. Le groupe The Dubliners s'est formé en 1962. Son nom vient du livre de James Joyce Dubliners. À l'origine, le groupe s'appelle « The Ronnie Drew Group ». Ce nom ne plaisait pas à Ronnie Drew. Le changement de nom coïncide avec le moment où Luke Kelly lit Dubliners, un livre de James Joyce.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Ils jouent de nombreux airs instrumentaux, principalement des airs à danser (reels, jigs et hornpipes). Au début où ils jouent au pub « O'Donoghue's », Bobby Lynch et le violoniste/flûtiste John Sheahan jouent parfois pendant les entractes et restent sur scène au delà du temps prévu. Lorsque Luke Kelly revient d'Angleterre en 1964, ils lui demandent de rejoindre le groupe. Quand Kelly s’en va, Lynch quitte le groupe et Sheahan reste. Bobby Lynch meurt en 1982.

La reconnaissance internationale[modifier | modifier le code]

The Dubliners sont des pionniers du folk irlandais en Europe et également (dans une moindre mesure) aux États-Unis. Ils passent la fin des années 60 et le début des années 70 à faire des tournées, copieusement arrosées. En 1974, Ciaran Bourke s’écroule sur scène à la suite d'une hémorragie cérébrale. Il fait d’abord un rémission miraculeuse, mais s’effondre à nouveau. Son côté gauche est paralysé. Il meurt finalement en 1988. Le groupe ayant toujours espéré son retour, il n’y eut officiellement pas de 5e membre jusqu'à sa mort.

En 1974, Ronnie Drew décide de quitter le groupe afin de se consacrer davantage à sa famille. Il est remplacé par Jim McCann. Avant de rejoindre le groupe, McCann avait un show télévisé au début des années 70 intitulé ‘The McCann man'. Il quitte le groupe en 1979 pour commencer une carrière solo ; Ronnie Drew retrouve alors le groupe.

En 1980, Luke Kelly est atteint d'une tumeur cérébrale. Bien que dans un premier temps la chimiothérapie semble être efficace, les choses empirent à nouveau. Sachant que les jours de Kelly sont comptés, le groupe choisit un remplaçant en 1982, Sean Cannon. Parfois Kelly était trop malade pour chanter, parfois il rejoignait le groupe pour quelques chansons, mais il ne cessa pas de faire des tournées avec le groupe jusque 2 mois avant sa mort. L’un des derniers concerts auxquels il prend part est enregistré et diffusé sous le titre : 'Live in Carré' (Amsterdam, Holland), en 1983. En novembre 2004, le conseil de Dublin vota à l’unanimité l’érection d’une statue en l’hommage à Luke Kelly.

Les dernières années[modifier | modifier le code]

En 1987, The Dubliners célèbrent leur 25e anniversaire. Ils enregistrent un double CD, produit par Eamonn Campbell, un ami de longue date. Ils les présentent aux Pogues, et de leur collaboration naquit un tube avec The Irish Rover. Christy Moore, Paddy Reilly et Jim McCann figurent également sur le CD.

En 1996 Ronnie Drew quitte le groupe et Paddy Reilly vient le remplacer. Reilly est un ami de longue date du groupe, ayant déjà fait des tournées avec eux auparavant en plusieurs occasions et déjà reconnu comme artiste solo en Irlande. En 2002, le groupe retrouve temporairement Ronnie Drew et Jim McCann pour la tournée du 40e anniversaire, au cours de laquelle il enregistre son premier DVD. En 2005, Paddy Reilly décide de partir aux États-Unis. Il est remplacé par Patsy Watchorn, chanteur et joueur de banjo déjà connu avec ‘The Dublin City Ramblers’.

Depuis 1962, après divers remaniements (Barney McKenna et John Sheahan restent les seuls membres du groupe d'origine), "The Dubliners" effectue encore chaque année des tournées en Europe. Ils jouent au Grand Rex de Paris le . Le 22 février 2008 est sorti le single The Ballad of Ronnie Drew, rendant hommage au chanteur irlandais. Cette chanson est notamment interprétée par Bono, Gavin Friday, Sinead O'Connor, The Chieftains et Andrea Corr.. Moins d'un mois après, le single a déjà été deux fois numéro 1 en Irlande.

Ronnie Drew décède le 16 août 2008 à l'âge de 73 ans au St Vincent's Private Hospital à Dublin, au terme d'une longue maladie. Le président de la République Irlandaise et le Taoiseach (premier ministre) lui rendent hommage. La télévision irlandaise RTÉ lui consacre une émission où viennent jouer les autres membres du groupe accompagnés des musiciens amis du groupe : Les Corrs, Bono (du groupe U2), Shane MacGowan (des Pogues), Sinéad O'Connor, etc.

Barney McKenna décède en 2012.


Formation[modifier | modifier le code]

Les fondateurs du groupe sont Ronnie Drew, Luke Kelly, Ciaran Bourke et Barney McKenna.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • The Dubliners and Luke Kelly (1964)
  • In Concert (1965)
  • Finnegan Wakes (1966)
  • A Drop of the Hard Stuff (a.k.a. Seven Drunken Nights)(1967)
  • More of the Hard Stuff (1967)
  • Drinking and Courting (a.k.a. Seven Deadly Sins)(1968)
  • At it again (a.k.a. Whiskey on a Sunday)(1968)
  • Live at the Royal Albert Hall (1969)
  • At Home with The Dubliners (1969)
  • Revolution (1970)
  • Hometown (1972)
  • Double Dubliners (1972)
  • Plain and simple (1973)
  • Live (1974)
  • Now (1975)
  • A Parcel of Rogues (1976)
  • Live at Montreux (1977)
  • Home, Boys, Home
  • 15 Years On (1977)
  • Together Again (1979)
  • Prodigal Sons (1983)
  • Live at Carre (1983)
  • 21 Years On (1983)
  • 25 Years Celebration (1987)
  • Dubliner's Dublin(1988)
  • 30 Years A-Greying (1992)
  • Further Along (1996)
  • Alive Alive-O (1997)
  • The Defenitive Transatlantic Collection(1997)
  • Original Dubliners (2000)
  • The best of The Dubliners (2002)
  • At their best
  • The Transatlantic Anthology (2002)
  • 40 Year Celebration
  • Live at the Gaiety
  • Spirit of the Irish (2003)
  • The Dubliners Collection (2006)

Notes et références[modifier | modifier le code]