The Cranberries

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Cranberries

Description de cette image, également commentée ci-après

The Cranberries au Zénith de Paris le 31 mai 2010

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de l’Irlande Irlande
Genre musical Rock alternatif, pop rock[1], rock celtique
Années actives 1989 - 2003
2009 - Aujourd'hui
Labels Island Records (1991 - 2000)
MCA (2000 - 2003)
Cooking Vinyl (2011 - )
Site officiel www.cranberries.com
Composition du groupe
Membres Dolores O'Riordan
Noel Hogan
Mike Hogan
Fergal Lawler
Anciens membres Niall Quinn

The Cranberries est un groupe de rock irlandais originaire de Limerick, populaire dans les années 1990. Bien que le groupe ne se soit pas officiellement séparé, ses membres ont annoncé en 2003 qu'ils allaient se concentrer quelque temps uniquement sur leurs carrières solos. Après plus de six ans d'absence, le groupe revient sur le devant de la scène fin 2009 avec une tournée américaine et européenne qui se prolonge jusqu'à l'automne 2010. Le groupe a vendu plus de 38 millions de disques à travers le monde[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

C'est en 1989 que Noel Hogan et Mike Hogan, deux frères de la banlieue de Limerick, forment un groupe de musique en compagnie du batteur Fergal Lawler, un ami d'enfance[3]. Initialement, le chanteur et parolier du groupe est un de leurs amis, Niall Quinn[4], celui-ci oriente le groupe vers le rock parodique[5] avec des morceaux comme My Granny Drowned in a Fountain in Lourdes, I Was Always All Ways ou Throw Me Down in a Big Stair. C'est également lui qui décide de baptiser le groupe « The Cranberry Saw Us » car, prononcé rapidement, cela sonne comme cranberry sauce (« sauce aux canneberges », un accompagnement typique des repas de l'Action de Grâce)[6],[7]. À cette époque, le groupe ne répète que les week-ends et leur notoriété se limite à une poignée de personnes dans Limerick[8]. En 1990, Nial Quinn décide de rejoindre un autre groupe car il juge que Cranberry manque de projets d'avenir[9]. Avant de partir, Quinn mentionne au groupe le nom d'une camarade de classe de sa petite amie qui pourrait le remplacer, Dolores O'Riordan[9].

Dolores O'Riordan, qui cherche également un groupe depuis six mois, est mise au courant par son amie et se présente à l'une des séances de répétition du groupe un soir de , un clavier sous le bras[4],[10]. Dès qu'elle se met à chanter, sa voix stupéfie les trois autres membres, puis ceux-ci se mettent à leur tour à jouer plusieurs compositions de Noel Hogan[10],[9]. Après l'audition, Noel Hogan demande à O'Riordan d'écrire une chanson en se basant sur une maquette déjà existante du groupe. Une semaine plus tard, Dolores O'Riordan revient avec les paroles de leur premier morceau, Linger, l'un des futurs plus grands succès du groupe[9].

Leur première cassette audio amateur se vend très bien localement, et le groupe enregistre rapidement une autre cassette. Ils changent leur nom en The Cranberries, et envoient une troisième démo à plusieurs labels, comportant les titres Linger et Dreams. Cette demo a été enregistrée au Xeric Studio de Limerick, tenu par Pearse Gilmore, qui devient aussi le manager du groupe. Elle rencontre un vif succès dans la presse et plusieurs grands labels britanniques leurs proposent un contrat. Le groupe signe finalement chez Island Records, qui édite déjà à l'époque le groupe U2. Ils enregistrent en 1991 un single de lancement, Uncertain, qui est un échec. Cela mène à des tensions avec Gilmore, qui vont en augmentant en 1992, juste avant l'enregistrement du premier album, quand le groupe découvre que ce dernier avait signé un accord secret avec Island Records, relatif à l'achat de matériel pour son studio. Ils se séparent de lui, et embauchent comme manager Geoff Travis, de Rough Trade Records et comme producteur Stephen Street, qui avait déjà travaillé avec The Smiths.

Au printemps 1993 sort l'album Everybody Else Is Doing It, So Why Can’t We?, ainsi que deux singles, Dreams, puis Linger. Mais aucun d'eux n'attire vraiment l'attention. Le groupe part donc durant l'été et l'automne aux États-Unis, pour faire la première partie des The The et de Suede. Ils remarquent vite qu'ils sont mieux accueillis dans les concerts que les autres groupes, ce qui amène MTV à diffuser le clip de Linger régulièrement. La réaction du public est immédiate : le single atteint la huitième place des ventes aux États-Unis, tandis que les ventes de l'album dépassent avant la fin de l'année le million d'exemplaires vendus (ce chiffre atteindra en 1999 les 7,6 millions[11]). Au Royaume-Uni, le succès arrive au début de 1994, et l'album y atteint la première place[12] du classement de ventes d'albums durant l'été.

En , Dolores se marie avec celui qui deviendra le tour manager du groupe, Don Burton (qui était précédemment avec Duran Duran, un groupe de pop-rock anglais). Ce mariage, ainsi que la mise en avant de la chanteuse dans les clips du groupe, contribuent à faire d'elle son membre le plus important et le plus connu. À l'automne 1994 sort un deuxième album, No Need to Argue, qui sera leur plus grand succès. Il se place immédiatement en sixième position du Billboard 200 américain et se vend à plus de 3 millions d'albums avant la fin de l'année[11]. Son tube principal est la chanson Zombie, au texte très politique puisqu'il dénonce les ravages de la guerre civile en Irlande du Nord. La chanson se place en première position dans la catégorie « Modern Rock » aux États-Unis et quatorzième au classement des singles au Royaume-Uni, alors que l'album remportera un disque de diamant en France[13] (plus d'un million d'albums vendus, soit le deuxième album le plus vendu en 1995[14]). Le groupe se lance ensuite dans une tournée internationale et enregistre un concert pour l'émission MTV Unplugged à New York, où ils jouent neuf titres.

Seconde partie des années 1990[modifier | modifier le code]

Durant la tournée de No Need to Argue, des rumeurs circulent sur les projets solo et le départ prochain de Dolores O'Riordan, mais elles sont vivement démenties. Elles persistent malgré tout durant l'enregistrement et la sortie, en , d'un troisième album, intitulé To the Faithful Departed, avec le producteur Bruce Fairbairn, qui avait déjà travaillé avec Bon Jovi et Aerosmith. Cet enregistrement, beaucoup plus rock, ne rencontre pas le succès de ses prédécesseurs chez la critique. Il sera même classé dans les « 50 pires albums de tous les temps »[15] par Q magazine en 2006. Durant le printemps 1996, l'album entre en 2e position des charts au Royaume-Uni et en 4e aux États-Unis, mais le single Salvation ne parvient pas à avoir autant de succès que le tube Zombie. Il reste malgré tout pendant quatre semaines au sommet du Billboard Modern Rock Tracks[16]. To the Faithful Departed obtient un double disque de platine aux États-Unis (2 millions d'albums vendus) et un simple en France[17], ce qui est un échec relatif par rapport aux précédents albums. Le second single, Free to Decide, n'est pas non plus un immense succès, n'atteignant que la 33e position dans les charts britanniques. À l'automne 1996, les tournées australiennes et européennes sont annulées, ce qui ne fait que continuer à alimenter la rumeur du départ de Dolores O'Riordan.

En sort un nouveau single, Promises, dont le clip est tourné par Olivier Dahan, qui avait déjà travaillé sur Salvation. L'album dont il est issu, Bury the Hatchet, sort en avril. Sa promotion se fait notamment sur la série TV à succès de l'époque Charmed (saison 2 sur plusieurs épisodes dont une apparition du groupe). Il atteint la septième place du classement des albums britannique et la treizième aux États-Unis. Le groupe se lance immédiatement dans une tournée mondiale qui s'achève en . Celle-ci est leur plus grand succès, et l'album se vendra à 3 500 000 exemplaires. C'est l'occasion pour le groupe de se produire en Irlande, pour la première fois depuis quatre ans, à Millstreet dans le Comté de Cork. La fin de cette tournée voit la sortie d'un double album, intitulé Bury the Hatchet - The Complete Sessions, comportant des morceaux exclusifs ainsi que des pistes live, issues du concert parisien.

Les années 2000[modifier | modifier le code]

L'année 2001 est celle de la sortie du cinquième album, Wake Up and Smell the Coffee, en octobre. Il est produit par Stephen Street, qui était déjà présent pour les deux premiers opus du groupe. Il atteint la 46e et la 61e place respectivement dans les charts américains et britanniques, devenant leur album le moins vendu. En France, l'album continue dans la lignée de ses prédécesseurs, et parvient à atteindre la 2e place du Top 50 français en octobre 2001[18]. Mais son premier single, Analyse, n'atteint pas le Top 75 au Royaume-Uni, devenant lui aussi un de leurs singles les moins vendus. Les deux singles qui suivent, Time Is Ticking Out et This Is The Day, n'atteignent même pas le Top 200 britannique. Le groupe part en tournée mondiale, de février à et les ventes de l'album s'élèveront finalement à 1 300 000 exemplaires.

L'année suivante sort une compilation des succès du groupe, Stars - The Best of 1992 - 2002, ainsi qu'un DVD du même nom, comportant des clips, des live et un documentaire intitulé 99 Love Life & Rock 'n' Roll. La version CD atteint la 20e place du classement d'albums au Royaume-Uni et reste pendant sept semaines dans le Top 10 des ventes de compilations en France[19]. Trois pistes n'ayant jamais été sur un single apparaissent sur Stars : Daffodil Lament, de No Need to Argue, choisie pour y figurer après un vote des fans, New New York et Stars, toutes deux inédites. New New York a été écrite en réaction aux attentats du 11 septembre 2001. Cette compilation leur vaut une récompense à Taïwan, où tous leurs albums ont été un succès, comme meilleur artiste étranger. Ils se lancent dans une nouvelle tournée en , qui s'achève en décembre. Cette courte tournée ne les fait se produire qu'en Asie et en Europe. Mi-2003, le groupe joue quelques dates, soit en première partie des Rolling Stones, soit en solo. Ils y joueront 2 nouvelles chansons : Astral Projection et In It Together.

Séparation[modifier | modifier le code]

En 2003, les Cranberries annoncent leur décision de prendre un peu de temps pour poursuivre chacun leur carrière individuelle. Dolores O'Riordan enregistre un album solo sorti en 2007 : Are You Listening?, et Noel Hogan un album guitare, incluant notamment deux chansons lancées en novembre 2004 sur le service européen de téléchargement musical d’iTunes sous le nom « Mono Band ». D’autre part, Dolores O'Riordan chante la chanson titre du film La Passion du Christ : Ave Maria et a composé une chanson pour le film Evilenko, avec Malcolm McDowell. Elle chante en 1997 God Be with You générique du film Ennemis rapprochés avec Harrison Ford et Brad Pitt.

Quoi qu’il en soit, avec plus de 38 millions d’albums vendus à travers le monde[2], The Cranberries ont réussi à s’imposer comme un grand groupe de rock européen des années 1990. Les membres du groupe envisagent l’éventualité d’une réunion « plus tard peut-être » comme le dit Dolores O’Riordan. Selon leur site officiel, le groupe travaillait à un nouvel album en 2003 avant de prendre ses distances. Selon cette même source, il souhaitait mixer quelques-unes de ses chansons en mars 2008 afin de les ressortir pour un nouvel album. Dolores O'Riordan aurait déjà travaillé quelques chansons en janvier 2008.

Le retour[modifier | modifier le code]

Le 6 août 2009, à quelques jours du lancement de son deuxième album solo, No Baggage, la chanteuse Dolores O’Riordan annonce, via son site Internet, que sa prochaine tournée solo est annulée. Celle-ci devait débuter le 23 septembre, au club Soda de Montréal. Avec l'annonce de cette annulation, la chanteuse inscrit sur son site officiel que d'autres détails viendront à la suite de cette annonce.

Quelques jours plus tard, le 19 août 2009, la chanteuse annonce le retour des Cranberries avec une tournée américaine fin 2009. Ils y interprètent leurs plus gros succès (Zombie, Ode to my Family, Just My Imagination…), mais réservent aussi quelques surprises aux fans (notamment en démarrant par How, une chanson de leur premier album). D'ailleurs, les deux premiers albums semblent être largement privilégiés, au détriment des deux derniers. Ils souhaitent visiblement un retour aux sources, la chanteuse ayant déclaré qu’« Après le troisième album, les Cranberries c’était du n’importe quoi »[20]. Dolores O'Riordan arborait sur scène la coupe de cheveux très courte qu'on lui connaissait au début des années 1990. Ils jouent aussi quelques morceaux issus des albums solo de Dolores O'Riordan, tels The Journey, Ordinary Day, Lunatic. Ils jouent en Amérique du Sud en janvier et février 2010, et en Europe dés le 1er mars 2010. Une vingtaine de dates sont programmées en France, dont deux au Zénith de Paris, au festival interceltique de Lorient le 6 août, et à la Foire aux vins d'Alsace de Colmar le 8 août, considérablement plus que dans les autres pays.

Quant à un nouvel album du groupe, la chanteuse n'a toutefois rien confirmé sur le sujet lors de cette déclaration, elle n'en a cela dit pas écarté la possibilité, les autres membres du groupes y semblent également très favorables. Ils ont d'ailleurs l'intention d'écrire de nouvelles chansons qu'ils joueront peut-être sur scène lors des concerts à venir.

Lors du concert à Lyon le 21 mars 2010, le groupe annonce qu'il reviendra en 2011 avec un nouvel album qui sera suivi d'une nouvelle tournée.

À la suite de l'annonce officielle des problèmes de santé de Dolores O'Riordan[21] (des nodules aux cordes vocales), les concerts des mois d'avril et mai de la tournée 2010 sont reportés de six semaines.

Les quatre irlandais ont passé cinq semaines en avril et mai 2011 à Toronto pour l'enregistrement de 15 chansons inédites, avec la collaboration de Stephen Street, producteur britannique qui avait déjà travaillé sur trois de leurs albums précédents dont No Need to Argue. Ce sixième album studio intitulé Roses est lancé le [22]. Il contient 11 des 15 chansons enregistrées.

L’album Roses, sorti en février 2012, marque la recomposition officielle du groupe. Une tournée européenne du groupe était initialement prévue pour l’été 2012 pour accompagner la sortie de l’album. Cette tournée a été décalée et est prévue pour l’automne 2012. Elle débute le 2 octobre 2012 par un concert à Londres et se termine à Montbéliard le 9 décembre 2012[23].

Formation[modifier | modifier le code]

La composition du groupe n'a jamais évolué et comprend quatre membres, tous originaires des alentours de Limerick :

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie des Cranberries.

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

  • Bualadh Bos (2009)
  • Live in Paris 2010 (2011)
  • live in London 2012 (2012)
  • live in Caen 2012 (2012)

Compilations[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

DVD et vidéos[modifier | modifier le code]

  • Live (London Astoria 2) (1994)
  • Doors and Windows (1995)
  • Beneath The Skin - Live In Paris (2001)
  • Stars - The Best of Videos 1992 - 2002 (2002)
  • 20th Century Masters Collection: The Cranberries (2005)
  • Gold Collection: The Videos (2007)

Autres apparitions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une version de l'album Roses contient un disque additionnel intitulé Live in Madrid 12/03/2010 avec les principales chansons du concert que le groupe a donné à Madrid au Palacio Vistalegre arena le .

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Vladimir Bogdanov & al, All Music Guide: The Experts Guide to the Best Recordings [lire en ligne], p. 97, Backbeat Books, 2001, 1096 p. (ISBN 0879306270)
  2. a et b Biographie sur Fluctuat
  3. (en) Fergal Lawler, Interview with Fergal[lire en ligne], Soundi Magazine, mars 1995.
  4. a et b (en) The Cranberries Biography, All Music Guide, (page consultée le 2 novembre 2008).
  5. Interview with Dolores O'Riordan[lire en ligne], 1996
  6. (en) Brian Kelly, Fun Music Information - Cranberries, Am I Right (page visitée le 30 octobre 2008).
  7. (en) John Darling, What's in a Name? [lire en ligne], Xlibris, 2000, 192 p. (ISBN 0595096298).
  8. (en) Biography - 1989, The Official Community of The Cranberries, (page consultée le 2 novembre 2008).
  9. a, b, c et d (en) Biography - 1990, The Official Community of The Cranberries, (page consultée le 3 novembre 2008).
  10. a et b Robert Green, Berry Me Not[lire en ligne], 1999.
  11. a et b (en) Classements de la RIAA
  12. (en) The UK Charts Company
  13. No Need to Argue sur disquenfrance.com
  14. (fr) Top albums 1995 sur Disqueenfrance.com
  15. (en) Classement Q Magazine
  16. (en) Chart des singles chez Billboard Magazine
  17. (fr) To the Faithful sur Disqueenfrance.com
  18. (fr) Classement de WaStC sur le site de l'Ifop
  19. (fr) Classement de Stars sur le site de l'Ifop
  20. « Interview Dolores O'Riordan », sur musique.sfr.fr
  21. (en) « Annonce du 7 avril 2010 », sur cranberries.com
  22. (en) « Roses », sur cranberries.com (consulté le 19 novembre 2011)
  23. Dates de la tournée européenne 2012 des Cranberries sur le site officiel du groupe. Consulté le 31/08/2012.
  24. (en) « Site du film South Dakota »
  25. « La chanson Empty du groupe, utilisée dans le film South Dakota (l'auteur de la publication de la vidéo détaille les autres chansons présentes) »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :