Attentats de Dublin et Monaghan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
attentats de Dublin et Monaghan

Localisation Dublin et Monaghan, Irlande
Date 17 mai 1974
17 h 30 (Dublin), 18 h (Monaghan) (UTC)
Arme(s) 4 voitures piégées
Mort(s) 33 + un fœtus
Blessé(s) 258
Organisation(s) Ulster Volunteer Force et services secrets britanniques

Les attentats de Dublin et Monaghan ont lieu le 17 mai 1974 à Dublin et Monaghan en Irlande, au troisième jours de la grève loyaliste de l'Ulster Workers' Council en Irlande du Nord. Quatre voitures piégées (trois à Dublin, une à Monaghan) explosent à 17 h 30 (Dublin) et 18 h (Monaghan), faisant 33 morts (26 à Dublin, 7 à Monaghan) et 258 blessés. C'est l'attentat le plus meurtrier du conflit nord-irlandais.

Les groupes paramilitaires loyalistes nient toute implication dans ces attentats, néanmoins, Sammy Smyth, porte-parole de l'Ulster Defence Association et de l'Ulster Workers' Council, déclare : « I am very happy about the bombings in Dublin. There is a war with the Free State and now we are laughing at them. », (« Je suis vraiment content à propos de ces explosions à Dublin. Il y a une guerre avec l'État libre (ndlr : référence à l'État libre d'Irlande) et maintenant nous rigolons d'eux. »).

Suite à un reportage télévisé, l'UVF fait paraître le 15 juillet 1993 un communiqué revendiquant les attentats[1]. Certains historiens, journalistes et victimes pensent que les services secrets britanniques sont à l'origine de cette attaque[2],[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. CAIN, « Dublin and Monaghan Bombs - Chronology of Events » (consulté le 27 août 2010)
  2. Roger Faligot, La résistance irlandaise (1916-2000), Terre de Brume,‎ 1999, 346 p. (ISBN 2843620406), p. 196
  3. (en) « Call for probe of British link to 1974 bomb », RTÉ,‎ 17 mai 2008 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]