Islandais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Islandais (homonymie).
Islandais
íslenska
Pays Islande
Nombre de locuteurs 310 000
Typologie SVO, flexionnelle, accusative, accentuelle, à accent d'intensité
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle Drapeau de l'Islande Islande
Régi par Institut Árni Magnússon
Codes de langue
ISO 639-1 is
ISO 639-2 ice, isl
ISO 639-3 isl
ISO 639-5 [1] gmq[1]
IETF is
Linguasphère 52-AAA-aa
Échantillon
Article premier de la Déclaration universelle des droits de l'homme (voir le texte en français) :

1. grein.

Hver maður er borinn frjáls og jafn öðrum að virðingu og réttindum. Menn eru gæddir vitsmunum og samvisku, og ber þeim að breyta bróðurlega hverjum við annan.

L’islandais (íslenska) est une langue germanique septentrionale parlée en Islande, État dont elle est la langue officielle[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle a pour racine historique le norrois, qui était pratiqué depuis le Moyen Âge dans les pays scandinaves (Suède, Danemark, Norvège et Islande). L'isolement de l'Islande et son importante tradition écrite ont permis une conservation exceptionnelle de la langue originelle, non seulement dans sa version écrite, mais également dans sa version orale.

L'occupation danoise de l'Islande de 1380 à 1918 n'a eu quasiment aucune influence sur l'évolution linguistique de l'islandais, qui resta employé pour le quotidien de la population. Le danois ne fut employé que pour les communications officielles. Il en fut de même lors de l'occupation américaine qui débuta en 1940 et s'amenuisa après les années 1950.

Depuis le XVIIIe siècle, les autorités islandaises appliquent une politique volontariste pour préserver la « pureté » de la langue. Suite à cette politique, des écrivains et des terminologues sont chargés de créer de nouveaux mots afin d'adapter la langue islandaise à l'évolution des usages et aux nouveaux concepts et de lui éviter ainsi le recours à des néologismes empruntés à des langues étrangères, notamment au danois et à l'anglais. D'anciens mots tombés en désuétude sont remis au goût du jour, et des néologismes sont créés à partir des racines de la langue[3].

Écriture[modifier | modifier le code]

L'islandais comporte deux caractères et deux phonèmes inconnus de la langue française :

  • Ð, /ð/ (, eth) équivaut au th anglais dans the /ð/ ; sa translittération conventionnelle en français est dh ;
  • Þ, þ (nommée þorn, thorn) équivaut au th anglais dans thing /θ/ ; sa translittération conventionnelle en français est th ;

Nota bene : Alors que ces deux phonèmes sont pleinement constrictifs en anglais, ils ne sont que semi-constrictifs en islandais ; c’est-à-dire que le resserrement des organes phonatoires se trouve à mi-chemin entre les constrictives et les spirantes (ou approximantes).

Alphabet[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Alphabet islandais.

Les diacritiques islandaises sont considérées comme des lettres à part entière ; l'alphabet ordonné est :

A a, Á á, B b, D d, Ð ð, E e, É é, F f, G g, H h, I i, Í í, J j, K k, L l, M m, N n, O o, Ó ó, P p, R r, S s, T t, U u, Ú ú, V v, X x, Y y, Ý ý, Þ þ, Æ æ, Ö ö

Les lettres C Q et W ne sont utilisées que pour les mots d’origine étrangère et les noms propres. Z fut remplacé par S en 1974.

Prononciation[modifier | modifier le code]

Voyelles et diphtongues[modifier | modifier le code]

Graphème Position dans le mot Transcription en API Prononciation approximative par rapport au français Exemples
a Avant ng ou nk [äu̯] ao svangur
Toute autre position [a] a taska, kaka
á [äu̯] ao fár
au [œy̯] euï auga
e Avant ng ou nk [ɛi̯] drengur
Toute autre position [ɛ] è drekka
é [jɛ] ég
ei, ey [ɛi̯] Se prononce comme le eil de pareil skeið
i, y [ɪ] i sin, yfir
í, ý [i] íslenska
o (long) [oɔ̯] Se prononce comme un o qui s'ouvre légèrement sur la fin lofa
o (court) [ɔ] o ouvert (comme dans sort) dolla
ó [ou̯] Se prononce comme un o suivi d'un léger ou rós
u Avant ng ou nk [u] ou munkur
Toute autre position [ʏ] Se prononce comme un son entre le eu et le u français hundur
ú [u] ou þú
æ [äi̯] næsta
ö [œ] eu de beurre fjöllin

Consonnes et combinaisons de consonnes[modifier | modifier le code]

Graphème Position dans le mot Transcription en API Prononciation approximative par rapport au français Exemples
b Entre m
et d g, t, ou s
muet kembt
Partout ailleurs [p] p bær
d Entre l ou n
et g, k, l, n, s
muet lands
Partout ailleurs [t] t dalur
ð Entre deux voyelles,
Entre une voyelle et une consonne sonore,
En fin de mot
[ð̠] th anglais de the bað
Avant une consonne sourde [θ̠] th anglais de thing maðkur
f Au début du mot
Avant une consonne sourde
Quand doublé
[f] f fundur
Entre deux voyelles (sauf certains cas, voir ci-dessous)
Entre une voyelle et une consonne sonore
En fin de mot
[v] v lofa, horfa
Entre ó et une voyelle muet prófa
Avant l ou n [p] p Keflavík
fnd, fnt [mt] mt hefnd, nefnt
g Première lettre du mot devant une consonne (sauf j) ou a, á, é, o, ó, u, ú, ö
Entre une voyelle et l ou n
[k] k glápa, logn
Première lettre du mot devant e, i, í, j, y, ý, æ, ei, ey [c] Proche du ti de tien geta
Entre une voyelle et a, ð, u, l ou r
En fin de mot
[ɣ] Entre le g et le y français fluga, lag
Devant un t ou un s [x] Son de la jota espagnole ou de ch allemand de buch dragt
Entre une voyelle et un i ou un j [c] Proche du ti de tien segja
gj gjalda
gðs [xs] Son de la jota espagnole suivi d'un s bragðs
h [h] h fortement aspiré huga
hj [ç] Son du ch allemand de möchten hjá
hv [kʰv] khv (avec une légère aspiration après le k) hvað
j [j] y
k En début de mot, devant e, i, í, y, ý, æ, ei ou ey [cʰ] Proche du ti de tiens suivi d'une légère aspiration keyra
Devant t [x] Son de la jota espagnole ou du ch allemand de Buch október
Autrement [kʰ] k suivi d'une légère aspiration kaus
kj En début de mot [cʰ] Proche du ti de tiens suivi d'une légère aspiration kjöt
Autrement [c] Proche du ti de tiens pykja
kk [ʰk] hk (aspiration avant le k) þakka
l [l] l lás
ll [tl] tl bolli, fjöllin (Les exceptions sont nombreuses, notamment dans les mots d'emprunts)
m [m] m mamma
n [n] n nafn
nn Après une syllabe accentuée ou une diphtongue [tn̥] tn steinn
Autres cas [nː] nn finna
p Avant k, s, ou t [f] f september
En début de mot [pʰ] ph (aspiration après le p) par
Autrement [p] p spara
pp [ʰp] hp (aspiration avant le p) stoppa
r [r] r svartur, læra
rl [rtl̥] rtl karlmaður
rn, rðn [rtn̥] rtn þorn
s [s] s sósa
sl [stl̥] stl rusl
sn [stn̥] stn bysna
t En début de mot [tʰ] th (aspiration après le t) taka
Autrement [t] t stela
tt [ʰt] ht (aspiration avant le t) detta
v [v] v vera
x [xs] Son de la jota espagnole suivi de s lax
þ [θ̠] th anglais de thing þú

Tableau des phonèmes existants[modifier | modifier le code]

Consonnes
Bilabiales Dentales Alvéolaires Palatales Vélaires Glottale
Pharyngale
Sonorité - + - + - + - + - + - +
Nasales [] [m] [] [n] [ɲ̊] [ɲ] [ŋ̊] [ŋ]
Occlusives [p], [ph] [t], [th] {c, ch} [k], [kh] {ʔ}
Constrictives [ɸ] [θ] [ð] [s] {ç} [x] [ɣ]
Approximantes [β̞] [j] [h]
Latérale [l]
Vibrantes [ɾ], {r}

Note:
Les symboles entre { } ne sont pas des phonèmes mais des variantes combinatoires (ou taxophones) d’autres phonèmes.

Grammaire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Grammaire islandaise.

L'islandais est une langue flexionnelle ayant quatre cas : nominatif, accusatif, datif et génitif. Les noms islandais peuvent avoir un des trois genres grammaticaux : masculin, féminin ou neutre. Les adjectifs, les chiffres jusqu'à quatre et les pronoms sont déclinés aux quatre cas, aux deux nombres et aux trois genres.

La principale difficulté de l'islandais réside dans le fait que certaines voyelles sont affectées par leur entourage lors des déclinaisons et des conjugaisons. Un chapitre sera développé à ce sujet. Il existe également un certain nombre de mots à déclinaisons irrégulières (on dénombre plus de 70 paradigmes différents) et un mot ne laisse souvent deviner ni son genre ni le paradigme auquel il appartient.

Exemple de déclinaison masculine régulière : hundur (chien)

Cas Singulier indéfini Singulier défini Pluriel indéfini Pluriel défini
Nominatif hundur hundurinn hundar hundarnir
Accusatif hund hundinn hunda hundana
Datif hundi hundinum hundum hundunum
Génitif hunds hundsins hunda hundanna

Exemple de déclinaison féminine régulière : vél (machine)

Cas Singulier indéfini Singulier défini Pluriel indéfini Pluriel défini
Nominatif vél vélin vélar vélarnar
Accusatif vél vélina vélar vélarnar
Datif vél vélinni vélum vélunum
Génitif vélar vélarinnar véla vélanna

Exemple de déclinaison neutre régulière : borð (table)

Cas Singulier indéfini Singulier défini Pluriel indéfini Pluriel défini
Nominatif borð borðið borð borðin
Accusatif borð borðið borð borðin
Datif borði borðinu borðum borðunum
Génitif borðs borðsins borða borðanna

Les verbes sont conjugués aux trois personnes du singulier et du pluriel. Le système verbal possède deux modes: le mode indicatif et le mode subjonctif avec pour chacun le présent et le prétérit. Il existe aussi un impératif, un participe présent et un participe passé. Le système verbal se caractérise par une voix active et une voix médio-passive.

Exemple de conjugaison active régulière : að kalla (appeler)

Personne Indicatif présent Indicatif passé Subjonctif présent Subjonctif passé
Première personne du singulier ég kalla ég kallaði ég kalli ég kallaði
Deuxième personne du singulier þú kallar þú kallaðir þú kallir þú kallaðir
Troisième personne du singulier hann / hún /það kallar hann / hún / það kallaði hann / hún / það kalli hann / hún / það kallaði
Première personne pluriel við köllum við kölluðum við köllum við kölluðum
Deuxième personne pluriel þið kallið þið kölluðuð þið kallið þið kölluðuð
Troisième personne pluriel þeir / þær / þau kalla þeir / þær / þau kölluðu þeir / þær / þau kalli þeir / þær / þau kölluðu

Lexique[modifier | modifier le code]

Emprunts français

Les mots français saga, eider, édredon et geyser sont d'origine islandaise. Geyser est entré en français par l'intermédiaire de l'anglais, eider par le latin scientifique et édredon par l'allemand. Édredon provient de « æðardúnn » qui signifie « duvet d'eider ». D'autres mots du champ lexical scientifique relatif à la géologie et aux glaciers proviennent aussi de l'islandais, comme sandur.

Exemples[modifier | modifier le code]

Mot Traduction Prononciation (sauf dh de « that » en anglais, et th de « both ») Suédois Néerlandais Allemand Anglais
terre jörð yeurdh jord aarde Erde earth
ciel himinn hémén himmel hemel Himmel heaven
eau vatn vat-n vatten water Wasser water
feu eldur èldur eld vuur Feuer fire
homme maður madhur man man Mann man
femme kona kuona kvinna vrouw Frau woman
manger borða bordha äta eten essen eat
boire drekka drèhka dricka drinken trinken drink
grand stór staur stor groot groß big
petit lítill litétlh liten smal klein small / little
nuit nótt nôwht natt nacht Nacht night
jour dagur dayur dag dag Tag day
père faðir fadhér fader vader Vater father
mère móðir môwdhér moder moeder Mutter mother
fils sonur sonur son zoon Sohn son
fille (descendante) dóttir dôwhtér dotter dochter Tochter daughter
frère bróðir brôwdhér broder broer Bruder brother
sœur systir séstér syster zuster Schwester sister
oui yao ja ja ja yes
non nei nèy nej nee nein no
zéro (0) núll noul noll nul null zero
un (1) einn èidn en een eins one
deux (2) tveir tvèir två twee zwei two
trois (3) þrír thrir tre drie drei three
quatre (4) fjórir fyôwrér fyra vier vier four
cinq (5) fimm fim fem vijf fünf five
six (6) sex sèks sex zes sechs six
sept (7) sjö syeu sju zeven sieben seven
huit (8) átta aohta åtta acht acht eight
neuf (9) níu niü nio negen neun nine
dix (10) tíu tiü tio tien zehn ten
sang (fluide corporel) blóð blôwdh blod bloed Blut blood
pain (aliment) brauð breuïdh bröd brood Brot bread
or (métal) gull gutlh guld goud Gold gold
encyclopédie alfræðiorðabók alfraïdhiordhabôwk uppslagsbok encyclopedie Enzyklopädie encyclopedia

Notes[modifier | modifier le code]

  1. code générique
  2. (en) « Article 1 de la loi no 61 du 7 juin 2011 », sur eng.menntamalaraduneyti.is (consulté le 7 novembre 2013)
  3. On peut citer le cas du mot rafmagn, littéralement « pouvoir de l’ambre » signifiant « électricité » (ce mot français étant issu du grec ἤλεκτρον (elektron) en rapport - de même - avec l'ambre), ainsi que celui du mot sími, un ancien mot signifiant « câble », aujourd'hui utilisé pour « téléphone » ou encore celui de tölva formé à partir de tala, « chiffre » et völva « magicienne » utilisé pour « ordinateur ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :