Grotte de Lombrives

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grotte de Lombrives
Image illustrative de l'article Grotte de Lombrives
Coordonnées 42° 49′ 24″ nord, 1° 36′ 59″ est
Pays Drapeau de la France France
Région française Midi-Pyrénées
Département Ariège
Massif des Pyrénées
Vallée Haute vallée de l'Ariège (rivière)
Localité voisine Ussat
Voie d'accès RN 20
Longueur connue 7 km
Période de formation Miocène
Pléistocène
Type de roche Calcaire du Crétacé inférieur
Signe particulier Vastes galeries et concrétions
Température 13°C
Occupation humaine Protohistorique

Géolocalisation sur la carte : Ariège

(Voir situation sur carte : Ariège)
Grotte de Lombrives

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Grotte de Lombrives

La grotte de Lombrives est une grotte dont l'entrée principale est située sur la commune d'Ussat, à trois kilomètres au sud de Tarascon-sur-Ariège dans le département de l'Ariège (France). Une partie de la grotte est aménagée pour les visites touristiques.

Situation et contexte[modifier | modifier le code]

La grotte de Lombrives s'ouvre à une centaine de mètres au-dessus du niveau du fond de la vallée de l'Ariège, dans le massif du Cap de la Lesse (1189 m). Ce massif renferme aussi les grottes de Niaux et de Sabart, qui s’ouvrent sur la vallée du Vicdessos. L’ensemble des trois grottes constitue un réseau de galeries qui se développent sur 14 kilomètres. La grotte de Lombrives totalise à elle seule 7 kilomètres d'extension.

Aussi appelée, dans le passé, grande caverne d'Ussat ou grotte des Échelles, son exposition au nord-est lui a probablement valu le nom d’Ombreuse (Oumbriouo) puis Ombrive (Jean-Baptiste Noulet, 1882).

La grotte est caractérisée par des galeries et des salles de grandes dimensions, des paysages souterrains variés et un riche passé protohistorique et historique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Brèche à ossements (dont Homo sapiens) datant de l'âge du Bronze ; fouilles Noulet, 1882, MHNT

La grotte a servi de refuge pendant des siècles : les groupes humains préhistoriques du Néolithique, des brigands, des ermites, des lépreux, de simples bergers ainsi que des faux-monnayeurs s'y sont abrités. La grotte aurait servi de refuge à l'évêque cathare Amiel Aicard après la chute du château de Montségur en 1244. Elle abrita des prêtres et des nobles pendant la Révolution française puis des Républicains pendant le Premier Empire.

Une inscription, indiquée comme la plus ancienne (la date de 1578 est supposée) fait mention du roi Henry IV alors roi de Navarre, sans que cela atteste d'une visite du monarque.

Les découvertes de deux crânes humains intacts, ainsi qu'une grande variété d'ossements humains et animaux et de poteries par Félix Garrigou, Jean-Baptiste Rames et Henri Filhol sont officialisées en 1864[1] bien qu'il semblerait que des découvertes antérieures aient eu lieues, notamment dans le lieu-dit du « cimetière ».

Jean-Baptiste Noulet poursuit les fouilles de cette grotte en 1882[2]. Ensuite la grotte a été fouillée par Félix Régnault à la fin du XIXe siècle[3].

Visites[modifier | modifier le code]

Une balade de 2 h 30 est proposée au public dans une grotte naturelle et exceptionnelle de par son gigantisme et les paysages qu'elle renferme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sur les crânes de la caverne de Lombrives - Bulletins de la Société d'anthropologie de Paris », (consulté le 26 janvier 2015)
  2. Jean-Baptiste Noulet, Étude de l'Ombrive ou grande caverne d'Ussat (Ariège) et ses accessoires, 1882, Privat Editeur.
  3. Le Muséum de Toulouse et l'invention de la préhistoire, 2010 (ISBN 978-2-906702-18-9)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :