Aller au contenu

Grottes du Cerdon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Grottes du Cerdon
Localisation
Coordonnées
Pays
France
Département
Localité voisine
Caractéristiques
Température
de 14 à 4 degrés
Longueur aménagée
1,200km
Site web
[www.grotte-cerdon.com www.grotte-cerdon.com]
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Localisation sur la carte de Rhône-Alpes
voir sur la carte de Rhône-Alpes
Localisation sur la carte de l’Ain
voir sur la carte de l’Ain

Les grottes du Cerdon sont situées sur les communes françaises de Cerdon et de Labalme, dans le département de l'Ain, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Elles abritent un gisement archéologique du Magdalénien. Elles sont ouvertes à la visite pour leur intérêt spéléologique.

Géologie[modifier | modifier le code]

Durant le Jurassique, un océan recouvrait l'actuel emplacement des grottes du Cerdon. Les dépôts de sédiments au fond de cet océan se sont transformés en calcaire et sont remontés à la surface après le retrait des eaux (-65 millions d'années). Le calcaire est une roche friable qui est facilement traversable par l'eau. C'est l'eau qui creuse les cavités des grottes actuelles. En effet, une rivière souterraine résultant de la fonte des glaciers de la dernière glaciation (dont la fin se situe il y a environ 12000 ans) a creusé la roche[1].

Dans les grottes on trouve de nombreuses formations calcites : stalactites, stalagmites, draperies, fistuleuses, colonnes, cascades[1]...

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Au Magdalénien (17 000 à 14 000 ans avant le présent), les grottes servirent d'abri aux hommes de la Préhistoire. Les fouilles ont permis de mettre au jour des armes, des poteries, des outils et des ossements. On a également retrouvé les traces d'un foyer qui permet de dater l'occupation humaine d'avant la période néolithique[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1933 à 1959, les grottes furent utilisées par un fromager pour l'affinage du bleu de Gex[2].

Fréquentation[modifier | modifier le code]

En 2015, le site fait partie des 10 sites les plus visités du département de l'Ain, avec 30 000 visiteurs[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Télécharger l'application mobile », sur www.grotte-cerdon.com (consulté le )
  2. « Une belle histoire d’amour entre la terre, l’eau, le temps … et les hommes », sur grotte-cerdon.com (consulté le )
  3. [PDF] « Le tourisme dans l’Ain : CHIFFRES CLES 2015 », sur ain-pro.com/, Aintourisme (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]