Malapa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Préhistoire image illustrant l’archéologie image illustrant l’Afrique du Sud
Cet article est une ébauche concernant la Préhistoire, l’archéologie et l’Afrique du Sud.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Malapa
Image illustrative de l'article Malapa
Le site fossilifère de Malapa, vu du sud, en août 2011. Malapa Nature Reserve, Afrique du Sud.
Coordonnées 25° 53′ 43″ Sud 27° 48′ 05″ Est / -25.895147, 27.801324
Pays Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Province Gauteng

Géolocalisation sur la carte : Gauteng

(Voir situation sur carte : Gauteng)
Red pog.svg

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

(Voir situation sur carte : Afrique du Sud)
Red pog.svg

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
Red pog.svg

Malapa est un site fossilifère, dont la grotte a livré des restes d'hominidés, localisé environ 15 kilomètres au nord-est des sites préhistoriques de Sterkfontein et de Swartkrans, en Afrique du Sud.

Historique et descriptif[modifier | modifier le code]

En 2008, dans la grotte de Malapa, située dans la zone des sites du « berceau de l'humanité », inscrits au patrimoine mondial de l'humanité, les restes fossiles d'un hominidé ont été découverts, identifiés comme une nouvelle espèce dénommée Australopithecus sediba en 2010[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Lee R. Berger, Darryl J. de Ruiter, Steven E. Churchill, Peter Schmid, Kristian J. Carlson, Paul H. G. M. Dirks et Job M. Kibii, « Australopithecus sediba : A New Species of Homo-Like Australopith from South Africa », Science, vol. 328, no 328,‎ , p. 195-204 (DOI 10.1126/science.1184944).
  2. (en) Paul H.G.M. Dirks et Lee R. Berger, « Hominin-bearing caves and landscape dynamics in the Cradle of Humankind, South Africa », Journal of African Earth Sciences, vol. 78,‎ , p. 109-131 (DOI 10.1016/j.jafrearsci.2012.09.012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]