Caverne de l'Abîme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Grotte de l'Abîme.
Caverne de l'Abîme
Entrée du site
Entrée du site
Localisation
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Région wallonne
Province Province de Namur
Protection Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine classé (1976, no 93014-CLT-0001-01)
Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine exceptionnel (2013, Le site du trou de l'Abîme compris dans l'ensemble formé par le rocher dit "de la Falaise", no 93014-PEX-0001-02)
Coordonnées 50° 03′ 01″ nord, 4° 29′ 52″ est

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Caverne de l'Abîme
Caverne de l'Abîme
Histoire
Époque Moustérien
Antiquité romaine
Moyen Âge

La caverne de l'Abîme est une grotte à gisement archéologique située à Couvin en Belgique, en Région wallonne, dans la province de Namur.

Localisation[modifier | modifier le code]

Sous le vieux Couvin et dominant la rive droite de l’Eau Noire, une falaise de plus de cent mètres de long surplombe une vaste terrasse en demi-cercle jouxtant le plus grand abri sous roche de Belgique.

Au sud-est de cet abri sous roche s’ouvre par un large porche la caverne proprement dite.

Géologie[modifier | modifier le code]

Les falaises sont en calcaire de l'étage couvinien et datent du Paléozoïque (Eifelien)[1].

Description[modifier | modifier le code]

La cavité naturelle comporte deux niveaux.

Un premier niveau, situé à la même altitude que la terrasse et appelé « salle de l’Ours », abrite un musée préhistorique.

Douze mètres en contrebas se trouve l’étage inférieur, une gigantesque marmite nommé « salle de l’Arche ».

Archéologie[modifier | modifier le code]

D'après les résultats des fouilles de l'abri et de la terrasse effectuées au début XXe siècle et en 1984-86[2], l'occupation humaine de cette cavité remonte au Moustérien et est liée aux hommes de Neandertal.

Les vestiges mis au jour consistent en divers outils en pierres taillées, en os de mammifères ainsi qu'une dent de lait appartenant selon toute vraisemblance à un enfant néandertalien[réf. nécessaire].

La caverne a servi de refuge à l'époque romaine et au Moyen Âge.

Au 15 août 2017, le site est fermé au public.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]