Grotte de Tarté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grotte de Tarté
Image illustrative de l'article Grotte de Tarté
Poinçon sur os abrasé, Paléolithique supérieur.
Coordonnées 43° 06′ 26″ nord, 0° 58′ 58″ est
Pays Drapeau de la France France
Région française Midi-Pyrénées
(Haute-Garonne)
Vallée Vallon du ruisseau Le Lavin
Localité voisine Cassagne
Salies-du-Salat
Voie d'accès D 69
Altitude de l'entrée 320 m
Longueur connue 12 + 9 m
Occupation humaine Moustérien, Châtelperronien, Aurignacien et Gravettien

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

(Voir situation sur carte : Haute-Garonne)
Grotte de Tarté

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Grotte de Tarté

La grotte de Tarté est une petite grotte à deux entrées située sur la commune de Cassagne, dans le département de la Haute-Garonne (Midi-Pyrénées, France).

Elle a été occupée au Paléolithique supérieur.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Elle tire son nom du lieu-dit Tarté qui se trouve 500 m au nord, sur le territoire communal de Cassagne.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'entrée de la grotte se trouve sur un flanc de colline près du Lavin, un ruisseau qui emprunte un passage étroit à cet endroit, et administrativement à la limite entre les communes de Marsoulas et Cassagne.

La grotte elle-même est peu profonde, d'une longueur maximale d'une douzaine de mètres pour une largeur maximale de huit mètres, orientée suivant la direction nord-est depuis l'entrée.

Description et historique[modifier | modifier le code]

Poinçon en os du Gravettien - collection Émile Cartailhac - Muséum de Toulouse.

Il s'agit d'une grotte de petites dimensions mais d'une grande richesse archéologique.

En grande partie pillée à la fin du XIXe, elle a cependant livré des vestiges moustériens, châtelperroniens, aurignaciens (lames aurignaciennes, grattoirs épais dits « de Tarté », sagaies à base fendue, grattoirs carénés) et gravettiens (pointes de la Gravette, burins de Noailles).

De nombreux objets issus de la grotte ont été donnés au National Museum of Natural History de Washington aux États-Unis, et au Muséum de Toulouse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Denis Vialou (2004), « Tarté » dans La Préhistoire - Histoire et dictionnaire, éditions Robert Laffont, pages 1289-1290.