Grotte de Foissac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Foissac.

Grotte de Foissac
image illustrative de l’article Grotte de Foissac
Coordonnées 44° 30′ 10″ nord, 2° 00′ 24″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aveyron
Massif Causses du Quercy
Localité voisine Foissac
Altitude de l'entrée 340 m
Longueur connue 8 084 m
Période de formation Jurassique
Type de roche Calcaire
Température 12°C
Occupation humaine Préhistoire
Protection Logo monument historique Classé MH (1978)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Grotte de Foissac

Géolocalisation sur la carte : Occitanie

(Voir situation sur carte : Occitanie)
Grotte de Foissac

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

(Voir situation sur carte : Aveyron)
Grotte de Foissac

La grotte de Foissac[1] comprend un site archéologique chalcolithique et une grotte ornée du Paléolithique supérieur. Le site a été classé Monument historique. Il se trouve dans la vallée du Lot, sur la commune de Foissac dans le département français de l'Aveyron, en région Occitanie.

Spéléométrie[modifier | modifier le code]

Le développement[N 1] de la cavité est de 8 084 m[2]. Il existe au moins trois entrées : l'entrée dite « FFS » ou entrée historique, le trou qui Fume, entrée spéléologique, et l'entrée touristique qui est artificielle.

Géologie[modifier | modifier le code]

La cavité s'ouvre dans les calcaires et des dolomies du Jurassique moyen et supérieur,

Occupation chalcolithique[modifier | modifier le code]

Découvert en 1959, le réseau souterrain s'étend sur plusieurs kilomètres. En 1965, l'extrême amont du réseau est enfin mis au jour : cette partie de la cavité renferme de nombreux vestiges archéologiques chalcolithiques datant d'environ 2 700 ans av. J.-C. (sépultures, mobilier lithique et osseux, céramiques et traces de passages multiples)[3],[4]. Cette partie a été aménagée et ouverte au public en 1973. Elle a fait l'objet de recherches archéologiques de 1978 à 1988.

Grotte ornée paléolithique[modifier | modifier le code]

En 2006, la présence de peintures et de gravures du Paléolithique supérieur a été observée dans une autre partie du réseau, dans la salle François Rouzaud (du nom de l'un des archéologues qui a étudié le site et qui y est décédé en 1999)[5].

Les gravures comprennent de fines incisions non figuratives. Les peintures incluent des traits noirs, des ponctuations rouges et noires, un aurochs, un capridé et deux bisons associés dans une scène de pré-accouplement. Des groupes de deux points disposés sur certains mamelons de calcite pendant du plafond traduisent peut-être une volonté de conférer à ces stalactites un aspect anthropomorphe. Une statuette d'une dizaine de centimètres sculptée dans une phalange de bison ou d'auroch y a été découverte en 2014 ; elle représente un personnage sans doute féminin portant dans ses bras un enfant ou un animal[6].

Les tracés sont associés à des ossements et un fragment d'ivoire de mammouth fichés dans des fissures de la paroi, comme c'est le cas dans différentes grottes ornées du Quercy ou des Pyrénées. Compte tenu de la thématique et du style, les œuvres de Foissac pourraient être antérieures au Magdalénien[7].

Prospection minière[modifier | modifier le code]

En 1999, la grotte de Foissac a été étudiée par un collectif de spéléologues de la Fédération française de spéléologie[8]. Plusieurs sites d'extraction de pisolithes de fer ont été repérés, ainsi que des sentiers et traces de passages anciens. Ces traces de passage sont attestées par des traînées argileuses recouvertes de calcite ; elles sont situées au-dessus de la rivière souterraine et permettaient aux hommes de se rendre sur les sites d'extraction à pied sec. En de nombreux endroits de la galerie, on trouve des débuts de sondage qui montrent que la prospection minière a été également pratiquée dans la grotte[9]. L'ancienneté des sondages est attestée par une fine couche de calcite. L'incursion et l'exploitation de courte durée sont attribuées à la période médiévale comme l'indiquent les tessons de poteries retrouvés près de l'entrée dite « FFS ». Cet accès correspond à l'entrée historique qui s'ouvrait au fond d'une doline.

Tourisme[modifier | modifier le code]

La grotte est aménagée pour la visite du public.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cavaillé Albert (1963) – Le réseau de Foissac. Spelunca, t. 3, n° 2.
  • Rouzaud François, Cours Serge, Duday Henri, du Fayet de la Tour Alain & Garcia Michel-Alain (1997) – La grotte chalcolithique de Foissac (Aveyron, France) in Jeannin P.-Y. Ed. : Proceedings of the 12th International Congress of Speleology, La Chaux-de-Fonds, Switzerland, 10th-17th August 1997, Basel, Speleo Projects, pp. 79-82 (Vol. 3: Symposium 2: Archaeology and Paleontology in Caves).
  • Stage national « Équipier scientifique 99 » (1999) – Repérage et positionnement de traces d'exploitation moyen-âgeuses à la grotte de Foissac. Actes de la 9e rencontre d'octobre, Cahors, 16-17 octobre 1999, S. C. Paris édit., p. 106-109.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En spéléologie, le développement correspond à la longueur cumulée des galeries interconnectées qui composent un réseau souterrain.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Grotte de Foissac », sur grotte-de-foissac.fr (consulté le 21 novembre 2013).
  2. Bigot Jean-Yves, « Spéléométrie de la France. Cavités classées par département, par dénivellation et développement. », Spelunca Mémoires n° 27,‎ , p. 160 (ISSN 0249-0544).
  3. J. Clottes, H. Duday, M.-A. Garcia, A. et F. Rouzaud, « Les carrières d'argile de la grotte de Foissac (Aveyron) », Bulletin de la Société préhistorique française, t. 76 (7), 1979, pp. 197-198.
  4. M.-A. Garcia, F. Rouzaud, « Les exploitations Chalcolithiques d'argile dans la Grotte de Foissac (Aveyron) », Terre cuite et société, la céramique document technique économique et culturel, XIVe Rencontres internationales d'Antibes, APDCA, Juan les Pins, 1994, pp. 13-18.
  5. Découverte de la première grotte ornée préhistorique de l'Aveyron, communiqué du Ministère de la Culture.
  6. Marie-Amélie Blin, « Une statuette découverte dans la grotte de Foissac », sur lefigaro.fr, (consulté le 5 juillet 2016).
  7. Le Guillou, Y., Fayet de la Tour, A. du, Fayet de la Tour, S. du et Maksud, F. (2006) - « La salle François Rouzaud de Foissac (Aveyron). Une nouvelle grotte ornée en Quercy », Préhistoire du Sud-Ouest, n° 13, pp.  167-172.
  8. Stage national « Équipier scientifique 99 » (1999) – Repérage et positionnement de traces d'exploitation moyen-âgeuses à la grotte de Foissac. Actes de la 9e rencontre d'octobre, Cahors, 16-17 octobre 1999, S. C. Paris édit., p. 106-109.
  9. « Traces et indices. Enquête dans le milieu souterrain. Contribution à la spéléo-archéologie et à la géoarchéologie », sur Alpespeleo (consulté le 27 février 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]