Es Skhul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Es Skhul
Grotte de la Chèvre
Image illustrative de l’article Es Skhul
Entrée de la grotte
Localisation
Pays Drapeau d’Israël Israël
Coordonnées 32° 37′ 33″ nord, 34° 57′ 31″ est

Géolocalisation sur la carte : Israël

(Voir situation sur carte : Israël)
Es Skhul
Es Skhul
Histoire
Paléolithique moyen

Es Skhul, Es Skhoul, ou Skhul (littéralement « la chèvre »), est une grotte située à Hadera, sur le mont Carmel, à environ 20 kilomètres au sud d'Haifa (Israël) et à environ 3 kilomètres de la mer Méditerranée. Elle abrite un site préhistorique fouillé initialement par les préhistoriens anglais Dorothy Garrod et américain Theodore McCown à partir de l'été 1928.

Homo sapiens[modifier | modifier le code]

Crâne humain (Skhul V) mis au jour dans la grotte.

La grotte d'Es Skhul a livré une industrie moustérienne datée d'environ 115 000 ans avant le présent, associée à des restes humains correspondant à dix individus (7 adultes et 3 enfants). Il s'agit des plus anciennes sépultures connues au monde.

Les fossiles humains sont attribués à l'espèce Homo sapiens sous une forme encore archaïque[1]. Le crâne présente la forme globulaire d'un crâne moderne, mais la face montre un torus sus-orbitaire qui reste relativement volumineux.

Les niveaux paléolithiques ont également livré des perles en coquillage perforé qui comptent parmi les plus anciennes connues au monde[2].

Natoufien[modifier | modifier le code]

Les niveaux supérieurs de la stratigraphie ont livré des vestiges liés à la culture natoufienne (Mésolithique), caractérisée par la présence de nombreux microlithes, d'outils de pierre polie et de sépultures.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. B. Arensburg et Anne-Marie Tillier, « Une nouvelle confirmation de l'ancienneté de l'homme moderne au Proche-Orient : la datation de Skhul », Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de Paris, Nouvelle Série, t. 1, no  fascicule 1-2,‎ , p. 141-143 (DOI 10.3406/bmsap.1989.1706, lire en ligne)
  2. Vanhaeren et alii 2006.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) M. Vanhaeren, F. d'Errico, C. Stringer, S.L. James, J.A. Todd et H.K. Mienis, « Middle Paleolithic Shell Beads in Israel and Algeria », Science, vol. 312, no 5781,‎ , p. 1785-1788.
  • (en) T.D. Mc Cown T.D. et A. Keith, The Stone Age of Mount Carmel, vol. 2 : The Fossil Human Remains from the Levalloiso-Mousterian, Oxford University Press, , 390 p..
  • S. Condemi, Ch. Falguères et M.-H. Moncel, « Es-Skhull », dans D. Vialou (éd.), La Préhistoire - Histoire et dictionnaire, Robert Laffont, coll. « Bouquins », , p. 606-607.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]