Grotte de Belle-Roche (Sprimont)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Belle-Roche
Fraiture Sprimont 02.JPG
Belle-Roche et Fraiture, vus depuis Oneux.
Localisation
Coordonnées
Adresse
Localité voisine
Géolocalisation sur la carte : Province de Liège
(Voir situation sur carte : Province de Liège)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Point carte.svg

Belle-Roche (ou La Belle-Roche) est une grotte fossile[n 1] abritant un gisement préhistorique, situé dans la commune belge de Sprimont dans la province de Liège, en Région wallonne.

L'occupation humaine du site (vraisemblablement par Homo heidelbergensis) est datée d'environ 500 000 ans, ce qui en fait le plus ancien lieu d'occupation de Belgique et du Benelux[2]

Situation[modifier | modifier le code]

Le site de Belle-Roche est situé en rive droite de l'Amblève, à proximité du confluent de la rivière avec l'Ourthe.

Il voisine et surplombe la carrière de la Belle-Roche, exploitation de calcaire à l'origine de la découverte du site en 1980, mais dont l'exploitation le menace toujours.

Découvertes[modifier | modifier le code]

Crâne d'Ursus deningeri découvert à la Belle-Roche - Collection du Grand Curtius

Le site de Belle-Roche a livré divers restes d'animaux datant du pléistocène moyen[3], dont divers grands carnivores (Ursus deningeri, Panthera leo fossilis, Panthera gombaszoegensis, Crocuta brevirostris, Canis mosbachensis) et herbivores (Equus mosbachensis, Dicerorhinus etruscus, Capreolus capreolus sussenbornensis), ainsi qu'un ensemble de galets taillés[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une « grotte fossile » est une cavité sèche[1] creusée par un cours d'eau souterrain qui a par la suite été dévié de son lit ou qui a disparu, parfois suite à l'abaissement de la nappe phréatique. C'est le contraire d'une « grotte active », dans laquelle coule toujours un cours d'eau et qui peut être complètement inondée (galerie noyée). Phénomène fréquent dans les sous-sols karstiques (roche calcaire).

Références[modifier | modifier le code]

  1. [Bigot 2000] Jean-Yves Bigot, « Vocabulaire français et dialectal des cavités et phénomènes karstiques » [PDF], sur alpespeleo.fr, (consulté le 15 novembre 2020), p. 36.
  2. Henry de Lumley - La Grande Histoire des Premiers Hommes Européens, 2010, Odile Jacob, Paris.
  3. « La Belle-Roche : Les mammifères fossiles »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur home.scarlet.be.
  4. [Juvigné et al. 2005] Étienne Juvigné, Jean-Marie Cordy, Alain Demoulin, Raoul Geeraerts, Joseph Hus et Virginie Renson, « Le site archéo-paléontologique de la Belle-Roche (Belgique) dans le cadre de l'évolution géomorphologique de la vallée de l'Amblève inférieure », Geologica Belgica, vol. 8, nos 1-2,‎ , p. 121-133 (lire en ligne [PDF] sur popups.ulg.ac.be, consulté le 15 novembre 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Cordy & Ulrix-Closset 1991] Jean-Marie Cordy et Marguerite Ulrix-Closset, « Synthèse des dernières campagnes de sauvetage du gisement du Paléolithique inférieur de la Belle Roche (Sprimont) », Notae Praehistoricae, no 10,‎ , p. 3-13 (lire en ligne [PDF] sur biblio.naturalsciences.be, consulté le 15 novembre 2020).
  • [Cordy 1993] Jean-Marie Cordy, « La grotte de la Belle-Roche (Sprimont, province de Liège) : un gisement paléontologique et archéologique d'exception au Benelux », Bulletins de l'Académie Royale de Belgique, vol. 4, nos 1-6,‎ , p. 165-186 (lire en ligne [sur persee], consulté le 15 novembre 2020).
  • [Draily & Cordy 1997] Christelle Draily et Jean-Marie Cordy, « L'industrie lithique de La Belle-Roche à Sprimont (Liège, Belgique) : Paléolithique inférieur », Notae Praehistoricae, no 17,‎ , p. 11-20 (biblio.naturalsciences.be/associated_publications/notae-praehistoricae/NP17/np17_13-20.pdf [PDF] sur naturalsciences.be, consulté le 15 novembre 2020).
  • [Dupont et al. 2018] Nicolas Dupont, Yves Quinif, Caroline Dubois, Hai Cheng et Olivier Kaufmann, « Le système karstique de Sprimont (Belgique). Holotype d’une spéléogenèse par fantômisation », Earth Sciences Bulletin, vol. 189, no 1,‎ (lire en ligne [*sur bsgf.fr], consulté le 15 novembre 2020).
  • [Ek & Potty 1982] Camille Ek et Édouard Potty, « Esquisse d'une chronologie des phénomènes karstiques de Belgique », Revue Belge de Géographie, vol. 106, no 1,‎ , p. 73-85 (lire en ligne [PDF] sur orbi.uliege.be, consulté le 15 novembre 2020).
  • [Rixhon et al. 2011] Gilles Rixhon, Régis Braucher, Didier Bourlès, Lionel Siame et Alain Demoulin, « Human presence at Belle-Roche, in the Ardenne massif (western Europe) : Terrestrial Cosmogenic Nuclides (10Be) dating of fluvial sediments confirms an age of ~580 ka », Geophysical Research Abstracts, vol. 13,‎ (lire en ligne [PDF] sur orbi.uliege.be, consulté le 15 novembre 2020).
  • [Stapert 1986] (en) Dick Stapert, « On the "Lower Paleolithic" Site La Belle Roche: An Alternative Interpretation », Current Anthropology, vol. 27, no 4,‎ , p. 370-371 (lire en ligne [sur core.ac.uk], consulté le 15 novembre 2020).

Lien externe[modifier | modifier le code]