Grottes de Neptune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la géologie
Cet article est une ébauche concernant la géologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Grottes de Neptune
ou
Grottes de l'Adugeoir
Coordonnées 50° 03′ 58″ nord, 4° 30′ 43″ est
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Région wallonne
Province Province de Namur
Massif Calestienne
Localité voisine Petigny (Couvin)
Type de roche calcaire
(Dévonien moyen et supérieur : Frasnien, Givétien)
Signe particulier Circuit aménagé : concrétions, rivière souterraine ;
Chauves-souris[1]
Cours d'eau Eau Noire

Géolocalisation sur la carte : Province de Namur

(Voir situation sur carte : Province de Namur)
Grottes de NeptuneouGrottes de l'Adugeoir

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Grottes de NeptuneouGrottes de l'Adugeoir

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Grottes de NeptuneouGrottes de l'Adugeoir

Les grottes de Neptune, ou localement et avant 1972 grottes de l'Adugeoir (ou Adujoir), désignent une série de cavités naturelles en Belgique, dont la principale est une grotte touristique ; elles se situent en province de Namur, près de Petigny (commune de Couvin), sur la rive gauche de l’Eau Noire.

Localisation[modifier | modifier le code]

Les grottes se trouvent sur la rive gauche de la rivière Eau Noire, près de la section de Petigny (commune de Couvin), au pied de la colline et d'un lieu-dit dénommé Les Rocailles ou encore Les Monts.

Formation[modifier | modifier le code]

Ces grottes ont été creusées dans les calcaires du Dévonien moyen et supérieur (Frasnien, Givétien).

Elles appartiennent au massif de la Calestienne.

Description[modifier | modifier le code]

Il s’agit de grottes encore actives, puisqu’un bras de l’Eau Noire s’y engouffre et parcourt la grotte sur plusieurs centaines de mètres avant de disparaître dans un siphon que personne n’a réussi à franchir à ce jour et ressort 48 heures plus tard, près de trois kilomètres plus loin à vol d'oiseau, à la grotte du Pont d’Avignon à Nismes (section de la commune de Viroinval).

La cavité présente un développement actuel de 1627 mètres pour une dénivellation de 25 mètres[réf. souhaitée].

La grotte principale se compose de deux étages, inférieur et supérieur, aujourd’hui reliés par une galerie artificielle d'environ 200 mètres de long.

Les parties accessibles pour le tourisme, tant à pied qu'en barque, concernent les 300 premiers mètres environ. Le reste de la cavité (soit environ 2,5 kilomètres, jusqu'à la grotte du Pont d'Avignon) demeure inaccessible et en grande partie inconnu, malgré les efforts de nombreux spéléologues au cours des dernières décennies[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Elles ont été découvertes à la fin du XIXe siècle et sont exploitées pour le tourisme depuis 1930.

Ces grottes étaient nommées avant 1980 « grottes de l'Adugeoir », selon un terme local désignant une perte.

Le nom actuel de « grottes de Neptune » n’est apparu que vers 1972.

Biospéologie[modifier | modifier le code]

Sur le plan biologique, on y signale l'hibernation de chauves-souris dont le grand rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum), ainsi qu'une microfaune assez diversifiée.

Tourisme[modifier | modifier le code]

L'exploitation touristique est assurée par la commune de Couvin qui est propriétaire de la cavité.

On retrouve des excentriques dans le réseau des "Belles-Mères".

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]