Grotte de Gabillou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne une grotte située à Sourzac, en Dordogne. Pour la commune située dans le même département, voir Gabillou.
Grotte de Gabillou
(Grotte de las Agnelas)
Coordonnées 45° 02′ 24″ nord, 0° 22′ 51″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Vallée de l'Isle
Localité voisine Sourzac
Longueur connue 27
Type de roche calcaire sableux maastrichtien
Signe particulier Grotte ornée
Protection Logo monument historique Classé MH (1942)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Grotte de Gabillou(Grotte de las Agnelas)

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

(Voir situation sur carte : Nouvelle-Aquitaine)
Grotte de Gabillou(Grotte de las Agnelas)

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

(Voir situation sur carte : Dordogne)
Grotte de Gabillou(Grotte de las Agnelas)

La grotte de Gabillou, ou de las Agnelas[1], est une grotte ornée située sur la commune française de Sourzac en Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Localisation[modifier | modifier le code]

La grotte de Gabillou se situe dans le département de la Dordogne, en vallée de l'Isle, sur la commune de Sourzac, au lieu-dit Gabillou, proche de Mussidan. Hormis l'homonymie de nom, elle n'a aucun lien avec la commune de Gabillou située dans le même département mais à 55 kilomètres à l'est-nord-est.

Histoire et description[modifier | modifier le code]

La grotte ornée de plus de 200 gravures fut découverte en 1941 par MM. Charmarty et Truffier dans le sous-sol d'une habitation[2]. La Société historique et archéologique du Périgord (SHAP) en est informée l'année même[N 1] et, le , la grotte est classée au titre des monuments historiques[1]. Propriété privée[1], la grotte ne se visite pas afin d'en préserver les fragiles gravures[2].

Creusée dans un calcaire sableux maastrichtien et longue de 27 mètres, elle est difficile d'accès avec certains passages larges d'à peine cinquante à soixante centimètres[N 1]. La voûte à certains endroits et les parois sont gravées principalement de multiples représentations animales : « Chevaux de divers types, Bovidés, Bisons, Rennes, Bouquetins, Mammouths et Lièvres »[N 1], ainsi que « deux représentations humaines : le « sorcier de Gabillou » et une femme vêtue d'une sorte d'anorak à capuchon »[3]. Quelques godets en pierre ayant servi de lampes à l'époque paléolithique y ont été trouvées[N 1].

Le docteur Jean Gaussen, passionné de Préhistoire, achète la propriété en août 1955. Il fait éditer en 1964, en seulement 500 exemplaires, un document, La grotte ornée de Gabillou, dans lequel sont reportés les calques (relevés dans la grotte) de plus de cent gravures, ainsi qu'une trentaine de planches photographiques[4],[2].

Selon les études de 1941 et de 1952, les gravures dateraient du Paléolithique supérieur (Périgordien, Aurignacien ou Magdalénien ancien)[N 1].

L'étude de 1952 indique que ces gravures « sont remarquables et d'une classe au moins égale à celles des Combarelles, de la Mouthe et de Font-de-Gaume »[N 1], toutes trois situées en vallée de la Vézère, sur la commune des Eyzies-de-Tayac-Sireuil.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Grotte de Las Agnelas ou de Gabillou », notice no PA00083008, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 11 mars 2017.
  2. a, b et c Bruno Boucharel, La grotte de Gabillou, un trésor à découvrir, Sud Ouest édition Périgueux, 11 février 2017, p. 21
  3. Jean-Luc Aubarbier, Michel Binet, Guy Mandon, Nouveau guide du Périgord-Quercy, Ouest-France, 1987, (ISBN 2-85882-842-3), p. 283.
  4. Notice bibliographique, Catalogue de la BNF, consulté le 20 avril 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre David, Martine Hervé, J. Gauthier et Georges Malvesin-Fabre, La grotte à gravures de Gabillou, vol. 96 : Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions & Belles-Lettres, Paris, (lire en ligne), « Séance du 14 mars », p. 116-118 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  1. a, b, c, d, e et f David 1952
  • Jean Gaussen (préf. Léon Pales), La grotte ornée de Gabillou, Bordeaux, Institut de Préhistoire de l'université de Bordeaux,

Articles connexes[modifier | modifier le code]