Grotte de Lastournelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grotte de Lastournelles
Image illustrative de l'article Grotte de Lastournelle
La statue, une concrétion emblématique de la grotte.
Coordonnées 44° 20′ 31″ nord, 0° 39′ 29″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Massif Pays de Serres
Vallée Vallée du ruisseau de Baniérettes
Localité voisine Sainte-Colombe-de-Villeneuve
Altitude de l'entrée 185 m
Longueur connue 186 m
Période de formation Aquitanien
Type de roche Calcaire
Température 14°C

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

(Voir situation sur carte : Lot-et-Garonne)
Grotte de Lastournelles

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

(Voir situation sur carte : Nouvelle-Aquitaine)
Grotte de Lastournelles

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Grotte de Lastournelles

La grotte de Lastournelles est une grotte naturelle française se situant à Sainte-Colombe-de-Villeneuve, dans le pays de Serres, en Lot-et-Garonne, Nouvelle-Aquitaine.

Géologie[modifier | modifier le code]

La grotte se développe dans le calcaire blanc de l'Agenais daté de l'Aquitanien inférieur (Miocène).

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1878, la grotte est découverte fortuitement par un fermier alors qu'il creuse un puits ; la cavité est alors explorée sur 64 m de longueur. La grotte est là, au fond d'un puits d'une dizaine de mètres de profondeur, mais aucun aménagement n'est mis en œuvre pour rendre la cavité visitable. Toutefois, quelques explorations sporadiques sont documentées : Malbec explore la grotte les 11 septembre et 13 octobre 1901[1].

Il faut attendre l'année 1955 pour que la famille Brys, nouvellement installée depuis 1953[2], découvre par hasard une entrée naturelle. En effet, Joseph et Maria Brys, surpris par un orage se réfugient dans une dépression rocheuse lorsqu'ils sentent un faible courant d'air filtrer à travers des pierres situées derrière eux. Deux ans plus tard, un passage est dégagé et la grotte est aménagée[3].

Description[modifier | modifier le code]

Tout au long des 300 mètres de longueur de la grotte se trouvent des stalactites, stalagmites, colonnes, draperies et coulées de calcite parent la grotte. Certaines salles sont vastes (plus de 20 mètres de circonférence et 8 mètres de hauteur). Une source coule au fond de la grotte.

La grotte est composée de sept salles :

  • Salle du Puits
  • Salle Ratopenado
  • Salle Ronde
  • Salle des Colonnes
  • Salle Marboutin
  • Salle de la Statue
  • Salle de la Source

Tourisme[modifier | modifier le code]

La société exploitant la cavité à des fins touristiques est membre de l'ANECAT (Association Nationale des Exploitants de Cavernes Aménagées pour le Tourisme).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Boulanger Pierre (1970) - Guide des cavernes touristiques de France. Nouvelles éditions latines édit., Paris, 268 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Guichard Francis & Gandin Michel (1981) – Lot-et-Garonne. in Claude Chabert « Les grandes cavités françaises – Inventaire raisonné », FFS édit., p. 89-90.
  2. Boulanger Pierre (1970) - Guide des cavernes touristiques de France. Nouvelles éditions latines édit., Paris, 268 p.
  3. « Que sont les siècles pour les grottes de Lastournelle. », sur La Dépêche (consulté le 17 février 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]