Gouffre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le gouffre Haviareň, Carpates.

Un gouffre[1] ou abîme (géologique) désigne généralement, au sens propre, une cavité souterraine souvent d'origine karstique dont l'entrée généralement imposante présente une verticalité marquée.

Le gouffre ou l'abîme s'oppose à la caverne ou à la grotte dont les entrées sont plutôt horizontales.

Sémantique[modifier | modifier le code]

Les gouffres, à l'instar des autres cavités naturelles souterraines (grottes, avens, etc.) sont explorés et étudiés par les spéléologues.

Synonymes régionaux[modifier | modifier le code]

Régions francophones

Il existe de nombreux synonymes régionaux francophones issus d'une francisation des langues d'oc ou oil notamment : aven, igue, scialet, chourum, abîme, creux, fondry, perte, fosse, chantoir, barrenc, tindouletc. En Ardenne ils sont appelés « entonnoirs ».

En particulier, le terme aven, originaire entre autres du Rouergue et d'origine celtique, diffusé en langue française à la fin du XIXe siècle par les études et descriptions des reliefs karstiques de cette région, particulièrement par les travaux de Édouard-Alfred Martel sur la région des Causses (vers 1889). Le terme « aven » est utilisé préférentiellement, sans qu'il y ait de normes ou de conventions d'usage, par les géologues et les spéléologues à celui de « gouffre ».

Ailleurs

En Chine, les gouffres constitués par des méga-dolines sont nommés « tiankeng ».

Symbolique[modifier | modifier le code]

Au sens figuré, un gouffre désigne un lieu, un phénomène ou une chose qui entraîne la disparition brutale de tout ce qui peut y être précipité ou qui y tomberait. Exemples : « son estomac est un gouffre », « cette maison est un gouffre à fric ! » (familier), ainsi que : « une économie au bord du gouffre ».

Dans l'imagerie populaire ou enfantine, un gouffre est un lieu effrayant et dangereux, d'où peuvent surgir toutes sortes de choses horribles et dans lequel toute chose peut disparaître à jamais. Le gouffre symbolise la peur de l'inconnu.

Gouffres remarquables[modifier | modifier le code]

Blank map of Europe cropped.svg Europe[modifier | modifier le code]

BlankMap-Asia.png Asie[modifier | modifier le code]

BlankMap-Africa.svg Afrique[modifier | modifier le code]

  • Le gouffre Anou Ifflis (−1 170 m) en Kabylie (Algérie), le gouffre le plus profond d'Afrique et l'un des plus profonds au monde (47e ex aequo)[5].

America-blank-map-01.svg Amérique[modifier | modifier le code]

  • Au Mexique, les cénotes, comme le Zacatón, sont des gouffres parfois très profonds et remplis d'eau douce ou saumâtre; les sotanos sont également des gouffres profonds avec une grande ouverture.
  • Le Sistema Huautla (Nita Nanta) (en) au Mexique accuse une dénivellation de 1560 m.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gouffre, sur le site du CNRS, consulté le 3 octobre 2014
  2. a et b Magazine « ça m'intéresse » parue en décembre 2008, no 334, p.12
  3. (cs) Hranická propast je s 404 metry nejhlubší zatopenou jeskyní světa, securitymagazin.cz, 30 septembre 2016
  4. (cs) V Hranicích je nejhlubší zatopená jeskyně světa, prokázali speleologové, novinky.cz, 30 septembre 2016
  5. « Les gouffres de plus de 1000 metres », Spelodinant, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]