Grottes du Razet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Grottes du Razet
Déesse.
Localisation
Coordonnées
Pays
Région française|Région
Département
Adresse
Le RazetVoir et modifier les données sur Wikidata
Localité voisine
Caractéristiques
Occupation humaine
de 2700 à
Patrimonialité
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Localisation sur la carte de Champagne-Ardenne
voir sur la carte de Champagne-Ardenne
Localisation sur la carte de la Marne
voir sur la carte de la Marne

La nécropole de Coizard-Joches, ou du Razet, est un ensemble d'hypogées datant de la fin du Néolithique, situées à Coizard-Joches, dans la Marne, en France.

Historique[modifier | modifier le code]

Le site a été découvert en 1872. Il est fouillé entre 1875 et 1880 par le baron Joseph de Baye[1].

Moulages présenté au musée d'’Épernay.

L'ensemble est classé monument historique le 14 mai 1926[2] .

Description[modifier | modifier le code]

La nécropole de Coizard-Joches compte 37 hypogées, des monuments funéraires creusés dans la craie, à flanc de coteau, dont deux sont encore aujourd'hui accessibles. Jusqu'à environ , les habitants de la région y déposaient leurs morts, et les confiaient à la garde de déesses dont on retrouve trace sur les parois de l'un des hypogées.


L'authenticité des représentations figurant dans l'hypogée n°23 a été mise en cause dès sa découverte. Il est probable que le baron de Baye ou l'un des fouilleurs ait restauré une figuration existante mais très abîmée en s'inspirant de la figuration visible dans l'hypogée n°24[1].

Le mobilier funéraire est conservé au Musée d'Archéologie nationale, à Saint-Germain-en-Laye.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Alain Villes, « Sépultures collectives du Néolithique en Champagne : recherche d'une identité régionale », Bulletin de la Société préhistorique française, vol. 93, no 3,‎ , p. 312-317 (lire en ligne)
  2. « Terrains et grottes préhistoriques à Coizard-Joches », notice no PA00078670, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :