Grotte des Nageurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’archéologie
Cet article est une ébauche concernant l’archéologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Grotte des Nageurs
Image illustrative de l'article Grotte des Nageurs
Pictographes datant du Néolithique dans la grotte des Nageurs.
Coordonnées 23° 35′ 41″ nord, 25° 14′ 01″ est
Pays Drapeau de l'Égypte Égypte
Gouvernorat Nouvelle-Vallée

Géolocalisation sur la carte : Égypte

(Voir situation sur carte : Égypte)
localisation

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
localisation

La grotte des Nageurs est une grotte, célèbre pour ses pictographes du Néolithique, située sur le plateau Gilf al-Kabir dans le désert Libyque, à l'est du Sahara. Administrativement, la grotte est située dans le gouvernorat de la Nouvelle-Vallée au sud-ouest de l'Égypte, près de la frontière avec la Libye.

Histoire[modifier | modifier le code]

La grotte et ses pictographes sont découverts en par l'explorateur et aventurier hongrois László Almásy. Certains de ces pictographes, datant du Néolithique, représentent des êtres humains nageant. Ces pictographes sont vieux de plus de 10 000 ans, et ont probablement été réalisés pendant le dernier âge glaciaire.

Almásy consacre un chapitre de son ouvrage Le Sahara inconnu (1934) à cette grotte. Dans ce chapitre, il développe une thèse selon laquelle ces pictographes représentent des scènes de la vie quotidienne dans la région avant que le climat de la région, alors tempéré, ne change et devienne celui d'un désert xérique. Cette théorie est alors si novatrice que ses éditeurs sont contraints d'ajouter plusieurs notes de bas de page afin d'inviter les lecteurs à la prudence et à s'en dissocier. En 2007, Eman Ghoneim découvre la présence d'un ancien méga-lac (30 750 km2) enterré sous les sables du Grand Sahara au nord de la région du Darfour, au Soudan[1].

La grotte est mentionnée dans le roman de Michael Ondaatje, L'Homme flambé (1992) et dans son adaptation au cinéma sous le titre Le Patient anglais. La grotte qui apparaît dans ce film n'est pas la vraie grotte, mais un décor de cinéma reconstitué pour l'occasion.

Environ 10 km vers l'ouest se trouve la grotte des Bêtes avec des peintures remarquablement conservées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Catherine Brahic, « Ancient mega-lake discovered in Darfur », NewScientist,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]