Grottes de Rising Star

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grottes de Rising Star
Image illustrative de l'article Grottes de Rising Star
Coordonnées 26° 01′ 13″ sud, 27° 42′ 43″ est
Pays Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Province Gauteng
Altitude de l'entrée 1475 m

Géolocalisation sur la carte : Gauteng

(Voir situation sur carte : Gauteng)
Grottes de Rising Star

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

(Voir situation sur carte : Afrique du Sud)
Grottes de Rising Star

Les grottes de Rising Star appartiennent à un système karstique situé près de Johannesburg dans la zone des sites des hominidés fossiles d'Afrique du Sud. Ce site a livré, au cours de fouilles menées en 2013 et 2014, plus de 1 700 éléments fossiles d'hominidés. Le 10 septembre 2015, une étude révèle que ces fossiles sont attribués à une espèce jusqu'alors inconnue, Homo naledi[1],[2]. Naledi signifie « étoile » en Sesotho et fait référence au nom du site.

Découvertes[modifier | modifier le code]

Le site et ses fossiles sont découverts le 13 septembre 2013 par deux spéléologues, Steve Tucker et Rick Hunter, dans le cadre d'une exploration organisée par le géologue Pedro Boshoff. Lee Rogers Berger, paléoanthropologue à l'université de Witwatersrand, informé le 1er octobre 2013 de cette découverte. Berger organise alors le financement des expéditions de fouilles qui commencent le 7 novembre. Une strate géologique riche en fossiles d'hominidés est mise au jour dans une salle répertoriée comme site UW-101 et dénommée Salle Dinaledi, située à environ 30 mètres sous la surface du sol, et difficilement accessible par une longue et étroite fissure de 18 cm de large à son point le plus étroit[1],[3],[4],[5],[6]. C'est d'ailleurs une équipe de six femmes à la corpulence adaptée qui est chargée de la collecte des éléments fossiles[6]. Plus de 1 200 éléments fossiles d'hominidés sont récupérés et catalogués en novembre 2013[7], représentant au moins une douzaine d'individus[8].

Le 20 février 2014, il est annoncé qu'un deuxième site à hominidés fossiles, nommé UW-102, éventuellement sans lien avec le premier, est découvert dans le complexe de grottes de Rising Star[9].

En avril 2014, entre les deux sites, 1 754 spécimens sont récupérés[10] et au cours de l'été 2014, seuls 20 des 206 os du corps humain ne sont pas retrouvés[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Rising Star Cave » (voir la liste des auteurs).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Lee R Berger, John Hawks, Darryl J de Ruiter, Steven E Churchill, Peter Schmid, Lucas K Delezene, Tracy L Kivell, Heather M Garvin, Scott A Williams, Jeremy M DeSilva, Matthew M Skinner, Charles M Musiba, Noel Cameron, Trenton W Holliday, William Harcourt-Smith, Rebecca R Ackermann, Markus Bastir, Barry Bogin, Debra Bolter, Juliet Brophy, Zachary D Cofran, Kimberly A Congdon, Andrew S Deane, Mana Dembo, Michelle Drapeau, Marina C Elliott, Elen M Feuerriegel, Daniel Garcia-Martinez, David J Green, Alia Gurtov, Joel D Irish, Ashley Kruger, Myra F Laird, Damiano Marchi, Marc R Meyer, Shahed Nalla, Enquye W Negash, Caley M Orr, Davorka Radovcic, Lauren Schroeder, Jill E Scott, Zachary Throckmorton, Matthew W Tocheri, Caroline VanSickle, Christopher S Walker, Pianpian Wei, Bernhard Zipfel, 2015, « Homo naledi, a new species of the genus Homo from the Dinaledi Chamber, South Africa », eLife 2015;4:e09560.
  2. (en) Paul HGM Dirks, Lee R Berger et al., « Geological and taphonomic context for the new hominin species Homo naledi from the Dinaledi Chamber, South Africa », eLife, vol. 4,‎ , e09561 (DOI 10.7554/eLife.09561, lire en ligne).
  3. (en) Andrew Howley, « Expedition Underway to Extract Latest Fossil Find From Cradle of Humankind Cave », sur http://voices.nationalgeographic.com/, (consulté le 30 mai 2015).
  4. (en) Dave Ingold, « Rising Star Expedition Finds over 1,000 Hominid Fossils », sur http://www.sec-caving.co.za/, (consulté le 30 mai 2015).
  5. Kate Wong, « La saga humaine récrite », Pour la Science,‎ (lire en ligne)
  6. a et b Michel de Pracontal, « Homo naledi, nouvelle star controversée de la paléontologie », Mediapart, 10 septembre 2015.
  7. (en) Andrew Howley, « Final Day of Excavations », sur http://voices.nationalgeographic.com/, (consulté le 30 mai 2015).
  8. (en) Chris Barncard, « Anthropologist, ‘underground astronaut’ strike fossil gold in South Africa dig », sur http://www.news.wisc.edu/, (consulté le 30 mai 2015).
  9. (en) « Scientists Return to Explore a Second Fossil Chamber », sur http://voices.nationalgeographic.com/, (consulté le 30 mai 2015).
  10. (en) « Rising Star Empire Cave 2014 Annual Report » (consulté le 30 mai 2015)
  11. (en) Peter Jurich, « A major discovery in human evolution », sur http://www.isthmus.com/, (consulté le 30 mai 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]