Grotte de Trabuc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grotte de Trabuc
Image illustrative de l'article Grotte de Trabuc
Formation géologique
surnommée « Le grand papillon »
en raison de sa forme.
Coordonnées 44° 06′ 42″ nord, 3° 56′ 37″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Gard
Localité voisine Mialet
Température 14 °C

Géolocalisation sur la carte : Gard

(Voir situation sur carte : Gard)
Grotte de Trabuc

Géolocalisation sur la carte : Languedoc-Roussillon

(Voir situation sur carte : Languedoc-Roussillon)
Grotte de Trabuc

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Grotte de Trabuc

La grotte de Trabuc, surnommée « la grotte aux 100 000 soldats », se situe dans le nord du département du Gard, sur la commune de Mialet proche de la ville d'Anduze[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Cette grotte est connue depuis l’antiquité, mais réellement utilisée à partir de la fin du XVIIe siècle. En effet, lors de la Guerre des Cévennes, les Camisards avaient pour habitude de trouver refuge dans les grottes de la région. Celle-ci puise d'ailleurs l'origine de son nom dans l'arme favorite des Camisards, le tromblon, « Trabuc » en occitan. Les premières explorations réelles de la grotte remontent à 1823, et les premiers spéléologues professionnels la cartographient à partir de 1899. Depuis, des visites touristiques sont organisées.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le développement actuel est d'environ 12 kilomètres, mais les recherches effectuées montrent un potentiel bien supérieur (peut-être 30 à 40 kilomètres)[2].

Les cent mille soldats[modifier | modifier le code]

Cette grotte est célèbre pour une particularité géologique unique au monde : les « cent mille soldats ». Il s'agit d'un ensemble de plusieurs milliers de petites concrétions, semblables à des stalagmites.

Les scientifiques sont sceptiques quant à leur formation : en effet, il n'y a pas d'eau tombant de la voûte à cet endroit de la grotte, rendant impossible la création de stalagmites. Certains biologistes avancent une théorie faisant appel à des bactéries ou des champignons ; cependant, aucune présence anormale au niveau bactériologique n'a été relevée à cet endroit de la grotte.

Cette étrange formation peut faire penser aux soldats en terre cuite du Mausolée de l'empereur Qin en Chine, justifiant ainsi le nom de « cent mille soldats » donné par les découvreurs de la grotte.

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]