Grottes de Bèze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grottes de Bèze

Les grottes de Bèze sont situées sur la commune de Bèze, à 30 km au nord-est de Dijon (Côte-d'Or).

Histoire[modifier | modifier le code]

Différentes cavités et dolines sont présentes sur le territoire de Bèze[1] ainsi que dans la forêt de Velours[2].

La première partie de la grotte aménagée, la salle de la Crétanne est connue depuis fort longtemps[3], elle aurait servi de refuge aux moines et habitants du village durant les invasions.[4],[5]. Elle est située à quelques dizaines de mètres de la source de la Bèze.

La rivière souterraine, en partie navigable, a été découverte en septembre 1950[6].

Dès 1953, différents siphons sont explorés et des prolongements sont découverts.[7]. Le développement connu de la cavité est actuellement de plus de 2 800 m[8] pour 26 m de dénivelé.

Géologie[modifier | modifier le code]

Ce réseau karstique s'est développé dans des roches calcaires datant du jurassique supérieur.[7]

La rivière souterraine est alimentée par les pertes d'une partie de la Tille, de la Venelle et des eaux de pluie drainant un plateau d'une surface de plus de 225 km2 [7].

L'eau réapparait à l'air libre pour former la source de la Bèze. C'est une résurgence vauclusienne dont le débit peut atteindre 20m3/s.

Biologie[modifier | modifier le code]

Truite - Siphon de la résurgence

Cette cavité est l'habitat de différents genres de crustacés cavernicoles : Niphargus, Caecosphaeroma et Proasellus, dont une espèce endémique, l'Aselle de Bourgogne.

Des poissons y ont été observés[9].

Différentes espèces de chiroptères s'y réfugient l'hiver.

Exploitation touristique[modifier | modifier le code]

Cette grotte aménagée se visite à pied et en barque, d'avril à fin octobre. En 2017[10], la fréquentation a dépassé les 30 000 visiteurs.[11]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Visualiseur InfoTerre », sur infoterre.brgm.fr (consulté le 13 juillet 2018)
  2. « Infoterre Fiche Données - Dossier du sous-sol - BSS001FWTF », sur ficheinfoterre.brgm.fr (consulté le 13 juillet 2018)
  3. Claude Courtepee, Description generale et particuliere du Duche de Bourgogne, precedee de l'abrege historique de cette province, 2. ed., augm. de divers memoires et pieces, Lagier, (lire en ligne)
  4. Solange de Montenay, L'Abbaye bénédictine Saint-Pierre de Bèze : Son histoire au fil des jours, éditions de l'Aleï, 1986
  5. (la) Chronique de l'abbaye de Saint-Bénigne de Dijon suivie de la chronique de Saint-Pierre de Bèze: Publiées d'après les textes originaux par M. l'abbé E. Bougaud et M. Garnier, Darantière, (lire en ligne)
  6. Le Bien Public, 23 septembre 1950
  7. a, b et c Robert Lavoignat, « La Grotte de la Crétanne - Source de la Bèze », Revue scientifique Bourgogne-Nature, no 15,‎ , p. 109-118 (lire en ligne).
  8. « Réseau de la Crétanne et source de la Beze », sur plongeesout.com.
  9. Robert LAVOIGNAT, Bourgogne-Nature 6-2007, p. 29-30
  10. Le Village préféré des Français, « Bèze - Région Bourgogne-Franche-Comté - Le Village Préféré des Français 2017 », (consulté le 10 juillet 2018)
  11. « Bilan Statistique 2017 », calameo.com,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]