Claudine Pailhès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pailhès.
Claudine Pailhès
Defaut.svg
Fonction
Directrice
Archives départementales de l'Ariège
-
Marigeorges Allabert (d)
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Claudine Pierrette Fernande Pailhès
Nationalité
Formation
Activité
Archiviste, historienne, professeur
Autres informations
Distinctions
Œuvres principales
  • Gaston Fébus : Le Prince et le Diable (2007)
  • La Vie en Ariège au XIXe siècle (2008)

Claudine Pailhès est une archiviste et historienne française née le à Carcassonne (Aude).

Elle a notamment publié Gaston Fébus : Le Prince et le Diable (2007) et La Vie en Ariège au XIXe siècle (2008).

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance et formation[modifier | modifier le code]

Née le à Carcassonne[1], Claudine-Pierrette-Fernande Pailhès est scolarisée à l'école de jeunes filles de Carcassonne où vivent et travaillent ses parents, Henri Pailhès et Cécile Tailhan. Elle fréquente ensuite le lycée Pierre-de-Fermat à Toulouse, puis à l'Université de Toulouse-Le Mirail[2].

En 1972, elle a 20 ans, lorsqu'elle réussit le concours d'entrée à l'École nationale des chartes, classée 20e, elle est nommée élève de première année par l'arrêté ministériel du [3]. Orientée vers l'abbaye de Lagrasse par sa professeure Élisabeth Magnou-Nortier, elle débute en 1973 le travail sur sa thèse, sous la direction de Robert-Henri Bautier[a]. Elle soutient sa thèse titrée Les Actes de l'Abbaye de Lagrasse (1115-1279) en 1976, devant Paul Ourliac et Didier Ozanam[4]. Elle est nommée « archiviste paléographe » par l'arrêté ministériel du  ; son rang, « par ordre de mérite », est huitième[5]. Après avoir effectué son stage technique et passé les épreuves d'évaluation, elle est inscrite au sixième rang sur la liste d'aptitude aux fonctions de conservateur d'archives, arrêté du [6].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Claudine Pailhès débute sa carrière le par le poste de « directeur des services d'archives » du département de l'Ariège[7]. Elle y prend la suite de Jean-François Le Nail[8].

Conservateur de 1er classe du patrimoine, elle est promue le conservateur en chef[9]. Le , elle est nommée membre de la Commission d'histoire des archives de France, « créée auprès du Comité d'histoire du ministère de la Culture »[10].

Sa thèse, Les Actes de l'abbaye de Lagrasse (1115-1279), augmentée, est publiée en 2000 sous le titre Recueil des chartes de l'abbaye de Lagrasse, tome II : 1117-1279[11]. Cette recherche qui concerne les abbayes clunisiennes et la société méditerranéenne, font de cette publication, une source « importante pour les chercheurs qui disposent désormais d'un ouvrage sûr et d'une mine de renseignements très aisée à exploiter »[12].

En 2007, Claudine Pailhès publie Gaston Fébus : Le Prince et le Diable aux éditions Perrin[13].

Elle est nommée au grade d'officier dans l'ordre des Arts et des Lettres par arrêté du [14]. Le , elle est promue chevalier de l'ordre national du Mérite[15].

Le , par décret de la Présidence de la République, elle est nommée au grade de conservateur général du patrimoine[16].

Claudine Pailhès prend sa retraite en 2017, après 41 ans au service des archives départementales du l'Ariège[17].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Auteure[modifier | modifier le code]

Co-auteur[modifier | modifier le code]

  • Le Protestantisme en terres d'Ariège (avec Patrick Cabanel, Philippe de Robert et al.), Foix, Conseil général de l'Ariège, , 191 p. (notice BnF no FRBNF39301869).

Direction de publication[modifier | modifier le code]

Direction[modifier | modifier le code]

  • Montségur : La Mémoire et la Rumeur (1244-1994), Foix, Association des amis des archives de l'Ariège / Conseil général de l'Ariège, , 354 p. (notice BnF no FRBNF39301862).
    Actes du colloque tenu du 21 au 23 octobre 1994 à Tarascon, Foix et Montségur organisé par le Conseil général de l'Ariège, les Archives départementales... avec la collab. du Centre d'études cathares de Carcassonne, de la Scène nationale de Foix et de l'Ariège, de la Mairie de Foix et al.
  • Histoire de Foix et de la Haute-Ariège (textes de Louis Claeys, Jean Clottes et Gabriel de Llobet), Toulouse, Privat, coll. « Univers de la France et des pays francophones », , 287 p. (notice BnF no FRBNF35832646).
  • 1209-1309 : Un siècle intense au pied des Pyrénées, Foix, Conseil général de l'Ariège : Archives départementales, , 447 p. (notice BnF no FRBNF42639570).
    Actes du colloque tenu du 23 au 25 octobre 2009 à Foix dans le cadre du 800e anniversaire de la croisade contre les Albigeois.

Co-direction[modifier | modifier le code]

  • La Frontière pyrénéenne : Guide des sources d'archives des relations et des espaces transfrontaliers pyrénéens (direction scientifique et éditoriale avec Marigeorges Allabert ; rédaction avec Sylvie Caucanas, Geneviève Douillard et al.), Foix, Conseil général de l'Ariège, , 693 p. (notice BnF no FRBNF40930627).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Voir au paragraphe publication la page remerciement de Recueil des chartes de l'abbaye de la Grasse, publié en 2000.

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liste par ordre chronologique.

  • « École des Chartes », Bibliothèque de l'école des chartes, t. 130, no 2,‎ , p. 684-688 (lire en ligne, consulté le 13 janvier 2019).
  • Henri-Irénée Marrou, « Palmarès des prix et récompenses décernés en 1976 », Comptes rendus des séances de l'académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 120e année, no 4,‎ , p. 634-636 (lire en ligne, consulté le 16 janvier 2019).
  • « Chronique administrative (1er avril -30 juin 1976) », La Gazette des archives, no 94,‎ , p. 201-204 (lire en ligne, consulté le 16 janvier 2019).
  • École des Chartes, « Chronique », Bibliothèque de l'école des Chartes, vol. CXXXIV,‎ (lire en ligne, consulté le 13 janvier 2019).
  • « Arrêté du 28 janvier 1991 portant inscription à un tableau d'avancement (conservateurs en chef du patrimoine) », Journal officiel de la République française, no 47,‎ (lire en ligne, consulté le 13 janvier 2019).
  • Gérald Pradalié, « Une synthèse sur l'Ariège médiévale : Pailhès (Claudine), L'Ariège des comtes et des Cathares » (compte-rendu), Annales du Midi : revue archéologique, historique et philologique de la France méridionale, t. 105, no 204,‎ , p. 565 (lire en ligne, consulté le 16 janvier 2019).
  • École des Chartes, « Archives », Bibliothèque de l'école des chartes, t. 154, no 2,‎ , p. 750-751 (lire en ligne, consulté le 16 janvier 2019).
  • Thomas Wieder, « Claudine Pailhès : le plus beau chevalier du monde », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 13 janvier 2019).
  • Gérard Veyssière, « Claudine Pailhès, éd. - Recueil des chartes de l'abbaye de Lagrasse, t. II : 1117-1279 » (compte-rendu), Cahier de civilisation médiévale, vol. 46e année, no 183,‎ juillet-septembre 2003, p. 286-288 (lire en ligne, consulté le 15 janvier 2019).
  • J. Lafitte, « Pailhès, Claudine, Pierrette, Fernande », dans Who's Who in France, J. Lafitte, (lire en ligne), p. 1453.
  • Patrice Poujade, « Pailhès (Claudine) et Allabert (Marigeorges), La Frontière pyrénéenne : Guide des sources d’archives des relations et espaces transfrontaliers pyrénéens ; Gual Vilà (Valenti), Justícia i terra: La documentació de l’Arxiu de Poblet (armari II) » (compte-rendu), Annales du Midi, t. 118, no 256,‎ , p. 606-607 (lire en ligne, consulté le 15 janvier 2019).
  • « Nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres janvier 2009 », Journal officiel de la République française,‎ (lire en ligne, consulté le 13 janvier 2019).
  • « Décret du 2 mai 2012 portant promotion et nomination », Journal officiel de la République française, no 0104,‎ , p. 7762 (lire en ligne, consulté le 13 janvier 2019).
  • « Café littéraire autour de Claudine Pailhès », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne, consulté le 13 janvier 2019).
  • « Décret du 6 juillet 2015 portant nomination au titre de l'année 2015 dans le grade de conservateur général du patrimoine », Journal officiel de la République française, no 0156,‎ , p. 57 (lire en ligne, consulté le 13 janvier 2019).

Webographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]