Grottes de Médous

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la géologie image illustrant les Pyrénées image illustrant le comté de Bigorre
Cet article est une ébauche concernant la géologie, les Pyrénées et le comté de Bigorre.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Grottes de Médous
Coordonnées 43° 02′ 29″ nord, 0° 09′ 33″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hautes-Pyrénées
Massif Pyrénées
Localité voisine Asté
Altitude de l'entrée 600 m
Longueur connue 3300 m

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Grottes de Médous

Géolocalisation sur la carte : Midi-Pyrénées

(Voir situation sur carte : Midi-Pyrénées)
Grottes de Médous

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

(Voir situation sur carte : Hautes-Pyrénées)
Grottes de Médous

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Grottes de Médous

Les grottes de Médous sont situées dans le département des Hautes-Pyrénées, au niveau de la commune d'Asté entre Bagnères-de-Bigorre et Campan.

Site naturel remarquable[modifier | modifier le code]

Les grottes de Médous sont des grottes naturelles, sans trace de présence humaine préhistorique, creusées par une rivière souterraine, constituant l'une des branches de résurgence de l'Adour. Leur décor naturel, riche en stalactites, en stalagmites ou cascades pétrifiées, etc., les ont rendu célèbres. Leurs travaux de mise en valeur datent de 1948. C'est en effet, à cette époque, que débute leur exploration par des spéléologues soucieux de connaître l'origine de leurs eaux. L'entrée de la grotte a cependant été reconnue dès 1789 mais était obstruée par de l'argile, ce qui en retarda la découverte.

Ancien lieu de pèlerinage[modifier | modifier le code]

Article principal : Notre-Dame de Médoux.

Au XVIIIe siècle, le site suscite déjà l'intérêt des pèlerins. En effet, la Vierge Marie y serait apparue en présence d'un petit berger puis en celle de la veuve Liloye, ce qui permit l'arrêt de l'épidémie de peste dans la région. Un couvent capucin s'y installe, démoli lors de la Révolution française.

Une chapelle accueille, aujourd'hui encore, le pèlerin éventuel.

Site touristique[modifier | modifier le code]

Ce sont d'abord les spécificités de ce site naturel qui attirent les visiteurs. Le site est ainsi ouvert au public depuis 1951, après son inauguration le  ; une partie de la visite s'effectue à bord d'une barque.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]