1867

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1867 (MDCCCLXVII en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour l'année -1867, voir -1867.

Années :
1864 1865 1866  1867  1868 1869 1870

Décennies :
1830 1840 1850  1860  1870 1880 1890
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Architecture Chemins de fer Droit Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Science Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

La Question abyssinienne vue par une caricature du 10 août 1867. Britannia. "Now, then, King Theodore! How about those prisoners?"
  • 15 mai : monseigneur Charles Lavigerie devient évêque d'Alger. Il était précédemment à Nancy. Il souhaite évangéliser l’Algérie, projet qui rencontre l’opposition de l’empereur et, sur le terrain, de l’armée. Il va fonder deux ordres de missionnaires : les Pères blancs et les Sœurs missionnaires d'Afrique, qui ouvrent dispensaires et orphelinats à travers le pays. Il veut aussi ramener les Berbères au christianisme qu’ils avaient abandonné à partir du VIIe siècle pour l’islam.
  • 28 mai : début du règne de Kofi Kakari, asantehene des Ashanti (déposé en 1874).
  • Décembre : l’expédition militaire britannique de Sir Robert Napier débarque à Massaoua, en Éthiopie, avec 32 000 hommes et une quarantaine d’éléphants venus des Indes, pour libérer les diplomates britanniques emprisonnés en 1866. L’avance de Napier est favorisé par l’attitude du ras du Tigré, Cassa, qui est en lutte ouverte contre le négus Théodoros II.
    • L’expédition de Sir Rober Napier ramènera en Angleterre quelque cinq cent manuscrits éthiopiens.


  • Inflation de cauris au Dahomey. Les difficultés budgétaires conduisent le roi Glèlè à alourdir la pression fiscale.
  • Grands-Lacs : début du règne de Ntare V Rugingiza, roi d’Ankole (fin en 1895). À sa mort, l’Ankole ruiné sera attaqué par le Ruanda et le Bouganda.
  • Soudan : dans la région comprise entre l’Oubangui, le Nil blanc et la rivière Kotto, le prince marchand Zubeir Pacha, un Bahara du haut Nil, prend possession du pays. D’abord employé d’un commerçant arabe, il commence en 1856 à créer son propre réseau de zariba (entrepôts) notamment en contractant des alliances avec les Kreich et les Zande. Soutenu par une armée dévouée de bazinger (miliciens), il lance depuis sa résidence Dem Nduggu des raids sur les pays limitrophes, notamment le Darfour, le Tchad et la vallée de l’Uele (rivière). Il se proclame indépendant en 1867 et s’octroie le titre de cheik. Son règne se soldera par le retrait des Européens de la confrérie des commerçants du haut Nil et par une amorce de dépopulation locale.
  • Afrique du Sud : découverte de gisement de diamants à Kimberley, dans la colonie du Cap et au Grikaland. Il s’ensuit une prospection systématique non seulement dans la région, mais sur la quasi-totalité du continent.

Amérique[modifier | modifier le code]

19 juin : exécution de l'empereur Maximilien, vue par Édouard Manet (détail)
Chèque utilisé par le gouvernement des États-Unis pour l'achat de l'Alaska
  • 23 novembre : le traité d'Ayacucho fixe la frontière entre le Brésil et la Bolivie sur les rivières Beni et Mamoré. L’Amazone est ouverte aux navires de toutes les nations, après l’obtention d’un traité de frontières avec les pays voisins.

Asie[modifier | modifier le code]

  • 3 février, Japon : cérémonie d’accession au trône du jeune empereur Meiji, âgé de quinze ans. Des rumeurs se répandent, annonçant la promesse de jours meilleurs : des centaines de milliers de personnes issues des milieux populaires dansent et chantent depuis Edo jusque dans le Kansai. Des mouvements festifs de nature millénariste se diffusent entre Edo et Osaka. Par ailleurs, l’ambassadeur français Léon Roche est promu conseiller officieux du nouveau shogun Yoshinobu pour les affaires extérieures.
    • Les Britanniques appuient ouvertement les partis de Choshu et de Satsuma qui multiplient les tentatives de coups de main sur Kyôto. Yoshinobu rassemble ses troupes pour éviter l’éclatement du pays. Pour la première fois le shogun prend ouvertement les armes contre l’empereur, qui réplique en supprimant la charge de shogun le 9 octobre.

Europe[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1867 en France, 1867 en Italie et 1867 en Suisse.
  • 5 mars : échec du soulèvement des Fenians en Irlande. Bien que Stephens puisse compter sur 40 000 sympathisants armés, le soutien des Irlando-Américains fait défaut et la révolte s’essouffle rapidement.
  • 1er avril : l'exposition universelle ouvre ses portes à Paris.
  • 16 avril : organisation de la Confédération de l'Allemagne du Nord par Bismarck, qui rédige un projet de constitution soumis aux princes et à un Reichstag constituant élu au suffrage universel. Les vingt-trois États reconnaissent au roi de Prusse une présidence héréditaire. Souverains en matière financières, judiciaires, religieuse et scolaire, ils dépendent de la Confédération pour la politique extérieure, les douanes, la monnaie, l’armée et les postes. Deux chambres, un Reichstag élu au suffrage universel et un Bundesrat formé des délégués des États, se partagent le pouvoir législatif. Le roi de Prusse nomme un chancelier responsable devant lui. Les questions douanières sont la compétence d’un Zollparlament composé de députés du Reichstag auquel se joint une représentation élue au suffrage universel des États du Sud. La Constitution entre en vigueur le 1er juillet.
  • 15 août (Royaume-Uni) : loi de Disraeli élargissant l’électorat, qui passe de un million à plus de deux millions (16 % de la population adulte).
  • 26 août : traité secret gréco-serbe de Voeslau. À la recherche d’une alliance contre l'Empire ottoman, la Grèce et la Serbie s’accordent à reconnaître que l’Orient chrétien doit disposer de sa pleine autonomie, posant ainsi les bases d’une confédération des peuples balkaniques.


  • Royaume-Uni : apparition du parti conservateur (Disraeli) et du parti libéral (Gladstone). Disraeli institue les Associations conservatrices locales afin de s’assurer une assise nationale.
  • Congrès slaves sans représentation polonaise à Moscou.
  • Crise agricole en Espagne (1867-1868). Les paysans ruinés rejoignent les indigents (15 % de la population).
  • Code Civil au Portugal. Abolition de la peine de mort pour des crimes civils. Abolition du droit d’aînesse, qui accentue la micropropriété dans le nord.
  • Le Portugal possède 13 banques.
  • Fondation de la société Nestlé à Vevey en Suisse.
  • Les ouvriers belges reçoivent le droit de coalition et le droit de grève.

Autriche-Hongrie[modifier | modifier le code]

  • Mars : le Compromis austro-hongrois est adopté (Ausgleich). L’État hongrois est rétabli dans la plénitude de ses forces. Le régime parlementaire bicaméralisme d’avril 1848 est restauré. La loi stipule « la possession commune et inséparable » par la maison des Habsbourg de tous les territoires placé sous son sceptre et « l’autonomie législatives et l’indépendance gouvernementale de la Hongrie », l’assurance de ses « droits publics constitutionnels ».
  • 11 décembre : traité de commerce franco-autrichien.
  • 21 décembre : les « lois de décembre » dotent l’Autriche d’un régime libéral. Mais cette constitution, favorable aux Allemands, provoque le mécontentement des Slaves. Le comte Goluchowsky obtient l’autonomie complète pour la Galicie.


  • La Croatie retourne dans la dépendance de la couronne de Hongrie. Les Croates se rapprochent des Serbes. L’évêque de Diakovo, Mgr Josip Strosmajer devient le chef de l’opposition à l’oligarchie hongroise.
  • Expansion économique en Autriche.
  • Le réseau de chemin de fer hongrois compte 4 700 km.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Lise à l’ombrelle, toile de Renoir.

Naissances en 1867[modifier | modifier le code]

Décès en 1867[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lembranças de São Paulo, de João Emilio Gerodetti, Carlos Cornejo
  2. (en) Jim Rathbone, James Mitose and the Path of Kenpo, LeAnn Rathbone (ISBN 978-1-60702-961-8, lire en ligne), p. 57