Arizona

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arizona (homonymie).

34° 17′ 12″ N 111° 39′ 25″ O / 34.286667, -111.656944

Arizona
Sceau
Sceau
Drapeau
Drapeau
Carte des États-Unis avec l'Arizona en rouge.SurnomThe Grand Canyon StateEn français : « l'État du Grand Canyon »DeviseDitat Deus (latin)« Dieu enrichit »
Carte des États-Unis avec l'Arizona en rouge.

Surnom
The Grand Canyon State
En français : « l'État du Grand Canyon »

Devise
Ditat Deus (latin)
« Dieu enrichit »
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Capitale Phoenix
Adhésion à l’Union 14 février 1912 (48e État)
Gouverneur Jan Brewer (R)
Sénateurs John McCain (R)
Jeff Flake (R)
Nombre de représentants 8
ISO 3166-2 US-AZ
Fuseau horaire −7
Démographie
Gentilé Arizonien/Arizonienne
Population 6 392 017 hab. (2010[1])
Densité 22 hab./km2
Rang 16e
Ville la plus peuplée Phoenix
Géographie
Altitude 1 250 m (min. : 21 m) (max. : Humphreys Peak 3 851 m)
Superficie 295 254 km2
Rang 6e
– Terre 294 309 km2
– Eau (%) 945 km2 (0,32 %)
Coordonnées 31°20' N à 37° N (500 km)
109°03' W à 114°50' W (645 km)
Divers
Langues officielles Anglais
Liens
Site web http://az.gov/

L'Arizona (Navajo: Hoozdo Hahoodzo; O'odham: Alĭ ṣonak) est un État de l'ouest des États-Unis. Sa capitale et plus grande ville est Phoenix. Avec une superficie de 295 254 km2, il est le 6e État américain le plus vaste, et le 16e plus peuplé avec 6 392 017 habitants en 2010. Bordé par la Californie, le Nevada, l'Utah, le Nouveau-Mexique et les États mexicains de la Basse-Californie et du Sonora au sud, l'Arizona est l'un des quatre États des Four Corners. Il fait en outre partie de la Sun Belt (« ceinture du soleil ») qui connaît une forte croissance démographique en raison de l'héliotropisme. Situé au sud des Montagnes Rocheuses, l'Arizona est un État des montagnes. Traversé par le fleuve Colorado, l'État comprend de spectaculaires formations géologiques, telles que le Grand Canyon, le Meteor Crater et Monument Valley.

Le territoire est sous souveraineté espagnole à partir du XVIe siècle, en tant que région de la Nouvelle-Espagne. Le Mexique en prend possession en 1821 lors de son indépendance : il devient une partie de la Haute-Californie. En 1848, à l'issue de la Guerre américano-mexicaine, les États-Unis annexent l'Arizona, puis agrandissent son territoire en 1853 lors de l'achat Gadsden. Il adhère tardivement à l'Union, le 14 février 1912, et en devient le 48e État. Divisé en quinze comtés, près du quart de son territoire est constitué par vingt-et-unes réserves indiennes. Les Navajos et d'autres peuples Apaches y sont majoritaires.

L'État a connu une croissance démographique importante et soutenue au cours du XXe siècle : il ne comptait que 750 000 habitants en 1950 et a vu sa population multipliée par sept en soixante ans. La ville de Tucson, située à une centaine de kilomètres de la frontière mexicaine, a ainsi accueilli d'importants flux migratoires. En 2010, l'État de l'Arizona avait la quatrième plus forte proportion d'Hispaniques après le Nouveau-Mexique (46,30 %), le Texas (37,62 %) et la Californie (37,62 %) ainsi que le troisième plus grand nombre d'Amérindiens. Par ailleurs, la peine de mort y est en vigueur.

Une grande partie de l'État est constituée de paysages désertiques, dans lesquels furent tournés de nombreux westerns. L'Arizona est un État très touristique, comprenant trois parcs nationaux (le Grand Canyon, Saguaro et Petrified Forest) et plusieurs monuments nationaux américains (Sunset Crater Volcano, Rainbow Bridge, Montezuma Castle). C'est en outre un bastion du Parti républicain. John McCain, candidat républicain à la présidence des États-Unis en 2008, en est l'un des sénateurs depuis 1987. La ville de Phoenix accueille également l'une des équipes de la NBA, les Suns de Phoenix.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

L'étymologie du nom n'est pas certaine. Certains historiens soutiennent une dérivation de la formule espagnole zona arida, raccourcie en arizona ; d'autres, comme Marshall Trimble, y voient l'expression basque aritz ona, signifiant "bon chêne" ; enfin, on trouve dans la langue uto-aztèque O'odham la phrase alĭ ṣonak, "petite source"[2],[3],[4]. Le nom Arizonac désignait au départ les alentours de la mine d'argent de Planchas de Plata, dans le Sonora ; plus tard, devenant Arizona, il s'étendit au territoire tout entier, avant de prendre son acception actuelle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de l'Arizona.

Les Amérindiens étaient les premiers habitants de la région. Certaines cultures se sont éteintes et ont laissé des vestiges archéologiques comme les Sinagua, dans la région de Sedona.

L'Arizona a été découvert et exploré par Estevanico "black Stephen" éclaireur de l'expédition de Fray Marcos de Niza en 1539. Le père Eusebio Chini (Eusebio Kino) y a établi des écoles chrétiennes dans les dernières années du XVIIe siècle et les premières années du XVIIIe siècle. L'Espagne y exerçait sa puissance coloniale jusqu'à l'indépendance du Mexique en 1821.

Les États-Unis ont pris l'Arizona au Mexique après la Guerre américano-mexicaine en 1848. Le 14 février 1912, l'Arizona est devenu le 48e État de l'Union Américaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Comtés de l'État de l'Arizona.
Carte du relief de l'Arizona

D'une surface de 295 260 km2, l'Arizona est peuplé de 6 392 017 habitants (2010)[5]. L'État est connu pour ses paysages désertiques riches en plantes xérophytes comme le cactus, et son climat qui présente des étés très chauds et des hivers doux. Mais l'Arizona est aussi composé du plateau du Colorado et de ses forêts de pin, dans la portion nord-centre de l'État. Comme les autres États du sud-ouest, l'Arizona est une région au relief accidenté, dont plus de la moitié de la superficie est composée de montagnes et de plateaux; dont la formation remonte au volcanisme préhistorique.

Les principaux cours d'eau sont le Colorado, fleuve qui a creusé le Grand Canyon, la Gila et la Salt River.

La capitale de l'Arizona est Phoenix. Les autres villes importantes sont Tucson, Mesa, et Flagstaff. L'État est divisé en 15 comtés.

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

Comtés[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Comtés de l'État de l'Arizona.

L'État de l'Arizona est divisé en 15 comtés.

Agglomérations[modifier | modifier le code]

• Le Bureau de la gestion et du budget a défini sept aires métropolitaines et quatre aires micropolitaines dans l'État de l'Arizona.

Aires métropolitaines
Zone urbaine Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013) Rang national (2013)
Phoenix-Mesa-Scottsdale, AZ 4 192 887 4 398 762 4,9 % 12
Tucson, AZ 980 263 996 544 1,7 % 53
Prescott, AZ 211 033 215 133 1,9 % 201
Lake Havasu City-Kingman, AZ 200 186 203 030 1,4 % 212
Yuma, AZ 195 750 201 201 2,8 % 214
Flagstaff, AZ 134 418 136 539 1,6 % 292
Sierra Vista-Douglas, AZ 131 346 129 473 -1,4 % 304
Aires micropolitaines
Zone urbaine Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013) Rang national (2013)
Show Low, AZ 107 449 107 322 -0,1 % 18
Payson, AZ 53 597 53 053 -1,0 % 186
Nogales, AZ 47 420 46 768 -1,4 % 235
Safford, AZ 37 220 37 482 0,7 % 345

En 2010, 98,4 % des Arizoniens résidaient dans une zone à caractère urbain, dont 94,6 % dans une aire métropolitaine et 3,8 % dans une aire micropolitaine. L'aire métropolitaine de Phoenix-Mesa-Scottsdale regroupait à elle seule 65,6 % de la population de l'État.


• Le Bureau de la gestion et du budget a également défini deux aires métropolitaines combinées dans ou en partie dans l'État de l'Arizona.

Aires métropolitaines combinées
Zone urbaine Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013) Rang national (2013)
Tucson-Nogales, AZ 1 027 683 1 043 322 1,5 % 53
Las Vegas-Henderson, NV-AZ 200 186

(2 195 401)

203 030

(2 273 195)

1,4 %

(3,5 %)

(27)

Municipalités[modifier | modifier le code]

L'État de l'Arizona compte 91 municipalités, dont 21 de plus de 40 000 habitants.

Municipalités de plus de 40 000 habitants
Rang Municipalité Comté Population (2010) Population (2012) Variation (2010-2012)
1 Phoenix Maricopa 1 445 656 1 488 750 2,98 %
2 Tucson Pima 520 116 524 295 0,80 %
3 Mesa Maricopa 439 041 452 084 2,97 %
4 Chandler Maricopa 236 123 245 628 4,03 %
5 Glendale Maricopa 226 721 232 143 2,39 %
6 Scottsdale Maricopa 217 385 223 514 2,82 %
7 Gilbert Maricopa 208 453 221 140 6,09 %
8 Tempe Maricopa 161 719 166 842 3,17 %
9 Peoria Maricopa 154 067 159 789 3,71 %
10 Surprise Maricopa 117 517 121 287 3,21 %
11 Yuma Yuma 93 066 95 429 2,54 %
12 Avondale Maricopa 76 238 78 256 2,65 %
13 Goodyear Maricopa 65 275 69 648 6,70 %
14 Flagstaff Coconino 65 870 67 468 2,43 %
15 Buckeye Maricopa 50 913 54 542 7,13 %
16 Lake Havasu City Mohave 52 532 52 819 0,55 %
17 Casa Grande Pinal 48 575 49 974 2,88 %
18 Sierra Vista Cochise 45 129 46 351 2,71 %
19 Maricopa Pinal 43 482 44 803 3,04 %
20 Oro Valley Pima 41 011 41 388 0,92 %
21 Prescott Yavapai 39 843 40 308 1,17 %

La municipalité de Phoenix était la 6e municipalité la plus peuplée des États-Unis en 2012.

Démographie[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Densités de population en 2010 (en mille carré)
Historique des recensements
Année Population Variation

1860 6 482 ——
1870 9 658 49,0 %
1880 40 440 318,7 %
1890 88 243 118,2 %
1900 122 931 39,3 %
1910 204 354 66,2 %
1920 334 162 63,5 %
1930 435 573 30,3 %
1940 499 261 14,6 %
1950 749 587 50,1 %
1960 1 302 161 73,7 %
1970 1 745 944 34,1 %
1980 2 718 215 55,7 %
1990 3 665 228 34,8 %
2000 5 130 632 40,0 %
2010 6 392 017 24,6 %

Le Bureau du recensement des États-Unis estime la population de l'Arizona à 6 626 624 habitants au 1er juillet 2013, soit une hausse de 3,7 % depuis le recensement des États-Unis de 2010 qui tablait la population à 6 392 017 habitants[6].

Avec 6 392 017 habitants en 2010, l'Arizona était le 16e État le plus peuplé des États-Unis. Sa population comptait pour 2,07 % de la population du pays. Le centre démographique de l'État était localisé dans le comté de Maricopa dans la ville de Mesa[7].

Avec 21,73 hab./Km2 en 2010, l'Arizona était le 33e État le plus dense des États-Unis.

Le taux d'urbains était de 89,8 % et celui de ruraux de 10,2 %[8].

En 2010, le taux de natalité s'élevait à 13,6 ‰[9] et le taux de mortalité à 7,2 ‰[10]. L'indice de fécondité était de 2,07 enfants par femme[11]. La population était composée de 25,49 % de personnes de moins de 18 ans, 9,91 % de personnes entre 18 et 24 ans, 26,27 % de personnes entre 25 et 44 ans, 24,54 % de personnes entre 45 et 64 ans et 13,80 % de personnes de 65 ans et plus. L'âge médian était de 35,9 ans[12].

En 2010, l'Arizona avait le 10e taux de mortalité le plus faible, le 10e indice de fécondité le plus élevé ainsi que le 8e âge médian le moins élevé des États-Unis.

Entre 2010 et 2013, l'accroissement de la population (+ 234 609) était le résultat d'une part d'un solde naturel positif (+ 121 237) avec un excédent des naissances (280 500) sur les décès (159 263), et d'autre part d'un solde migratoire positif (+ 109 506) avec un excédent des flux migratoires internationaux (+ 34 802) et un excédent des flux migratoires intérieurs (+ 74 704)[13].

Selon des estimations de 2012, 85,3 % des Arizoniens étaient nés dans un État fédéré, dont 38,5 % dans l'État de l'Arizona et 47,0 % dans un autre État (16,4 % dans l'Ouest, 16,1 % dans le Mid-Ouest, 7,4 % dans le Nord-Est, 7,1 % dans le Sud), 1,1 % étaient nés dans un territoire non incorporé ou à l'étranger avec au moins un parent américain et 13,4 % étaient nés à l'étranger de parents étrangers (65,1 % en Amérique latine, 17,5 % en Asie, 9,4 % en Europe, 5,1 % en Amérique du Nord, 2,4 % en Afrique, 0,6 % en Océanie). Parmi ces derniers, 39,3 % étaient naturalisés américain et 60,7 % étaient étrangers.

Selon des estimations de 2008, les immigrés illégaux représentaient 7,9 % de la population, soit la 2e proportion du pays après le Nevada[14].

Composition ethnique et origines ancestrales[modifier | modifier le code]

Selon le recensement des États-Unis de 2010, la population était composée de 73,01 % de Blancs, 4,64 % d'Amérindiens, 4,05 % de Noirs, 3,42 % de Métis, 2,76 % d'Asiatiques (0,56 % d'Indiens, 0,55 % de Philippins, 0,48 % de Chinois), 0,20 % d'Océaniens et 11,92 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories.

Les non hispaniques représentaient 70,35 % de la population avec 57,82 % de Blancs, 4,03 % d'Amérindiens, 3,74 % de Noirs, 2,67 % d'Asiatiques, 1,79 % de Métis, 0,17 % d'Océaniens et 0,13 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories, tandis que les Hispaniques comptaient pour 29,65 % de la population, principalement des personnes originaires du Mexique (25,93 %) et de Porto Rico (0,54 %)[12].

En 2010, l'État de l'Arizona avait la 4e plus forte proportion d'Hispaniques après le Nouveau-Mexique (46,30 %), le Texas (37,62 %) et la Californie (37,62 %) ainsi que la 7e plus forte proportion d'Amérindiens des États-Unis. A contrario, l'État avait la 8e plus faible proportion de Blancs non hispaniques des États-Unis.

L'État comptait également le 3e plus grand nombre d'Amérindiens (296 529) après la Californie (362 801) et l'Oklahoma (321 687) ainsi que le 6e plus grand nombre d'Hispaniques des États-Unis.

Historique récent de la composition ethnique de l'Arizona (en %)
Ethnies 1940 1950 1960 1970 1980 1990 2000 2010
Blancs 85,48 87,32 89,81 90,63 82,44 80,85 75,50 73,01
———Non hispaniques 74,54 71,65 63,82 57,82
Amérindiens 11,03 8,77 6,40 5,41 5,62 5,55 4,99 4,64
———Non hispaniques 4,55 4,03
Noirs 3,00 3,47 3,33 3,01 2,76 3,02 3,10 4,05
———Non hispaniques 2,86 2,92 3,74
Asiatiques (et Océaniens jusqu'en 1990) 0,48 0,43 0,41 0,48 0,81 1,51 1,80 2,76
———Non hispaniques 1,74 2,67
Autres 0,01 0,05 0,47 8,37 9,07 14,61 15,54
———Non hispaniques 1,72 2,09
Hispaniques (toutes ethnies confondues) 16,21 18,78 25,25 29,65

En 2013, le Bureau du recensement des États-Unis estime la part des Blancs non hispaniques à 56,7 %, celle des Hispaniques à 30,3 % et celle des autres groupes non hispaniques à 13,0 %.

En 2000, les Arizoniens s'identifiaient principalement comme étant d'origine mexicaine (20,8 %), allemande (15,6 %), anglaise (10,4 %), irlandaise (10,2 %), américaine (4,7 %) et italienne (4,4 %)[15].

Les Amérindiens de l'État s'identifiaient principalement comme étant Navajos (44,3 %), Apaches (8,4 %), Pimas (6,6 %), Tohono O'odham (5,7 %), Yaquis (4,8 %) et Hopis (3,3 %).

Les Hispaniques étaient essentiellement originaires du Mexique (87,5 %). Composée à 51,3 % de Blancs, 5,5 % de Métis, 2,1 % d'Amérindiens, 1,1 % de Noirs, 0,3 % d'Asiatiques, 0,1 % d'Océaniens et 39,7 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories, la population hispanique représentait 47,5 % des Métis, 20,8 % des Blancs, 13,4 % des Océaniens, 13,2 % des Amérindiens, 7,7 % des Noirs, 3,5 % des Asiatiques et 98,9 % des personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories.

Les Asiatiques s'identifiaient principalement comme étant Indiens (20,4 %), Philippins (19,8 %), Chinois (17,4 %), Viêts (13,7 %), Coréens (8,5 %) et Japonais (5,2 %).

Les Métis se décomposaient entre ceux revendiquant deux races (93,0 %), principalement blanche et autre (28,4 %), blanche et asiatique (16,3 %), blanche et noire (16,2 %) et blanche et amérindienne (15,8 %), et ceux revendiquant trois races ou plus (7,0 %).

Religion[modifier | modifier le code]

Selon une enquête annuelle effectuée par l'institut The Gallup Organization en 2012[16], 36,6 % des Arizoniens se considéraient comme « très religieux », soit 3,5 points de moins que la moyenne nationale (40,1 %), 29,5 % comme « modérément religieux » et 33,9 % comme « non religieux », soit 2,8 points de plus que la moyenne nationale (31,1 %). Par ailleurs, 43,3 % des Arizoniens s'identifiaient comme protestants, 27,3 % comme catholiques, 17,6 % sans appartenance religieuse et 11,8 % avec une autre religion.

Selon le rapport de l'Association of Religion Data Archives (ARDA) de 2010, l'Arizona comptait 930 702 adhérents à l'Église catholique (14,6 %), 762 376 adhérents aux Églises évangéliques (11,9 %) dont 126 830 à la Convention baptiste du Sud (2,0 %) et 123 713 aux Assemblées de Dieu (1,9 %), 392 918 adhérents à l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours (6,1 %), 171 792 adhérents aux Églises protestantes traditionnelles (2,7 %), 16 233 adhérents aux Églises orthodoxes (0,3 %), 12 473 adhérents aux Églises protestantes noires (0,2 %), 93 434 adhérents à une autre religion (1,5 %) et 4 012 089 non-adhérents à une religion (62,8 %). Selon ce rapport, l'Arizona avait la 5e plus forte proportion de Mormons des États-Unis après l'Utah (69,1 %), l'Idaho (26,1 %), le Wyoming (11,1 %) et le Nevada (6,5 %)[17].

Selon une enquête effectuée par l'institut The Gallup Organization en 2009[18], l'Arizona comptait 46,5 % de protestants, 24,7 % de catholiques, 17,2 % de personnes personnes sans appartenance religieuse, 5,5 % de mormons et 1,3 % de juifs.

Selon une enquête effectuée par le Pew Forum on Religion & Public Life en 2008[19], l'Arizona comptait 40 % de protestants dont 23 % d'évangéliques, 15 % de traditionnels et 2 % de noirs, 25 % de catholiques, 22 % de personnes sans appartenance religieuse, 4 % de mormons, 1 % de juifs, 1 % de bouddhistes, 1 % de témoins de Jéhovah et 4 % de personnes avec une autre religion.

Selon une enquête effectuée par l'American Religious Identification Survey (ARIS) en 2008[20], l'Arizona comptait 73 % de chrétiens dont 29 % de catholiques, 8 % de baptistes, 4 % de luthériens et 2 % de méthodistes, 17 % de personnes sans appartenance religieuse et 5 % de personnes avec une autre religion.

Selon l'United States Conference of Catholics Bishops (USCCB), les catholiques représentaient 16,2 % de la population en 2008[21].

Réserves indiennes[modifier | modifier le code]

Le Gouvernement fédéral a défini vingt-et-une réserves indiennes dans ou en partie dans l'État de l'Arizona.

Réserves indiennes
Réserve indienne Population (2010) Amérindiens (2010) Tribu(s) principale(s)
Navajo Nation Reservation and Off-Reservation Trust Land, AZ-NM-UT 101 835

(173 667)

97 349

(166 824)

Navajos (92,2 %)
Fort Apache Reservation, AZ 13 409 12 870
Gila River Indian Reservation, AZ 11 712 10 845
Tohono O'odham Nation Reservation and Off-Reservation Trust Land, AZ 10 201 9 139
San Carlos Reservation, AZ 10 068 9 835
Hopi Reservation and Off-Reservation Trust Land, AZ 7 185 6 857
Colorado River Indian Reservation, AZ-CA 7 077

(8 764)

2 414

(2 469)

Tribus indiennes du Fleuve Colorado (54,9 %),

Yumanes (9,3 %), Navajos (6,4 %)

Salt River Reservation, AZ 6 289 4 496
Pascua Pueblo Yaqui Reservation, AZ 3 484 3 154
Hualapai Indian Reservation and Off-Reservation Trust Land, AZ 1 335 1 264
Fort Mojave Reservation and Off-Reservation Trust Land, AZ-CA-NV 1 004

(1 477)

405

(608)

Maricopa (Ak Chin) Indian Reservation, AZ 1 001 726
Fort McDowell Yavapai Nation Reservation, AZ 971 852
Cocopah Reservation, AZ 817 520
Yavapai-Apache Nation Reservation, AZ 718 557
Havasupai Reservation, AZ 465 436
Kaibab Indian Reservation, AZ 240 203
Yavapai-Prescott Reservation, AZ 192 115
Tonto Apache Reservation, AZ 120 80
Fort Yuma Indian Reservation, CA-AZ 8

(2 197)

2

(1 346)

Zuni Reservation and Off-Reservation Trust Land, NM-AZ 0

(7 891)

0

(7 551)

La réserve de la Nation Navajo était la réserve indienne la plus vaste (62 409,12 km2) et la plus peuplée des États-Unis en 2010.

Les réserves indiennes de la Nation Tohono O'odham (11 535,22 km2) et de San Carlos (7 582,00 km2) sont respectivement les 3e et 10e réserves les plus vastes des États-Unis.

Politique[modifier | modifier le code]

L'Arizona est un État politiquement modéré de l'ouest et de tradition républicaine.

Au niveau local[modifier | modifier le code]

Au niveau local, la législature de l'Arizona est composée d'un sénat de 30 élus et d'une chambre des représentants de 60 députés, tous élus pour deux ans renouvelables. Depuis 1950, ces deux Assemblées sont dominées par le Parti républicain.

Le gouverneur de l'Arizona est élu pour quatre ans. Depuis le 20 janvier 2009, le gouverneur est la républicaine Jan Brewer qui, en tant que secrétaire d'État de l'Arizona, a succédé en cours de mandat à Janet Napolitano, nommée dans le gouvernement de Barack Obama. À part l'Attorney général Terry Goddard, tous les autres postes élus de l'exécutif sont détenus par des républicains dont celui de secrétaire d'État de l'Arizona exercé par Ken Bennett.

Au niveau fédéral[modifier | modifier le code]

Résultats des élections présidentielles dans l'Arizona
Année Republicain Démocrate
2012 53,65 % 1 233 654 44,59 % 1 025 232
2008 53,60 % 1 230 111 45,12 % 1 034 707
2004 54,87 % 1 104 294 44,40 % 893 524
2000 50,95 % 781 652 44,67 % 685 341
1996 44,29 % 622 073 46,52 % 653 288
1992 38,47 % 572 086 36,52 % 543 050
1988 59,95 % 702 541 38,74 % 454 029
1984 66,42 % 681 416 32,54 % 333 854
1980 60,61 % 529 688 28,24 % 246 843
1976 56,37 % 418 642 39,80 % 295 602
1972 61,64 % 402 812 30,38 % 198 540
1968 54,78 % 266 721 35,02 % 170 514
1964 50,45 % 242 535 49,45 % 237 753
1960 55,52 % 221 241 44,36 % 176 781

Les deux sénateurs de l'État sont actuellement les républicains John McCain (lequel avait succédé à Barry Goldwater) et Jeff Flake.

Cinq des huit élus de l'Arizona à la Chambre des représentants des États-Unis sont des démocrates.

En 2011, le scandale lié à l'Opération Fast and Furious coûta son poste au procureur général de l'Arizona, nommé en septembre 2009.

Au niveau national[modifier | modifier le code]

Depuis 1952, lors des élections présidentielles, l'Arizona a constamment voté pour les candidats républicains. En 1964, l'Arizona est d'ailleurs l'un des rares États à voter pour le conservateur républicain Barry Goldwater, qui était à l'époque sénateur de cet État.

Seule exception à cette constance est l'élection présidentielle de l'année 1996, quand les électeurs placèrent le démocrate Bill Clinton en tête avec 46,52 % devant le républicain Bob Dole (44,30 %) lequel était handicapé par le bon score réalisé dans l'État par le populiste de droite Ross Perot (8 %).

En 2004, l'Arizona a voté à 54,83 % pour George W. Bush contre 44,37 % à John Kerry.

En 2008, l'Arizona a voté à 53,60 % pour John McCain, sénateur républicain de cet État, contre 45 % à Barack Obama, vainqueur au niveau national de l'élection présidentielle américaine de 2008.

Législation[modifier | modifier le code]

Depuis 2000, l'État de l'Arizona a institué après un référendum d'initiative populaire une mesure de couverture médicale minimale pour les pauvres[22]. En 2008, par référendum, les électeurs ont approuvé l'interdiction du mariage homosexuel dans la constitution. Depuis 2010, une nouvelle loi visant à lutter contre l'immigration clandestine fait polémique. Le président mexicain a même pris parti contre cette loi en demandant à ses ressortissants de ne pas voyager en Arizona[23].

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le Canyon de Chelly en Arizona
Vue panoramique sur Sedona

Les touristes fréquentent les nombreux parcs naturels et historiques de l'Arizona. Celui du Grand Canyon est le plus célèbre, le plus fréquenté (4,3 millions de visiteurs en 2004) et le plus étendu de tous.

Parcs nationaux de l'Arizona[modifier | modifier le code]

Monuments nationaux de l'Arizona[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Il y a deux grandes universités en Arizona : l'université d'Arizona à Tucson et l'université d'État de l'Arizona à Tempe. De plus il y a une université régionale au nord de l'Arizona, la Northern Arizona University à Flagstaff.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Culture[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Resident Population Data: Population Change », United States Census Bureau,‎ 23 décembre 2010 (consulté le 8 septembre 2010)
  2. (en) Clay Thompson, « A sorry state of affairs when views change », Arizona Republic,‎ 25/02/2007 (consulté le 03/03/2007)
  3. (en) Jim Turner, « How Arizona did NOT Get its Name », Arizona Historical Society (consulté le 03/03/2007)
  4. Donald Garate, 2005, « Arizonac, a twentieth-century myth », Journal of Arizona History 46(2), pp. 161-84.
  5. http://2010.census.gov/2010census/data/apportionment-pop-text.php
  6. http://quickfacts.census.gov/qfd/states/04000.html
  7. https://www.census.gov/geo/reference/centersofpop/histstate/historical_cenpop_04.html
  8. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=DEC_10_SF1_GCTP1.ST26&prodType=table
  9. http://www.azdhs.gov/plan/report/ahs/ahs2010/pdf/5b2.pdf
  10. http://www.azdhs.gov/plan/report/ahs/ahs2010/pdf/5e4.pdf
  11. http://www.cdc.gov/nchs/data/nvsr/nvsr61/nvsr61_01.pdf
  12. a et b http://factfinder2.census.gov/bkmk/table/1.0/en/DEC/10_DP/DPDP1/0400000US04
  13. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=PEP_2013_PEPTCOMP&prodType=table
  14. http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/graphic/2010/04/29/GR2010042904397.html?sid=ST2010042905051
  15. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=DEC_00_SLDS_PCT018&prodType=table
  16. http://www.gallup.com/poll/125066/State-States.aspx?ref=interactive
  17. http://www.thearda.com/Denoms/D_1117_d.asp
  18. http://www.gallup.com/poll/122075/Religious-Identity-States-Differ-Widely.aspx#1
  19. http://religions.pewforum.org/pdf/report-religious-landscape-study-full.pdf
  20. http://commons.trincoll.edu/aris/publications/
  21. http://old.usccb.org/comm/archives/2008/08-160.shtml
  22. Corine Lesnes, « Des dollars contre l'abstentionnisme en Arizona », dans Le Monde du 19/10/2006, [lire en ligne]
  23. « Calderón met à l'index l'Arizona »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]