Salt Lake City

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salt Lake City
Héraldique
Héraldique
Drapeau
Drapeau
Image illustrative de l'article Salt Lake City
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Utah Utah
Comté Salt Lake
Maire Ralph Becker (D)
Code FIPS 49-67000
GNIS 1454997
Démographie
Population 189 314 hab. (2012)
Densité 662 hab./km2
Population Aire urbaine 1 145 905 hab. (2012)
Géographie
Coordonnées 40° 45′ 00″ N 111° 53′ 00″ O / 40.75, -111.883333 ()40° 45′ 00″ Nord 111° 53′ 00″ Ouest / 40.75, -111.883333 ()  
Altitude 1 320 m
Superficie 28 590 ha = 285,9 km2
· dont terre 282,5 km2 (98,81 %)
· dont eau 3,4 km2 (1,19 %)
Fuseau horaire MST (UTC-7)
Divers
Fondation 1847
Surnom « Crossroads of the West », « SLC »
Localisation
Carte du comté de Salt Lake
Carte du comté de Salt Lake

Géolocalisation sur la carte : Utah

Voir sur la carte administrative de l'Utah
City locator 14.svg
Salt Lake City

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Salt Lake City

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Salt Lake City
Liens
Site web http://www.SLCgov.com

La ville de Salt Lake City est la capitale de l’État d'Utah, aux États-Unis, et le siège du comté de Salt Lake. Elle a été ainsi nommée pour sa proximité avec le Grand Lac Salé (en anglais, Great Salt Lake). Son altitude va de 1 284 à 2 870 mètres. L'altitude moyenne est de 1 320 mètres.

La ville a été fondée au XIXe siècle par des pionniers mormons de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, couramment appelés mormons, conduits par leur chef à ce moment-là, Brigham Young. Elle est désormais le siège mondial de l'Église. La ville s'appelle d'abord Great Salt Lake City avant de prendre son nom actuel en 1868.

Salt Lake City abrite 178 097 habitants dans la ville. La zone métropolitaine de Salt Lake City s'étend sur les comtés de Salt Lake, de Summit et de Tooele pour une population de 1 018 826 habitants. Selon l'estimation de 2005, l'agglomération métropolitaine de Salt Lake City–Ogden compte 1 586 740 habitants.

Salt Lake City fait partie de la région urbaine sise aux pieds des montagnes Wasatch et appelé Wasatch front. Avec plus de 2 millions d'habitants, cette région urbaine abrite 85 % de la population totale de l'Utah ainsi que les autres principales villes de l’État comme Ogden et Provo.

En 2002, la ville a accueilli les XIXes Jeux olympiques d'hiver.

Salt Lake City est le siège de plusieurs universités, dont l'université de l'Utah.

Bien que la moitié de la population de la ville soit mormone, Salt Lake City est beaucoup plus diverse religieusement que le reste de l'État. De plus, elle est, depuis les années 1970, un bastion libéral du parti démocrate au sein d'un État conservateur et républicain.

Une tornade a été observée à Salt Lake City le 11 août 1999.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le capitole de Salt Lake City

Salt Lake City est fondée, sous le nom de « Great Salt Lake City », le 24 juillet 1847 par 148 pionniers mormons composés de 143 hommes, 3 femmes et 2 enfants. Menés par Brigham Young, ces mormons avaient fui les persécutions religieuses qui avaient abouti au lynchage de leur prophète, Joseph Smith, et traversé les États-Unis sur 2 000 km. La première année sur place est difficile car les récoltes sont compromises par des gelées tardives puis par la sécheresse et enfin par les criquets.

En 1848, toute la vallée du Grand Lac Salé est cédé par le Mexique aux États-Unis et en 1850, le Territoire de l'Utah est formé avec Brigham Young comme gouverneur. L'Utah est alors considéré par les mormons comme leur patrie appelée « Deseret » (l'« abeille à miel », laquelle est mentionnée dans le Livre de Mormon)[1].

Les mormons développent et planifient Great Salt Lake City en lotissements autour de Temple Square, sur lequel sont érigés le Temple et le Tabernacle. La population de la ville s’accroît rapidement grâce à l'afflux régulier de nouveaux émigrants mormons, pour beaucoup originaires d'Europe. Vers 1852, ils sont déjà environ 10 000[2].

En 1856, Great Salt Lake City devient la capitale du Territoire de l'Utah. Les mormons entrent rapidement en conflit avec le gouvernement américain et, en 1858, des troupes fédérales s'installent près de la ville à Camp Floyd. En 1868, le nom de la ville est raccourci en Salt Lake City et en 1869, l’État et la ville sortent de leur isolement géographique en étant rallié par le premier chemin de fer transcontinental.

L'Utah devient le 45e État à rejoindre l'Union, en 1896, à la suite de l'abolition de la polygamie par l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. Lors de la Seconde Guerre mondiale, la demande en métaux crée un essor de l’industrie minière et plus généralement de l’économie locale, propice à un développement de l’agglomération de Salt Lake City.

En février 2002, Salt Lake City accueille les 19es jeux olympiques d’hiver et les 8es jeux paralympiques d’hiver. L'attribution des Jeux à Salt Lake City a fait l'objet d'une polémique à la suite d'accusations sur la possible corruption de membres du Comité international olympique par le comité olympique de la ville.

Administration locale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des maires de Salt Lake City.

Les élections municipales sont organisées à Salt Lake City sur une base non partisane. Rocky Anderson, maire controversé de la ville de 2000 à 2008, fut un opposant farouche au président George Bush. Il soutint notamment le protocole de Kyoto, les droits des homosexuels, et plaida pour un revenu minimum et une législation moins restrictive en matière d'alcool, autant de positions qui contrastaient nettement avec celles de la majorité des citoyens de l'Utah. Fragilisé par l'écrasante victoire de George W. Bush dans l'Utah (72 %) et par le bon score de celui-ci à Salt Lake City lors de l'élection présidentielle de novembre 2004, il n'en abandonna pas moins sa rhétorique progressiste. Alors qu'en novembre 2004, 66 % des citoyens de l'état (82 % hors Salt Lake City) rejetait par référendum toute possibilité de mariage homosexuel ou d'union civile, 54 % des habitants de la ville l'approuvait. En vertu de ce résultat local, Anderson accorda aux partenaires non mariés des employés municipaux – qu’il s’agisse de couples hétéro- ou homosexuels – les mêmes droits qu’aux couples hétéros.

Le maire actuel de Salt Lake City est Ralph Becker, en fonction depuis janvier 2008.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de la région de Salt Lake City est subhumide mais pas semi-aride comme souvent affirmé. Selon la classification des climats de Köppen, Salt Lake City a un climat tempéré continental à saison chaude sèche (Dsa), une forme plutôt rare car les climats tempérés continentaux sont souvent plus humides en saison chaude qu'en saison froide.

Dans la classification des climats de Köppen, lorsque les précipitations sont plus ou moins réparties dans l'année, si le quotient [précipitations annuelles moyennes (en cm)] / [température moyenne annuelle (in °C) + 7] se situe entre 1 et 2, le climat est considéré comme semi-aride. Environ 43% des précipitations annuelles tombent pendant les 6 mois les plus chauds de l'année (donc 57% pendant les 6 mois les plus froids) à Salt Lake City donc les précipitations sont plus ou moins réparties sur toute l'année : au total sur l'année elles atteignent 40,89 cm tandis que la température moyenne annuelle est d'environ 11,2 °C donc le quotient de Köppen pour Salt Lake City vaut à peu près 2,25 soit nettement plus que 2 qui est la limite supérieure des climats semi-arides dans le modèle (critiquable il est vrai) de Köppen.

Par conséquent le climat de la région de Salt Lake City n'est pas semi-aride selon la classification des climats de Köppen mais seulement subhumide.

La région a quatre saisons distinctes, avec un hiver froid et neigeux, un été chaud et sec et deux périodes de transitions, relativement humides mais supportables. L'océan Pacifique a une influence notable sur le climat en apportant des tempêtes humides d'octobre à mai, le printemps étant la saison la plus pluvieuse. Un des effets du Grand Lac Salé est de favoriser les chutes de neige en hiver. La seule source de précipitations en été est due aux effets de la mousson du Golfe de Californie, en provenance du Sud. Les étés sont chauds avec des températures dépassant souvent les 38 °C. Les hivers sont moins froids qu'attendus à ces latitude et altitude car les Montagnes Rocheuses situées à l'Est et au Nord, font souvent office de bouclier aux influences des anticyclones polaires boréaux : ainsi les températures hivernales, qui sont fréquemment négatives, tombent rarement en dessous de -18 °C. En hiver, l'air froid, l'humidité et les polluants piégés par les montagnes environnantes peuvent engendrer dans les vallées, des inversions de température (id est des températures plus froides à altitudes plus basses) ainsi que d'épais brouillards nocturnes et des brumes diurnes.

Relevé météorologique de Salt Lake City
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −7,1 −4,1 −0,3 3,3 7,6 13 17,6 16,6 10,6 4,6 −0,6 −5,8 4,6
Température moyenne (°C) −2,3 1,2 5,4 9,8 14,9 20,6 25,5 24,2 18,4 11,8 4,9 −1,3 11
Température maximale moyenne (°C) 2,4 6,4 11,2 16,3 22,2 28,2 33,4 31,9 26,2 18,9 10,4 3,2 17,5
Précipitations (mm) 28,2 31,2 48,5 53,8 45,7 23,6 20,6 21,8 32,5 36,6 32,8 35,6 410,9
dont neige (cm) 31,2 24,9 29,7 17,3 2,8 0 0 0 0,5 5,3 16,5 34,8 163
Source : World Climate[3]


Géographie de la ville[modifier | modifier le code]

Temple Square (vue montrant le temple, le tabernacle, l'assembly Hall et la bibliothèque généalogique)

La majorité des rues de la ville sont dénommées en fonction de leur localisation par rapport au Temple mormon de Temple Square. La rue située immédiatement au sud du temple s'appelle South Temple Street. La suivante se nomme 100 South et ainsi de suite. Le même principe vaut pour les trois autres points cardinaux. Ainsi l'intersection située à deux blocs de maisons à l'est et trois blocs au sud de temple square prend pour nom 200 East 300 South.

Certaines rues du centre-ville présentent également un double nom. Le premier est la numérotation de la rue, seule valable pour les adresses postales. Le second est nominatif (Rosa Parks, Cesar Chavez...) et purement honorifique.

Religion[modifier | modifier le code]

Capitale d'un État essentiellement mormon, la ville de Salt Lake City est religieusement diversifiée. Les mormons représentent 45 % des habitants de la ville.

Salt Lake City est le siège d'un évêché catholique.

Économie[modifier | modifier le code]

Salt Lake City est le principal pôle commercial et industriel de l'Utah. Les principales activités industrielles sont le raffinage pétrolier, la métallurgie, les textiles, l'agroalimentaire et l'exploitation minière avec la mine de Bingham Canyon. L'économie de la ville a été stimulée par la construction de la première ligne ferroviaire transcontinentale en 1869.

Transports[modifier | modifier le code]

Le tramway de Salt Lake City

La région possède son aéroport : l’Aéroport international de Salt Lake City. Il est l'un des hubs de la compagnie aérienne Delta Air Lines.

Le métro léger (TRAX) et le bus sont les principaux transports en commun de la ville. Les trajets dans le centre-ville sont gratuits.

Culture et tourisme[modifier | modifier le code]

Assembly Hall, Temple Square
Centre-ville de Salt Lake City

Salt Lake City porte la marque des mormons, fondateurs de la ville. Ceux-ci sont très présents dans la ville et assistent les visiteurs.

Le Tabernacle (1867), l'Assembly Hall (1880) et le Temple (1893), sur Temple Square, forment le cœur religieux et touristique de la ville.

La Family History Library, établie en 1894, jouxtant Temple Square, concentre les plus importantes archives généalogiques au monde, conservées tant sur micro-films que supports papier.

Le Church Administration Building (1917) abrite les bureaux du président de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, de ses conseillers et de ses 12 apôtres.

L'ancien hôtel Utah (1911), restauré en 1987 par l'Église, est devenu le Joseph Smith Memorial Building et sert de centre communautaire. L'histoire des mormons est relatée au Pioneer Memorial Museum.

Les autres lieux notables moins connotés par la religion mormone sont le Capitole de l'Utah, l'ancien hôtel de ville, le musée des Beaux-Arts et le musée d'histoire naturelle. La ville dispose également d'un orchestre symphonique et d'une salle de concert, le Maurice Abravanel Concert Hall.

Université[modifier | modifier le code]

La ville est le siège de l'université de l'Utah. Le bâtiment principal, datant de 1915, présente un style néo-Renaissance s'inspirant du capitole de Washington DC.

Sports[modifier | modifier le code]

Franchises professionnelles[modifier | modifier le code]

Équipe Ligue Stade Création Titres
Jazz de l'Utah NBA (basketball) EnergySolutions Arena 1974 0
Real Salt Lake MLS (football association) Rice-Eccles Stadium 2005 1

Sport universitaire[modifier | modifier le code]

Les Utes de l'Utah défendent les couleurs de l'Université de l'Utah.

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Monument abritant la flamme olympique durant les Jeux olympiques d'hiver de 2002, inauguré par le président George W. Bush.

Salt Lake City a accueilli les Jeux olympiques d'hiver de 2002.

Personnes célèbres nées à Salt Lake City[modifier | modifier le code]

Évocation de Salt Lake City dans la culture[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ether 2:3, Le Livre de Mormon
  2. Philippe Jacquin, Daniel Royot, Go West ! […], p. 129
  3. World Climate, « Salt Lake City, UT, Utah, USA:Climate, Global Warming, and Daylight Charts and Data » (consulté le 15-06-2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :