Mustelidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mustélidés

Les Mustélidés, Mustelidae, du latin mustela signifiant belette, sont une famille de mammifères de l'ordre des Carnivora. Ce sont des prédateurs, de taille variée (de 20 cm à plus de 2m), avec un corps allongé et des pattes courtes. Ils possèdent des glandes sécrétrices développées (de chaque côté de l'anus) qui peuvent dégager une odeur musquée en cas d'attaque. Divisée en plusieurs sous-familles, la famille des Mustélidés comprend 55 espèces réparties en une vingtaine de genres ; elle est proche de la famille des Méphitidés (mouffettes).

Systématique[modifier | modifier le code]

Cette famille a été décrite pour la première fois en 1817 par le naturaliste saxon devenu sujet russe Gotthelf Fischer von Waldheim (1771-1853).

La classification des espèces de cette famille fait encore débat parmi les spécialistes, certains auteurs[2] ayant déterminé jusqu'à six sous-familles distinctes (Mephitinae, Melinae, Mustelinae, Lutrinae, Mellivorinae et Guloninae) bien que la majorité d'entre eux n'ait retenu que les quatre premières. La sous-famille des Mephitinae forme plus probablement une famille distincte : les Mephitidae[3], alors que Melinae et Mustelinae seraient paraphylétiques[4]. Les conclusions du début du XXIe siècle tendent ainsi à ne conserver plus que deux sous-familles : Mustelinae et Lutrinae[5].

Ceci est susceptible d'évoluer puisqu'il est possible que Melogale soit un ancêtre des Lutrinae et Mustelinae[6] et que quelques spécialistes remettent en cause la séparation des Lutrinae[5].

Synonyme : Mustelladae Gray, 1821[5]

Sous-familles et genres actuels[modifier | modifier le code]

Sous-familles actuelles, selon Mammal Species of the World (21 mai 2013)[5] et ITIS (21 mai 2013)[1] :

  • sous-famille Lutrinae Bonaparte, 1838 - les loutres
  • sous-famille Mustelinae Fischer, 1817 - martres, putois, belettes, etc.


Genres selon Mammal Species of the World (21 mai 2013)[5] :

  • sous-famille Lutrinae - les loutres
    • genre Aonyx Lesson, 1827 - les loutres à joues blanches
    • genre Enhydra Fleming, 1822 - la Loutre de mer
    • genre Hydrictis Pocock, 1921 - la Loutre à cou tacheté
    • genre Lontra Gray, 1843 - diverses loutres
    • genre Lutra Brisson, 1762 - diverses loutres
    • genre Lutrogale Gray, 1865 - la Loutre à pelage lisse
    • genre Pteronura Gray, 1837 - la Loutre géante
  • sous-famille Mustelinae - les martres, putois, blaireaux, belettes, etc.
    • genre Arctonyx F. G. Cuvier, 1825 - le Blaireau à gorge blanche
    • genre Eira C. E. H. Smith, 1842 - la Martre à tête grise
    • genre Galictis Bell, 1826 - les grisons
    • genre Gulo Pallas, 1780 - le Glouton
    • genre Ictonyx Kaup, 1835 - des zorilles
    • genre Lyncodon Gervais, 1845 - le Lyncodon patagonicus
    • genre Martes Pinel, 1792 - des martres, les zibelines et la Fouine
    • genre Meles Brisson, 1762 - les blaireaux eurasiatiques
    • genre Mellivora Storr, 1780 - le Ratel
    • genre Melogale I. Geoffroy Saint-Hilaire, 1831 - les blaireaux-furets
    • genre Mustela Linnaeus, 1758 - les belettes, visons, putois et l'Hermine
    • genre Neovison Baryshnikov & Abramov, 1997 - des visons
    • genre Poecilogale Thomas, 1883 - le Poecilogale
    • genre Taxidea Waterhouse, 1839 - le Blaireau américain
    • genre Vormela Blasius, 1884 - le Putois marbré
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Liste de taxons actuels et fossiles[modifier | modifier le code]

Selon Fossilworks Paleobiology Database (21 mai 2013)[7] :

Classification phylogénétique[modifier | modifier le code]

Nouvelle classification en huit sous-familles selon les récentes études génétiques[8]:

Arbre phylogénétique[modifier | modifier le code]

Arbre phylogénétique des sous-familles actuelles[8]:

   Mustelidae   

Taxideinae




Mellivorinae





Martinae



Melinae





Helictidinae




Galictinae




Mustelinae



Lutrinae








Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b ITIS, consulté le 21 mai 2013
  2. McKenna and Bell (1997)
  3. Dragoo and Honeycutt (1997)
  4. Bininda-Emonds et al., 1999; Bryant et al., 1993
  5. a, b, c, d et e Mammal Species of the World, consulté le 21 mai 2013
  6. Bryant et al. (1993)
  7. Fossilworks Paleobiology Database, consulté le 21 mai 2013
  8. a et b (en)Klaus-Peter Koepfli, K.A. Deere, G.J. Slater, C. Begg, K. Begg, L. Grassman, M. Lucherini, G. Veron et R.K. Wayne, « Multigene phylogeny of the Mustelidae: Resolving relationships, tempo and biogeographic history of a mammalian adaptive radiation », BMC Biology, vol. 6,‎ février 2008, p. 10 (PMID 18275614, PMCID 2276185, DOI 10.1186/1741-7007-6-10, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Mustelidae.

Bases de référence[modifier | modifier le code]

Autres liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Davis, C. S., & Strobeck, C. (1998). Isolation, variability, and cross-species amplification of polymorphic microsatellite loci in the family Mustelidae. Molecular Ecology, 7(12), 1776-1778 (résumé).