1905

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1905 (MCMV en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour les autres significations, voir 1905 (homonymie).

Années :
1902 1903 1904  1905  1906 1907 1908

Décennies :
1870 1880 1890  1900  1910 1920 1930
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Territoires du Nord-Ouest et Yukon) et États-Unis (Louisiane)) et Europe (Belgique, France (Paris), Italie et Suisse)


Chronologies thématiques :
Aéronautique Architecture Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Droit Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

  • Accord du 7 juin passé à Paris entre les ministères de l’Intérieur et des Colonies, pour établir les zones d’influences du gouvernement général de l’AOF et des possessions françaises d’Afrique du Nord. La limite est fixée par une ligne partant du cap Noun dans le Sud Marocain, se dirigeant vers Tin Zaouaten en passant entre In Ouzel au nord et Timiaouine au sud et s’inscrivant dans la direction de Mourzouk.
  • 8 juillet : accord entre la France et l’Allemagne sur la convocation d’une conférence internationale sur le Maroc.
  • 27 juillet - 2 août : le VIIe congrès sioniste refuse l’offre britannique d’installer un État Juif en Ouganda.
  • Juillet : début de la Révolte Maji Maji contre les Allemands au Tanganyika, notamment contre les cultures obligatoires (1905-1907). Des champs de coton sont incendiés, puis la révolte se répand à tout le sud de la colonie. Les différentes ethnies de la région se rassemblent derrière un chef religieux, Kinjikitile Ngwale (en). La répression, menée selon la technique de la terre brûlée, fait de 75 000 à 120 000 morts.
  • 12 décembre : adoption par la France du premier décret interdisant officiellement la traite des indigènes dans les colonies.
  • Prédication de Kamwana (en) au Nyassaland. Il sera déporté en 1907.
  • Réduction de la taille des réserves indigènes au Kenya (à partir de 1905) et de la part des terres cultivables par les africains.

Amérique[modifier | modifier le code]

  • 28 mars : fin de l'intervention américaine en République dominicaine, sans doute initiée pour éviter une intervention allemande. Le pays, alors incapable de rembourser ses créanciers étrangers, devient un protectorat des États-Unis.
  • 27 novembre[4] (Brésil) : incident de la Panthère. Les marins d'un navire de guerre allemand, la Panthère, débarquent à Santa Catarina pour appréhender un immigrant allemand, au mépris des règles internationales.

Asie et Pacifique[modifier | modifier le code]

  • 7 août : Lord Curzon opère la partition du Bengale en Inde (effective le 16 octobre).
    • Mouvement de masse sur le thème du swaraj (self-government) inspiré par Bal contre le partage de la province du Bengale. Les activistes, dont certains appartiennent au Congrès national indien, mettent au point de nouvelles formes d’actions : boycott des produits anglais et des écoles anglaises.
    • À la suite de la partition du Bengale, naissance d'un mouvement terroriste militant en Inde inspiré par l’hindouisme et dirigé par Bal Gangadhar Tilak, un brahmane du Maharashtra (1905-1909).
  • 12 août : renouvellement du traité anglo-japonais sur le partage de l’influence entre les deux pays en Asie. Les Britanniques concluent une alliance avec le Japon pour la défense conjointe de l’Inde et de la Malaisie.
  • 17 novembre : Traité d'Eulsa, traité de protection, imposé à la Corée après la guerre russo-japonaise, par lequel le Japon prend le contrôle des Affaires étrangères coréennes, puis de la police et de l’armée, de la monnaie et du système bancaire, des communications et de tous les secteurs vitaux. Ces changements sont combattus par le roi Kojong et une guérilla se met en place.
  • L'impératrice Cixi, décidée à faire des réformes, appelle aux affaires Yuan Shikai.
  • Rébellions dans la partie du Tibet oriental contrôlée par les Qing. Un amban et des missionnaires français jugés trop proches des Chinois sont tués. Cette révolte entraîne la sanglante répression du général mandchou Zhao Erfeng, « le boucher du Kham ». Celui-ci impose des réformes sur le modèle chinois et crée la province du Xikang, au Tibet de l’Est, dont il devient gouverneur en 1908.
  • Mongolie : sous l’influence des révolutionnaires communistes russes, le mouvement des ardín dougouylang (cercles populaires) se propage dans les khanats khalkhas.
  • Ouverture d'un consulat russe à Ouliastaï, en Mongolie, destiné à faciliter la pénétration économique et commerciale russe à la suite de la défaite de la Russie contre le Japon. Les exportations russes, limitées par les restrictions commerciales mandchoues, restent déficitaire par rapport aux importations (crin de cheval, bétail).
  • Découverte de gisements de pétrole au Tibet.
  • Création du premier syndicat indonésien, l’Union des employés des chemins de fer de l’État.
  • Communauté du prophète maori Rua (en) en Nouvelle-Zélande.
  • Arrivée de Juifs ashkénazes russes en Terre sainte.

Europe[modifier | modifier le code]

7 juin : indépendance de la Norvège. Caricature anonyme de 1905 montrant le Premier ministre suédois Boström tentant vainement d'éteindre les flammes
  • 23 mai : issue de la crise entre le roi Oscar II et le Parlement norvégien au sujet du veto (1903-1905). Le Storting propose inlassablement la même solution à la « question consulaire », et s’oppose au veto du roi. Le 27 mai, le cabinet Christian Michelsen refuse de « contresigner le refus de sanction » puis propose sa démission au roi qui la rejette. Michelsen fait alors savoir au Storting que tous les ministres et lui-même abandonnent leurs fonctions[11].

Empire russe[modifier | modifier le code]

  • 22 janvier (9 janvier du calendrier julien) : dimanche sanglant (ou dimanche rouge) à Saint-Pétersbourg[30]. La manifestation pacifique menée par le pope Gapone, revendiquant de meilleures conditions de travail pour les ouvriers russes est froidement réprimée, sur ordre du tsar : les cosaques font plus d'un millier de morts (96 officiellement). Vague de grèves dans tout l'empire[29]. Début de la révolution russe de 1905.
28 janvier : insurrection de Varsovie. Manifestation de rue, de Witold Wojtkiewicz, 1905.
  • 3 mars (18 février du calendrier julien) : le tsar annonce des réformes et invite la population et les organisations à présenter aux autorités leurs propositions en vue d’améliorer le fonctionnement de l’État et la situation du peuple[33].
  • 8 juin (26 mai du calendrier julien) : les zemstvos adoptent à l’unanimité le « manifeste de la nation »[36].
  • 21 - 23 juin (8 - 11 juin du calendrier julien) : insurrection à Lodz, faisant plusieurs centaines de morts ; le 25/12 juin, un mouvement de solidarité éclate à Varsovie[36].
Le cuirassé Potemkine en 1905.
  • 27 juin (14 juin du calendrier julien) : en mer Noire, début de la mutinerie du cuirassé Potemkine amarré dans le port d'Odessa, lorsqu'un officier abat un marin qui se plaignait de l'ordinaire. L'équipage se soulève et tue le commandant et plusieurs autres officiers[36]. La rébellion est finalement matée par l’armée. L'épisode sera rendu célèbre par le film tourné par Eisenstein en 1925.
  • 21 juillet (8 juillet du calendrier julien) : les zemstvos adoptent un projet de constitution[36].
  • 9 septembre (27 août du calendrier julien) : réouverture des universités qui retrouvent leur autonomie[44].
23 décembre : à Moscou, la grève dégénère en soulèvement armé.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Prix Nobel[modifier | modifier le code]

Naissances en 1905[modifier | modifier le code]

Décès en 1905[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kisii.Com - History
  2. Social Sciences & Humanities Library: 1892-1914
  3. El Clarín de Chile - A cien años de la Semana roja de Santiago
  4. http://www.santiagodantassp.locaweb.com.br/br/arquivos/defesas/paulo.pdf
  5. a, b et c Spencer Tucker, A global chronology of conflict : from the ancient world to the modern Middle East, vol. 2, ABC-CLIO,‎ 2009 (ISBN 9781851096725, présentation en ligne)
  6. a et b Jean Loup Passek, Le Cinéma hongrois, Centre Georges Pompidou,‎ 1979 (présentation en ligne)
  7. Laurence Olivier-Messonnier, Guerre et littérature de jeunesse (1913-1919) : analyse des dérives patriotiques dans les périodiques pour enfants, Harmattan,‎ 2012 (ISBN 9782296960695, présentation en ligne)
  8. B. J. C. McKercher, Esme Howard : A Diplomatic Biography, Cambridge University Press,‎ 2006 (ISBN 9780521025232, présentation en ligne)
  9. a et b Philippe Valode, L'histoire de France en 2 000 dates, Acropole,‎ 2011 (ISBN 9782735703616, présentation en ligne)
  10. Christine Renardy, Liège et l'Exposition universelle de 1905, Renaissance Du Livre,‎ 2005 (ISBN 9782874154959, présentation en ligne)
  11. a et b Steven Koblik, Sweden's Development from Poverty to Affluence, 1750-1970, U of Minnesota Press,‎ 1975 (ISBN 9780816607662, présentation en ligne)
  12. Jean Bérenger, op. cit, p. 219.
  13. Georges Sokoloff, La Puissance pauvre : Une histoire de la Russie de 1815 à nos jours, Fayard,‎ 1993 (ISBN 9782213647678, présentation en ligne)
  14. Ludwik Lejzer Zamenhof, Paroladoj, Espoteko (présentation en ligne)
  15. Raymond Fusilier, Les monarchies parlementaires, Éd. Ouvrières,‎ 1960 (présentation en ligne)
  16. David Kirby, The Baltic World 1772-1993 : Europe's Northern Periphery in an Age of Change, Routledge,‎ 2014 (ISBN 9781317902188, présentation en ligne)
  17. Robert Bideleux, Ian Jeffries, History of Eastern Europe : Crisis and Change, Routledge,‎ 2007 (ISBN 9781134213191, présentation en ligne)
  18. Richard B. Day, Daniel Gaido, Witnesses to Permanent Revolution : The Documentary Record, BRILL,‎ 2009 (ISBN 9789004167704, présentation en ligne)
  19. Jean Bérenger, L'Empire austro-hongrois : 1815-1918, Armand Colin,‎ 2011 (ISBN 9782200273064, présentation en ligne)
  20. Annuaire de la noblesse moderne des maisons principales de l'Europe, Montréal, Kozma Petrovich Prutkov,‎ 2010 (ISSN 1925-5594, présentation en ligne)
  21. William Alexander Jenks, The Austrian Electoral Reform of 1907, New York, Columbia University Press,‎ 1950 (présentation en ligne)
  22. Ulrich Rommelfanger, Das konsultative Referendum, Duncker & Humblot (ISBN 9783428463749, présentation en ligne)
  23. Robert A. Young, La sécession du Québec et l'avenir du Canada, Presses Université Laval,‎ 1995 (ISBN 9782763774268, présentation en ligne)
  24. Véra Kornicker, Cézembre : l'île interdite, La Découvrance,‎ 2008 (ISBN 9782842655785, présentation en ligne)
  25. Jean Eisenstaedt, The Curious History of Relativity : How Einstein's Theory of Gravity was Lost and Found Again, Princeton University Press,‎ 2006 (ISBN 9780691118659, présentation en ligne)
  26. Christian Baechler, Guillaume II d'Allemagne, Fayard,‎ 2003 (ISBN 9782213649016, présentation en ligne)
  27. John Ranelagh, A Short History of Ireland, Cambridge University Press,‎ 2012 (ISBN 9781107009233, présentation en ligne)
  28. Gilles Dostaler, Keynes et ses combats, Albin Michel,‎ 2009 (ISBN 9782226213778, présentation en ligne)
  29. a, b, c, d et e Richard Pipes, The Russian Revolution, Knopf Doubleday Publishing Group,‎ 2011 (ISBN 9780307788573, présentation en ligne)
  30. a, b et c Sophie Kerignard, 100 fiches d'histoire du XIXe siècle, Éditions Bréal,‎ 2004 (ISBN 9782749503400, présentation en ligne)
  31. Georges Castellan, Histoire des peuples d'Europe centrale, Fayard,‎ 1994 (ISBN 9782213639109, présentation en ligne)
  32. Œuvres, vol. 10, Éditions Sociales,‎ 1967 (présentation en ligne)
  33. a et b Richard Pipes, op. cit, p. 27.
  34. Anahide Ter Minassian, Pierre Vidal-Naquet, Histoires croisées : diaspora, Arménie, Transcaucasie, 1880-1990, Éditions Parenthèses,‎ 1997 (ISBN 9782863640760, présentation en ligne)
  35. Erlangen Susan K. Morrissey, Heralds of Revolution : Russian Students and the Mythologies of Radicalism, Oxford University Press,‎ 1998 (ISBN 9780195353983, présentation en ligne)
  36. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k François-Xavier Coquin, 1905, la révolution russe manquée, Éditions Complexe,‎ 1985 (ISBN 9782870271612, présentation en ligne), p. 72-96
  37. B. Neil Shaw, The Crossover People : An Incredible Journey from Darkness into the Light, WestBow Press,‎ 2014 (ISBN 9781490847153, présentation en ligne)
  38. La Grande encyclopédie, Librairie Larousse,‎ 1978 (ISBN 9782030009000, présentation en ligne)
  39. Richard Pipes, op. cit, p. 30.
  40. a et b Jean Ruhlmann, Histoire de l'Europe au XXe siècle : 1900-1918, vol. 1, Éditions Complexe,‎ 1994 (ISBN 9782870275351, présentation en ligne)
  41. Geroid Tanquary Robinson, Rural Russia Under the Old Régime : A History of the Landlord-peasant World and a Prologue to the Peasant Revolution of 1917, University of California Press,‎ 1960 (ISBN 9780520010758, présentation en ligne)
  42. Kemal H. Karpat, The Politicization of Islam : Reconstructing Identity, State, Faith, and Community in the Late Ottoman State, Oxford University Press,‎ 2001 (ISBN 9780195136180, présentation en ligne)
  43. Rett R. Ludwikowski, Constitution-making in the Region of Former Soviet Dominance, Duke University Press,‎ 1996 (ISBN 9780822318026, présentation en ligne)
  44. François-Xavier Coquin, op. cit, p. 108.
  45. Richard Pipes, op. cit, p. 37.
  46. Abraham Ascher, The Revolution of 1905 : A Short History, Stanford University Press,‎ 2004 (ISBN 9780804750288, présentation en ligne)
  47. Robert Weinberg, The Revolution of 1905 in Odessa : Blood on the Steps, Indiana University Press,‎ 1993 (ISBN 9780253363817, présentation en ligne)
  48. Daniel H. Shubin, A History of Russian Christianity : Tsar Nicholas II to Gorbachev’s Edict on the Freedom of Conscience, vol. 4, Algora Publishing (ISBN 9780875864433, présentation en ligne)
  49. Richard Pipes, op. cit, p. 45.
  50. a, b, c et d François-Xavier Coquin, op. cit, p. 128.
  51. Rotem Kowner, The A to Z of the Russo-Japanese War, Scarecrow Press,‎ 2009 (ISBN 9780810870079, présentation en ligne)
  52. a, b et c William Henry Chamberlin, The Russian Revolution. 1917-1918. From the Overthrow of the Tsar to the Assumption of Power by the Bolsheviks, vol. 1, Princeton University Press (présentation en ligne)
  53. François-Xavier Coquin, op. cit, p. 152.
  54. J. M. Gallanar, Shadow of Tyranny: Dispatches from Russia 1917-1920 by Harold Williams, Lulu.com,‎ 2012 (ISBN 9781300363569, présentation en ligne)
  55. Vasiliĭ Vitalʹevich Shulʹgin, The years: memoirs of a member of the Russian Duma, 1906-1917, Hippocrene Books,‎ 1984 (ISBN 9780882548555, présentation en ligne)
  56. Richard Pipes, op. cit, p. 50.
  57. Richard Pipes, op. cit, p. 364.
  58. Max Gallo, Histoire du monde, de la Révolution française à nos jours en 212 épisodes : Les clés de l'histoire contemporaine, Fayard,‎ 2001 (ISBN 9782213642161, présentation en ligne)
  59. , op. cit, p. 149.
  60. George J. Přpic, A century of world communism : a selective chronological outline, Barron's Educational Series,‎ 1974 (présentation en ligne)
  61. Jean Ruhlmann, op. cit, p. 147.