Santiago de Querétaro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Santiago de Querétaro
Blason de Santiago de Querétaro
Héraldique
Image illustrative de l'article Santiago de Querétaro
Administration
Pays Drapeau du Mexique Mexique
État État de Querétaro Arteaga
Municipalité es : Querétaro
Maire Roberto Loyola (Parti révolutionnaire institutionnel)
Code postal 76000
Fuseau horaire UTC -6
Indicatif (+52) 442
Démographie
Gentilé Queretano, na
Population 801 940 hab. (2010)
Densité 1 055 hab./km2
Population de l'agglomération 734 139 hab.
Géographie
Coordonnées 20° 35′ 15″ N 100° 23′ 34″ O / 20.5875, -100.39277820° 35′ 15″ Nord 100° 23′ 34″ Ouest / 20.5875, -100.392778  
Altitude 1 825 m
Superficie 75 990 ha = 759,9 km2
Divers
Fondation 25 juillet 1531
Fondateur Fernando de Tapia (Conín)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mexique

Voir la carte administrative du Mexique
City locator 14.svg
Santiago de Querétaro

Géolocalisation sur la carte : Mexique

Voir la carte topographique du Mexique
City locator 14.svg
Santiago de Querétaro
Liens
Site web http://www.municipiodequeretaro.gob.mx

Santiago de Querétaro, ou plus simplement Querétaro, est la capitale de l'État de Querétaro de Arteaga, au Mexique. Elle se situe à environ 200 kilomètres au nord-ouest de Mexico. Elle est située dans une grande vallée à 1 825m d'altitude aux coordonnées 20° 35′ 16″ N 100° 23′ 37″ O / 20.58778, -100.39361.

Santiago de Querétaro comptait en 2005 596 450 habitants, 734 139 en comptant son agglomération.

Le centre historique de la ville est classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1996 pour son architecture coloniale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Plan de Querétaro en 1796

Cette région était occupée depuis plusieurs siècles par plusieurs tribus amérindiennes, dont les Otomis. Le mot Querétaro signifie « le lieu des rochers » en langue tarasque du peuple Purépecha ou bien « le plus grand jeu de balle » en otomi.

La ville fut fondée en 1531, pendant la conquête du Mexique, par le conquistador espagnol Hernán Pérez Bocanegra y Córdoba et de l'indien Otomí Conín. Le nom actuel de la ville viendrait d'une apparition de Saint Jacques (Santiago el Mayor en espagnol) survenue lors d'une bataille. La ville fut placée sous la tutelle catholique de l'Abbé Poiro, qui distribuait la parole sainte dans chaque cantina de la ville.

Entre 1726 et 1738, un aqueduc a été bâti. C'est une construction de 1 280 m de long, de 23 m de haut et constitué d'au moins 70 voûtes d'arc. Il était encore utilisé jusqu'en 1970 et fait désormais partie du patrimoine de l'UNESCO.

Le 30 mai 1848, c'est à Querétaro que furent échangées les ratifications du traité de Guadeloupe Hidalgo. Il définit la fin de la guerre américano-mexicaine et la cession aux États-Unis de terrains mexicains qui correspondent actuellement aux États de Californie, Nevada, Utah, Arizona et une partie du Colorado et du Nouveau-Mexique.

C'est à Querétaro que l'archiduc Maximilien de Habsbourg fut jugé et fusillé après sa chute, le 19 juin 1867.

En 1917 la Constitution fédérale du Mexique y fut signée.

Économie[modifier | modifier le code]

Querétaro est considérée comme une ville chère par rapport à d'autres villes du Mexique. En effet le revenu par habitant est l'un des plus élevés du Mexique. Elle possède des infrastructures sportives (un stade de football moderne) et ne connaît pas de forte criminalité.

De nombreuses sociétés s'y sont implantées comme des industries de produits électro-ménager (Daewoo), équipementier automobile (Michelin, Valeo, etc.), agroalimentaire (Nestlé, Kellogg's), électronique (Samsung), tertiaire notamment (Santander) et depuis peu aéronautique (Safran, Bombardier, Eurocopter).

Un nouvel aéroport international est en opération depuis mars 2005.

Santiago de Querétaro est découpée administrativement en 7 delegaciones :

  • Centro Histórico
  • Santa Rosa Jáuregui
  • Felix Osores Sotomayor
  • Epigmenio González
  • Josefa Vergara y Hernández
  • Felipe Carrillo Puerto
  • Cayetano Rubio

Notes et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]