Isthme de Panama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

8° 40′ N 80° 00′ O / 8.67, -80

Vue satellite de l'isthme de Panama.
L'isthme de Panama.

L’isthme de Panama est une étroite bande de terres se trouvant entre la mer des Caraïbes et l'océan Pacifique, reliant l'Amérique du Sud et l'Amérique du Nord. Il s'est formé il y a 3 millions d'années durant le pliocène. Il constitue l'essentiel du territoire de la République de Panama, et est coupé en deux par le canal de Panama. Comme beaucoup d'isthmes, c'est un endroit de grande importance stratégique. La ville de Panama a été fondée vers 1519.

Géologie[modifier | modifier le code]

Avant que l'isthme ne soit créé, une mer couvrait la région du canal de Panama ; la mer d'Amérique centrale sépare alors les continents de l'Amérique du Nord et du Sud, et les eaux des océans pacifiques et atlantiques se mélangent librement. Sous la surface, deux plaques de la croûte terrestre rentrent lentement en collision en forçant la plaque pacifique à plonger sous la plaque des Caraïbes. La pression et la chaleur de cette collision donne lieu à la formation de volcans sous-marins, et quelques-uns d'entre eux forment des îles il y a 15 millions d'années. Au même moment, le mouvement des deux plaques poussent le sol marin vers la surface, et aboutit à l'émergence de surfaces sous-marines au-dessus du niveau de la mer.

Au cours du temps, de larges quantités de sédiments (sable, terre et boue) provenant de l'Amérique du Nord et de l'Amérique du Sud comblent les espaces entre les îles nouvellement formées. Au cours des millions d'années, les sédiments ont rempli tous les espaces libres. Il y a environ 3 millions d'années durant le pliocène, un isthme complet s'est formé entre l'Amérique du Sud et l'Amérique du Nord : l'isthme s'est fermé. Cette fermeture a eu pour conséquence un changement dans la circulation des océans conduisant les courants chauds poussés par les alizés à prendre le sens inverse, ce qui conduit à la création du Gulf Stream et un englacement du Groenland par apport d'humidité se déposant sous forme de neige pour former un inlandsis. Pour certains scientifiques, la fermeture définitive de l'isthme de Panama, en modifiant les circulations océaniques, a entraîné un changement climatique responsable des glaciations survenues au cours du Quaternaire. Cependant, cette hypothèse reste encore largement débattue.

Les nombreux changements géologiques qui sont survenus dans la région ont fait de l'isthme de Panama un mélange de géotypes marins, sédimentaires et magmatique qui rendit la construction du canal de Panama difficile.

La formation de l'isthme de Panama a joué un rôle majeur en regard de la biodiversité terrestre. Ce pont entre les deux Amériques a facilité la migration de plantes et d'animaux. En paléontologie, on désigne ce changement comme le Grand échange interaméricain. Par exemple, en Amérique du Nord aujourd'hui, l'opossum, le tatou et le porc-épic ont des ancêtres commun qui sont venus d'Amérique du Sud via l'isthme. De même, les ancêtres des ours, chats, chiens, chevaux, lamas et raton laveurs viennent d'un voyage du Nord vers le Sud via l'isthme.

Biosphère[modifier | modifier le code]

La biosphère panaméenne est parsemée de faune et de flore provenant à la fois d'Amérique du Nord et du Sud. Par exemple, on trouve plus de 500 espèces d'oiseaux sur l'isthme. Le climat tropical encourage aussi la prolifération d'espèces colorées : insectes, serpents, poissons et reptiles. Divisée dans sa longueur par une chaîne de montagnes, le climat de l'isthme est généralement humide sur son côté Atlantique mais montre une nette division entre saison sèche et saison des pluies sur le côté Pacifique.

Notes et références[modifier | modifier le code]