Las Vegas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Las Vegas (homonymie).
Las Vegas
Héraldique
Héraldique
Drapeau
Drapeau
Image illustrative de l'article Las Vegas
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau du Nevada Nevada
Comté Clark
Type de localité City
Maire Carolyn Goodman
Démographie
Population 596 424 hab. (2010)
Densité 1 694 hab./km2
Population Aire urbaine 1 951 269 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 36° 10′ 30″ N 115° 08′ 11″ O / 36.175, -115.13638936° 10′ 30″ Nord 115° 08′ 11″ Ouest / 36.175, -115.136389  
Altitude 610 m
Superficie 35 200 ha = 352 km2
· dont terre 352 km2 (100 %)
· dont eau 0 km2 (0 %)
Fuseau horaire PST (UTC-8)
Divers
Fondation 15 mai 1905
Municipalité depuis 16 mars 1911
Surnom « Sin City » (la ville du péché), « The Entertainment Capital of the World » (la capitale mondiale du divertissement)
Localisation
Carte du comté de Clark
Carte du comté de Clark

Géolocalisation sur la carte : Nevada

Voir sur la carte administrative du Nevada
City locator 14.svg
Las Vegas

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Las Vegas

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Las Vegas
Liens
Site web http://www.lasvegasnevada.gov
L'enseigne à l'entrée de la ville : Welcome to Fabulous Las Vegas (« Bienvenue à la fabuleuse Las Vegas »).

Las Vegas est la plus grande ville de l'État du Nevada, aux États-Unis. Elle est située au milieu du désert de Mojave (le plus sec des quatre déserts nord-américains), dans le comté de Clark. Les Mormons fondèrent la ville en 1855, qui devint au début du XXe siècle une bourgade agricole.

Grâce aux lois libérales en matière de jeux de l'État du Nevada, la ville a acquis une renommée mondiale pour ses casinos et ses revues. En raison de l'énorme capacité hôtelière de la ville (plus de 120 000 chambres d'hôtel, ce qui en fait la première ville hôtelière du monde), c'est aussi un endroit de choix pour l'organisation de grands congrès. Las Vegas est aussi le temple du shopping, en particulier avec ses grands centres commerciaux (le Fashion Show Mall, par exemple, situé sur le Strip).

Las Vegas est une destination touristique de premier ordre aux États-Unis. En 2004, la ville du jeu a accueilli 37,4 millions de visiteurs, dont 80 % en provenance de Californie.

Las Vegas est le siège du comté de Clark depuis 1909 (année de la création du comté). C'est également le siège d'un diocèse catholique. Selon le Bureau du recensement des États-Unis, la population de la commune est de 583 756 habitants en 2010[1]. La population de son agglomération a été multipliée par trois en vingt ans et compte 1 951 269 habitants en 2010. Las Vegas est à la fois la trentième municipalité et la trentième aire urbaine du pays[2]. L'agglomération de Las Vegas ne correspond pas à l'aire métropolitaine (MSA). Son territoire ne couvre que 1 906 km2 environ rassemblant 1 868 220 habitants sur les 1 951 269 que l'aire métropolitaine (comté de Clark) compte. Une douzaine de communes composent l'agglomération (Las Vegas, Enterprise, North Las Vegas, Spring Valley, Winchester, Paradise, Boulder City, Henderson…).

L'aire métropolitaine élargie (CSA) couvre deux comtés (Clark et Nye), soit 67 487 km² pour une population de 2 013 326 habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines de Las Vegas (1859-1955)[modifier | modifier le code]

Las Vegas n'est à l'origine qu'un simple lieu-dit marécageux alimenté par des sources artésiennes jaillissant au milieu du désert. En 1829, l'explorateur et marchand espagnol Antonio Armijo (en) conduit une caravane de soixante hommes le long de l'Old Spanish Trail (en) pour établir une route commerciale entre le Nouveau-Mexique et Los Angeles. Un de ses éclaireurs Raphael Rivera (en), à la recherche de sources d'eau, découvre le lieu, nommé Las Vegas (ce qui signifie « les prairies », « les prés » ou « les vallées fertiles ») en raison de l'eau présente dans le sous-sol[3].

En 1855, Brigham Young président de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, y conduit un groupe de trente missionnaires afin de convertir les Indiens Païutes au mormonisme : des fermiers mormons construisent un fort et s'y établissent de manière permanente. Face à des récoltes insuffisantes et la révolte des Indiens, les mormons abandonnent le site en 1857 en pleine guerre de l'Utah. L'armée américaine investit le fort, le rebaptisant fort Baker, en 1864. Grâce aux sources d'eau, Las Vegas devient une étape sur la route entre Los Angeles et Albuquerque. Une voie de chemin de fer y passe, désenclavant le hameau[4].

Officiellement, le « village » de Las Vegas est fondé le 15 mai 1905, puis acquiert le statut de « ville » le 16 mars 1911[4].

Des casinos à Sin City (1931-1989)[modifier | modifier le code]

Deux événements contribuent au développement de la ville au début des années 1930 : l'aménagement du barrage Hoover, situé à une cinquantaine de kilomètres au sud (la ville de Las Vegas ayant fait pression pour être le quartier général de la construction du barrage) et la légalisation des jeux d'argent en 1931. Las Vegas est également colonisée par des peuples dits libres de cow boys et de Cheyennes[5].

La prostitution se développe et la ville gagne en notoriété lorsque des investisseurs (notamment des grandes figures de la mafia comme Bugsy Siegel ou Meyer Lansky) construisent des hôtels-casinos dans le centre-ville et sur le Strip après la Seconde Guerre mondiale. Le Flamingo est l'un des premiers en 1946 suivi par le Desert Inn (1950), le Binion's (1951), le Sahara (1952), l'Hacienda (1956) ou le Tropicana (1957) ; le Mirage devient en 1989 le premier vrai complexe hôtelier à Las Vegas. La ville devient « Sin City » (la « Ville du Péché ») et « City without Clocks » (« la Ville sans horloge », les casinos n'ayant ni fenêtre ni horloge afin de ne pas distraire les joueurs )[3].

Dans les années 1970-1980, le tourisme de masse augmente et contribue à la croissance économique de la ville, notamment grâce aux titans des casinos Howard Hughes et Steve Wynn. Dans les années 1980-1990, elle devient un centre de conventions.

Mafia et casinos[modifier | modifier le code]

Derrière ces investisseurs se cachent parfois des personnalités du crime organisé de la côte Est telles que Bugsy Siegel ou Meyer Lansky. Aux États-Unis, un certain nombre de caisses de retraites sont en effet gérées par les syndicats, syndicats eux-mêmes noyautés par la pègre[6].[réf. nécessaire]

Jeton « Five Dollars » du casino Flamingo Hilton Las Vegas, 1987.

Ainsi, dans les années 1940 à 1970, la Mafia s'est retrouvée à la tête de millions de dollars, issus soit des caisses de retraites, soit de ses trafics. Millions de dollars qu'il fallait blanchir ou faire fructifier, et si possible les deux en même temps. L'option casino a été très vite retenue : tout se fait en liquide et dans des proportions telles que la comptabilité est affaire de « souplesse ».

Au départ, la Mafia préférait Cuba, et les débuts du Flamingo, l'hôtel-casino lancé en 1946 par Bugsy Siegel furent difficiles. En effet, Cuba présentait, à la fin des années 1940, d'énormes avantages : extraterritorialité, alliance tacite avec le pouvoir politique local et la CIA afin de maintenir l'île dans l'orbite américaine, proximité immédiate de la côte est, de loin la région des États-Unis la plus peuplée à cette époque. En 1959, la chute de Batista, le dictateur renversé par Fidel Castro, marquèrent la fin de cette ère de prospérité : la Mafia se rabattit donc sur Las Vegas.

Luxe et stars[modifier | modifier le code]

Soleil couchant sur le Bellagio depuis le Paris Las Vegas.
Le Paris entre jour et nuit

Toutefois, tant en matière artistique qu'hôtelière, cette époque mafieuse est reconnue comme plus « raffinée » que dans la période 1970-1990. Les hôtels à dimension humaine alliaient le chic et le luxe à un service irréprochable et les plus grandes stars du moment se produisaient à Las Vegas.

L'exemple le plus connu en est d'ailleurs le fameux Rat Pack : Frank Sinatra et sa « bande de rats » (Dean Martin, Sammy Davis, Jr., Peter Lawford, beau-frère de John F. Kennedy, et parfois Joey Bishop ou Shirley MacLaine) improvisaient tous les soirs sur la scène de la Copa Room de l'hôtel Sands détruit depuis. À la même période s'y produisait régulièrement le duo comique Bennett & Hudson. Même le King, Elvis Presley, s'y produisait plusieurs fois par an.

Plus récemment, Céline Dion a présenté pendant cinq ans au Caesar's Palace le spectacle A New Day… qui s'est terminé le samedi 15 décembre 2007. Il aura attiré plus de trois millions de spectateurs et aura rapporté 450 millions de dollars de recette. [réf. nécessaire] À partir du 1er décembre 2012, Shania Twain prend le relais de Céline Dion au Caesar's Palace pour une durée de deux ans, les semaines où cette dernière est en pause.

Diversification depuis 1989[modifier | modifier le code]

Las Vegas était surnommée Sin City (« la ville du péché ») à cause des jeux d'argent, des spectacles pour adulte et de la prostitution légale dans les comtés voisins. Mais à partir de 1989, les autorités locales décidèrent de diversifier la ville vers une clientèle plus familiale et consensuelle avec le Circus Circus et l'Excalibur. C'est à ce moment-là que le gigantesque hôtel The Mirage sortit des sables grâce à l'homme d'affaires Steve Wynn. Depuis, la croissance de la ville tourne autour de 5 % par an.[réf. nécessaire]

Les casinos et les attractions se sont multipliés ainsi que les services connexes. La croissance de la population a suivi à un rythme effréné, ce qui pose quelques problèmes d'infrastructures. C'est même la ville la plus attrayante du pays[réf. souhaitée].

En 2003, la population de l'agglomération (Las Vegas Valley) comptait 1 583 172 habitants. Un Chinatown apparut même au début des années 1990 sur Spring Mountain Road.

Face à la crise économique mondiale, Las Vegas mise à la fin des années 2000 sur les spectacles et revendique d'être The Entertainment Capital of the World (en) (« la capitale mondiale du divertissement ») au même titre que Los Angeles[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Site[modifier | modifier le code]

The Strip, boulevard où se trouvent les plus grands hôtels/casinos de Las Vegas.
Las Vegas connaît une urbanisation rapide.

La ville de Las Vegas se trouve dans le sud de l'État du Nevada, dans le comté de Clark (36° 11′ 39″ N 115° 13′ 19″ O / 36.19417, -115.22194). Selon le bureau du recensement des États-Unis, la commune s'étend sur une superficie de 340 km2. Une infime partie de cette superficie (0,04 %) est recouverte par les eaux.

La ville se trouve dans une vallée (Las Vegas Valley) au cœur d'une cuvette aride entourée par des montagnes enneigées en hiver : chaîne Spring (2 512 mètres), Rainbow Mountain à l'ouest, chaîne de Las Vegas au nord, Sunrise Mountain et Frenchman Mountain à l'est (1 025 mètres), Black Mountain au sud (1 552 mètres). Les paysages qui se trouvent autour sont désertiques et caractéristiques de la région géologique du Grand Bassin.

L'altitude moyenne est de 620 mètres au-dessus du niveau moyen de la mer. À cause de l'urbanisation et des prélèvements dans la nappe phréatique, le sol est affecté par une subsidence en relation avec les failles du quaternaire[4].

Climat[modifier | modifier le code]

Las Vegas a un climat désertique chaud (Classification de Köppen BWh) typique du désert des Mojaves. Cette grande ville reçoit une excellente durée d'ensoleillement annuelle et fait d'ailleurs partie des villes les plus ensoleillées de la planète : elle a une durée d'ensoleillement moyenne de 3 822 heures soit environ 87 % du temps. La température moyenne annuelle est de 20,3 °C et le total des précipitations est de 106,5 mm.

Les étés comprenant les mois de juin à septembre sont longs, très chauds et très secs avec une température moyenne maximale de 40 °C en juillet (le mois le plus chaud), alors que les températures nocturnes restent souvent au-dessus de 27 °C. Il y a en moyenne 134 jours avec une température maximale atteignant ou dépassant 32 °C et 74 jours avec 38 °C ou plus, avec la plupart de ces jours en juillet et en août. En été, l'humidité relative est très basse, souvent en-dessous de 10 %. Des orages de forte chaleur peuvent parfois se produire et occasionner des crues dans certaines zones de la vallée. Le record de chaleur est atteint le 26 juillet 1931, avec 48 °C.

Les hivers y sont courts, doux et assez secs avec une température moyenne maximale de presque 14 °C en décembre (le mois le plus froid) alors que les températures nocturnes avoisinent 3 °C. Il gèle en moyenne 16 jours à Las Vegas. La plupart des précipitations tombent pendant la période hivernale : le mois le plus arrosé (février) connaît en moyenne 4 jours de pluie. Le 18 décembre 2008, la ville est recouverte par plus de quinze centimètres de neige. C'est seulement la cinquième fois depuis 1937 que l’on peut mesurer la hauteur de neige tombée sur la cité du jeu[7].

Relevé météorologique de l'aéroport McCarran de Las Vegas : normales 1981-2010, ensoleillement 1961-1990.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 3,1 5,3 8,7 12,4 17,8 22,7 26,2 25,3 20,1 13,8 7,1 2,8 13,8
Température moyenne (°C) 8,8 11,1 15 19,1 24,7 29,9 33,2 32,1 27,6 20,4 13,1 8,2 20,3
Température maximale moyenne (°C) 14,4 16,9 21,3 25,7 31,6 37,1 40,1 38,9 34,4 27 19,1 13,7 26,7
Record de froid (°C) −13 −9 −7 −1 3 9 13 12 6 −3 −9 −12 −13
Record de chaleur (°C) 25 31 33 37 43 47 48 47 45 39 31 26 48
Ensoleillement (h) 244,9 248,6 313,1 345 387,5 402 390,6 368,9 336 303,8 246 235,6 3 822
Précipitations (mm) 13,7 19,3 11,2 3,8 3 1,8 10,2 8,4 6,4 6,9 9,1 12,7 106,5
Nombre de jours avec précipitations 3,1 4 2,9 1,6 1,2 0,6 2,5 2,6 1,6 1,7 1,7 3 26,5
Source : [1]
Diagramme climatique
J F M A M J J A S O N D
 
 
 
14,4
3,1
13,7
 
 
 
16,9
5,3
19,3
 
 
 
21,3
8,7
11,2
 
 
 
25,7
12,4
3,8
 
 
 
31,6
17,8
3
 
 
 
37,1
22,7
1,8
 
 
 
40,1
26,2
10,2
 
 
 
38,9
25,3
8,4
 
 
 
34,4
20,1
6,4
 
 
 
27
13,8
6,9
 
 
 
19,1
7,1
9,1
 
 
 
13,7
2,8
12,7
Moyennes : • Temp. maxi et mini °CPrécipitation mm

Problèmes environnementaux[modifier | modifier le code]

Las Vegas s'étend au fond d'une vallée et connaît donc parfois des inondations (comme celle d'août 2003). La municipalité dépense des millions de dollars pour pallier ce problème en aménageant des bassins de rétention.

L'approvisionnement en eau[modifier | modifier le code]

Cependant, le principal problème reste l'alimentation en eau de la métropole, la région connaissant la sécheresse depuis 2000. Contrairement à une idée reçue, ce ne sont pas les casinos qui consomment le plus d'eau mais la population de Las Vegas[8]. La croissance démographique entraîne des besoins considérables, que le lac Mead, situé à quelques dizaines de kilomètres au sud de la ville, a de plus en plus de mal à satisfaire. Pour faire face à la pénurie, la municipalité encourage l'abandon des pelouses par les habitants au profit de jardins plantés de cactus. Elle lutte contre le gaspillage de l’eau : les particuliers négligents risquent une amende pouvant aller jusqu’à 5 000 $ pour les fuites d’eau[8]. En 2010, la Southern Nevada Water Authority (SNWA) envisageait de construire un aqueduc pour prélever l’eau nécessaire à son développement à 500 km au nord de la ville, mais le projet n'a pas encore vu le jour.

La population augmentant, la localisation dans un désert, la forte consommation d'eau pour les décors, et l'éloignement de la mer rendent la ville très dépendante de l'approvisionnement en eau. Seul un fleuve l'arrose. Des économies et du recyclage ont été pratiquées avec succès.

Démographie[modifier | modifier le code]

Le Bureau du Recensement des États-Unis porte une estimation de la population de la ville à 552 539 habitants mais la planification du développement et du Département des affaires fait état d'une population de 591 536 au mois de juillet 2006. Las Vegas était la trente-deuxième plus grande ville des États-Unis en 2000 et les estimations de 2006 l'ont placée au vingt-huitième rang.

Selon les estimations de la population pour le Las Vegas Metropolitan Area, le Bureau du recensement des États-Unis donne une population de 1 777 539 personnes en 2006, et la région a l'une des croissances les plus rapides aux États-Unis : entre 1999 et 2004, la population a augmenté de 20 %[9], elle a quadruplé entre 1980 et 2010. Cette croissance s'explique par le climat ensoleillé, le faible taux de chômage, le coût raisonnable de la vie, la faiblesse des prélèvements fiscaux[8].

Sur les quelque 1,8 million de personnes qui vivent dans l'agglomération de Las Vegas, 552 539 personnes résident dans les limites de la commune, environ 700 000 personnes dans des territoires non érigés en municipalité et régis par le comté de Clark, et 465 000 personnes dans les communes de North Las Vegas, Henderson et Boulder City.

Évolution démographique de la ville de Las Vegas
1920 1930 1940 1950 1960 1970 1980 1990 2000 2005 2006 2008 2010
2 304 5 165 8 422 24 624 64 405 125 787 164 674 258 295 478 434 545 147 552 539 569 753 583 756

Population des principales villes du Nevada (2008)[10] Carson (Nevada) Sparks (Nevada) North Las Vegas (Nevada) Reno (Nevada) Henderson (Nevada)

Comparaison de quelques indicateurs démographiques et sociologiques (2000)
(Bureau du Recensement des États-Unis[11])
Indicateur : Las Vegas Nevada États-Unis
Population 478 434 1 998 257 281 421 906
Augmentation de la population
(1990-2000) en %
84,1 66,3 13,2
Part des moins de 18 ans
en %
25,9 25,6 25,7
Part des plus de 65 ans en % 11,6 11 12,4
Part des Blancs en % 69,9 75,2 77,1
Part des Noirs en % 10,4 6,8 12,9
Part des Asiatiques en % 4,8 4,5 4,2
Part des Amérindiens en % 0,8 1,3 1,5
Part des Hispaniques en % 23,6 19,7 12,5
Revenu par habitant en $ 22 060 21 989 21 587
Part des personnes vivant
sous le seuil de pauvreté, en %
11,9 10,5 12,4

Gouvernement[modifier | modifier le code]

La ville de Las Vegas a un gouvernement qui fonctionne comme un conseil de gestion. Le maire siège à titre de membre du Conseil et préside toutes les réunions du conseil municipal. Dans le cas où le maire ne peut présider une réunion du Conseil municipal, le maire pro tempore est le responsable qui préside la séance jusqu'à ce que le maire retourne à son siège.

La région métropolitaine se partage un service de police. Le Las Vegas Metropolitan Police Department fournit la plupart des services de police dans la ville et dans les environs du comté.

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

  • Carolyn G. Goodman - La mairesse et membre du Grand Conseil (jusqu'en 2015) ; elle est l'épouse de l'ancien maire Oscar Goodman.
  • Bob Coffin - 3e Ward[12], membre du Conseil
  • Lois Tarkanian - 1er Ward, membre du Conseil
  • Steve Wolfson - 2e Ward, membre du Conseil
  • Stavros s. Anthony - 4e Ward, membre du Conseil (jusqu'en 2012)
  • Ricki Barlow - 5e Ward, membre du Conseil
  • Steven Ross - 6e Ward, membre du Conseil

Économie[modifier | modifier le code]

Las Vegas étant l'une des premières destinations touristiques au monde, on y compte plus de cent vingt mille chambres d'hôtel. D'autres facteurs entrent en compte pour l'économie de Las Vegas, comme les jeux d'argent évidemment mais aussi les restaurants, les spectacles et autres divertissements que l'on peut y trouver. En 1997, Las Vegas a attiré quelque 30 millions de visiteurs[13] et environ 39 millions en 2007[8]. La métropole produit quelque 70 % des revenus de l'État du Nevada[8].

Las Vegas est, en mars 2009, la cinquième ville des États-Unis la plus touchée par la crise économique de 2008-2009 : les prix de l’immobilier ont baissé de 41 % en moyenne et le taux d'inoccupation atteint 16 %[14]. La fréquentation touristique a baissé de 4 % en 2009 et plusieurs hôtels ont dû baisser leurs tarifs[15]. Cependant, les grands projets immobiliers sont les plus récents comme CityCenter (8,5 milliards de dollars, 27 hectares), Veer Towers and the Harmon (hôtel de 400 chambres, ouvert en 2010), Haze (une boîte de nuit de 2 300 m2)[15].

Selon l'université du Nevada, 58,6 % des revenus de la ville provenaient des jeux en 1984 contre 36,4 % en 2012, laissant plus de place à l'hôtellerie (25,3 % contre 16,1 %), la restauration (15,8 % contre 11,4 %) et les divertissements (15 % contre 6,2 %). Néanmoins, le secteur des boissons est en baisse passant de 7,7 % en 1984 à 7,5 % en 2012.

Transports[modifier | modifier le code]

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Le Citizens Area Transit ou CAT Bus est un moyen populaire de transport public parmi les habitants de la ville et les touristes avec divers itinéraires qui couvrent une grande partie de la vallée. Le Citizens Area Transit transporte approximativement 175 000 personnes par jour, soit environ 10 % de la population de la vallée.

The Deuce, un bus à deux étages, fait la navette sur le Las Vegas Boulevard, du Strip jusqu'à Downtown, pour 6 $ le trajet de deux heures maximum ou 8 $ les vingt-quatre heures[16].

Le Las Vegas Monorail est un système de transport en commun qui s'étend du MGM Grand Las Vegas, dans le Sud du Las Vegas Strip jusqu'au Sahara, dans le Nord du Las Vegas Strip.

Aéroports[modifier | modifier le code]

Image satellite du McCarran Airport

La ville est desservie principalement par l'aéroport international McCarran qui fournit les vols commerciaux dans la vallée de Las Vegas. L'aéroport sert également aux avions privés, aux vols de passagers internationaux et aux vols de fret.

Le comté de Clark possède d'autres aéroports :

  • North Las Vegas Airport, North Las Vegas (IATA : LAS, ICAO : KLAS)
  • Searchlight Airport, Searchlight (ICAO : K1L3)
  • Henderson Exécutive Airport, Henderson (IATA : HSN, ICAO : KHND)
  • Perkins Field, Overton (ICAO : KU08)
  • Jean Sport Aviation Center, Jean (ICAO : K0L7)
  • Ivanpah Valley Airport, Jean
  • Mesquite Airport, Mesquite (IATA : MFH)
  • Boulder City Municipal Airport, (IATA : BLD, ICAO : KBLD )
  • Echo Bay Airport, Overton (ICAO : K0L9)
  • Kidwell Airport, Cal-Nev-Ari (ICAO : K1L4)
  • Sky Ranch Airport, Sandy Valley (ICAO : K3L2)

Routes[modifier | modifier le code]

L'Interstate 15 dans la vallée d'Ivanpah

Les routes principales qui traversent Las Vegas sont :

Chemin de fer[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1997, l'Amtrak Desert Wind a traversé Las Vegas qui utilise l'Union Pacific Railroad.

L'Union Pacific est la seule voie ferrée pour fournir le service de fret par rail à la ville.

Tourisme[modifier | modifier le code]

La ville accueille environ trente-six millions de visiteurs par an, ce qui en fait la première ville touristique du monde.

Sports[modifier | modifier le code]

Las Vegas est l'une des plus grandes villes aux États-Unis. Cependant, elle ne possède aucune équipe appartenant aux ligues majeures des sports professionnels tels que la NFL (football américain), la MLB (baseball), la NBA (basket-ball) et la NHL (hockey sur glace). Cette particularité peut s'expliquer par le fait que les dirigeants de ces ligues majeures éprouvent certaines réticences à faire cohabiter une franchise professionnelle avec cet « univers du jeu » et de bookmakers.

La ville abrite une franchise professionnelle de football américain en salle, les Las Vegas Gladiators évoluant en Arena Football League, ils jouent dans l'Orleans Arena (9 500 places) avec les Las Vegas Wranglers qui sont une équipe de hockey sur glace de la East Coast Hockey League.

Le principal club de baseball de la ville sont les 51s Las Vegas de la Ligue de la côte du Pacifique qui joue dans le Cashman Field (9 334 places). Les 51s sont une équipe de ligue mineure AAA affiliés avec les Mets de New York de la MLB.

La région de Las Vegas compte trois principales équipes de basket-ball : les Stars de Las Vegas (International Basketball League), les PROLYMs de Las Vegas et Henderson All-Starz (American Basketball Association 2000).

En février 2007, le Thomas & Mack Center (principale salle omnisports de la ville avec environ 19 000 places) a accueilli le NBA All-Star Game 2007.

Depuis 1986, la ville organise l'Open de Las Vegas, c'est un tournoi de tennis masculin qui a lieu fin février, parfois aussi début mai.

Le Las Vegas Motor Speedway (LVMS) est un circuit classique situé au nord de la ville et qui accueille des courses automobiles comme la NASCAR. Le circuit est un « D-oval » (ovale en forme de D), sa longueur est de 2,414 km et il a une capacité de 156 000 spectateurs. Il appartient à la Speedway Motorsports, Inc, dont le siège social est à Charlotte, Caroline du Nord. Les principaux événements de NASCAR sont les Shelby American (Sprint Cup), les Sam's Town 300 (Nationwide Series) et le Las Vegas 350 (Camping World Truck Truck Series).

Dans le sport universitaire, les Rebels de l'UNLV (NCAA) défendent les couleurs de l'Université du Nevada (Las Vegas). L'équipe de football américain des Rebels jouent au Sam Boyd Stadium (36 800 places) tandis que celle de basket-ball joue au Thomas & Mack Center (18 776 places). Depuis 1992, le Sam Boyd Stadium organise le Las Vegas Bowl, un match de football américain universitaire opposant généralement des équipes de la Pacific Ten Conference et de la Mountain West Conference.

Las Vegas est aussi l'une des capitales des sports de combats telles que la boxe et le Mixed Martial Arts (MMA). Des boxeurs comme Mohamed Ali ou Mike Tyson ont combattu dans cette ville. De plus elle reçoit souvent de nombreux événement de MMA comme des combats de l'Ultimate Fighting Championship). Ces combats ont lieu au MGM ou au Mandalay Bay par exemple.

Hôtels et casinos[modifier | modifier le code]

Hôtel Mirage

Las Vegas est mondialement connu pour ses casinos. La plupart de ceux-ci sont aussi des hôtels à grande capacité dont le casino est ouvert à tous (les jeux d'argent restent cependant interdits aux moins de vingt-et-un ans aux États-Unis). Les hôtels-casinos se répartissent sur deux zones :

  • Downtown, le centre-ville, avec les casinos les plus anciens et l'attraction lumineuse Fremont Street Experience ;
  • Le Strip, parfois appelé aussi South Strip ou, officiellement, Las Vegas Boulevard, un long boulevard s'étendant du centre-ville vers le sud en direction de Los Angeles. C'est là que se situent les hôtels-casinos les plus grands, les plus récents et souvent les plus excentriques. Leur architecture, souvent à thème, est parfois saisissante. De nombreux hôtels du Strip comprennent aussi des salles de spectacles utilisées pour des concerts, spectacles de prestidigitation et autres numéros comme les productions du Cirque du Soleil.

Liste des principaux hôtels-casinos du Strip[modifier | modifier le code]

Du nord au sud on trouve, entre autres :

Nom Chambres Date d'ouverture Commentaire
Stratosphere Casino Hotel & Tower
2000 Las Vegas Blvd. South
2 444 30 avril 1996 Son attraction principale est la Stratosphere Tower qui culmine à quelque 1 149 pieds, soit près de 365 mètres. Au sommet se trouve un petit parcours de montagnes russes ainsi que le Big Shot. Cette attraction propulse les visiteurs en haut d'une tour de 49 mètres environ avec une poussée maximum de 4G jusqu’à 72 km/h. C'est également l'attraction la plus haute du monde ; elle offre par ailleurs une vue imprenable sur le Strip et la ville tout entière.
Sahara
2535 Las Vegas Blvd. South
1 720 1952 Il s'inspire, comme son nom l'indique, du désert du Sahara. Il a ouvert ses portes en 1952 et a aujourd'hui 1720 chambres. La Tangiers tower est la plus haute tour de l'hôtel, elle mesure 90 mètres de hauts (295 pieds) pour 26 étages. Il y a plusieurs restaurants au Sahara (Sahara Buffet, Nascar Café, House of Lords…) et une chapelle de mariage.

L'attraction principale est le Speed, des montagnes russes dont le circuit longe le Strip et traverse la grandiose enseigne du Sahara devant l'hôtel.

Le Sahara a fermé ses portes le 16 mai 2011.

Circus Circus
2880 Las Vegas Blvd. South
3 774 18 octobre 1968 Le Circus-Circus est le tout premier hôtel à avoir présenté des jeux pour toute la famille, ce qui a permis aux adultes avec enfants de venir jouer à Las Vegas. Maintenant tous les hôtels possèdent des attractions pour les moins de vingt-et-un ans (âge légal pour pouvoir jouer aux jeux d'argent). Derrière l'hôtel, comme on peut le voir sur la photo, un parc d'attraction couvert contenant les plus grandes montagnes russes couvertes du monde et bien d'autres choses. Devant l'hôtel, on peut même faire du saut à l'élastique.
Riviera
2901 Las Vegas Blvd. South
2100 20 avril 1955 Il a été ouvert le 20 avril 1955. Donnant sur le Las Vegas Strip, il se situe à côté du Wynn Las Vegas et en face du Westward Ho. L'hôtel offre 2100 chambres et dispose de plusieurs restaurants (Kristofer's Steakhouse, World's Fare Buffet, Ristorante Italiano, …).
Westward Ho
2900 Las Vegas Blvd. South
744 1963 Ouvert en 1963, il était le dernier des grands motels du Strip. Fermé le 17 novembre 2005, il a depuis été détruit.
Stardust
3000 Las Vegas Blvd. South
2 340 Juillet 1958 Pendant plusieurs décennies, une équipe du Lido de Paris se produisit sur la scène de l'hôtel. Fermeture définitive le 1er novembre 2006 et destruction du bâtiment le 13 mars 2007.
New Frontier
3120 Las Vegas Blvd. South
1 000 30 octobre 1942 Fermeture définitive le 16 juillet 2007.
Wynn Las Vegas
3131 Las Vegas Blvd. South
2 716 28 avril 2005 L'hôtel compte actuellement 2 716 chambres et une extension de 1 300 chambres est d’ores et déjà prévue. Cet hôtel a déjà coûté la bagatelle de 2,4 milliards de dollars.

Il se situe sur le Strip en face du Treasure Island. Il s'agit d'une tour de 45 étages. On y trouve un très grand casino, un lac, 18 restaurants, une boîte de nuit, un concessionnaire Ferrari et Maserati, 26 boutiques, une galerie d'art, deux chapelles, un très grand complexe de piscines, un parcours de golf de 18 trous ainsi qu'un spectacle du réalisateur de O et de Mystère appelé Le Rêve.

Treasure Island
3300 Las Vegas Blvd. South
2 900 27 octobre 1993 Le Treasure Island compte 2 900 chambres. L'hôtel présente le thème de l'île au trésor comme l'indique son nom et propose d'ailleurs un show reconstituant l'attaque d'un bateau par les pirates et son naufrage. Il est relié au Mirage par un monorail.
The Venetian
3355 Las Vegas Blvd. South
7 000 3 mai 1999 Comme son nom l'indique, cet hôtel reprend comme thème la ville de Venise. Il comptait jusqu’à récemment 3 036 suites de 60 m2 minimum ; une extension de 1 013 suites, la Venezia Tower, a été construite[Quand ?], portant le tout à 4 049 suites. En 2007, une nouvelle extension, The palazzo, est construite, faisant du Venetian le plus grand hôtel du monde avec plus de 7 000 chambres et suites. Il dispose également de 15 restaurants et pas moins de 150 boutiques. Il a coûté environ 2 milliards de dollars (sans l'extension). Il comprend également un musée de motos mais aussi et surtout le Guggenheim Museum of Las Vegas qui accueille de très grandes toiles venant, entre autres, du musée du Louvre à Paris et du musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg.
The Mirage
3400 Las Vegas Blvd. South
3049 22 novembre 1989 L'hôtel a coûté 730 millions de dollars et propose 3 049 chambres. Dans l'hôtel, un aquarium de 90 000 litres environ et quelque 1 000 palmiers de 20 mètres de haut. L'intérieur est en marbre du sol au plafond.
Casino Royale
3411 Las Vegas Blvd. South
152 1979 D'abord appelé Nob Hill, il est rebaptisé Casino Royale en 1992
Harrah's Las Vegas
3475 Las Vegas Blvd. South
2616 1992 Anciennement appelé Holiday Casino.
Imperial Palace
3535 Las Vegas Blvd. South
2700 1980 Anciennement appelé Flamingo Capri.
Flamingo Las Vegas
3555 Las Vegas Blvd. South
3 642 1946 Anciennement Flamingo puis Flamingo Hilton, il appartient à ce jour au groupe Harrah's et il est le premier hôtel de Las Vegas.
Cæsars Palace
3570 Las Vegas Blvd. South
3 370 5 août 1966 Un des plus anciens et plus luxueux hôtels de Las Vegas. Auparavant, avait lieu un grand prix de Formule 1 à Las Vegas, justement sur le parking du Cæsars Palace, ce qui illustre la démesure de cette ville. Il compte 3 370 chambres et a reçu une nouvelle apparence il y a peu. Une nouvelle extension, la Augustus Tower, a ouvert en août 2005. Elle compte 949 chambres de grand luxe sur 26 étages.
Bill's Gambling Hall & Saloon
3595 Las Vegas Blvd. South
200 1979 Anciennement appelé Barbary Coast
Bellagio
3600 Las Vegas Blvd. South
3 933 15 octobre 1998 L'hôtel Bellagio compte 3 933 chambres sur 35 étages. Cet hôtel de grand luxe a coûté plus de 1,3 milliard de dollars. Dans un style italien, il présente une grande galerie de boutiques de luxes. Devant l'hôtel, se trouve un grand lac sur lequel un spectacle de jets d'eau (plus de 75 mètres de haut) se joue en musique toutes les 20 minutes environ dès qu'il commence à faire nuit. Depuis peu, une nouvelle tour a été construite à côté du bâtiment principal.
Bally's
3645 Las Vegas Blvd. South
2 832 5 juillet 1973 Anciennement MGM Grand Hotel and Casino, à l'époque le plus grand du monde avec 2 084 chambres.

Vendu 3 milliards de dollars au géant Hilton en 1986. L'incendie avait fait beaucoup de dégâts en 1980. Il est relié au Paris Las Vegas par une galerie commerçante et au MGM Grand par un monorail.

Paris Las Vegas
3655 Las Vegas Blvd. South
2 916 1er septembre 1999 Il a coûté 800 millions de dollars et compte 2 916 chambres. Par ailleurs, environ 4 200 employés y travaillent. Il est relié au Bally's par une galerie commerçante. On peut y voir la réplique de la tour Eiffel (165 mètres).
Planet Hollywood
3667 Las Vegas Blvd. South
2 567 1963 Ouvert sous le nom de Tally-Ho. Reconstruit et rebaptisé Alladin en août 2000, il est acheté par Planet Hollywood en 2004.
Boardwalk / Cosmopolitan Resort & Casino
3750 Las Vegas Blvd. South
654 1968 Reconstruit et agrandi dans les années 1990.
Monte Carlo
3770 Las Vegas Blvd. South
3 014 Juin 1996 L'hôtel compte 3 014 chambres et a coûté 344 millions de dollars. Il a ouvert en juin 1996 après seulement quatorze mois de travaux.
MGM Grand Las Vegas
3799 Las Vegas Blvd. South
5 034 18 décembre 1993 L'hôtel compte 5 034 chambres et a coûté un peu plus de 1 milliard de dollars auquel se sont ajoutés quelque 750 millions de dollars pour la rénovation et l'agrandissement (un étage supplémentaire avec vingt-neuf suites, ainsi qu'une nouvelle décoration intérieure et une nouvelle façade). Il fut à son ouverture le plus grand hôtel du monde jusqu'à l'agrandissement du Venetian.

Il compte également plusieurs grandes piscines extérieures ainsi qu'une petite rivière, qui a remplacé l’« ancienne nouvelle » piscine intérieure, qui elle-même avait remplacé la piscine extérieure avec plage de sable. On y trouve aussi des terrains de tennis, des salles de sport et de remise en forme, des salles de réunions, une grande salle de réception pour les événements sportifs (boxe notamment) et grands spectacles, de plus de 15 000 places. Un parc d'attractions situé derrière l'hôtel a fermé faute de fréquentation. Cet espace a été utilisé pour la réalisation de trois tours d'appartements de grand luxe. Et enfin une galerie marchande ainsi que de très nombreux restaurants…
L'hôtel comprend, entre autres, plus de 18 000 portes et environ cent ascenseurs. On peut également y voir des lions. Il existe une succursale du Crazy Horse Saloon de Paris.

New York - New York
3790 Las Vegas Blvd South
2 119 3 janvier 1997 Cet hôtel propose 2 119 chambres sous la forme de répliques de douze bâtiments de New York, dont notamment l'Empire State Building sur 47 étages et environ 160 mètres de haut. Un grand circuit de montagnes russes fait le tour de l'hôtel. La plus grande chute fait 64 mètres et on atteint en bas de celle-ci environ 110 km/h.
Tropicana
3801 Las Vegas Blvd. South
1 800 1957 L'hôtel compte 1 871 chambres, le casino a une surface de 5 667 mètres carrés. L'hôtel dispose de plusieurs restaurants (Legends Steak & Seafood, Mizuno's, Tuscany Italian Café, Island Buffet, Garden Café, Player's Deli, Java Java). Plusieurs divertissement sont proposés dont les Folies Bergère.
Excalibur
3850 Las Vegas Blvd South
4 032 19 juin 1990 Plus grand hôtel du monde lors de sa construction jusqu'en 1993 lors de l'ouverture du MGM Grand avec ses 5 005 chambres (aujourd'hui 5 034 avec l'étage de suites supplémentaire). Thème médiéval.
Luxor
3900 Las Vegas Blvd South
4 476 15 octobre 1993 L'hôtel Luxor compte 4 476 chambres réparties sur trente étages dans la pyramide et sur 22 étages dans les deux tours extérieures qui ont été ajoutées quelques années après son ouverture. Il occupe ainsi la 4e place au rang des hôtels les plus grands du monde. Il est relié au Mandalay Bay à gauche et à l'Excalibur à droite par un métro aérien. À l'intérieur, cinéma Imax, petit Nil sur lequel on peut naviguer.
Mandalay Bay
3950 Las Vegas Blvd South
4 766 mars 1999 Cet hôtel a été construit sur l'emplacement de l'ancien hôtel Hacienda, qui n'existe donc plus aujourd'hui. Il se trouve à gauche du Luxor. Un métro aérien relie cet hôtel au Luxor et à l'Excalibur. Il est également doté d'une énorme piscine avec une rivière avec courant. Cet hôtel de grand luxe comptait jusqu’à il y a peu encore 3 644 chambres sur 43 étages. Mais l'ajout d'une extension nommée The Hotel début janvier 2004 de 1 122 suites porte le tout à 4 766 chambres. Il mesure 146 mètres de haut. Le 4e plus grand hôtel du monde.
THEhotel at Mandalay Bay
3950 Las Vegas Blvd South
1 122 Janvier 2004 "THE Hotel at Mandalay Bay" est la première extension du Mandalay Bay Resort, un très grand complexe hôtelier de Las Vegas. Il est situé près du Las Vegas Strip et mesure 148 mètres de haut (485 pieds) pour 43 étages. Il est dirigé par l'un des actionnaire majoritaire de la compagnie coca cola Frederic Noldus
Trump
3128 Las Vegas Blvd South
1 122 Mars 2008 L'hôtel Trump Las Vegas a ouvert en mars 2008. Le bâtiment est une grande tour dorée et fait partie des hôtels de l'organisation The Leading Hotels in the World. Appartient à Trump international.
Four Seasons
3960 Las Vegas Blvd South
424 1999 Il est situé à côté du Mandalay Bay, au bout du Strip. Il y a 434 chambres dans l'hôtel. Elles se trouvent au dernier étage du Mandalay Bay. Le Four Seasons est uniquement un hôtel, il n'y a pas de casino et il n'y a pas non plus de restaurants ou d'autres activités.
Vue panoramique du Strip de Las Vegas.

Liste des principaux hôtels-casinos situés hors du Strip[modifier | modifier le code]

Par ordre alphabétique :

Hôtels-casinos situés dans le Downtown Las Vegas[modifier | modifier le code]

Four Queens Hotel and Casino dans le Downtown Las Vegas.

La plupart des autres hôtels-casinos sont situés dans le quartier de Downtown Las Vegas :

Les projets hôteliers à Las Vegas[modifier | modifier le code]

On dit de Las Vegas qu'elle est une ville « toujours en construction ». Voici quelques projets hôteliers pour la ville :

Le plus grand projet est celui de City Center qui prévoit un nouveau complexe de bâtiments sur le Strip. En mai 2007, 7 000 ouvriers travaillaient déjà sur le chantier de 31 hectares[17]. La pièce centrale de l'ensemble sera un immeuble de 61 étages avec des restaurants, un centre de congrès, un casino et un théâtre de 2 000 places[17]. L'architecte Daniel Libeskind a dessiné les plans d'un nouveau centre commercial de 46 000 mètres carrés[17]. Enfin, plusieurs centaines de lofts et d'appartements seront disponibles.

Les grands groupes hôteliers implantés à Las Vegas[modifier | modifier le code]

Les plus grands hôtels du monde sont à Las Vegas[modifier | modifier le code]

Sur les vingt-sept plus grands hôtels du monde, vingt sont situés à Las Vegas :

  1. The Venetian / Palazzo : environ 7 128 chambres (Las Vegas)
  2. First World Hôtel : 6 518 chambres (Malaisie)
  3. MGM Grand Las Vegas : 5 044 chambres (Las Vegas)
  4. Wynn Las Vegas : 4 755 chambres (Las Vegas)
  5. Luxor Hotel : 4 408 chambres (Las Vegas)
  6. Mandalay Bay / THEHotel : 4 332 chambres (Las Vegas)
  7. Ambassador City Jomtien : 4 210 chambres (Thaïlande)
  8. Excalibur Hotel and Casino : 4 008 chambres (Las Vegas)
  9. Aria Resort & Casino : 4 004 chambres (Las Vegas)
  10. Bellagio : 3 933 chambres (Las Vegas)
  11. Circus Circus : 3 774 chambres (Las Vegas)
  12. Planet Hollywood : 3 697 chambres (Las Vegas)
  13. Shinagawa Prince Hotel : 3 680 chambres (Tokyo)
  14. Flamingo Las Vegas : 3 626 chambres (Las Vegas)
  15. Hilton Hawaiian Village : 3 386 chambres (Honolulu)
  16. Caesars Palace : 3 348 chambres (Las Vegas)
  17. The Mirage : 3 044 chambres (Las Vegas)
  18. The Venetian Macao : 3 000 chambres (Macao)
  19. Monte Carlo : 2 992 chambres (Las Vegas)
  20. Las Vegas Hilton : 2 956 chambres (Las Vegas)
  21. Paris Las Vegas: 2 915 chambres (Las Vegas)
  22. Treasure Island : 2 885 chambres (Las Vegas)
  23. Gaylord Opryland Resort : 2 881 chambres (Nashville)
  24. Disney's Pop Century Resort : 2 880 chambres (Orlando)
  25. Bally's Las Vegas : 2 814 chambres (Las Vegas)
  26. Harrah's Las Vegas : 2 677 chambres (Las Vegas)
  27. Imperial Palace : 2 640 chambres (Las Vegas)

Spectacles[modifier | modifier le code]

Par ordre alphabétique :

  • Britney Spears - Piece Of Me (2013-2015)
  • Cirque du Soleil - Mystère, O, Ka, Love, Zumanity, Believe, Viva Elvis, Zarkana
  • Celine Dion - A New Day (2003-2007), Celine (2011-2014 et 2015-2019)
  • Criss Angel - Believe
  • Elton John - The Red Piano
  • Hans Klock (magie)
  • Johnny Hallyday - Destination Vegas (1996)
  • Lance Burton (magie)
  • Mac King (magie)
  • Pen & Teller (magie)
  • Shania Twain - Still The One (depuis le 1er décembre 2012)
  • Steve Wyrick (magie)
  • The Amazing Johnathan (magie)

Las Vegas au cinéma et à la télévision[modifier | modifier le code]

Le Strip.

Las Vegas a servi de décor à de nombreux films :

L'histoire de cette ville est également mentionnée dans le film Le Parrain (1972) où Las Vegas est décrite comme une ville bâtie par un certain Moe Greene.

Las Vegas a également servi de décor à des séries télévisées :

Littérature[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Rainbow Six: Vegas, sorti en 2006, ainsi que sa suite, Rainbow Six: Vegas 2, sorti en 2008 se déroulent à Las Vegas.

Le jeu Driver 2 s'y déroule aussi en partie.

Une réplique de Las Vegas est aussi présente dans le jeu Grand Theft Auto: San Andreas (2004), où la ville s'appelle Las Venturas.

Le jeu Fallout: New Vegas, sorti en 2010, se situe à Las Vegas, ville délabrée dans un univers post-apocalyptique.

Duke Nukem Forever se situe également à Las Vegas.

Culture[modifier | modifier le code]

Sont originaires de Las Vegas :

Villes jumelées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Statistiques du site officiel de la ville de Las Vegas
  2. "Largest U.S. Metropolitan Areas by Population, 1990-2010", Bureau du Recensement des États-Unis, dans World Almanac and Book of Facts 2012, p. 612.
  3. a et b Emilie Pons, « Aux origines de Las Vegas », sur Le Ben Franklin Post,‎ 29 janvier 2010
  4. a, b, c et d (en) U.S. Geological Survey, « Urban Land Use Change in the Las Vegas Valley », USGS (consulté le 07-06-2008)
  5. (en) Michael A. Hiltzik, Colossus : Hoover Dam and the Making of the American Century, Free Press,‎ 2010, p. 144-145
  6. Ce que l'on peut voir dans les films Il était une fois en Amérique, de Sergio Leone, où il y est simplement fait allusion, et F.I.S.T. (1977) de Norman Jewison, avec Stallone, qui traite intégralement de ce problème. Le film Casino de Martin Scorsese montre également comment un syndicat de camionneurs dirige en coulisse l'un des plus gros casinos du Las Vegas des années 1970
  7. Las Vegas sous la neige.
  8. a, b, c, d et e Gaëlle Dupont, « Las Vegas, la pécheresse assoiffée » dans Le Monde du 09-04-2008, [lire en ligne]
  9. [PDF] (en) City of Las Vegas, « Planning and Development » (consulté le 07-06-2008)
  10. Population des communes, et non des agglomérations ; (en) « Nevada. Place. GCT-T1-R. Population Estimates (geographies ranked by estimate) », Bureau du recensement américain (consulté le 08-09-2008)
  11. (en) « Las Vegas City. Quick Facts », Census Bureau,‎ 2000 (consulté le 24-07-2007)
  12. Un Ward ou District est une circonscription électorale au sein d'une municipalité.
  13. J.-M. Dewailly, E. Flament, Le Tourisme, Paris, SEDES, 2000, p. 118
  14. (fr) L'étoile en berne de Las Vegas fait fuir les Américains, Le Figaro, 5 mars 2009
  15. a et b (en) Allison Busacca, « The 31 Places to Go in 2010 », The New York Times,‎ 10-01-2010 (consulté le 14 janvier 2010)
  16. Transports en commun à Las Vegas
  17. a, b et c « City Center, un projet à la démesure de Las Vegas », dans Le Figaro du 22/05/2007, [lire en ligne]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :