1889

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page concerne l'année 1889 (MDCCCLXXXIX en chiffres romains) du calendrier grégorien.

Années :
1886 1887 1888  1889  1890 1891 1892

Décennies :
1850 1860 1870  1880  1890 1900 1910
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Nouveau-Brunswick, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Architecture Chemins de fer Droit Football Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Science Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

  • 31 juillet : fondation de la Compagnie de chemin de fer du Bas-Congo, filiale de la Compagnie du Congo pour le commerce et l’industrie chargée de construire la ligne Matadi-Léopoldville, est dotée de vastes territoires (616 000 ha).
  • 30 décembre : début du règne de Béhanzin, roi d’Abomey (fin en 1894). La pratique instaurée depuis le règne de Ghézo de confier l’administration centrale ou territoriale à des princes de la lignée royale menace la sécurité de l’État au Dahomey.


  • Accord italo-britannique délimitant les sphères d’influence des deux pays en Somalie.
  • Le Tanganyika devient colonie allemande. Le sultan de Zanzibar est contraint de céder ce territoire, en échange d’une indemnité de 4 millions de marks.
    • Plus de 54 engagements militaires, accompagnés de morts, de destructions de village, de bétail ou de récoltes, ont lieu au Tanganyika de 1889 à 1896.
  • Le Portugais Serpa Pinto tente en vain de réunir l’Angola au Mozambique. Il doit évacuer les territoires concernés devant l'opposition britannique le .
  • Guerre de Ngumgunyane contre les Portugais au Mozambique (1889-1894).
  • Les États yorouba pillent leurs vassaux pour compenser la perte de revenus due à la répression de commerce négrier de contrebande. La Grande-Bretagne profite des troubles pour officialiser son protectorat sur les « rivières de l’huile ».
  • Révolte des Temnes et Mendés contre l’impôt en Sierra Leone.
  • Une ambassade marocaine se rend à Berlin pour y signer un traité commercial et un contrat d’armement. L’Allemagne soucieuse d’équilibrer la pénétration française et britannique sur le continent africain, entend ainsi accroître son influence au Maroc.
  • Fondation du journal Iwe Irohin, en langue yoruba, au Nigeria.
  • Ali Youssef, un jeune cheikh azharite, protégé de Riyad, fait paraître le premier journal totalement égyptien, Al-Mu’ayyad, où s’exprime le refus de la présence britannique.
  • Mwanga II, ex-roi du Bouganda redevient roi à la suite de long compromis avec l'Empire Britannique.


Amérique[modifier | modifier le code]

États brésiliens en 1889
  • 2 octobre : ouverture à Washington de la première conférence internationale des États américains. Les États-Unis proposent une sorte d’union douanière à l’échelle du continent. Les participants se séparent sur un échec, les États-Unis voulant interdire à tout le continent les produits européens. Les Latino-Américains, notamment les Argentins, soucieux de protéger leur souveraineté, n’acceptent que la création d’un Bureau commercial des Républiques américaines ;
  • 15 novembre, Brésil : le régime de l'empereur Pierre II du Brésil, devenu très impopulaire auprès des grands propriétaires terriens, pour avoir aboli l'esclavage, est renversé par l'armée, dirigée par le général Manuel Deodoro da Fonseca. La République est proclamée (República Velha, 1889-1930) et l'armée entre sur la scène politique brésilienne. La nation est informée que la dynastie impériale est détrônée. Tout le monde l’accepte (les planteurs abandonnent un empire qui émancipait les esclaves). Dans les provinces, seul Bahia et le Maranhão réagissent défavorablement. L’empereur abdique et part en exil. Il meurt à Paris le .
  • 16 novembre, Brésil : par décret, Deodoro crée sans effusions de sang une République fédérale et convoque une assemblée constituante. Il décide la séparation de l’Église et d’État sur le modèle des États-Unis. Le pape approuve.
  • 3 décembre, Brésil : un comité de cinq juristes prépare la Constitution (proclamée en 1891). Le ministre Ruy Barbosa lui donne une orientation « présidentielle ». La République qui se veut progressiste, est en réalité entièrement contrôlée par l’oligarchie du parti républicain.


Asie et Pacifique[modifier | modifier le code]

Le sceau impérial sur la Constitution de Meiji
  • 30 janvier : la Banque impériale Perse est concédée au Baron Paul Julius Reuter.
    • Le chah de Perse octroi des concessions bancaires aux Britanniques et aux Russes. Les Britanniques obtiennent le monopole sur les tabacs (Major Gerald F. Talbot, le 21 mars 1890).
  • 11 février (Japon) : promulgation de la Constitution de Meiji, rédigée par le prince Hirobumi Itō (1848-1909). Elle établit deux Chambres, l’une élue au suffrage censitaire, l’autre, en partie nommée, la Chambre des pairs. Les Chambres forment le parlement impérial. La Constitution confère au parlement (Diète) le droit de discuter et d’approuver le budget, celui de faire les lois. Les compétences des deux Chambres étant sensiblement les mêmes, aucune loi n’est adoptée si l’une ou l’autre de ces instances ne l’approuve. Le Japon devient le premier pays non européen à se doter d’une constitution moderne.
  • 12 février : assassinat du ministre de l’éducation japonais Mori Arinori par un prêtre du shintô.
  • 14 juin : traité anglo-américain sur les îles Salomon. Les deux pays garantissent leur indépendance et leur neutralité sous la surveillance des grandes puissances.


  • Décret organisant la libre installation de paysans russes au Kazakhstan. Plus d’un million de paysans slaves s’implantent au nord des steppes entre 1889 et 1914.
  • Fondation de la Bengal Iron and Steel Company.
  • Découverte d’un gisement de pétrole dans la région de Kirmancha en Iran par une mission française dirigée par Jacques de Morgan.
  • Construction de la gare Sirkedji à Istanbul, destinée à accueillir l’Orient-Express, qui relie la Turquie aux capitales européennes.

Europe[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1889 en France, 1889 en Italie et 1889 en Suisse.
  • 6 mars : le roi de Serbie Milan Obrenović, mis en difficulté par les conservateurs pro-autrichiens et par les radicaux pro-russes, abdique en faveur de son fils Alexandre (12 ans), encadré par un conseil de régence.
  • 31 mars : inauguration de la Tour Eiffel.
  • 22 juin books.google.com : loi sur l’invalidité et la vieillesse en Allemagne : fondation d’une caisse alimentée par moitié par les patrons et les travailleurs qui assure des prestations en cas d’accident du travail et une pension à partir de 65 ans.
  • 12 juillet : loi restrictive sur les migrations en Russie. Nécessité d’une permission du ministère de l’Intérieur et du ministère des Domaines de l’État.
  • 24 juillet : suppression des juges de paix en Russie, sauf dans les grandes villes. Création dans les districts de campagne du chef rural (Zemski natchalnik), cumulant pouvoirs administratifs et judiciaires. Noble, nommé par le gouvernement, il dépend du ministère de l’Intérieur.


  • L’Allemagne s’aligne sur l’entente méditerranéenne de 1887 entre 1889 et 1894.
  • Les troupes ottomanes répriment le soulèvement des Grecs de Crète.
  • Au congrès de Presbourg le parti ouvrier hongrois, doté d’une nouvelle direction (Paul Engelmann) décide de relancer l’agitation.
  • La révolutionnaire allemande Rosa Luxembourg est exilée en Suisse.
  • Le chancelier allemand Otto von Bismarck menace de prendre des sanctions contre la Suisse : la police argovienne ayant arrêté le policier allemand Adolf Wohlgemuth, alors qu'il recrutait des indicateurs en terre helvétique.
  • Loi sur le travail protégeant les femmes et les enfants aux Pays-Bas.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Nature morte, de Paul Cézanne

Naissances en 1889[modifier | modifier le code]

Décès en 1889[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Italian Somaliland « Adenz.co.cc
  2. Sur les pistes de l'Oubangui-Chari au Tchad, Éditions L'Harmattan,‎ 1992 (ISBN 9782296220324, présentation en ligne)