Saint Catharines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint Catharines
Image illustrative de l'article Saint Catharines
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau de l'Ontario Ontario
Statut municipal Ville (City)
Maire Brian McMullan
Constitution 1876
Démographie
Population 131 989 hab. (2006)
Densité 1 373 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 09′ 32″ N 79° 14′ 44″ O / 43.158997, -79.2456843° 09′ 32″ Nord 79° 14′ 44″ Ouest / 43.158997, -79.24568  
Superficie 9 611 ha = 96,11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Saint Catharines

Géolocalisation sur la carte : Ontario

Voir la carte administrative d'Ontario
City locator 14.svg
Saint Catharines

Géolocalisation sur la carte : Ontario

Voir la carte topographique d'Ontario
City locator 14.svg
Saint Catharines
Liens
Site web http://www.stcatharines.ca
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Catherine.
Rue Saint Paul, vers 1910
Arrondissements de Saint Catharines

Saint Catharines est une municipalité ontarienne (Canada). Au recensement de 2006, on y a dénombré une population de 131 989[1] habitants.

Situation[modifier | modifier le code]

Saint Catharines est la plus grande ville de la région de Niagara, dans le sud de la province, à l'entrée du Canal de Welland.

Chronologie municipale[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville fut d'abord fondée par les loyalistes dans les années 1780. Les premiers colons, le sergent Jacob Dittrick et le soldat John Hainer (membre du régiment des rangers de Butler), vinrent dans la région où Dick's Creek rencontre Twelve Mile Creek. Dick's Creek fut nommée après qu'un autre colon, Richard Pierpoint, un loyaliste noir né où est aujourd'hui le Sénégal et qui avait fui l'esclavage à New York pour se battre pour la couronne britannique, que l'on surnommait Captain Dick. Cette partie de l'établissement devint le centre du village. Les routes des autochtones furent utilisées comme routes de voyage, avec pour résultat l'actuelle courbure du centre-ville.

Le premier commerce, un magasin général appartenant à Robert Hamilton, fut fondé vers 1783. Le premier moulin, Crown Mills, ouvrit en 1786. Les terres environnantes furent acquises et le village créé entre 1787 et 1789. On l'appelait alors The Twelve.

En 1797, la première auberge fut construite par Thomas Adams, située du côté est de la rue Ontario, après ce qui est aujourd'hui la rue Saint Paul. Elle devint un lieu de rencontre et un arrêt pour la diligence.

En 1798, The Twelve devint Shipman's Corners, d'après le nom du nouveau propriétaire de l'auberge, Paul Shipman. D'après certaines sources, la rue Saint Paul, rue principale à l'époque, fut nommée en son honneur également.

Toponyme[modifier | modifier le code]

La ville fut nommée en l'honneur de Catherine d'Alexandrie.

Elle est surnommée The Garden City (la Ville-Jardin) en raison de ses 4 kilomètres carrés de parcs, jardins et sentiers méticuleusement entretenus.

Économie[modifier | modifier le code]

Évêché[modifier | modifier le code]

  • Diocèse de Saint Catharines
  • Cathédrale Sainte-Catherine d'Alexandrie de Saint Catharines

Personnalités de la ville[modifier | modifier le code]

Le groupe de musique post hardcore Alexisonfire.

Sport[modifier | modifier le code]

Au hockey junior, y évoluent les IceDogs de Niagara.

Église anglicane St. Thomas
Vignes cultivées dans la région


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Lac Ontario Rose des vents
Lincoln N Niagara-on-the-Lake
O    Saint Catharines    E
S
Thorold Niagara Falls

Références[modifier | modifier le code]

  1. Statistique Canada

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]