Neufchâtel-en-Bray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Neufchâtel-en-Bray
Neufchâtel-en-Bray
L'église.
Blason de Neufchâtel-en-Bray
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Intercommunalité Communauté Bray-Eawy
(siège)
Maire
Mandat
Xavier Lefrançois
2020-2026
Code postal 76270
Code commune 76462
Démographie
Gentilé Neufchâtelois
Population
municipale
4 711 hab. (2018 en diminution de 1,73 % par rapport à 2013)
Densité 427 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 44′ 05″ nord, 1° 26′ 29″ est
Altitude Min. 69 m
Max. 230 m
Superficie 11,03 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Neufchâtel-en-Bray
(ville-centre)
Aire d'attraction Neufchâtel-en-Bray
(commune-centre)
Élections
Départementales Canton de Neufchâtel-en-Bray
(bureau centralisateur)
Législatives 6e circonscription de la Seine-Maritime
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Neufchâtel-en-Bray
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Neufchâtel-en-Bray
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Neufchâtel-en-Bray
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Neufchâtel-en-Bray

Neufchâtel-en-Bray, prononcé [nœfʃatɛl] (ou traditionnellement [nøʃatɛl][1],[2]) est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

C'est dans la région que l'on fabrique le fromage AOP du même nom.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Paysage de la campagne proche

Neufchâtel est une ville normande située au cœur de la « boutonnière » du pays de Bray, à 36 km de Dieppe et de la Manche, 42 km au nord-est de Rouen et 62 km au sud-ouest d'Amiens.

La ville est desservie par les sorties 8 et 9 de l'autoroute A28 et est située au carrefour des ex-RN 28 et RN 314 (actuelles RD 928 et RD 1314).

Représentations cartographiques de la commune
Carte OpenStreetMap
Carte topographique

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Neufchâtel est drainé par la Béthune[3] et ses affluents, le Philbert, la Marie Cloche, ainsi que par le plan d'eau des Aulnes, un étang créé en 2006 afin d'en faire un atout touristique, un site dédié à la pêche, aux randonnées et aux activités de modélisme[4],[5],[6]

La Béthune est une partie du fleuve côtier l'Arques.

L’association Pêcheur brayon a acquis en 2020 la zone humide de 4 ha dite de la Balanderie à la sortie de Neufchâtel-en-Bray (Seine-Maritime), direction Neuville-Ferrières, qui pourrait accueillir notamment un chemin pédagogique faisant la jonction entre l’Avenue verte et le chemin pédagogique du Moulin Bleu, grâce à des passerelles[7]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La ville se situe en bordure de l'A28 reliant Rouen à Abbeville, à proximité immédiate de son intersection avec l'A29 (Beuzeville - Le Havre - Amiens - Saint-Quentin).

L'ancienne gare de Neufchâtel-en-Bray au bord de l'Avenue verte.

La commune a perdu sa gare, la ligne Paris-Saint-Lazare - Dieppe ayant été fermée entre Serqueux et Dieppe, fermeture jugée illégale par le tribunal administratif. Désormais, l'ancienne voie a été remplacé par l'Avenue verte, une voie ludique pour les piétons, cycliste ou autre véhicule non motorisé.

Neufchâtel-en-Bray est desservie par des autocars TER Normandie reliant Dieppe à Gisors-Embranchement via Serqueux. La gare de Neufchâtel-en-Bray, qui avait été reconstruite dans un style local après les destructions de la Seconde Guerre mondiale, est devenue un lieu d'exposition tandis que la plate-forme ferroviaire est devenue un maillon de l'Avenue verte.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Neufchâtel-en-Bray est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[8],[9],[10]. Elle appartient à l'unité urbaine de Neufchâtel-en-Bray, une agglomération intra-départementale regroupant 2 communes[11] et 5 185 habitants en 2017, dont elle est ville-centre[12],[13].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Neufchatel-en-Bray, dont elle est la commune-centre[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 15 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[14],[15].

La ville est le pôle de l'aire d'attraction de Neufchâtel-en-Bray, définie par l'Insee en 2020, qui s'est e substituée à l'aire urbaine de Neufchâtel-en-Bray, qui comportait 3 communes dans le dernier zonage qui remontait à 2010

Les aires d'attraction des villes de Seine-Maritime (en rouge)[16].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (61,6 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (64,9 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (30,9 %), prairies (30,7 %), zones urbanisées (17,4 %), forêts (16,2 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (4,7 %)[17].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[18].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Drincurt en 1040 - 1047, Druoncurt en 1152, Drioncurt en 1174 - 1188 et Driencurt, forme la plus fréquente au XIIe siècle souvent altérée en Lincourt. Ce toponyme ancien disparait définitivement au XVe siècle[1].

Il s'agit d’une formation toponymique médiévale précoce en -court au sens de « cour de ferme → ferme » précédé du nom de personne germanique Drugo[1], décliné au cas régime comme c'est toujours le cas pour les noms en -court et qu'on retrouve dans le patronyme Druon. Le sens global est « ferme, propriété rurale de Drugo ». Driencourt avait pour homonyme Driencourt (Somme). Les noms en -court sont antérieurs à la formation du duché de Normandie[1] et correspondent à l'expansion initiale des Francs en Gaule.

L'ancienne paroisse de Nogent, du celtique Novientum « nouvel établissement » (peut-être le nom gaulois primitif du lieu) a été rattachée à Neufchâtel[1].

Le nom actuel de Neufchâtel se réfère initialement à un château qu'y fit construire au XIIe siècle Henri Ier Beauclerc, duc de Normandie[19]. En effet, on rencontre la forme francisée Chastel-Nof chez Benoît de Sainte-Maure vers 1135 puis la forme normande Neufcastel dès le XIIIe siècle ; et ce conjointement à Driencourt jusqu'au XVe siècle également[1].

La prononciation usuelle depuis le XXe siècle « neufchatel » est motivée par une lecture littérale du toponyme apparue avec l'instruction publique cf. Isneauville (Seine-Maritime). On prononçait auparavant « neuchatel » [nœʃatɛl][1]. D'ailleurs, l'édition de 1852 du Glossaire du patois brayon de l'abbé Jean-Eugène Decorde indique sur la première page la ville de Neuchatel comme endroit où l'on peut se procurer l'ouvrage[2]. En effet, le [f] devant une consonne s'est régulièrement amuï (on ne le prononce plus) dès la fin du Moyen Âge comme dans les noms de lieux homonymes Neuchâtel de l'Est de la France et de la Suisse, ainsi que dans les toponymes régionaux Neufbosc (prononcé « neuboc », le Neubosc 1715, à 13 km de Neufchâtel), Neuf-Marché et le Neubourg (Eure, Neufbourc / Neufbourt 1401). En outre, la grammaire de Serreau et Boussi de 1824 indique que le -f de neuf (numéral) ne se prononce normalement pas devant une consonne[20].

Son nom normand Neufcâtel-en-Bray, est souvent abrégé en el Câtel (avec l'l final muet, Câtel étant prononcé Câté et parfois orthographié en conséquence Câtet) par ses habitants et les gens des environs[2].

Ce toponyme connaît un hypocoristique « neuneu », répandu parmi certains habitants. Ce phénomène onomastique est suffisamment rare pour être signalé[21], en revanche il reste l'appellation familière du fromage éponyme.

Remarque : homonymie avec différents Neufchâtel dont des formes anciennes post-médiévales révèlent l'amuïssement de [f] dans cette position, dont Neufchâtel-sur-Aisne (Aisne, Neuschatel 1663); Neufchâtel-Hardelot (Pas-de-Calais, Neuchastel 1679); Neufchâtel-en-Saosnois (Sarthe, Neufchatel ; Neuchâtel 1765).

Le déterminant complémentaire en-Bray se réfère à sa situation dans le pays de Bray normand et permet de différencier d'avec les nombreux autres Neufchâtel (cf. ci-dessus).

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité et Moyen Âge[modifier | modifier le code]

L'origine de la ville remonte à l'époque gallo-romaine, quand une bourgade s'établit sur les bords de la Béthune, appelée alors la Telle. Cette nouvelle agglomération, peut-être Novientum (> Nogent), prend de l'importance et se développe en amont de la rivière. Vers le IVe – Ve siècle, les Francs commencent à s'installer dans le pays de Bray comme en témoignent les premières fouilles menées par l'abbé Cochet. Ils se mêlent à la population gallo-romaine et le nom de Drincourt apparaît.

Au IXe siècle, Drincourt est un bourg important où une première église est édifiée dans la partie la plus ancienne de la ville : l'église Saint-Pierre.

Au XIe siècle, afin de contrôler la limite septentrionale du duché, le duc de Normandie et roi d'Angleterre Henri Ier Beauclerc établit en 1106 dans le haut du bourg un neuf castel, un nouveau château, à l'abri duquel va pouvoir de se développer la ville.

Deux nouvelles églises s'élèvent : l'église Notre-Dame au XIIe siècle puis l'église Saint-Jacques au XIIIe siècle, montrant à la fois un enrichissement et un accroissement conséquent de la population pendant cette période.

La ville, de par son importance et sa position géographique stratégique près des marches de Normandie, va subir au fil des siècles de nombreux sièges. Emportée en 1167 par Louis VII le Jeune, roi de France, qui la livre au pillage, Neufchâtel est prise de nouveau en 1174 par le comte de Flandre, qui la pille également. En 1189, Jean de Ponthieu prend Neufchâtel et dévaste une partie de la Normandie afin de se venger d'Henri II Plantagenêt, duc de Normandie. En 1201, son fils Jean sans Terre reprend la cité. Trois ans après, le roi de France Philippe Auguste l’assiège à son tour et la rattache au domaine de la Couronne ainsi que l'ensemble du duché normand.

L'armée anglaise d'Henri V s'empare de Neufchâtel la même année que Rouen et elle sera reprise comme cette dernière en 1449 par les Français, avant la victoire finale de Formigny en 1450 et la prise de Cherbourg mettant fin à la guerre de Cent Ans dans cette partie de la région. À peine relevée de ses ruines, Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, se présente à son tour pour assiéger la ville en 1472 et ne se retire qu'après l'avoir réduite en cendres.

Époque moderne et contemporaine[modifier | modifier le code]

La ville disposa d'une gare sur la liaison Paris - Dieppe de 1872 à 1988.

Les guerres de Religion n'épargnent pas non plus la cité, et Henri IV ordonne le démantèlement des fortifications du château en 1596. Les fortifications de Neufchâtel seront démantelées en 1616[22].

Neufchâtel est le chef-lieu du district de Neufchâtel de 1790 à 1795.

La ville est occupée pendant un mois par l'armée prussienne, durant la Guerre franco-prussienne de 1870[23].

Pendant la Première Guerre mondiale, Neufchâtel accueille un hôpital civil de la Croix-Rouge américaine[24].

Le , l'arrondissement de Neufchâtel est supprimé à la suite du décret Poincaré.

Le centre-ville est bombardé le vendredi , pendant la Bataille de France lors de la Seconde Guerre mondiale, détruisant 80 % de la ville. 800 des 1 200 maisons qui la composaient furent anéanties, faisant ainsi de Neufchâtel-en-Bray l'une des trois villes brayonnes les plus durement éprouvées au cours de la dernière guerre.

Lors du bombardement du , la quasi-totalité des collections du musée et de la bibliothèque de Neufchâtel (qui comprenait environ 10 000 ouvrages), situés tous deux au deuxième étage de l’hôtel de ville (à l’emplacement de l’actuelle halle au beurre), est détruite. Parmi les rares éléments figurent la bible de Foucarmont, un manuscrit en cinq volumes sur vélin, datant du XIIIe siècle, ornée d’environ 150 enluminures qui provenait de l’ancienne bibliothèque de Neufchâtel, et qui est désormais préservée par le musée Mathon-Durand[25].

Neufchâtel-en-Bray est l'une des 498 communes martyres de Normandie détruites dans les combats ayant permis la libération de la France et de l’Europe[26], est donc après-guerre une ville à reconstruire[27]. C'est l'architecte urbaniste Robert Auzelle qui sera désigné en 1941 par le ministère de la Reconstruction pour réaliser le plan du futur Neufchâtel[28].

En 1946 est créée la cité commerciale de la gare pour pallier la disparition des commerces du centre dans l'attente de la conconstruction du centre ville. À l'époque, Il y avait la recette des impôts et 32 commerces. En 1955, les magasins sont transformés en logement, et les bâtiments sont démolis en plusieurs tranches jusqu'en 1987[29].

Le , la ville est décorée de la Croix de guerre 1939-1945[30].

En 1952, Robert Auzelle est également chargé, avec l'assistance de Louis Roulle, de la réalisation du centre administratif, composé de quatre bâtiments regroupés dans un même lieu : le théâtre, le palais de justice, l'hôtel de ville et la salle des fêtes.

Le , Neufchâtel prend le nom de Neufchâtel-en-Bray[31].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve depuis 1926 dans l'arrondissement de Dieppe du département de la Seine-Maritime (dénommée Seine-Inférieure jusqu'en 1955). Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 2012 de la sixième circonscription de la Seine-Maritime.

Elle était depuis 1793 le chef-lieu du canton de Neufchâtel-en-Bray[31]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune devient le bureau centralisateur de ce canton, qui est modifié et agrandi.

Ancien chef-lieu de l'arrondissement de Neufchâtel, la ville a gardé jusqu'à la réforme Dati, en 2009-2010, un tribunal d'instance[32] et un tribunal de commerce[33].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était le siège de la communauté de communes du Pays Neufchâtelois, créée au par transformation de l'ancien SIVOM de Neufchâtel, constitué le .

Dans le cadre de l'approfondissement de la coopération intercommunale prévu par la Loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe) du , cette intercommunalité fusionne avec la communauté de communes de Saint-Saëns-Porte de Bray et huit communes issues de la communauté de communes du Bosc d'Eawy pour former au la communauté Bray-Eawy, dont la commune est désormais membre.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Au premier tour des élections municipales de 2014 dans la Seine-Maritime, la liste DVD menée par le maire sortant Xavier Lefrançois a obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés, avec 1 661 voix (75,81 %, 75,81 %, 24 conseillers municipaux élus dont 6 communautaires), devançant largement la liste PS menée par Sylvie Daniel, qui a obtenu 530 voix (24,19 %, 3 conseillers municipaux élus). Lors de ce scrutin, 31,87 % des électeurs se sont abstenus[34].

Lors du premier tour des élections municipales de 2020 dans la Seine-Maritime, la liste LR menée par le maire sortant Xavier Lefrançois[35] obtient la majorité absolue des suffrages exprimés, avec 1 127 voix (71,51 %, 24 conseillers municipaux élus dont 10 communautaires), devançant largement la liste DVG menée par Joël Lacaille[36] (449 voix, 28,48 %, 3 conseillers municipaux élus dont 1 communautaire).
Lors de ce scrutin marqué par la crise de la pandémie de Covid-19 en France, 52,61 % des électeurs se sont abstenus[37].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
17XX 17XX Jacques-Louis Pinel    
1805   Charles Lemercier de Longpré   Baron d'Haussez
Député de Seine-Inférieure (1815 → 1816 et 1827 → 1830)
Ministre de la Marine et des Colonies (1829 →1830)
1817   Henry Louis Martin de Villers[38] Majorité ministérielle Député de Seine-Inférieure (1824 → 1827)
Les données manquantes sont à compléter.
vers 1830   Nicolas Pierre Brice Tirebarbe d'Aubermesnil
Mort en 1845
   
1830 1848 Joseph Denoyelle   Avocat
Conseiller général de Neufchâtel-en-Bray (1833 → 1852)
1870 1874 Joseph Denoyelle Républicain Avocat
Conseiller général de Neufchâtel-en-Bray (1861 → 1879)
1877 1879 Joseph Denoyelle Républicain Avocat
Conseiller général de Neufchâtel-en-Bray (1861 → 1879)
Décédé en fonction
    Eugène Brichet   Conseiller général de Neufchâtel-en-Bray (1879 → 1886)
1886   Turquet    
    Bénoni Delahaye Républicain Conseiller général de Neufchâtel-en-Bray (1892→ 1898)
mai 1935 1940 Alfred Lemarchand    
1940   Albert Charvet    
Les données manquantes sont à compléter.
septembre 1945 1954 Fernand Langlois   Conseiller général de Neufchâtel-en-Bray (1945 → 1961)
1954 mars 1959 Édouard-Alfred Martel    
mars 1959 mars 1983 Charles Ferrant MRP puis CD
puis UDF-CDS
Fonctionnaire aux PTT,
Sénateur de la Seine-Maritime (1968 → 1977)
Conseiller général de Neufchâtel-en-Bray (1961 → 1992) .
mars 1983 juin 1995 Jean Wattré Droite Notaire
juin 1995 mars 2008 Maurice Mouquet PS Directeur d'école
mars 2008 En cours
(au 5 juin 2020)
Xavier Lefrançois LR Agriculteur
Conseiller régional (2010 → )
Vice-Président de la CC du Pays Neufchâtelois (2014 → 2017)
Vice-président de la CC Communauté Bray-Eawy (2017 → )
Commandeur de l'Ordre du mérite agricole[39]
Réélu pour le mandat 2020-2026[40],[41]

Distinctions et labels[modifier | modifier le code]

En 2018, la commuen a obtenu sa première fleur au Concours des villes et villages fleuris[42]

Neufchâtel a été labellisé en 2020 Village étape, première commune de Seine-Maritime à détenir cette distinction, et qui garanti aux voyageurs, notamment ceux circulant sur l'autoroute A28, l'assurance de disposer tous les commerces et services nécessaires à la pause sur la route (restauration, hôtellerie, café, boulangerie, aire de jeux, de pique-nique, WC…)[43],[44].

Politique de développement durable[modifier | modifier le code]

Une étude de faisabilité en vue de la création d'un parc naturel interrégional du Pays de Bray est engagé en 2021 par les pôles d'équilibre territorial et rural (PETR)) du Pays de Bray — dont le président est Xavier Lefrançois, maire de <Neufchâtel — et du Grand Beauvaisis, afin de mettre en avant le patrimoine brayon, son environnement, ses AOP… en vue du développement économique et touristique du territoire. Ce parc pourrait concerner 235 000 habitants, 331 communes, 7 intercommunalités, 2 régions, 2 départements, pour une surface de 310 000 hectares[45].

Des jardins ouvriers sont aménagés dans la commune[46],[47].

Un verger-conservatoire permet depuis 2016 de préserver et valoriser le patrimoine fruitier local des variétés anciennes de pommiers, poiriers et pruniers, comme la grand Alexandre, la pomme Bénédictin, le gros pendu gris, le Bon père, la Curé et la Fisée... 21 arbres y ont été plantés, près de la chaêlle Saint-Radegonde[48]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Internet[modifier | modifier le code]

Afin d'améliorer l'attractivité du bourg, la municipalité décide d'équiper son centre d'un réseau Wi-Fi public gratuit, opérationnel en [49].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[50]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[51].

En 2018, la commune comptait 4 711 habitants[Note 3], en diminution de 1,73 % par rapport à 2013 (Seine-Maritime : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3 6002 8983 0633 1963 4303 4633 5723 3653 602
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 4833 5643 6163 6413 6513 7773 8324 0064 133
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
4 1794 2934 1954 0134 1284 0554 1483 7774 838
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
5 5905 8835 8145 4985 3225 1034 9374 8274 728
2018 - - - - - - - -
4 711--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[31] puis Insee à partir de 2006[52].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'une cité scolaire regroupant trois lycées (lycée d'enseignement général, lycée professionnel et lycée professionnel agricole (LPA Pays de Bray)), un collège (Albert-Schweitzer), une école primaire (13 classes) et une école maternelle (7 classes).

En 2019, la création d'un établissement fusionnant l'ancienne école privée Saint-Jacques à Neufchâtel-en-Bray et du collège privé Saint-Joseph à Mesnières-en-Bray est envisagée pour 2021[53].

Un accueil de loisirs ouvert le mercredi est mis en place depuis 2018 par l'intercommunalité[54]

Une micro-crèche de 10 berceaux ouverte en 2015 accueille les tout-petits de Neufchâtel, ainsi que deux Relais d'assistantes maternelles (RAM)[55]

Équipements culturels[modifier | modifier le code]

La commune possède un cinéma, le Normandy (rénové en 2019[56]), un musée et un théâtre récemment rénové ainsi qu'une médiathèque, installée dans l'ancienne maison du sénateur-maire (1959-1983), Charles Ferrant et regroupant plus de 20 000 documents (livres, CD, DVD, accès Internet et Wi-Fi), dotée en 2021 d'une ludothèque de prêt[57].

Le centre social l’Escall est implanté dans une ancienne maison de maître, agrandie en 2021[58]. Avec la médiathèque, l'école de musique, le rucher écoledu Pays de Bray[59], ils pourraient constituer un important« un pôle socioculturel »[60].

Santé[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'un hôpital local, le centre hospitalier Fernand Langlois, où se trouve une maison de retraite médicalisée, la résidence NeufCastel, d'une maison de santé, d'un centre de radiologie[61] et d'un laboratoire d'analyses médicales.

Une antenne du service d'éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) destiné aux enfanst du Pays de Bray de moins de 20 ans présentant un large éventail de difficultés, a été créé en 2018[62]

Sports[modifier | modifier le code]

La commune possède des équipements sportifs (gymnases, piste d'athlétisme Albert-Fertel, dojo). Le dojo a été nommé en l'honneur du champion olympique de judo David Douillet. L'un des gymnases a été nommé en l'honneur du pilote français Jean-Luc Thérier. La plaine de jeux est dotée d'un skate-park[63]

Le centre aquatique Aqua-Bray, ouvert en 2020 par l'intercommunalité, est administré par le groupe Prestalis et remplace l'ancienne piscine communale fermée en 2017. Il est structuré autour de plusieurs espaces : ludique, natation, activités et bien-être[64].

Un club de spéléologie s'est créé en 2020[65]. L’Entente cycliste neufchâteloise, qui a succédé en 2010 au Vélo club du pays neufchâtelois (VCPN), permet aux cyclistes l'exerce de leur sport[66]. On peut également signaler le Bray Handball[67]

Sécurité[modifier | modifier le code]

Neufchâtel-en-Bray dispose d'une police municipale, équipée en 2016, de gilets pare-balles, bombes lacrymogènes et bâtons de défense télescopique[68], ainsi que d'une brigade de gendarmerie.

La commune est dotée depuis 2019 d'une vingtaine de caméras de vidéosurveillance, parc qui pourrait être accru en 2021 et doté de moyens de vision nocturne[69],[70].

Elle a adhéré au dispositif voisins vigilants.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

La foire Saint-Martin a lieu début novembre[71].

La Fête du fromage le troisième dimanche de septembre[72].

Concerts d'été : chaque été, la municipalité organise des concerts gratuits en centre-ville.

Féodales de Neufcastel : tous les deux ans, la ville organise une fête médiévale regroupant un grand marché et de nombreuses animations. La 5e édition a eu lieu en avril 2018[73]

La 9e édition du salon du livre ancien de Neufchâtel a eu lieu le [74]

Cultes[modifier | modifier le code]

Outre l'église catholique, les Témoins de Jéhovah de Neufchâtel-en-Bray font construire en 2020/2021 un lieu de culte route de Gaillefontaine[75]. L'Église apostolique de Gaillefontaine prévoit d'en faiore de même dans les anciens locaux des sapeurs-pompiers sur le Pont-route en 2021[76].

Économie[modifier | modifier le code]

Le neufchâtel est le fromage emblématique de la ville.

La ZA Sainte-Radegonde est aujourd'hui remplie[Quand ?]. Les prochaines implantations auront donc lieu sur la zone des Hayons à Esclavelles[réf. nécessaire].

En termes d'emploi, la ville est marquée par une prépondérance de l'emploi public, avec, en 2010, l’hôpital (210 emplois), le lycée (200 emplois), la commune (130 emplois), et le collège (80 emplois).

La laiterie Gervais puis Danone (fabrication de Petits-Suisses, entreprise historique de la ville, a fermé en 2008 en se regroupant au sein de la laiterie de Ferrières-en-Bray. Sur l'emplacement de l'entreprise (7 ha) a été installé à partir de 2011 une zone commerciale, la "zone commerciale et artisanale du Pays de Bray", complémentaire, selon la municipalité, des commerces en centre-ville[77]

Le secteur privé est principalement représenté par le Centre Leclerc (120 emplois), et, dans la zone d'activité, les entreprises Celec (100 salariés environ en 2021, spécialisée dans les automatismes sanitaires[78]), Mecanolav Ridel, spécialisée dans le nettoyage des pièces mécaniques (43 salariés en 2019)[79], Grosse Équipement et Peltier Nettoyage (plus de 30 emplois chacune), suivis de MRE, Poxblanc Charpentes, Bastéa constructeur, Guerard (une vingtaine d'emplois chacun), ainsi qu'un tissu artisanal et commercial de petites entreprises[80].

Un supermarché et deux hard-discounters sont regroupés dans la zone de la Grande Flandre, un autre hard-discounter étant installé en centre-ville. Le marché heddomadaire a lieu le samedi matin.

Le centre des expositions la Boutonnière, agrandi en 2021, accueille marché aux bestiaux, expositions, vide-greniers, forums, lotos, rassemblements, concerts[81]...

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame, des XIIe, XIIIe et XVIe siècles[82],[83] :
    Deuxième église édifiée à Neufchâtel-en-Bray à partir de 1130, l'église Notre-Dame est classée au titre des monuments historiques par arrêté du . De l'église romane primitive subsiste, visible uniquement de l'extérieur, la base de l'ancienne tour-lanterne, située à la croisée du transept, présentant des arcs en plein cintre retombant sur des chapiteaux simples. Transformée au XIIIe siècle et agrandie au cours des siècles suivants, l'église Notre-Dame de Neufchâtel-en-Bray est durement touchée lors de l'incendie de la ville par Charles le Téméraire en 1472. La nef est reconstruite durant la première moitié du XVIe siècle.
Durant la Seconde Guerre mondiale, lors de la bataille de France, le , l'église n'est pas épargnée par les bombardements allemands : une bombe tombe sur le transept, des bombes incendiaires mettent le feu à la toiture, aux combles, transformant l'église en un immense brasier. Sa restauration est entreprise en 1950 sous la direction des Monuments historiques.

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

  • Musée des Arts et Traditions Populaires Mathon-Durand, 53 Grande Rue Saint Pierre[84],[85] :
    Classé « Musée de France » et situé au centre de Neufchâtel-en-Bray, à quelques pas de l’Avenue Verte London-Paris, dans la plus ancienne maison bourgeoise à pans de bois et encorbellement datant de la fin du XVIe siècle qui subsiste dans la Ville, le musée des Arts et Traditions Populaires Mathon Durand présente aux visiteurs l’histoire et les traditions de Neufchâtel-en-Bray et du Pays de Bray à travers ses collections riches et variées uniques sur le plan local, s’étalant de la préhistoire jusqu’au début du XXe siècle.
    Les collections se déploient sur 4 niveaux. Dans la cave voûtée d’origine est reconstitué un espace dédié au plus vieux fromage AOP de Normandie : le Neufchâtel. Le rez-de-chaussée et le 1er étage regroupent les collections d’archéologie, art militaire, art sacré, ethnographie, numismatique, céramique, arts décoratifs, mobilier, métiers disparus tels que l’arracheur de dents, la reconstitution d’un intérieur brayon…
    Puis au 2e étage, sous la magnifique charpente d’origine, le musée propose aux visiteurs de découvrir une maquette représentant la ville de Neuf Castel fortifiée, animée par un robot déclenchant commentaires et lumières.
    Le musée préserve la bible de Foucarmon, un manuscrit en 5 tomes du XIIIe siècle[25], numérisés par l’Institut de recherche et d’histoire des textes et désormais visualisable sur un e borne interactive au premier étage, où se trouve également le cabinet des manuscrits[86],[87].

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Le théâtre et la salle des fêtes.
Détail sur le théâtre de Neufchâtel-en-Bray, classé au Patrimoine National du XXe siècle.
  • Centre administratif, classé au Patrimoine National du XXe siècle, réalisé entre 1952 et 1961 par l'architecte urbaniste Robert Auzelle avec l'assistance de Louis Roulle, le centre administratif de Neufchâtel-en-Bray est composé de quatre bâtiments.
    L'élément primordial pour l'architecte urbaniste était la réalisation d'un vaste espace libre entre chaque structure afin d'organiser des chemins piétonniers pour joindre la motte de l'ancien château à la place du Pot-d'Etain, offrant ainsi une multitude de points de vue.
    Afin d'obtenir un équilibre harmonieux, Robert Auzelle a créé une disparité entre les surfaces et les volumes de ces structures. De manière à garder l'authenticité du patrimoine bâti traditionnel, tout en apportant ce côté novateur et avant-gardiste, les matériaux locaux ont été choisis : cailloux de silex dans les soubassements et parements de briques.
    • Centre des Impôts :
      De forme carré, ce bâtiment est conçu à l'origine pour accueillir l'hôtel de ville, avec un rez-de-chaussée pour abriter les services de l'état-civil, le poste de police et le logement du concierge. À l'étage, la salle du conseil, la salle des mariages et les bureaux du maire et des adjoints.
      Cette structure est agrandie en 1997 par l'architecte Hervé Rattez, dans le respect de l'œuvre de Robert Auzelle.
    • Théâtre Robert-Auzelle :
      Ayant la forme d'une ellipse de 800 m2 répartie sur trois niveaux, cette structure possède un escalier central constitué d'éléments métalliques apparents avec un pilier central en tubes de fer. La salle de 435 m2 possède un sol incurvé en forme de coquille. En façade sur l'esplanade, le mur est percé d'alvéoles garnis d'émaux de Briare.
      Une passerelle aérienne métallique, dont les parois sont garnies de verres multicolores, relie le théâtre à la salle des fêtes et constitue un foyer commun pour les deux salles[88].
    • Salle des fêtes :
      De forme carré, la salle des fêtes possède une piste de danse de 470 m2 sans point d'appui au centre, et dispose d'un parquet traditionnel posé à l'anglaise.
    • Mairie : Conçue à l'origine pour abriter le palais de justice et le tribunal, cette structure abrite aujourd'hui les locaux de la mairie.
      Premier édifice réalisé avec un budget plus que restreint provenant uniquement des dommages de guerre, Robert Auzelle a su créer un bâtiment jugé révolutionnaire pour l'époque. Avec une surface de 1 400 m2, la luminosité est donnée par une longue baie vitrée qui éclaire les bureaux, et par des lanterneaux disposés dans la toiture afin d'apporter un éclairage zénithal à l'intérieur.
Source Sainte-Radegonde.
  • Chapelle et source Sainte Radegonde :
    Construite à l'origine durant la première moitié du XIIe siècle sous l'autorité du duc de Normandie et roi d'Angleterre Henri Ier Beauclerc, la chapelle de l'ancien prieuré de Sainte-Radegonde est l'une des plus anciennes constructions de Neufchâtel-en-Bray.
    Elle est édifiée près de la Béthune où se trouve la source de Sainte-Radegonde, dont la foi populaire prêtait des vertus curatives pour les maladies de la peau.
    En 2009, la municipalité décide de sauvegarder l'édifice, qui était devenu au fil des siècles un bâtiment agricole délabré. Avec le soutien de la ville, l'association Les Œuvriers de Sainte Radegonde est créée en 2010 afin de restaurer la chapelle et la source. Après cinq années de dur labeur, la persévérance et le courage de cette équipe de bénévoles passionnés ont su redonner vie à cet édifice, qui est ouvert au public sur rendez-vous[89].
  • Vestiges de l'église Saint-Pierre
  • Esplanade du Vieux-Château
  • Monument aux morts de la guerre franco-allemande de 1870, érigé en 1897 et situé au cimetière. Il compte neuf noms de gardes mobiles morts pour la Patrie[90].
  • Ancien lavoir, qui nécessite une rénovation et une mise en valeur[91].

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

On fabrique dans la région le fromage du même nom[Note 4].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Adrien Miton (1551-1640) président de l'Élection de Neufchâtel. Auteur d'un mémoire sur les évènements survenus à Neufchâtel[92] .

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Neufchâtel-en-Bray.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

D'azur à trois tours d'argent crénelées de trois pièces et maçonnée de sable. Au chef d'azur chargé de trois fleurs de lis d'or
Le trait du chef et les bords de l'écurie chargés d'un filet d'argent

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Adrien Milton et Percheval de Grouchy (préf. F. Bouquet), Documents concernant l'histoire de Neufchâtel-en-Bray et des environs : publiés, pour la première fois, d'après deux manuscrits, Rouen, Ch. Métérie, coll. « Société de l'histoire de Normandie », , 282 p. (lire en ligne), lire en ligne sur Gallica.
  • François Fouquet, Neufchâtel en Bray : Ephéméride 1939-1940 : Ville martyrisée, t. 1, Grandvilliers, éd. Delattre, , 160 p. (ISBN 978-2-915907-75-9, lire en ligne)
  • François Fouquet, Neufchâtel en Bray : Martyrisée - occupée - libérée, t. II : Ephéméride 1941 - 1942 - 1943 - début 1943, Grandvilliers, Delattre, 192 p. (ISBN 9782915907988, présentation en ligne).
  • François Fouquet, Neufchâtel en Bray : Sa reconstruction, t. IV : Vingt-trois années de reconstruction, Grandvilliers, Delattre, 176 p. (ISBN 9782364640801, présentation en ligne).
  • Henri Sarlin, Neufchâtel-en-Bray depuis le Moyen Âge jusqu'en 1792, réimpression de l'édition de 1926, éd. Page de Garde, 2003, 248 p. ( (ISBN 2-84340-248-4)).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Neufchâtel-en-Bray », Ma commune, Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales (consulté le 21 mars 2021).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
  4. Le neufchâtel peut avoir trois formes : le cœur, le carré et la bonde (la plus ancienne). Il s'agit de la plus ancienne AOC de Normandie et il doit être affiné dans le pays de Bray.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g François de Beaurepaire (préf. Marianne Mulon), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Paris, A. et J. Picard, , 180 p. (ISBN 2-7084-0040-1, OCLC 6403150), p. 115.
  2. a b et c Abbé J. E. Descordes, DICTIONNAIRE DU PATOIS DU PAYS DE BRAY, 1852, NEUFCHATEL.—IMPRIMERIE DE ERNEST DUVAL, RUE DU TROT-MAROT, p. 1 [1]
  3. Laurent Hellier, « Luc Tréard dénonce l'érosion des berges de nos rivières en Seine-Maritime : Luc Tréard est un spécialiste des rivières en Seine-Maritime. Ce lanceur d'alerte tire la sonnette d'alarme sur les érosions des berges. Un vrai risque pour les riverains », Le Réveil de Neufchâtel,‎ 12/10/2020 mis à jour le 16/10/2020 (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  4. Cynthia Lherondel, « Le plan d'eau à Neufchâtel, un site sous-exploité ? : Crée en 2006, le plan d'eau de Neufchâtel était destiné à de nombreux projets. Douze ans après, l'objectif n'est toujours pas atteint », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 23 mars 2021).
  5. Cynthia Lherondel, « À Neufchâtel-en-Bray, les canards de Bélinda, Sylvain et Lilian font le bonheur de tous au plan d'eau : Chaque année, de nouveaux canards viennent peupler le plan d'eau des Aulnes à Neufchâtel-en-Bray. Une arrivée qui ne doit rien au hasard. Ils sont déposés par des habitants », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  6. « Neufchâtel-en-Bray : les jeunes de l'Escall ont nettoyé le plan d'eau des Aulnes : Le centre social municipal l'Escall de Neufchâtel-en-Bray proposait un chantier en partenariat avec l'association Le Pêcheur brayon, les jeudi 4 et vendredi 5 mars derniers », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  7. Cynthia Lherondel, « La zone humide, près de l'Avenue verte à Neufchâtel-en-Bray, sera en partie aménagée : Le Pêcheur Brayon a acheté une zone humide à la sortie de Neufchâtel-en-Bray. Objectifs: augmenter la zone de pêche, préserver l'environnement, aménager une aire de pique-nique … », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  8. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021).
  9. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 4 avril 2021).
  10. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021).
  11. « Unité urbaine 2020 de Neufchâtel-en-Bray », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 4 avril 2021).
  12. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le 4 avril 2021).
  13. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 4 avril 2021).
  14. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Neufchâtel-en-Bray », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le 4 avril 2021).
  15. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 4 avril 2021).
  16. Le périmètre de l'aire d'attraction de Neufchâtel-en-Bray est entourée de tiretés.
  17. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 13 mai 2021)
  18. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 13 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  19. Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Neufchâtel-en-Bray » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (lire sur Wikisource).
  20. Jean-Edme Serreau et François Narcisse Boussi, La grammaire ramenée à ses principes naturels, ou Traité de grammaire appliqué à la langue française, Pélicier, Paris, 1824 (lire en ligne) [2].
  21. Christian Guerrin, Les compléments toponymiques dans les noms de communes de Seine-Maritime [article] Nouvelle revue d'onomastique Année 2000 - page 320.
  22. Bernard Beck, Châteaux forts de Normandie, Rennes, Ouest-France, , 158 p. (ISBN 2-85882-479-7), p. 92.
  23. « Nos communes : Neufchâtel-en-Bray », sur ot-pays-neufchatelois.fr (consulté le 6 juin 2010).
  24. Cliché de l'hôpital de la Croix rouge américainee en 1918.
  25. a et b « Neufchâtel-en-Bray : trésor du musée, la bible de Foucarmont sera exposée à Rouen : La bible de Foucarmont quitte exceptionnellement les collections du musée pour être présentée du 9 décembre au 17 mars au musée des Antiquités de Rouen », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 30 octobre 2020).
  26. Cynthia Lherondel, « La ville de Neufchâtel-en-Bray recevra la médaille de la région Normandie samedi 31 août 2019 : Ville martyre de la Bataille de Normandie, Neufchâtel-en-Bray se verra décerner la médaille de la région Normandie, le samedi 31 août 201 », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  27. Service de Documentation du Ministère du Logement et de la Reconstruction, « Bilan de la reconstruction en Seine-Inférieure. Première partie », Études normandes, no 38,‎ 3e trimestre 1954, p. 857-888 (DOI https://doi.org/10.3406/etnor.1954.3167, lire en ligne, consulté le 22 mars 2021), sur [[Persée (portail)|]].
  28. « Robert Auzelle et Neufchâtel-en-Bray », Robert Auzelle et les villes, sur https://www.arturbain.fr/ (consulté le 22 mars 2021).
  29. Cynthia Lherondel, « La cité commerciale de la gare en pleine lumière à Neufchâtel-en-Bray, les 22 et 23 septembre : Gérard Bellet propose une exposition sur l'ancienne la cité commerciale de la gare. Ce passionné d'histoire locale a le don pour concocter des plongeons inoubliables dans le passé », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  30. « Communes décorées de la Croix de gierre 1939-1945 » [PDF], Mémorial des batailles de la Marne - Dormans (51), (consulté le 21 mars 2021), p. 41.
  31. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  32. Décret no 2008-145 du 15 février 2008 modifiant le siège et le ressort des tribunaux d'instance, des juridictions de proximité et des tribunaux de grande instance
  33. Décret no 2008-146 du 15 février 2008 modifiant le siège et le ressort des tribunaux de commerce
  34. Résultats officiels pour la commune Neufchâtel-en-Bray
  35. « Municipales 2020 : bientôt une réunion publique pour Xavier Lefrançois et ses colistiers à Neufchâtel-en-Bray : Le programme de la liste de Xavier Lefrançois a été rendu public. Les 27 colistiers débattront avec les administrés sur les divers points le 5 mars 2020 », Le Réveil de Neufchâtel,‎ 19/2/2020 mis à jour le 20/1/2020 (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  36. « Municipales 2020 : À Neufchâtel-en-Bray, Joël Lacaille présente une deuxième liste face au maire : C'est officiel, une deuxième liste, menée par Joël Lacaille, se présente aux municipales à Neufchâtel-en-Bray face à celle du maire sortant, Xavier Lefrançois », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  37. « Seine-Maritime (76) - Neufchâtel-en-Bray », Résultats des élections municipales et communautaires 2020, sur https://www.interieur.gouv.fr (consulté le 21 mars 2021).
  38. « Henri, Louis Martin de Villers (1780-1855) », sur Sycomore, base de données des députés de l'Assemblée nationale.
  39. Cynthia Lherondel, « Neufchâtel : Xavier Lefrançois et Alexandra Dunet épinglés par l'Ordre du mérite agricole : Xavier Lefrançois, maire de Neufchâtel va recevoir la cravate de Commandeur de l'Ordre du mérite agricole. Alexandra Dunet, conseillère municipale, obtiendra la croix de Chevalier », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 22 mars 2021).
  40. Cynthia Lherondel, « Réélu maire de Neufchâtel-en-Bray, Xavier Lefrançois entame son 3e mandat : Avec 22 voix sur 27, Xavier Lefrançois a été réélu maire de Neufchâtel-en-Bray, face au cndidat de l'opposition Joël Lacaille », Le Réveil,‎ (lire en ligne, consulté le 26 mai 2020).
  41. Cynthia Lherondel, « Début de mandat chahuté à Neufchâtel-en-Bray pour Xavier Lefrançois : Nouveau mandat, nouvelle ambiance au conseil municipal de Neufchâtel-en-Bray. La preuve en a été apportée jeudi 4 juin avec un maire chahuté par l'opposition », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  42. Cynthia Lherondel, « Neufchâtel-en-Bray décroche sa première fleur : Obtenir une fleur au concours des Villes et villages fleuris ! Un rêve devenu réalité pour Neufchâtel-en-Bray il y a quelques jours. Mais la Ville rêve déjà d'une deuxième fleur », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  43. Cynthia Lherondel, « Pour décrocher le label Village étape, les commerçants de Neufchâtel devront être unis : Un label Village étape pour doper le tourisme et le commerce ? La municipalité de Neufchâtel en rêve. Mais elle a besoin du soutien inconditionnel des commerçants », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  44. Cynthia Lherondel, « Neufchâtel-en-Bray est le 1er Village étape de Seine-Maritime : Neufchâtel-en-Bray est le premier Village étape de Seine-Maritime. Six panneaux routiers, installés sur l'autoroute A28, incitent les conducteurs à y faire une pause », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  45. Sébastien Aliome, « Neufchâtel-en-Bray : l'étude de faisabilité du Parc naturel interrégional du Pays de Bray est lancée : Une nouvelle étape a été franchie dans la perspective de création d'un Parc naturel interrégional du Pays de Bray. En effet, l'étude de faisabilité a officiellement démarré », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  46. Cynthia Lherondel, « Des nouveaux Jardins ouvriers à côté du lycée à Neufchâtel-en-Bray d'ici 2021 : Les 75 parcelles des Jardins ouvriers sont louées à Neufchâtel-en-Bray. Si le président n'envisage pas un agrandissement, la municipalité, par contre, a un projet », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  47. Cynthia Lherondel, « Les Jardins ouvriers de Neufchâtel-en-Bray vont offrir des légumes aux Restos du cœur : Les Restos du cœur de Neufchâtel-en-Bray peuvent compter sur la générosité des Jardins ouvriers de la commune. Des légumes seront offerts à l'association cet automne. », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  48. Cynthia Lherondel, « Le verger de la chapelle à Neufchâtel-en-Bray permet de sauvegarder des variétés anciennes : Le verger conservatoire permet de préserver des espèces anciennes. Ce sera bientôt l'occasion de redécouvrir les fruits d'autrefoiss à Neufchâtel-en-Bray », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  49. Cynthia Lhérondel, « Le wifi arrive en centre-ville de Neufchâtel le mois prochain : Neufchâtel-en-Bray veut offrir l'image d'une ville branchée aux touristes et brayons en proposant le wifi gratuit en cengtre-ville », Le Réveil de Neufchâtel, édition Bresle-Oise-Somme, no 3499,‎ , p. 2 (ISSN 1779-3769).
  50. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  51. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  52. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  53. Cynthia Lherondel, « Neufchâtel-en-Bray : construction d’un établissement scolaire privé pour la rentrée 2021 : La fusion de l’école privée à Neufchâtel-en-Bray et du collège privé à Mesnières-en-Bray doit aboutir à la création d’un seul établissement scolaire à Neufchâtel-en-Bray », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  54. Cynthia Lherondel, « Création d'un accueil de loisirs à la rentrée à Mesnières, Les Grandes-Ventes ... : À compter du mois de septembre, la Communauté de communes Bray Eawy ouvre un accueil de loisirs le mercredi, à la demi-journée ou à la journée, au choix », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 22 mars 2021).
  55. Cynthia Lherondel, « A Neufchâtel-en-Bray, les modes de garde collectifs sont au bord de la saturation : Pour les enfants non-scolarisés, les accueils collectifs se comptent sur les doigts d'une main à Neufchâtel-en-Bray. L'ouverture d'une 2 micro-crèche est attendue avec impatience », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  56. Cynthia Lherondel, « Réouverture du cinéma de Neufchâtel-en-Bray après un mois de travaux : Mercredi 2 octobre 2019, le cinéma Le Normandy à Neufchâtel-en-Bray ouvre à nouveau ses portes. Pour la première séance, le film La vie scolaire est diffusé », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  57. Sébastien Aliome, « À Neufchâtel-en-Bray, une ludothèque dotée de 400 jeux va voir le jour en 2021 au sein de la médiathèque : Une grande ludothèque viendra enrichir les ressources déjà très nombreuses de la médiathèque de Neufchâtel-en-Bray en 2021. Plus de 400 jeux seront à la disposition des adhérents », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  58. Sébastien Aliome, « Neufchâtel-en-Bray : le centre social municipal vient d'emménager dans ses nouveaux locaux : L'Escall de Neufchâtel-en-Bray vient d'intégrer ses nouveaux locaux. En plus de la maison de maître, c'est une extension toute neuve qui accueille désormais le centre social », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  59. Cynthia Lherondel, « Le rucher école qui forme les apiculteurs en herbe, sera à Neufchâtel en 2019 : Il existe un rucher école en pays de Bray. Implanté à Bully depuis 2017, il a aussi une « patte » à Neufchâtel, où il doit déménager l'an prochain », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 22 mars 2021).
  60. Stéphanie Petit, « Neufchâtel-en-Bray veut créer « un pôle socioculturel » : Valoriser la médiathèque, l'école de musique, le rucher école et le centre social municipal l'Escall autour d'un pôle socioculturel, c'est le projet de Neufchâtel-en-Bray », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  61. Cynthia Lherondel, « Le centre de radiologie de Neufchâtel-en-Bray veut déménager à condition d'obtenir un scanner : Le centre de radiologie de Neufchâtel-en-Bray veut se rapprocher de l'hôpital. Il conditionne son déménagement à l'obtention d'un scanner pour étoffer sa gamme d'examens », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  62. Cynthia Lherondel, « Un nouveau service de soins pour les 0 - 20 ans présentant un handicap inauguré à Neufchâtel-en-Bray : L'antenne du Service d’Education spéciale et de soins à domicile (SESSAD) en pays de Bray a été inaugurée à Neufchâtel-en-Bray. Elle aide les enfants en difficulté », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 23 mars 2021).
  63. Cynthia Lherondel, « À Neufchâtel, le skatepark sera inauguré le 11 juillet : La construction du skatepark de Neufchâtel-en-Bray est terminée. La zone de jeux, située près de l'Avenue Verte, sera inaugurée le 11 juillet par la municipalité », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 23 mars 2021).
  64. Cynthia Lherondel, « Plus de 20 500 entrées enregistrées en trois mois au centre aquatique de Neufchâtel-en-Bray : Depuis le 8 juillet 2020, le centre aquatique Aqua-Bray, à Neufchâtel-en-Bray, remporte un franc succès », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  65. Laurent Hellier, « La spéléologie a désormais son club à Neufchâtel-en-Bray : Fin décembre 2020, un club de spéléologie est sorti de terre à Neufchâtel-en-Bray. Un Neufchâtelois de 18 ans, Aymeric Carré préside ce nouveau club avec le soutien de Luc Tréard », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  66. Vincent Beny, « Neufchâtel. L’Entente cycliste neufchâteloise vient de fêter ses 10 ans : David Sudol est à l’origine de la création de l’Entente cycliste neufchâteloise en 2010 avec Jean-Luc Leclerc. Il revient sur cette décennie… en roue libre », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  67. Vincent Beny, « Neufchâtel-en-Bray. Objectif 2023 pour le Bray Handball : Les responsables du Bray Handball ont profité du confinement pour élaborer leurs stratégies pour les trois prochaines saisons. Ils ont beaucoup d’ambition », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  68. Cynthia Lherondel, « Matraques, gilets pare-balles et bombes lacrymo pour la police municipale : La police municipale de Neufchâtel a sollicité la mairie pour être équipée de gilets pare-balles, matraques et bombes lacrymogènes. Les élus ont donné leur feu vert », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 23 mars 2021).
  69. Cynthia Lherondel, « Vidéosurveillance à Neufchâtel-en-Bray : un an après l'installation des caméras, quel bilan ? : Un an après la mise en place des caméras de vidéosurveillance à Neufchâtel-en-Bray, les incivilités sont en baisse selon la municipalité. Le maire envisage d'étendre le dispositif », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021) « La Ville ne badine pas avec la sécurité même si le dossier a traîné pendant cinq ans. Elle a déboursé 160 000 € pour l’installation d’une vingtaine de caméras. Xavier Lefrançois s’est entêté à obtenir des subventions. Un acharnement qui a payé, à hauteur de 65 % ».
  70. Cynthia Lherondel, « Neufchâtel-en-Bray souhaite installer des caméras de vidéosurveillance supplémentaires : Le maire de Neufchâtel-en-Bray envisage l'installation de nouvelles caméras de vidéosurveillance et la mise en place d'un système infrarouge pour améliorer la vision de nuit », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021) « Xavier Lefrançois n’a pas été en mesure de dévoiler le nombre d’affaires résolues grâce à la vidéosurveillance. Il n’a pas été plus prolixe concernant le coût de la maintenance ».
  71. « A Neufchâtel-en-Bray, la foire Saint-Martin a attiré les promeneurs : Dimanche 10 novembre, dans le cadre de la foire Saint-Martin, Neufchâtel-en-Bray a été envahie par les attractions de la fête foraine, les manèges colorés et les camelots », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  72. Cynthia Lherondel, « Découvrez le programme de la Fête du fromage du 15 septembre 2019 à Neufchâtel-en-Bray : Dimanche 15 septembre 2019, rendez-vous à Neufchâtel-en-Bray à la Fête du fromage. Ce sera l’occasion de profiter d’animations gratuites et de rencontrer les producteurs locaux », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  73. « Retour en images sur les Féodales de Neufcastel : Les rues de Neufchâtel-en-Bray ont été envahies par de preux chevaliers et de gentes damoiselles les 21 et 22 avril 2018 à l'occasion des Féodales. Une 5e édition brillantissime ! », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 22 mars 2021).
  74. « Rendez-vous à la 9e édition du salon du livre ancien le 16 février à Neufchâtel-en-Bray : Dimanche 16 février, le salon du livre ancien revient à salle des fêtes de Neufchâtel-en-Bray. C'est la neuvième édition qu'organise la ville », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  75. Cynthia Lherondel, « La salle du Royaume des Témoins de Jéhovah sera construite près de l'hôpital à Neufchâtel-en-Bray : La construction de la salle du Royaume des Témoins de Jéhovah à Neufchâtel-en-Bray est actée. Le début des travaux est prévu pour novembre 2020 », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  76. Cynthia Lherondel, « L'Église apostolique de Gaillefontaine veut s'installer sur le Pont-route à Neufchâtel-en-Bray : L'église apostolique de Gaillefontaine souhaite s'installer à Neufchâtel-en-Bray, dans les anciens locaux des sapeurs-pompiers avant l'été 2021 », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  77. Laurent Hellier, « Zone commerciale de Neufchâtel-en-Bray : l'histoire a commencé il y a dix ans : En 2008, l'usine Danone de Neufchâtel fermait ses portes. La friche industrielle a été reprise par un promoteur en 2011. Et depuis, la zone commerciale est au cœur de la ville », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 22 mars 2021).
  78. Stéphanie Petit, « Neufchâtel-en-Bray : Celec, l'entreprise qui ne connaît pas la crise : Celec emploie une centaine de personnes à Neufchâtel-en-Bray et en Chine. Si la crise sanitaire a eu un impact négatif sur nombre d'entreprises, Celec tire son épingle du jeu », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  79. Laurent Hellier, « Visite chez Mecanolav. Le sous-préfet découvre le savoir-faire industriel de Neufchâtel-en-Bray : Après avoir fait l'actualité avec une Alpine mise à disposition des salariés, l'entreprise Mecanolav recevait la semaine dernière, le sous-préfet de Dieppe Jean-Eric Winckler », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  80. I.V., « Hôpital, lycée, ville : les plus gros employeurs neufchâtelois », Le Réveil de Neufchâtel,‎ , p. 40.
  81. Sébastien Aliome, « Neufchâtel-en-Bray : le parc expo de la Boutonnière agrandi et rénové dans la foulée : Le parc expo de la Boutonnière va connaître deux phases de travaux successifs : d'abord une extension de 250 m² puis un coup de jeune à l'intérieur de la structure », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  82. Notice no PA00100771, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  83. Église Notre-Dame
  84. « Musée Mathon-Durand », Je choisis, sur https://www.seine-maritime-tourisme.com (consulté le 21 mars 2021).
  85. « Musée des Arts et Traditions Populaires Mathon-Durand », Vivre à Neufchâtel-en-Bray, sur https://www.neufchatelenbray.fr/ (consulté le 21 mars 2021).
  86. Cynthia Lherondel, « Neufchâtel-en-Bray. Au Musée Mathon-Durand, la Bible de Foucarmont sera consultable sur une borne interactive : L'installation d'une borne interactive au musée Mathon-Durand permettra d'exposer et de mettre en valeur la Bible enluminée de Foucarmont. La municipalité planche sur le dossier », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  87. Stéphanie Petit, « Neufchâtel-en-Bray : plusieurs nouveautés pour la réouverture du musée Mathon-Durand : Borne interactive, nouvelles pièces de collection et autres nouveautés sont à retrouver au musée Mathon-Durand à Neufchâtel-en-Bray », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  88. Cynthia Lherondel, « Près de 100 000 € pour moderniser le théâtre Robert Auzelle à Neufchâtel-en-Bray : Une opération de modernisation et sécurisation du théâtre Robert Auzelle à Neufchâtel-en-Bray figure parmi les projets municipaux. Une opération estimée à 100 000 € environ. », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  89. Sébastien Aliome, « Neufchâtel-en-Bray. Le mystère du chat momifié de la chapelle Sainte-Radegonde est résolu : Saviez-vous qu'un chat momifié avait été retrouvé lors des derniers travaux de restauration de la chapelle Sainte-Radegonde. Depuis peu, il repose dans une vitrine en verre », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  90. Laurent Hellier, « Le Souvenir Français de Neufchâtel-en-Bray raconte la guerre de 1870 au cimetière : Le cimetière de Neufchâtel-en-Bray abrite un monument consacré à la guerre de 1870. Le Souvenir Français a décidé de le remettre à l'honneur », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  91. Cynthia Lherondel, « La Ville de Neufchâtel-en-Bray achète le lavoir pour en faire un square : Un lavoir, situé rue des Fontaines, va être acheté par la Ville de Neufchâtel-en-Bray. Elle souhaite le réhabiliter et transformer le site en square », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  92. Adrien Milton, op. cit. en Bibliographie.
  93. « Pierre, Charles, Victor Vincent (1749 - 1817) », sur Sycomore, base de données des députés de l'Assemblée nationale.
  94. « Charles Lemercher de Longpré d'Haussez (1778-1854) », sur Sycomore, base de données des députés de l'Assemblée nationale.
  95. Laurent Hellier, « Danièle Capot ressuscite le souvenir de deux tirailleurs sénégalais enterrés près de Neufchâtel-en-Bray : Danièle Capot vient d'exhumer l'histoire de deux tirailleurs sénégalais tués en juin 1940 et enterrés à Esclavelles. Pour ce 8 mai, le Souvenir français revient sur cette histoire », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  96. Laurent Hellier, « A Neufchâtel-en-Bray. Le pilote de rallye automobile, Jean-Luc Thérier est décédé : C’est une page du sport automobile des années 60 à 80 qui disparaît avec la mort de Jean-Luc-Thérier. A 73 ans, le Neufchâtelois s’est éteint mercredi 31 juillet 2019 », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021).
  97. Laurent Hellier, « David Douillet, l'ancien judoka de Neufchâtel-en-Bray est désormais 8e dan de judo : David Douillet, l'ancien judoka originaire de Neufchâtel-en-Bray, est devenu samedi 18 janvier 2020, le plus jeune 8e dan français de judo. A 50 ans, c'est toujours une émotion », Le Réveil de Neufchâtel,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2021) « https://actu.fr/normandie/neufchatel-en-bray_76462/david-douillet-lancien-judoka-neufchatel-bray-est-desormais-8e-dan_30866326.html ».