Saint-Marcel (Eure)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Marcel.
Saint-Marcel
La mairie.
La mairie.
Blason de Saint-Marcel
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Pacy-sur-Eure
Intercommunalité Seine Normandie Agglomération
Maire
Mandat
Gérard Volpatti
2014-2020
Code postal 27950
Code commune 27562
Démographie
Gentilé Saint Marcellois
Population
municipale
4 588 hab. (2015 en diminution de 6,54 % par rapport à 2010)
Densité 462 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 05′ 49″ nord, 1° 26′ 47″ est
Altitude Min. 12 m
Max. 141 m
Superficie 9,93 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte administrative de l'Eure
City locator 14.svg
Saint-Marcel

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Saint-Marcel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Marcel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Marcel

Saint-MarcelÉcouter est une commune française d'environ 5 000 habitants, située dans le département de l'Eure en région Normandie, à 3 kilomètres de Vernon (de mairie à mairie).

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Marcel est une commune située dans la vallée de la Seine. Elle est située dans l'agglomération de Vernon dont elle est limitrophe. Elle est comprise dans la communauté d'agglomération Seine Normandie Agglomération.

Le territoire communal s'étend sur la rive gauche de la Seine avec une superficie de 993 hectares.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Sanctus Marcellus in Longavilla vers 1010[1], Saint-Marcel-de-Longueville, appellation en usage du XIIIe au XVe siècle[2]. Le nom de Longueville évoquait la structure d'un terroir en longueur au bord de la Seine[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1965 1995 Guy Gambu SE Maire
1995 en cours Gérard Volpatti UMP-LR Retraité, ancien conseiller général
Ancien résident de la CAPE
Les données manquantes sont à compléter.

Politique de développement durable[modifier | modifier le code]

En 2017, la commune a été labellisée « 3 fleurs » par le Conseil national de villes et villages fleuris de France[4].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2015, la commune comptait 4 588 habitants[Note 1], en diminution de 6,54 % par rapport à 2010 (Eure : +2,63 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
689 757 822 804 441 826 810 805 757
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
730 754 755 760 795 746 724 730 723
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
757 769 754 820 1 174 1 308 1 244 1 363 1 532
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 701 3 470 4 198 4 434 4 398 4 982 4 971 4 969 4 967
2013 2015 - - - - - - -
4 657 4 588 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

  • Zone industrielle : équipements pour l'aéronautique (Goodrich)…
  • Un projet d'unification des communes de Vernon et de Saint-Marcel est en cours en 2016 suivant les avis des conseils municipaux des communes concernées.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'obélisque du maréchal de Belle-Isle - Saint-Marcel.
  • Le centre culturel Guy-Gambu - situé rue Jules-Ferry. Il abrite une salle de spectacles pouvant accueillir, depuis la rentrée 2006, jusqu’à 717 visiteurs.
  • L'obélisque du maréchal de Belle-Isle - érigé en commémoration de la mort de son fils lors de la guerre de Sept Ans, et situé en face de la mairie.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • M. et Mme Brisset, mari et femme, qui ont conduit deux listes concurrentes aux municipales de 1959, ce qui a fait la Une des actualités de l'époque[9].
  • Guy Gambu, ancien maire décédé le 13 décembre 2013 à l'âge de 93 ans[10] [1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Saint-Marcel

Ces armes peuvent se blasonner ainsi aujourd’hui :

parti : au premier, de gueules à deux léopards d'or l'un sur l'autre, au second coupé : au A) à la grappe de raisin pamprée, adextrée de trois cerises feuillées de deux pièces, le tout au naturel, au B) aussi d'argent à l'église du lieu d'or, essorée et ajourée de sable, au bosquet de trois arbres de sinople brochant à dextre, le tout sur une terrasse du même.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France, Page 1559.
  2. François de Beaurepaire, Les noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, Page 180.
  3. François de Beaurepaire, Les noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, Page 178.
  4. Site des villes et villages fleuris, consulté le 9 février 2018.
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. Journal télévisé de 13 heures de TF1, lundi 10 mars 2008.
  10. Le Démocrate vernonnais, 18 décembre 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :