Gare de Gisors

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gisors (homonymie).
Gisors
Image illustrative de l'article Gare de Gisors
Façade du bâtiment-voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Gisors
Adresse Place de la gare
27140 Gisors
Coordonnées géographiques 49° 17′ 07″ Nord 1° 47′ 05″ Est / 49.285145, 1.784665
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Haute-Normandie et TransilienLigne J du Transilien
Caractéristiques
Ligne(s) Saint-Denis à Dieppe
Beauvais à Gisors-Embt
Gisors-Embt à Pont-de-l'Arche
Voies 4 voies à quai + nombreuses voies de garage
Quais 1 latéral et 2 centraux
Transit annuel 359 479 voyageurs (2014)
Zone Tarification Île-de-France non applicable
Altitude 60 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Bus Voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Gisors

Géolocalisation sur la carte : Région Normandie

(Voir situation sur carte : Région Normandie)
Gisors

Géolocalisation sur la carte : Haute-Normandie

(Voir situation sur carte : Haute-Normandie)
Gisors

Géolocalisation sur la carte : Eure

(Voir situation sur carte : Eure)
Gisors

La gare de Gisors, anciennement nommée Gisors-Embranchement, est une gare ferroviaire française de la ligne de Saint-Denis à Dieppe, située sur le territoire de la commune de Gisors, à proximité du centre-ville, dans le département de l'Eure en région Normandie.

C'est une gare SNCF desservie par les trains de la ligne J du Transilien, ainsi que par ceux du TER Haute-Normandie.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 60 mètres d'altitude, la gare de Gisors est située au point kilométrique (PK) 68,418 de la ligne de Saint-Denis à Dieppe, entre les gares ouvertes de Trie-Château et de Sérifontaine (s'intercale la halte fermée d'Éragny - Bazincourt).

Ancienne gare de bifurcation, elle est également l'origine de la ligne de Gisors-Embranchement à Pont-de-l'Arche (partiellement déclassée), avant l'ancienne gare de Gisors-Boisgeloup (dite aussi Gisors-Ville) et l'aboutissement au PK 34,1 de la ligne de Beauvais à Gisors-Embranchement (déclassée), après l'ancienne gare de Trie-Château.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne de Pontoise à Dieppe atteint Gisors le . Avec les omnibus, il faut alors 2 h 30 pour relier Paris[1].

La situation particulière de la ligne Paris - Gisors, desservant l'extrémité sud-ouest rurale du département de l'Oise et la ville de Gisors (Eure) fait qu'elle se trouve à cheval sur trois régions (Île-de-France, Picardie et Haute-Normandie) et ne semble pas la priorité des élus locaux en termes de financements. Ainsi le matériel obsolète, les nombreux retards et la dégradation des conditions de transport, en particulier depuis la mise en place de la liaison Ermont-Eaubonne - Paris-Saint-Lazare en décembre 2006, ont provoqué une vague de mécontentement et la création d'un site internet dédié[2].

La desserte ferroviaire TER Gisors - Serqueux fut suspendue pour raisons de sécurité entre le et le à cause du mauvais état de la voie faute d'entretien, les circulations étant transférées sur route[3]. Des travaux de remise en état Renouvellement Voie Ballast eurent lieu pendant cette période d'interruption. Depuis la réouverture, les trains circulent de nouveau (sauf les samedis, les dimanches et les jours de fête) et mettent moins de 40 minutes à rejoindre la gare de Serqueux (contre 1 heure en autocar et 50 minutes en autorail en 2008, avant les travaux). Ces premiers travaux — qui avaient été mal anticipés puisque les premières études ont eu lieu après la fermeture — devraient se poursuivre par un projet de modernisation avec électrification jusqu'à Serqueux[4] dont la phase d'enquête publique se déroule en 2014[5]. Des trains de fret ferroviaire traverseraient alors la gare de Gisors pour la desserte de l'hinterland du port du Havre, en délestage de la Ligne de Paris-Saint-Lazare au Havre, particulièrement saturée[6].

En 2014, la SNCF estime la fréquentation annuelle de la gare à 359 479 voyageurs[7].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs avec un guichet ouvert tous les jours.

Desserte[modifier | modifier le code]

Gisors est desservie par les trains de la ligne J du Transilien, avec une amplitude horaire d'une à deux heures en heures creuses, et d'un train toutes les vingt à trente minutes en heures de pointe. Les trains sont généralement directs de Paris-Saint-Lazare à Argenteuil et omnibus jusqu'à Gisors. En heures de pointe, les trains sont le plus souvent directs de Paris à Herblay, puis de Conflans-Sainte-Honorine à Pontoise. Certains trains ne desservent pas les points d'arrêt les moins fréquentés entre Pontoise et Gisors.

Les trajets sont assurés par des rames inox de banlieue (RIB) attelées à des locomotives BB 17000 d'une part, et par des voitures de banlieue à deux niveaux (VB 2N) attelées à des locomotives BB 27300 d'autre part.

Elle est également desservie par les autorails et autocars TER Haute-Normandie (ligne de Gisors à Dieppe).

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés.

La desserte de la gare est assurée par les cars du réseau départemental Vexinbus de la ligne 27 Etrepagny-Chaumont-Gisors-Cergy.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Terminus Terminus Transilien Ligne J du Transilien Trie-Château
ou Chaumont-en-Vexin
Paris-Saint-Lazare
Serqueux Sérifontaine TER Haute-Normandie Terminus Terminus