Grand Bourgtheroulde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Grand Bourgtheroulde
Grand Bourgtheroulde
La mairie à Bourgtheroulde-Infreville.
Image illustrative de l’article Grand Bourgtheroulde
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Bernay
Canton Bourgtheroulde-Infreville (bureau centralisateur)
Intercommunalité Communauté de communes Roumois Seine
Maire
Mandat
Vincent Martin
2017-2020
Code postal 27520
Code commune 27105
Démographie
Population
municipale
3 723 hab. (2016)
Densité 191 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 17′ 57″ nord, 0° 52′ 28″ est
Altitude Min. 90 m
Max. 158 m
Superficie 19,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte administrative de l'Eure
City locator 14.svg
Grand Bourgtheroulde

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Grand Bourgtheroulde

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grand Bourgtheroulde

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grand Bourgtheroulde
Liens
Site web bourgtheroulde.fr

Grand Bourgtheroulde [ɡʁɑ̃ buʁtʁuld][1] est, depuis le , une commune nouvelle française située dans le département de l'Eure en région Normandie[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Grand Bourgtheroulde[3]
Bourg-Achard Bosgouet, La Londe (Seine-Maritime)
Flancourt-Crescy-en-Roumois (comm. dél. de Bosc-Bénard-Crescy)
Berville-en-Roumois
Grand Bourgtheroulde[3] Le Bosc-Roger-en-Roumois
Bosguérard-de-Marcouville Saint-Pierre-du-Bosguérard Bosnormand

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Bourgtheroulde est attesté sous la forme Burgo Turoldi en 1059. Le « bourg de Turoldus »[4].

Le toponyme Bourgtheroulde remonterait à un certain Théroulde qui était précepteur de Guillaume le Conquérant[5] (Théroulde : ancien prénom d'origine anglo-scandinave Torold dérivant lui-même du norrois Thorvaldr (Þorvaldr) « gouverné par Thor »[réf. nécessaire]. Ce prénom devenu patronyme est d'ailleurs très commun en Normandie, sous les formes Thouroude, Touroude, Théroude, Téroude, Throude ou Troude. Cf. Trouville). Pour le récompenser, le duc Robert de Normandie, dit le Diable ou le Magnifique, lui donna un fief sur lequel Théroulde jeta, vers 1025, les assises d’un château et du bourg qui porte son nom.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune nouvelle de Grand Bourgtheroulde est créée le par la fusion des trois communes de Bosc-Bénard-Commin, Bourgtheroulde-Infreville et Thuit-Hébert, qui deviennent des communes déléguées[6]. Son chef-lieu est fixé à Bourgtheroulde-Infreville.

Contrairement à la règle, le nom de la commune ne prend pas le trait d'union.

Le la ville a accueilli le président de la République Emmanuel Macron autour de 600 élus pour lancer le grand débat national.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Communes déléguées[modifier | modifier le code]

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Bourgtheroulde-Infreville
(siège)
27105 Communauté de communes Roumois Seine 11,62 2 959 (2013) 255


Bosc-Bénard-Commin 27084 Communauté de communes Roumois Seine 4,21 311 (2013) 74
Thuit-Hébert 27637 Communauté de communes Roumois Seine 3,68 318 (2013) 86

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Jusqu'aux élections municipales de 2020, le conseil municipal est composé de l'ensemble des membres des conseils municipaux des anciennes communes, au nombre de quarante-cinq[6].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
5 janvier 2016 25 septembre 2017 Bruno Questel[7] PRG puis
LREM
Avocat
Conseiller départemental depuis 2015
Député depuis 2017
25 septembre 2017 En cours Vincent Martin[8]    

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la communauté de communes Roumois Seine.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 2014. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2015[10],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 3 647 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
2014
3 647
Population municipale [12].
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999 puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

  • Lampe Berger : créée en 1898 par Maurice Berger[13], cette PME de 150 salariés est spécialiste de la lampe à catalyse capable de diffuser des essences et des parfums pour purifier l'air intérieur. Ce procédé, breveté par Maurice Berger lui-même sous l'appellation de "diffuseur fumivore hygiénique", constitue un savoir-faire unique qui a permis à l'entreprise d'être labellisée Entreprise du patrimoine vivant[14].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Site classé
L'église de Boscherville.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Louis Le Roux d'Infreville (1642-1712), aristocrate et officier de marine français, retraité sur ses terres et inhumé dans le chœur de l'église Saint-Ouen d'Infreville.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Prononciation en français standardisé de France retranscrite selon la norme API.
  2. « Commune de Grand Bourgtheroulde (27105) », sur le Code officiel géographique publié par l'Insee (consulté le 19 août 2016).
  3. « Géoportail (IGN), couche « Communes » activée ».
  4. François de Beaurepaire, Les noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, 1981, p. 75.
  5. cf P. Rateau & J. Pinet, in Histoire et géographie du département de l'Eure, page 305.
  6. a et b « recueil des actes administratifs spécial n°27-2015-029 » [PDF], Préfecture de l'Eure, , p. 126 à 129
  7. « Bruno Questel élu maire de la nouvelle commune », Le Journal d'Elbeuf, 6 janvier 2016
  8. « Vincent Martin, élu maire de Grand-Bourgtheroulde », Paris Normandie, 25 septembre 2017
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2009 .
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années [ 2012]
  13. « Lampe Berger change de mains dans l’Eure », sur Paris-Normandie (consulté le 31 août 2017).
  14. « Les mythiques lampes Berger reprises par un fonds », sur Les Echos (consulté le 31 août 2017).
  15. « L'église et le cimetière de Boscherville », sur Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement Normandie (consulté le 12 juillet 2017).