Démouville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Démouville
La mairie.
La mairie.
Blason de Démouville
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Troarn
Intercommunalité Communauté urbaine Caen la Mer
Maire
Mandat
Martine Françoise-Auffret
2014-2020
Code postal 14840
Code commune 14221
Démographie
Population
municipale
3 245 hab. (2014 en diminution de 0,98 % par rapport à 2009)
Densité 912 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 10′ 51″ nord, 0° 16′ 08″ ouest
Altitude Min. 13 m
Max. 29 m
Superficie 3,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Démouville

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Démouville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Démouville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Démouville
Liens
Site web www.demouville.fr

Démouville est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 3 245 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Démouville se situe dans la banlieue de Caen, à 7 km de la ville.

Communes limitrophes de Démouville[1]
Giberville Cuverville Sannerville
Giberville Démouville[1] Sannerville,
Banneville-la-Campagne
Giberville Cagny Cagny

Relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 356 hectares ; son altitude varie entre 13 et 29 mètres[2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Démouville est desservie par les lignes 11, 20, 112[3] et F3[4] des transports en commun de l'agglomération caennaise[5]. Sa zone industrielle est desservie par la ligne 26[6] de ce même réseau ainsi que la ligne BV36 des Bus Verts du Calvados[7].

L'autoroute A13 traverse le sud de la ville parallèlement à la route départementale 675 (anciennement route nationale 175).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le village est attesté sous les formes Demolt villa en 1066[8], Demouvilla en 1126 et Dumoldivilla en 1269[9],[10].

Nom en -ville au sens ancien de « domaine rural » précédé d'un nom de personne germanique non attesté, comme c'est souvent le cas.

A. Dauzat cite Domoald et E. Nègre reprend cette hypothèse en le latinisant Domaldus. En réalité, ce nom de personne devrait comporter un astérisque car il n'est pas attesté. Cependant, Dom- s'explique par le germanique dom « jugement » (cf. anglais doom) et -(o)ald par le germanique wald « celui qui dirige, chef », qui prend indifféremment les formes -ald (-aud, -au(l)t, -aut en français, cf. suffixe -aud), -old et -olt (-ou, -ou(l)t en français).

Difficile de dire s'il s'agit d'un anthroponyme (anglo-)saxon, francique ou frison. Ce genre de composé anthroponymique reflète le caractère particulier du système de formation des noms de personnes chez les Germains, qui consistait à transmettre un des éléments du nom à la parenté en le combinant avec un autre élément choisi. D'où le caractère unique de certaines combinaisons, qui explique l'absence d'attestation autre que toponymique. Ainsi, s'agit-il sans doute véritablement d'un colon germanique, ce qui corroborerait les nombreuses mises au jour de nécropoles germaniques dans la région.

En revanche, il n'y a aucune raison de supposer un nom norrois ou francique *Dormwald[11] qui comporte un élément *Dorm- inexistant en germanique et qui, de plus, ne correspond pas aux attestations anciennes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1965 mars 1977 Maurice Denis    
mars 1977 mars 2001 Michel Basley DVG  
mars 2001 mars 2014 Cyrille Laville PS  
mars 2014[12] en cours Martine Françoise-Auffret DVG Retraitée de l'Éducation nationale
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démouville est jumelée avec Sandford (en) (Devon, Royaume-Uni) et Wesendorf (Allemagne)[13].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[15].

En 2014, la commune comptait 3 245 habitants[Note 2], en diminution de 0,98 % par rapport à 2009 (Calvados : +1,58 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
402 413 447 482 463 509 518 523 522
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
528 497 483 450 446 414 396 385 377
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
371 389 513 530 534 550 479 617 788
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
1 045 1 373 2 165 2 495 3 052 3 143 3 153 3 164 3 281
2014 - - - - - - - -
3 245 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Démouville dispose d'une école maternelle ainsi que d'une école élémentaire[18].

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Dans l’église, on peut voir une toile du XVIIe siècle représentant la mise au tombeau. Initialement attribuée à Taddeo Zuccaro (1529-1566), elle est en fait une copie de l’artiste flamand Bartholomeus Spranger exécutée par Hendrick Goltzius (1558-1617).


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Démouville (Calvados).svg

Les armoiries de Démouville se blasonnent ainsi :
Tiercé en fasce : au 1er de gueules au léopard d'or, chaperonné-voûté d'argent, au 2e tiercé en pal, au I d'argent à la nuée d'azur mouvant du chef et de dextre et à la colombe contournée d'argent brochant sur le tout, soutenue d'une maison d'argent couverte de gueules sur une terrasse d'or, au II d'argent à quatre épis empoignés au naturel, l'un retombant en bande, au III d'azur au pignon d'engrenage d'argent denté intérieurement, rempli d'or, bordé de sable et enclenché à un autre du même plus petit décalé vers senestre, au 3e de gueules au léopard d'or.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. « Ligne 112 - Twisto », sur twisto.fr
  4. Twisto, « 5 lignes de soirée ! », sur www.twisto.fr (consulté le 20 février 2016)
  5. Twisto, « Les lignes de bus », sur www.twisto.fr (consulté le 20 février 2016)
  6. « Ligne 26 - Twisto », sur twisto.fr
  7. « Ligne BV36 », sur twisto.fr
  8. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35000 noms de lieux, 4 volumes, Genève : Droz, 1990-1998
  9. Ernest Nègre, op. cit.
  10. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Librairie Guénégaud, Paris, 1979, p. 242b.
  11. Site de la mairie
  12. « Jeu de chaises musicales au nouveau conseil municipal », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 août 2014)
  13. « Annuaire des villes jumelées | AFCCRE », sur www.afccre.org (consulté le 23 février 2016)
  14. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  18. « Annuaire : Résultats de recherche », sur Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (consulté le 23 février 2016)
  19. « Église Notre-Dame », notice no PA00111280, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :