Autocar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Autobus.
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Ottokar.

Autocar
Autocar
L'Iveco Bus Crossway, autocar le plus présent en France

Appelé aussi Autobus voyageur
Utilisation
Utilisation Véhicule de transport routier de personne pour du scolaire, interurbain et grand-tourisme.
Caractéristiques
Type Véhicule de transport routier de personne
Énergie Diesel, hybride, GPL, AUS 32 (AdBlue) ...
Poids à vide Environ 13 000 kg

Un autocar, aussi appelé car en Europe et autobus voyageur en Amérique du Nord, est un moyen de transport routier pouvant accueillir confortablement plusieurs voyageurs pour de moyennes et longues distances, notamment pour des liaisons interurbaines (dessertes régulières), les voyages touristiques (autocar de tourisme), et les transports scolaires.

Description[modifier | modifier le code]

Durant les voyages en autocars, les voyageurs sont obligatoirement assis. La directive 2003/20/CE du Parlement européen impose d'ailleurs l'usage des ceintures de sécurité dans les autocars qui en sont équipés (ceux qui ont été mis en circulation après le 1er octobre 2001). Le Code de la route français a été modifié dans ce sens en juillet 2003.

Les autocars sont équipés de soutes dans lesquelles les passagers peuvent déposer leurs bagages encombrants. Ces soutes sont situées sous l'habitacle et, par conséquent, les autocars sont sensiblement plus hauts que les autobus. Pour les longues liaisons (souvent de nuit), certains autocars disposent de toilettes et de couchettes ou de sièges inclinables.

La différence avec les autobus réside surtout dans le fait que ces derniers sont conçus pour effectuer des trajets moins longs que les autocars. Le terme « autobus » fait référence à un usage urbain ou périurbain, dans lequel la vitesse des véhicules est relativement faible et les arrêts fréquents. On y autorise donc la station debout. Ces véhicules comportent en outre plusieurs portes pour la montée et la descente des voyageurs.

Historique[modifier | modifier le code]

Un breack à vapeur De Dion-Bouton 1898, ancêtre de l'autocar.

En 1947, l'Espagne crée une loi sur les transports qui considère comme un service public le transport par autocar. De ce fait, le transport par autocar est confié par l’État et les régions autonomes à des sociétés selon un régime de concessions[1].

Le 7 août 2015, en France, la Loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques dite loi Macron est promulguée ; elle autorise l'ouverture à la concurrence du transport par autocar[2].

En septembre 2015, en France, la ceinture de sécurité et l'éthylotest antidémarrage deviennent obligatoires[3],[4],[5]

Différences avec l'autobus[modifier | modifier le code]

À gauche, un Irisbus Récréo (autocar) ;
À droite, un Heuliez GX 137 (autobus).
Article détaillé : Autobus.
Classification UNECE[6].
22 < passagers 8 < passagers <22
Autobus Classe 1 (aucune place assise) Classe A
Classe 2 (deux types de place)
Autocar Classe 3 (places assises uniquement) Classe B
La classification UNECE différencie les bus selon le type de place assise ou non, mais ne nomme pas la catégorie autrement que par le concept de classe.

Autocar[modifier | modifier le code]

Dans un autocar, les voyageurs sont tous obligatoirement assis (hormis en zone urbaine). La directive 2003/20/CE du Parlement européen impose d'ailleurs l'usage des ceintures de sécurité dans les autocars qui en sont équipés (ceux qui en France ont été mis en circulation après le 1er octobre [7]1999[réf. souhaitée] pour les autocars de plus de 3,5 tonnes et en octobre 2001 pour les autocars de moins de 3,5 tonnes). Le Code de la route français a été modifié dans ce sens en juillet 2003.

Les autocars sont équipés de soutes dans lesquelles les passagers peuvent déposer leurs bagages encombrants. Ces soutes sont situées sous l'habitacle et, par conséquent, les autocars sont sensiblement plus hauts que les autobus. Pour les longues liaisons, certains autocars disposent de toilettes et de couchettes ou de sièges inclinables.

Autobus[modifier | modifier le code]

Un autobus est affecté au transport urbain ou périurbain. Il est conçu pour effectuer des trajets moins longs que les autocars avec des arrêts fréquents. Sa vitesse est relativement faible. On y autorise la station debout. Il comporte plusieurs portes pour la montée et la descente des voyageurs. Il est généralement interdit sur voie autoroutière et ne peut pas toujours emprunter les rocades des grandes villes, excepté s'il s'y comporte comme les autres véhicules, à savoir s'abstenir de s'arrêter et de charger ou décharger des passagers.

Il est souvent à boîte de vitesses automatique. Les plus récents sont surbaissés pour faciliter la montée et la descente des passagers à mobilité réduite (handicapés, personnes âgées, personnes avec poussettes) ; ils peuvent s'incliner vers le trottoir et certains sont même munis d'une rampe rétractable allant jusqu'au sol.

Typologie[modifier | modifier le code]

Versions[modifier | modifier le code]

Autocar scolaire
Véhicule dédiée pour le transport scolaire (circuit (service publique) et location (tel que des piscines, cinéma ou autres)). Aucun passagers ne doit être transporté debout (sauf adulte autorisé lorsque le véhicule roule en PTU). Il est, généralement, dépourvut de rack à bagage, rideau, climatisation, ... (ex : Iveco Bus Crossway Pop).

Autocar interurbain
Véhicule dédiée pour le transport interurbain (ligne départemental et régional). (ex : Iveco Bus Crossway Line, Iveco Bus Evadys Line ).

Autocar Grand-Tourisme
Grand-Tourisme (ou GT) est une désignation qui englobe plusieurs version :

  • Autocar haut de gamme interurbain : véhicule dédiée pour de la ligne régionale et nationale. (ex : Iveco Bus Crossway Pro, Iveco Bus Magelys Line) ;
  • Autocar d’excursion : véhicule dédiée pour des locations courte durée tel que des visite de parc d'attraction, château, zoo, .. (ex : Iveco Bus Evadys Pro) ;
  • Autocar de tourisme : véhicule dédiée pour des locations longue durée tel que des visite d'autres pays, ... (ex : Iveco Bus Magelys Pro) ;
  • Autocar privé : véhicule dédiée pour le transport de personnalité tel que des joueurs de foot, ... (ex : Iveco Bus Magelys Lounge).

Autocar urbain / Plancher bas
Les autocars urbain sont assez rare. Un aménagement sera conçu dans le véhicule afin de pouvoir mettre des passagers debout. (ex : Renault Tracer de ville).

Pour les plancher bas, également appelé "Low Entry", un caisson aménagé dans le châssis permet d'avoir un couloir et un espace en face des portes plus bas que le reste du plancher ; la plupart des sièges sont installés en hauteur. Une marche à monter pour rentrer dans le bus, puis une marche pour prendre place sur un siège, ou bien un couloir en rampe montante. Il existe actuellement que deux véhicule de ce type : l'Iveco Bus Crossway LE et les Setra S 415 / 416 / 418 LE business.

Gabarit[modifier | modifier le code]

Car court
Faisant une longueur d'environ 10 mètres.

Car standard
Un autocar dit "standard" est un car faisant une longueur allant de 11 mètres (standard court) à 13 mètres (standard long). Ils ont une capacité assise allant de 55 à 63 passagers.

Irisbus Ares double essieux.

Car double essieux
Double essieux arrière. Faisant une longueur allant de 14 à 15 mètres.

Car articulé

Article détaillé : Autobus articulé.

L'autocar articulé (autrement appelé accordéon) est un car constitué de deux parties rigides reliées entre elles par un axe de pivotement. Sa longueur varie de 17 à 20 mètres. Il peut être à étage mais cela reste asse rare du fait de sont coût.

Car à étage

Capacités[modifier | modifier le code]

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Motorisation[modifier | modifier le code]

Services[modifier | modifier le code]

Service interurbain[modifier | modifier le code]

Une gare routière

Le transport interurbain par autocar concerne les services de lignes régulières sur les trajets entre communes. Le transport interurbain exploite également les gares routières. L'opérateur peut également être appelé « conducteur-receveur » car il peut assurer lui-même la vente des titres de transport.

Comparé au chemin de fer, le transport en autocar présente l'avantage de prix d'appels avantageux, et l'inconvénient de temps de transport plus long. Par exemple, un Paris-Nantes dure 5h30 en autocar contre 2h11 en TGV[8].

Ces réseaux low-cost ciblent les jeunes de moins de 30 ans, les familles monoparentales, et les jeunes seniors. Il est prévu que ces réseaux deviennent la propriété de grands trusts nationaux ou internationaux[9].

En France

En France, à partir de septembre 2015, la loi dite loi Macron permet l'ouverture de lignes régulières d'autocar en France pour des trajets nationaux supérieurs sans autorisation à 100 kilomètres[10].

Les principales compagnies d'autocar longue distance en France sont les suivantes : Ouibus, FlixBus et Eurolines/Isilines.

Les milieux informés considèrent qu'en termes de temps de parcours, le car aura des difficultés à concurrencer le train sur les liaisons directes (exemple : Paris - Lyon - Perpignan), mais qu'il pourra être avantageux par rapport au train, là où il n'y a pas de liaison ferroviaire directe, (exemple : Lyon - Clermont-Ferrand - Bordeaux)[11].

En Belgique
En Belgique le réseau de lignes régulières nationales d'autocar est géré par deux sociétés :

En Allemagne

Les lignes régulières d'autocar en Allemagne ont été libéralisées depuis le début de 2013 en grande partie. Jusqu'à la fin de 2012, les Lignes régulières d'autocar n'étaient pas ouvertes aux voyageurs à l'intérieur de l'Allemagne à quelques exceptions près. La législation a changé avec la nouvelle approche lié à la fin de la subvention par les lands du transport ferroviaire régional, cf la loi §42a relative au transport des voyageurs (PBefG) .

Au Royaume-Uni

Desserte régulière[modifier | modifier le code]

Nombre de lignes d'autocar en 2014/2015

  •      IDBUS (53) (59 %)
  •      Isilines (18) (20 %)
  •      starshper (8) (9 %)
  •      megabus (6) (6 %)
  •      Flixbus (5) (5 %)

En 2015, des sociétés ont annoncé leurs futures dessertes de liaisons comme Toulouse-Paris, Paris-Lyon, ou Allemagne-Mulhouse-Lyon-Montpellier-Perpignan-Catalogne.

Ces dessertes permettent de relier les gares routières de la région parisienne, notamment Paris Charles-de-Gaulle, Paris-Bercy et Paris-Porte de Bagnolet.

Principales dessertes nationales (du sud au nord)[12]

Les autres dessertes ne sont pas assurées par plus de deux opérateurs.

Principales dessertes internationales[12]

  • Barcelonne - Toulouse
  • Barcelonne - Perpigann - Narbonne - Montpellier
  • Gênes - Nice
  • Turin - Lyon
  • Genève - Nice
  • Zurich Fribourg Strasbourg Mets
  • Francfort - Metz
  • Cologne- Metz
  • Liège - Reims
  • Bruxelles - Paris
  • Bruxelles - Lille

Sociétés de transport[modifier | modifier le code]

Certaines sociétés commerciales sont spécialisées sur ce type de transport, au niveau régional, national, ou international.

Opérateurs présents en France[modifier | modifier le code]

Cinq des marques utilisées pour exploiter les autocars sont : Ouibus - Eurolines/Isilines - Starshipper - Megabus - FlixBus[12]

Autocar Ouibus Mercedes Tourismo à la gare routière de Paris-Bercy.
  • Ouibus est une marque et une filiale de la SNCF. IDBUS existe depuis juillet 2012 et n'exploite que des liaisons de transport internationales jusqu'en septembre 2015. À l'été 2015, OUIBUS assure 53 liaisons, pour desservir 22 villes européennes (dont 9 françaises). Pour cela, elle exploite une flotte de 52 autocars, dont 46 lui appartiennent. D'après le journal les Echos, le chiffre d'affaires d'IDBUS serait de 12,7 millions d'euros en 2013, contre 27,2 milliards d'euros de chiffres d'affaires en 2014 pour la SNCF[13].
  • Isilines est une nouvelle marque du groupe Transdev. Ce dernier est une filiale de la Caisse des dépôts et de Veolia environnement. s'appuie sur Eurolines, une autre filiale du groupe, qui transport 4 millions de voyageurs par an sur des liaisons internationales. Isilines a proposé 17 lignes nationales desservant 50 gares/villes. Les offres sont commercialisées au travers des agences de voyages. En 2014, le chiffre d'affaires de Transdev est de 6,6 milliards d'euros[13].
  • Starshipper est une association de sociétés françaises d'autocar. Les dessertes sont partagées entre les sociétés du réseau. Après avoir lancé la liaison internationale Lyon-Turin en 2012, la société propose 8 lignes nationales en septembre 2015[13]. Le 13 juin 2016, une prise du capital de 95% est opérée par Ouibus de la SNCF pour concentrer les autocars[14].
Megabus près de Reims.
  • Megabus (société) est une filiale du groupe britannique Stagecoach, un opérateurs du Royaume-Uni et des États-Unis. Depuis avril 2012, la société dessert six villes dans l'Hexagone au travers de ses lignes internationales. La société desserte des villes comme Lyon, Avignon, Montpellier, Mulhouse et Perpignan. Les nouvelles liaisons nationales annoncées le 30 août 2015 concernent neuf trajets reliant cinq villes : Mulhouse, Lyon, Avignon, Montpellier et Perpignan. En 2014, le chiffre d'affaires réalisé par Stagecoach s'élève à 4,468 milliards d'euros[13].
Autocar Flixbus à Nice
  • Le groupe FlixBus détient 75 % de part de marché en Allemagne au travers des 600 autocars exploités par les franchisés. Après la fusion des deux principaux acteurs du pays en début d'année. Le groupe est en partie détenue par le groupe Daimler. En France, le groupe souhaite développer la même stratégie qu'en Allemagne. Ce modèle consiste a déléguer à des autocaristes locaux les coûts d'achat d'autocar et de rémunération des conducteurs. De son côté, le groupe flixbus met à disposition le site en ligne qui se charge de la commercialisation, des réservations, de la planification du réseau et du marketing, ainsi que de la notation des chauffeurs. Ainsi, pour se lancer en France, le groupe a prévue des accords avec une vingtaine d'autocaristes français. Dans ce cadre, une ligne intérieure entre Paris et Bourges est ouverte le 3 septembre 2015[13]. Dans ce même cadre, la société flixbus a également passé une alliance avec la société tarn-et-garonnaise jardel, du nom de son patron, Xavier Jardel, pour desservir la ville de Toulouse. Dès octobre 2015, quatre lignes seront ouvertes, à destination de Paris, Nantes, Lyon et Marseille[15]. Le 22 octobre 2015, Flixbus a lancé cinq nouvelles lignes nationales et transnationales vers le Nord de l'Italie[16]:
  • Pendant les premiers cinq mois depuis leur lancement en France, les FlixBus ont transporté plus de 70.000 passagers à travers l'Hexagone[16].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le transport de tourisme par autocar assure des services occasionnels ou des voyages, parfois internationaux. Les différents types de trajets (courts ou long) conduisent à différents niveaux de confort.

En France, cela a donné lieu à l’obligation du classement des autocars entre 2002 et 2012, par l'Union pour le classement des autocars de tourisme (UCAT).

Droit[modifier | modifier le code]

Cadre législatif et réglementaire[modifier | modifier le code]

Le cadre législatif et réglementaire dépend du pays.

En France[modifier | modifier le code]

En France, la loi d'orientation des transports intérieurs a réparti l'organisation des transports en commun entre différentes autorités organisatrices (loi no 82-1153 du 30 décembre 1982, modifiée plusieurs fois).

En septembre 2015, la ceinture de sécurité et l'éthylotest anti-démarrage deviennent obligatoires[3].

Le non port de la ceinture par un passage peut l'exposer lui ou ses parents s'il est mineur à une amende de 135 euros[17].

Réglementation européenne[modifier | modifier le code]

La réglementation européenne, notamment le règlement (UE) no 181/2011 définit différents points comme[18]:

  • non-discrimination fondée sur la nationalité en ce qui concerne les tarifs
  • traitement non discriminatoire des personnes handicapées et des personnes à mobilité réduite
  • communication d’informations adéquates et accessibles à tous les passagers
  • dispositif de traitement des plaintes
  • organismes indépendants chargés de faire appliquer le règlement et d’imposer des sanctions.
  • indemnisation en cas de décès ou de blessure, de perte ou de détérioration de bagages, résultant d’un accident de la route
  • assistance gratuite spécifique pour les personnes handicapées

Réglementation des retards et annulations[modifier | modifier le code]

L'indemnisation des retards est réglementée par l'Union européenne comme suit[18]:

  • remboursement intégral du prix du billet ou réacheminement en cas de surréservation, d’annulation ou de retard de plus de 2 heures
  • indemnisation à hauteur de 50 % du prix du billet en cas de retard de plus de 2 heures par rapport à l’heure de départ prévue ou d’annulation de voyage
  • assistance adéquate (collations, repas, rafraîchissements et, le cas échéant, hébergement) en cas d’annulation ou de retard de plus de 90 minutes

Réglementation sociale européenne[modifier | modifier le code]

Cette réglementation consiste à avoir mis en place un système de temps de conduite et de repos à respecter. Cela se présente ainsi: temps de conduite journalier : 9 heures avec une interruption minimum de 45 minutes au bout de h 30 de conduite. Cette interruption est fractionnable en 15 + 30 minutes (dans cet ordre).

Cette même interruption est réduite à 4 heures entre 21 h et h. Il est possible de conduire 10 heures deux fois par semaine. Le temps de conduite maximum sur une semaine est de 56 heures ou/et 90 heures sur deux semaines. Le repos journalier doit être de 11 heures consécutives ou fractionné en 3 heures et 9 heures, soit douze heures, et le repos hebdomadaire de 45 heures. Celui-ci peut être réduit jusqu'à 24 h. Les heures manquantes sont à rajouter à un autre repos hebdomadaire ou à un repos journalier dans les trois semaines. Il faut obligatoirement qu'un repos hebdomadaire sur deux soit de 45 heures. Le repos journalier peut être réduit à 9 heures trois fois par semaine. En transport national et international, il est autorisé de conduire six jours consécutifs au maximum (règlement européen 561/2006).

Accidents[modifier | modifier le code]

Les bus et les autocars représentent le plus sûr moyens de locomotion routier[19], cependant, chaque année 20 000 bus et autocars européens sont impliqués dans des accidents, blessant 30 000 personnes, dont 150 décès[19].

Accidents en France
Sources gouvenrementales[20].
  • 1982, accident de Beaune, 53 morts concernant 2 autocars se suivant venant de Crépy-en-Valois. En France, cet accident conduit à limiter légalement la vitesse par temps de pluie : la vitesse maximale est fixée à 110 km/h sur autoroute et 80 km/h sur route nationale.
  • mai 2003, Lyon, France, 28 morts sur 74 personnes transportées[21]
  • juillet 2007, France, 26 morts[21]
  • novembre 2008, Allemagne, 20 morts[21]
  • mars 2009, Russie, 25 morts[21]
  • juillet 2009, Russie, 25 morts[21]
  • septembre 2010, Allemagne, 13 morts[21]
  • octobre 2010, Ukraine, 42 morts[21]
  • décembre 2011, Turquie, 25 morts[21]
  • mars 2012, Suisse, 28 morts[21]
  • janvier 2013, Portugal, 11 morts[21]
  • juillet 2013, Italie, 39 morts[21].
  • aout 2013, accident d'un autocar transportant 44 passager sur l'autoroute A9, dans l'Aude: deux morts et une trentaine de blessés. L'autocar assurant une desserte régulière Marseille-Murcia, pour le compte de la société Eurolines. Les trois conducteurs étaient de nationalité espagnole, française et ukrainienne[22].
  • Juillet 2014, accident de car à Dresde en Allemagne, neuf morts et 43 blessés. Trois cars sont impliqués: deux polonais et un ukrainien. Un des autocars à deux étages assurait une liaison régulière et transportait 65 personnes au profit de la société polonaise Sindbad[23].
  • octobre 2014, sur l'autoroute A64 à hauteur de l'aire de repos de Pic du midi Nord: Un mort et 11 blessés dans un accident impliquant un car[24].
  • juillet 2015, France, 6 blessés grièvement[25].
  • 23 octobre 2015, France, Puisseguin, 42 à 43 morts dans une collision entre un autocar et un camion.
  • 10 février 2016, France, Doubs, 2 adolescents tués lors d'une sortie de route d'un car scolaire.
  • 11 février 2016, France, Rochefort-sur-Mer, 6 morts dans un accrochage entre un autocar scolaire croisant un camion benne. Une ridelle s'est soudain ouverte à l'horizontale et va lacérer un coté de l'autocar sur toute sa longueur.

Constructeurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « En Espagne, l’autocar résiste au développement du TGV », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne)
  2. « Eté 2015 : ce que vous devez retenir - L'Echo Touristique », L'Echo Touristique,‎ (lire en ligne)
  3. a et b http://www.fntv.fr/ FNTV http://www.fntv.fr/communication/presse/article/securite-des-autocars-ceinture-de
  4. « Les exploitants d’autobus et d’autocars prêts à discuter des éthylotests antidémarrage », sudinfo.be, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  5. « Les autocars désormais équipés d'éthylotests antidémarrage », ladepeche.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  6. http://bast.opus.hbz-nrw.de/volltexte/2015/840/pdf/F99b.pdf
  7. https://www.senat.fr/questions/base/2009/qSEQ091010652.html
  8. « Lignes d’autocars à bas coût : ça démarre fort », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  9. « Le marché de l'autocar est libéralisé, la guerre des prix peut commencer », leparisien.fr,‎ 2015-08-15cest12:28:00+02:00 (lire en ligne)
  10. « Loi Macron: la libéralisation du transport par cars votée, passe d'armes à gauche », ladepeche.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  11. « Lyon/Clermont en autocar, une nouvelle concurrence pour le train », France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  12. a, b et c « Développement des lignes d'autocar : coup d’œil sur la nouvelle carte du réseau », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  13. a, b, c, d et e Autocars : qui sont les acteurs du marché ? http://www.lechotouristique.com/article/autocars-qui-sont-les-acteurs-du-marche,76468
  14. « Starshipper rejoint le réseau Ouibus | SNCF », sur www.sncf.com (consulté le 18 octobre 2016)
  15. « Autocars : Flixbus s'allie à Jardel et ouvre quatre lignes », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne)
  16. a et b « Les '"Flixbus" arrivent à Dijon ! », sur France 3 Bourgogne (consulté le 27 octobre 2015)
  17. https://news.sfr.fr/actualites/societe/moselle-des-lyceennes-verbalisees-car-elles-ne-portaient-pas-de-ceinture-dans-un-bus.html
  18. a et b Voyages en autobus et autocar : quels droits pour les passagers dans l’UE ? Publié le 21.03.2013 http://www.service-public.fr/actualites/002685.html
  19. a et b https://ec.europa.eu/transport/road_safety/sites/roadsafety/files/ersosynthesis2016-vehiclesafety15_en.pdf
  20. http://www.securite-routiere.gouv.fr/content/download/35853/343235/version/3/file/Bilan+de+la+s%C3%A9curit%C3%A9+routi%C3%A8re+2015.pdf
  21. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Les accidents d'autocars les plus meurtriers en Europe depuis 2000 http://www.lefigaro.fr/international/2013/07/29/01003-20130729ARTFIG00249-les-accidents-d-autocars-les-plus-meurtriers-en-europe-depuis-2000.php Publié le 29/07/2013
  22. http://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/accident-d-autocar-dans-l-aude-deux-morts-et-une-trentaine-de-blesses_1272706.html Accident d'autocar dans l'Aude: deux morts et une trentaine de blessés
  23. http://www.rtl.fr/actu/international/allemagne-au-moins-9-morts-dans-un-accident-de-car-7773300963 Allemagne : au moins 9 morts dans un accident de car
  24. A64 : Un mort et 11 blessés dans un accident impliquant un car de pèlerins se rendant à Lourdes et une bétaillère france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/haute-garonne/a64-un-mort-et-11-blesses-dans-un-accident-impliquant-un-car-de-pelerins-se-rendant-lourdes-et-une-betaillere-573904.html
  25. Accident d'autocar dans le Nord : le chauffeur mis en examen
  • Réglementation européenne 561/2006

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]