TER Normandie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

TER Normandie
Image illustrative de l’article TER Normandie

Image illustrative de l’article TER Normandie
X 76500 à Houlgate.

Situation Normandie
Type TER
Entrée en service 2016
Longueur du réseau 1 269 km
Lignes 28
Rames Matériel roulant du TER Normandie
Écartement des rails 1 435 mm
Propriétaire Société nationale des chemins de fer français
Exploitant SNCF
Site internet www.ter.sncf.com/normandie
Réseaux connexes Intercités Normandie
VTNI

Le TER Normandie est le réseau de transport express régional de la région administrative Normandie. Ce réseau est le résultat de la fusion des anciens réseaux TER Basse-Normandie et TER Haute-Normandie propres aux anciennes régions. Celui-ci intègre également les cinq anciennes lignes Intercités qui relevaient jusqu'ici de la responsabilité de l’État et dont le transfert à la région Normandie a été opéré au 1er janvier 2020.

En outre, depuis cette même date, le réseau TER Normandie fait partie de la nouvelle offre régionale de mobilité dénommée "NOMAD". Cette nouvelle identité regroupe à la fois les transports régionaux non urbains et scolaires (trains, cars, transports à la demande et covoiturage). À terme, et dans un contexte d'ouverture à la concurrence, l'appellation "NOMAD Train" a vocation à se substituer à la marque TER, propriété de SNCF Voyageurs (anciennement SNCF-Mobilités).

Pour mémoire, la région Normandie vient de renouveler sa convention avec SNCF Voyageurs pour la période 2020-2029[1].

Le titre de transport de Normandie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le réseau est apparu après la fusion des deux régions administratives de Basse-Normandie et de Haute-Normandie, entre 2016 et 2017.

Lignes[2][modifier | modifier le code]

Le nouveau réseau "NOMAD Train" regroupe les liaisons ferroviaires en quatre gammes de services :

  • Krono+ : liaisons directes avec peu d'arrêts entre les grands pôles régionaux et vers Paris, et avec plus de services à bord (wifi et distributeurs de boissons chaudes). Il s’agit là des deux radiales Paris<>Caen<>Cherbourg/Trouville-Deauville et Paris<>Rouen<>Le Havre, sur lesquelles circuleront les 40 nouvelles rames Omneo premium.
  • Krono : liaisons directes avec peu d'arrêts entre les grands pôles régionaux. Cette gamme englobe les lignes Caen<>Rouen (express), Rouen<>Dieppe (express), Rouen<>Amiens<>Lille, Caen<>Le Mans<>Tours, Caen<>Cherbourg ainsi que la desserte directe hebdomadaire Paris<>Dieppe. Antérieurement surnommée « La marée », cette dernière avait été suspendue en 2013.
  • Citi : liaisons sur des distances moyennes autour des grandes villes. Cette catégorie regroupe les dessertes de Paris<>Vernon<>Rouen, Paris<>Evreux<>Serquigny, Elbeuf<>Rouen<>Yvetot, Caen<>Lisieux, Caen<>Coutances<>Granville<>Rennes et Le Havre<>Rolleville.
  • Proxi : liaisons de proximité, au cœur du territoire régional (desserte fine des territoires). Cette gamme englobe les lignes Caen<>Rouen (omnibus), Rouen<>Dieppe (omnibus), Rouen<>Le Havre, Rouen<>Amiens, Lisieux<>Trouville-Deauville, Le Havre<>Fécamp, ainsi que la liaison estivale Trouville-Deauville<>Dives-Cabourg (opérée par bus le reste de l’année).

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Descriptif[modifier | modifier le code]

Situation actuelle[modifier | modifier le code]

Le parc actuel est constitué de plusieurs séries de matériels diesel, bimodes, et électrique.

Acquisitions[modifier | modifier le code]

Omneo Premium à proximité de Ménerville.

Depuis 2014, plusieurs séries de matériel moderne ont été acquises par ou pour les anciennes régions Haute Normandie et Basse Normandie ou par la région Normandie.

  • 15 rames Régiolis B84500 ont été commandées par l'État, lors d'un accord pour la reprise de la ligne Intercités Paris Montparnasse-Granville. Les rames ont été livrées depuis.
  • 10 rames Régiolis B85900 par l'ancienne Région Haute-Normandie, afin de remplacer les X4750, et X4900 qui circulaient notamment sur la ligne Rouen-Dieppe.
  • 40 rames Omneo Premium Z56600, destinées aux lignes Paris-Caen-Cherbourg/Trouville-Deauville et Paris-Rouen-Le Havre. Leur livraison doit s'échelonner de janvier 2020 à mi-2021[3].
  • 27 rames Omneo Confort 200, destinées au remplacement des Z26500, des VO2N et des V2N. Ces rames devraient a priori circuler sur les liaisons Paris-Vernon-Rouen et Paris-Évreux-Serquigny. Leur aménagement intérieur sera sensiblement proche de celui des Z56600, mais avec une capacité accrue, tant en places qu'en espaces vélos. Leur livraison doit débuter en 2023[4].

Parc[modifier | modifier le code]

Locomotives et automoteurs[modifier | modifier le code]

Le parc du matériel roulant du réseau TER Normandie est issu de la fusion des parcs des réseaux TER Basse-Normandie et TER Haute-Normandie. Synthèse du parc au

Séries Nombre de caisses STF SLN STF SNO Total
BB 15000 36 36
BB 26000 14 14
B 82500 4 caisses 9 9
B 84500 6 caisses 15 15
B 85900 4 caisses 10 10
X 73500 mono-caisse 25 25
X 76500 3 caisses 14 14
Z 26500 5 caisses 16 16
Z 27500 4 ou 3 caisses 33 33
Z 56600 10 caisses 3 + (2 en essai) 3 + (2 en essai)

Au quatrième trimestre 2020, le parc du matériel roulant de la région est constitué de 172 engins.
Le parc est géré par deux Supervisions techniques de flotte (STF)[5]

Voitures et rames tractées[6][modifier | modifier le code]

Voiture corail réversible Haute-Normandie (2e classe) en gare de Paris Saint-Lazare.
VO2N Haute-Normandie traversant la gare de Vernouillet-Verneuil.
V2N en gare de Rouen-Rive-Droite.
  • Plus de 200 Voitures Corail (Corail 200 ex-Basse-Normandie et Corail réversibles ex-Haute-Normandie). Une rame est composée de 9 éléments (10 avant le SA 2020) et tractée par des BB15000 ou des BB26000.
  • 41 voitures VO2N. Une rame est composée de 7 éléments et tractée par des BB15000R.
  • 35 voitures V2N. Une rame est composée de 7 à 8 éléments et tractée par des BB15000R.

Matériel futur[modifier | modifier le code]

40 rames Omneo Premium (Z56600) ont été commandées au groupe Bombardier afin de remplacer, à compter de 2020, les rames Corail tractées par des BB15000 et BB26000 et affectées aux lignes Paris-Caen-Cherbourg/Trouville-Deauville et Paris-Rouen-Le Havre. Ces nouvelles rames constituent la variante "grandes lignes" de la plateforme Omneo (Régio2N) proposée par le constructeur Bombardier Transport[7].

Une version sensiblement proche a, par la suite, été commandée, à hauteur de 27 exemplaires (une première tranche de 16 rames et une seconde de 11 rames), pour les lignes Paris-Vernon-Rouen et Paris-Évreux-Serquigny.

Avec un total de 67 rames, ces trois commandes vont ainsi permettre d'homogénéiser un parc roulant jusqu'ici très hétéroclite sur les lignes au départ de Paris-Saint-Lazare.

Matériel passé[modifier | modifier le code]

  • Autorail EAD X4750
  • Automoteurs X72500
  • 6 rames réversibles régionales (RRR)

Réclamations[modifier | modifier le code]

Le formulaire de réclamation pour remboursement du TER Normandie est accessible sur internet à cette adresse. Le lien étant protégé par un dark pattern, il est très difficile a trouver.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Conventions TER : de l'inédit avec la Normandie », sur SNCF (consulté le 2 juillet 2020)
  2. « Carte du réseau NOMAD »
  3. « Première nationale : La Normandie officialise la commande de 40 nouveaux trains - La Région Normandie », sur www.normandie.fr, (consulté le 8 février 2017)
  4. « La Normandie commande des Regio 2N », sur Rail Passion, (consulté le 2 juillet 2020)
  5. http://trainsso.pagesperso-orange.fr/page9.html).
  6. « Et voici l'Omneo Premium pour la Normandie - transportrail - Le webmagazine ferroviaire », sur transportrail.canalblog.com, (consulté le 3 juillet 2020)
  7. « Intercités : les lignes ont bougé fin 2016 - Rail Passion », sur www.railpassion.fr (consulté le 4 mars 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]