Saint-Pierre-lès-Elbeuf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Pierre-lès-Elbeuf
Saint-Pierre-lès-Elbeuf
Entrée de ville fleurie.
Blason de Saint-Pierre-lès-Elbeuf
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Rouen
Intercommunalité Métropole Rouen Normandie
Maire
Mandat
Nadia Mezrar
2020-2026
Code postal 76320
Code commune 76640
Démographie
Gentilé Saint-Pierrais / Pierrotins
Population
municipale
8 202 hab. (2017 en diminution de 1,63 % par rapport à 2012 2020)
Densité 1 290 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 16′ 41″ nord, 1° 02′ 29″ est
Altitude Min. 4 m
Max. 75 m
Superficie 6,36 km2
Élections
Départementales Canton de Caudebec-lès-Elbeuf
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Saint-Pierre-lès-Elbeuf
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Saint-Pierre-lès-Elbeuf
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Pierre-lès-Elbeuf
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Pierre-lès-Elbeuf
Liens
Site web http://www.ville-de-saint-pierre-les-elbeuf.fr/

Saint-Pierre-lès-Elbeuf est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Limitrophe du département de l'Eure, elle fait partie de l'agglomération de Rouen et de la métropole Rouen Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Carte de Saint-Pierre-lès-Elbeuf et des communes limitrophes.


Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'Oison se jette dans la Seine sur le territoire de la commune[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Commune constituée en 1837 par la fusion de Saint-Pierre-Lieroult (Sanctus Petrus Lierros en 1240), commune détachée du département de l'Eure, et d'un quartier de Caudebec-les-Elbeuf[2].

Le déterminant complémentaire lès-Elbeuf signifie « à côté d'Elbeuf ». En effet, l'ancien français lez / lès veut dire « à côté de » du latin lătus (cf. latitude).

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Pierre-lès-Elbeuf est née en 1857 à la suite d'un décret napoléonien. Il s'agissait de regrouper une partie de la commune de Caudebec-lès-Elbeuf avec la commune de Saint-Pierre-Liéroult. La fusion des deux communes donna naissance à Saint-Pierre-lès-Elbeuf[réf. nécessaire].

Depuis toujours, la commune possède, dans ses jardins, de nombreux puits. Ce qui explique que Saint-Pierre-lès-Elbeuf est également appelée "La ville aux cent margelles".

On a retrouvé sur la commune des traces de peuplement humain remontant à 600 000 ans av. J.-C., ce qui est une des plus anciennes traces de présence humaine en Normandie.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Lors du premier tour des élections municipales de 2020 dans la Seine-Maritime, la liste du maire sortant (PS) est battue par celle menée par son ancienne maire-adjointe — qui avait démissionné de ce mandat en 2019 en raison de désaccords avec le maire[3] — la DVG Nadia Mezrar, n'obtenant que 1 258 voix soit 46,59 % des suffrages exprimés, contre 1 442 voix et 53,41 % des suffrages exprimés obtenus par la liste gagnante, l'abstention s'étant élevée à 54,61 %[4].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
décembre 1944 avril 1945 M. Lepoutre   maire délégué
avril 1945 avril 1959 M. Porée    
avril 1959 avril 1965 M. Varillon    
avril 1965 mars 1977 Daniel Porée    
mars 1977 mai 1978 Henri Baekelandt PS Démissionnaire
mai 1978 septembre 2005 Claude Vochelet[5] PS Technicien de formation
Conseiller général de Caudebec-lès-Elbeuf (1994 → 2004)
Conseiller régional
Président des Transports de l'agglomération d'Elbeuf (TZAE)
Démissionnaire
septembre 2005 mai 2020 Patrice Désanglois PS Retraité de l'enseignement
mai 2020[6],[7] En cours
(au 10 août 2020)
Nadia Mezrar DVG Cadre territoriale chargée de mission relations internationales
Vice-présidente de la Métropole Rouen Normandie (2020 → )

Jumelage[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9].

En 2017, la commune comptait 8 202 habitants[Note 1], en diminution de 1,63 % par rapport à 2012 (Seine-Maritime : +0,04 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8296112150198224193217229
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2073 2383 7013 8643 8694 1043 8993 6673 417
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 2923 2432 9773 0273 0673 0042 9373 1713 368
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
3 6014 4566 4497 9948 4118 4178 3398 3328 338
2017 - - - - - - - -
8 202--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Un puits, dans la cour du château du Parc [12], est Logo monument historique Inscrit MH (1930)
  • L'Association Culture & Loisirs de Saint-Pierre-lès-Elbeuf est hébergée dans un ancien pressoir du XVIIe siècle.
  • Église Saint-Louis [13].
  • Boulodrome Henri-Salvador, plus grand boulodrome couvert d'Europe.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Saint-Pierre-lès-Elbeuf

Les armes de la commune de Saint-Pierre-lès-Elbeuf se blasonnent ainsi :
Parti: au 1er de gueules au chêne d'argent, au 2e d'azur à deux clefs d'or passées en sautoir, les pannetons affrontés; le tout sommé d'un chef d'or chargé de trois feuilles de lierre de sinople [14].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Oison (H5009000) ».
  2. François de Beaurepaire - 1979 - Les noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime - Page 143.
  3. « Saint-Pierre-lès-Elbeuf : Nadia Mezrar rend ses délégations de première adjointe : Nadia Mezrar, élue depuis 2001 à Saint-Pierre-lès-Elbeuf, annonce, lundi 2 septembre 2019, qu’elle a décidé de rendre au maire Patrice Desanglois sa délégation de 1re adjointe en charge de l’éducation, l’enfance et la jeunesse et de démissionner de son poste d’adjointe. Elle reste néanmoins conseillère municipale », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 28 septembre 2020) « Ces derniers mois, en mairie, beaucoup - beaucoup trop - a été fait pour m’empêcher de conduire mon mandat normalement », justifie, sans plus de détails, Nadia Mezrar, élue pour la première fois en 2001 avec Claude Vochelet. Elle annonce : « Je ne serai pas candidate avec le maire actuel aux prochaines élections municipales ».
  4. « Saint-Pierre-lès-Elbeuf 76320 », Résultats aux municipales 2020, sur https://www.lemonde.fr (consulté le 28 septembre 2020).
  5. Patrick Pellerin, « Saint-Pierre-lès-Elbeuf : disparition de Claude Vochelet : Maire de Saint-Pierre-lès-Elbeuf durant vingt-sept ans, de 1978 à 2005, Claude Vochelet s'est éteint ce jeudi 3 janvier 2019, à l'âge de 77 ans », Le Journal d'Elbeuf,‎ (lire en ligne, consulté le 28 septembre 2020).
  6. « L’ex-adjointe au maire Nadia Mezrar candidate aux municipales de Saint-Pierre-lès-Elbeuf : Nadia Mezrar, démissionnaire de son poste d’adjointe au maire en septembre, est candidate aux municipales de mars, à la tête de la liste « Saint-Pierre, l’avenir ensemble », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 28 septembre 2020).
  7. Delphine Letainturier, « Un jour important » pour Nadia Mezrar, la nouvelle maire de Saint-Pierre-lès-Elbeuf : Le maire sortant battu, Patrice Desanglois, a cédé symboliquement son fauteuil à son ancienne première adjointe, Nadia Mezrar, lundi soir, à l’espace Torreton », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 28 septembre 2020).
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  12. « Puits du château du Parc », notice no PA00101044, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « Église Saint-Louis », notice no IA00020829, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. http://armorialdefrance.fr/page_blason.php?ville=5843