Neufchâtel-en-Saosnois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neufchâtel.

Neufchâtel-en-Saosnois
Neufchâtel-en-Saosnois
Église Saint-Étienne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement Mamers
Canton Mamers
Intercommunalité Communauté de communes Maine Saosnois
Maire
Mandat
Michel Gourdel
2014-2020
Code postal 72600
Code commune 72215
Démographie
Gentilé Neufchâtellois
Population
municipale
1 029 hab. (2016 en augmentation de 4,26 % par rapport à 2011)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 22′ 37″ nord, 0° 14′ 43″ est
Altitude Min. 121 m
Max. 306 m
Superficie 23,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte administrative de la Sarthe
City locator 14.svg
Neufchâtel-en-Saosnois

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 14.svg
Neufchâtel-en-Saosnois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Neufchâtel-en-Saosnois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Neufchâtel-en-Saosnois

Neufchâtel-en-Saosnois (prononcé [nøʃatɛlɑ̃sonw]) est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 1 029 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

C'est une commune sarthoise située dans le Saosnois au nord du département, à 12 km d'Alençon (Orne) et 10 km de Mamers. Elle est rattachée au canton de Mamers.

Communes limitrophes de Neufchâtel-en-Saosnois[1]
Villeneuve-en-Perseigne
(comm. dél. de Saint-Rigomer-des-Bois)
Villeneuve-en-Perseigne
(comm. dél. de La Fresnaye-sur-Chédouet)
Villaines-la-Carelle
Ancinnes Neufchâtel-en-Saosnois Villaines-la-Carelle
Ancinnes Saint-Rémy-du-Val Saint-Rémy-du-Val

Toponymie[modifier | modifier le code]

Neufchatel avant 1794, puis Neufchâtel et enfin Neufchâtel-en-Saosnois depuis 1894[2].

Le gentilé est Neufchâtellois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Depuis 1149, la cure appartenait à l'abbé de Saint-Martin de Séez. En 1145, fondation d'une abbaye cistercienne par Guillaume III Talvas, comte de Bellême, dont il ne reste aujourd'hui que quelques vestiges (abbaye de Perseigne).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2008 Paule Lenoir    
mars 2008 mars 2014 Patrick Folie Parti radical  
mars 2014[3] En cours Michel Gourdel UDI Gérant de société
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2016, la commune comptait 1 029 habitants[Note 2], en augmentation de 4,26 % par rapport à 2011 (Sarthe : +0,33 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8381 1469221 0521 4411 5891 7091 7061 714
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 5881 4941 5171 4291 5291 3011 3311 2231 188
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1031 040993839816826854904775
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
806712650704794763909929950
2013 2016 - - - - - - -
1 0041 029-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Longtemps tournée vers les métiers traditionnels de la forêt et du travail du bois, Neufchâtel se trouve maintenant située au centre du pays d'Alençon.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

  • Ruines de l'abbaye de Perseigne, du XIIe siècle, inscrites au titre des monuments historiques en 1932[7]. Propriété privée, centre de vacances, accès interdit en juillet et août.
  • Église Saint-Étienne du XIIIe au XVe siècle, de style gothique. Le porche est surmonté d'une niche abritant une statue de saint Étienne, la chapelle abrite un autel en marbre. Gisant en granit de Guillaume III Talvas du XIIIe siècle. Vitrail de Jean II (comte du Perche et duc d'Alençon) du XVIe siècle, représenté agenouillé, en armure et les mains jointes. Bénitier octogonal en granit du XVIe siècle, provenant de l'abbaye de Perseigne. Lutrin en bois du XVIIe siècle dont l'aigle qui le surmonte provient de l'abbaye de Perseigne[8].
  • Maison du Sabot (musée).
  • Forêt domaniale de Perseigne et son belvédère.
  • Étang de Guibert.
  • Maison de la Randonnée.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. « Un premier mandat pour Michel Gourdel », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 11 octobre 2015)
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Abbaye de Perseigne », notice no PA00109888, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. « ce-que-cachait-leglise-de-neufchatel-en-saosnois », ouest France,‎ (lire en ligne)
  9. Voir l'article en allemand

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :