Saint-Romain-de-Colbosc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Romain.

Saint-Romain-de-Colbosc
Saint-Romain-de-Colbosc
Mairie.
Blason de Saint-Romain-de-Colbosc
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Le Havre
Canton Saint-Romain-de-Colbosc
Intercommunalité Saint-Romain-de-Colbosc
Maire
Mandat
Bertrand Girardin
2014-2020
Code postal 76430
Code commune 76647
Démographie
Population
municipale
4 054 hab. (2015 en augmentation de 6,94 % par rapport à 2010)
Densité 345 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 31′ 55″ nord, 0° 21′ 28″ est
Altitude Min. 48 m
Max. 130 m
Superficie 11,74 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Saint-Romain-de-Colbosc

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Saint-Romain-de-Colbosc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Romain-de-Colbosc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Romain-de-Colbosc
Liens
Site web www.stromain76.fr

Saint-Romain-de-Colbosc est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime en Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Romain-de-Colbosc est une petite ville du plateau cauchois, située à une vingtaine de kilomètres à l'est du Havre.

La gare d'Étainhus - Saint-Romain, située à quatre kilomètres de la ville, est sur la ligne de Paris-Saint-Lazare au Havre[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Santo Romano de Colbosc en 1131[2].

De 1793 à 1795, la commune prit le nom de Châlier-des-Chaussées.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Révolution française, la commune porte provisoirement le nom de Romain-de-Colbosc[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1881   Théodule-Georges Benoist    
    Henri Odièvre    
2001 2008 Jean Dupé DL  
mars 2008 en cours Bertrand Girardin DVD  

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2015, la commune comptait 4 054 habitants[Note 1], en augmentation de 6,94 % par rapport à 2010 (Seine-Maritime : +0,48 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1851 2301 2401 2871 7441 6521 6661 7101 732
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 6731 7621 7551 6971 7421 6971 7511 8111 876
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 8732 0392 0692 1272 0712 1422 1732 7342 661
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
2 6753 0033 6313 5953 5883 9373 8473 8323 818
2013 2015 - - - - - - -
3 9304 054-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Boudin de Saint-Romain accompagné de pommes caramélisées.

La ville de Saint-Romain-de-Colbosc est connue pour son boudin.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Romain.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Saint-Romain-de-Colbosc

Les armes de la commune de Saint-Romain-de-Colbosc se blasonnent ainsi :

De gueules au chef tri parti, au 1er d’or à la croix de gueules cantonnée de seize alérions d’azur, au 2e d’argent à la fasce d’azur chargée d'un léopard d'or, au 3e d’azur à trois roses tigées et feuillées d'argent; sur le tout, un écusson d’argent chargé d’une balance romaine à cadran de sable à l’aiguille d’or, accompagné aux flancs et en pointe de quatre molettes d’or ordonnées en orle.

Ces armes apparaissent sur le plan de ville en 1964.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alphonse Martin, Histoire de la ville de Saint-Romain-de-Colbosc, L. Durand et fils, 1892 ; Paris, Res Universis, 1993
  • James R Partridge, Saint-Romain-de-Colbosc : de 1878 à 1895, Paris, Le Livre d'histoire, 2006

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site SNCF TER Haute Normandie : Gare d'Étainhus-Saint-Romain (consulté le 26 avril 2014)
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, tome 3, p. 1575
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.