Portail:Normandie

Le projet « Normandie » lié à ce portail
Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Plage de Varengeville-sur-Mer et ses falaises.
Plage de Varengeville-sur-Mer et ses falaises.
Ce dimanche 3 mars, le portail compte 15 428 articles dont 17 articles de qualité et 33 bons articles.

modifier

Portail de la Normandie

La Normandie est une des régions historiques de la France métropolitaine, comptant environ 3,568 millions d'habitants — les Normands — (2012), pour une superficie de 29 906 km2. Après avoir été découpée en deux régions administratives, la Basse-Normandie et la Haute-Normandie, elle est réunifiée en 2016 en une région Normandie, dont le chef-lieu est Rouen, à l'occasion de la réforme des collectivités territoriales. Cinq départements la composent : le Calvados, l'Eure, la Manche, l'Orne et la Seine-Maritime. Elle comprend, de surcroît, quelques communes faisant partie de la Normandie historique et qui en ont été détachées à la Révolution pour être incorporées à la Mayenne, faisant aujourd'hui partie de la région Pays de la Loire.

Enfin, les bailliages insulaires de Jersey et de Guernesey qui font partie de la Normandie historique n'ont pas été rattachés à la France en 1204 et relèvent directement de la couronne d'Angleterre.

Les dernières modifications des 15 428 articles de Wikipédia liés au portail.

modifier

Le blason de la Normandie
Les léopards, symboles de la Normandie
Blason de la Normandie

Emblèmes modifier
Le drapeau historique de la Normandie
Le drapeau historique de la Normandie
Drapeau normand à croix scandinave, dit Croix de Saint-Olaf
Drapeau normand à croix scandinave, dit Croix de Saint-Olaf

Drapeaux normands
L’étendard avec les deux léopards
et le drapeau à croix scandinave
.


💡 Lumière sur... modifier
Un « clair de lune » lors de l'opération Spring.
Un « clair de lune » lors de l'opération Spring.

L’opération Spring est une opération militaire menée par les forces alliées, principalement le Canada, pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle s'est déroulée en France au sud de la ville de Caen lors de la bataille de Normandie entre le 25 et le , avec pour but de fixer les forces allemandes, principalement les divisions blindées, à l'est du front pour faciliter à l'ouest l'opération Cobra menée par les Américains qui tentent de percer le front dans le sud du Cotentin.

Cette opération est menée par le 2e Corps canadien commandé par le Lieutenant général (en France, général de corps d'armée) Guy Simonds. Elle s'oppose au gros des forces blindées allemandes, principalement le 1er Corps de SS-Panzer du SS-oberstgruppenführer (général de groupe d'armée SS) Josef Dietrich qui obtient un succès défensif certain.

Dans la nuit du 24 au , à la lueur de projecteurs anti-aériens et avec l'appui de chars et de l'artillerie, Simonds lance l'infanterie canadienne au sud de Caen, sur les trois axes de May-sur-Orne, Verrières et Tilly-la-Campagne pour atteindre en profondeur Fontenay-le-Marmion, Rocquancourt et Garcelles-Secqueville, et peut-être ouvrir la route de Falaise. À l'exception de la prise du village de Verrières par le Royal Hamilton Light Infantry du lieutenant-colonel John Meredith Rockingham (en), toutes les autres actions canadiennes échouent face à la résistance allemande de la nuit et de la matinée. Quand le commandement allié envisage de relancer de nouvelles actions en fin d'après-midi, ce sont les blindés allemands qui passent à la contre-attaque et repoussent les Canadiens sur leur ligne de départ.

Cette opération est très coûteuse en vies humaines. Au total, elle cause plus de 1 500 pertes canadiennes, dont environ 450 tués au combat. C’est, pour les forces armées canadiennes, l’opération la plus importante en pertes humaines de la Seconde Guerre mondiale, après le raid de Dieppe, qui fait, sur environ 5 000 combattants, 3 367 pertes dont 907 morts au combat.

L'opération Spring est aussi emblématique de l'incompréhension, par le commandement suprême des forces alliées, de la stratégie utilisée par le général britannique Bernard Montgomery. Le général américain Dwight D. Eisenhower veut une guerre de mouvement, avec des gains territoriaux importants. Mais Montgomery s'en tient toujours à des actions d'envergure limitée même pour la prise de Caen car il se heurte continuellement, tout au long de la bataille de Normandie, à une résistance allemande acharnée. Il s'en tient en fait à l'exposé initial de sa stratégie : attirer le gros des forces allemandes à l'est du front pour permettre la percée à l'ouest en direction de la Bretagne. Alors qu'Eisenhower veut une action décisive pour percer sur la route de Falaise, Montgomery donne des instructions verbales à Simonds de limiter l'engagement des troupes canadiennes.

L'échec de l'opération Spring et la réussite de l'opération Cobra valent à Montgomery la perte de son commandement sur les troupes américaines et à Simonds de vives critiques.


Articles de qualité modifier

Wikimédaille


Articles à faire ou à améliorer modifier

Politique et institutions modifier





Listes modifier





Géographie et nature modifier





  • Lacs et étangs :


















Sciences, éducation et culture modifier
















Listes modifier


Guy de Maupassant


Thomas Pesquet
Matthieu Tordeur


Le château d’Ételan.
Une chaumière traditionnelle à colombages du pays d'Auge.


Camembert
Tripes à la mode de Caen
Les produits du terroir de Normandie.
Les huîtres de Normandie.
Cidre bouché brut de Normandie Reflets de France.
Cave normande avec pommes et cidre.
Meuh Cola, le cola alternatif "Made in Normandy" au léger goût caramélisé.


Le Festival du cinéma américain de Deauville.
Le festival du film de Cabourg.
Le festival Beauregard dans le Domaine de Beauregard à Hérouville-Saint-Clair.
Le festival Beauregard.
Le festival Jazz sous les pommiers à Coutances.
Affiche de 1951 invitant à une reconstitution d'une assemblée normande en costumes traditionnels de 1850 à Caen.
Le Marité.
La Granvillaise.
Le Charles Marie.
La vaquelotte Reine des Flots de Saint-Vaast-la-Hougue.


Médias modifier






Listes modifier

Icône médias Icône médias Icône médias


Sports modifier












  • 🏇🏻 Hippodromes

Hippodrome de Deauville-La TouquesHippodrome de Deauville-ClairefontaineHippodrome de CabourgHippodrome de la Prairie à CaenHippodrome de la Trésorerie à LisieuxHippodrome Robert-Auvray à VireHippodrome d'ArgentanHippodrome de La GlacerieHippodrome du Martinet à Agon-CoutainvilleHippodrome Maurice-Jan à PontorsonHippodrome d'AlençonHippodrome Gabriel-Lefrand à BréhalHippodrome Maurice de Folleville à CarentanHippodrome de Saultchevreuil à Villedieu-les-PoêlesHippodrome d’AvranchesHippodrome de Bagnoles-de-l’OrneHippodrome de la Croix des Landes à DromfrontHippodrome de la Couperée à DozuléHippodrome des Grèves à GenêtsHippodrome de Longueville-Bréville à GranvilleHippodrome de la Madeleine à HiesvilleHippodrome de la Cale à JullouvilleHippodrome Jean-Gabin à Moulins-la-MarcheHippodrome de La Fontaine au SapHippodrome Les Pins à PortbailHippodrome de RânesHippodrome de la Dives à Saint-Pierre-sur-DivesHippodrome de ValognesHippodrome de la Bergerie au Pin-au-HarasHippodrome du Perche à Mortagne-au-PercheHippodrome de GraignesHippodrome des AndelysHippodrome d'EvreuxHippodrome de BernayHippodrome du NeubourgHippodrome de FranchevilleHippodrome de Saint-Aubin-lès-ElbeufHippodrome de DieppeHippodrome de BihorelHippodrome de Gournay-en-BrayHippodrome de Bacqueville-en-CauxHippodrome de Rouen-MauquenchyHippodrome de Bourigny + Pôle hippique de Saint-Lô













Comment participer modifier

Il existe de nombreux moyens pour aider à améliorer Wikipédia :


  • Remarques :
  1. Si vous créez ou remaniez fortement un article, inscrivez-le dans la liste « Nouveaux articles » avec la mention de la date et retirez l'article le plus ancien ;
  2. Cette page est conçue comme étant un point d'entrée pour accéder aux articles de la série. Il faut essayer de réduire au maximum les liens en rouge.


Utilisateurs modifier
  • ... et tous les participants à l'encyclopédie Wikipédia
Pour laisser un message, cliquez ici.
Le Mont Saint-Michel, 100% normand, au soleil couchant.

Notes et références[modifier le code]