Carentan-les-Marais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Carentan-les-Marais
Église Saint-Hilaire de Brucheville (2).JPG Détails des arcades de la place de la République.jpg Porte à flots des Veys (6).jpg
Carentan 001.jpg
FranceNormandieAngovilleAuPlainEglise.jpg Église Saint-Gilles d'Houesville (2).JPG Dead Man's Corner Museum.jpg
De haut en bas, de gauche à droite : l'église Saint-Hilaire de Brucheville, les arcades, la porte à flots des Veys ; le port de Carentan ; l’église Saint-Côme-et-Saint-Damien d'Angoville-au-Plain, l'église Saint-Gilles de Houesville, Dead Man's Corner à Saint-Côme-du-Mont.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Intercommunalité Communauté de communes de la Baie du Cotentin
(siège)
Maire
Mandat
Jean-Pierre Lhonneur
2020-2026
Code postal 50500, 50480 et 50620
Code commune 50099
Démographie
Population
municipale
10 052 hab. (2019)
Densité 75 hab./km2
Population
agglomération
11 470 hab. (2016)
Géographie
Coordonnées 49° 18′ 12″ nord, 1° 14′ 54″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 38 m
Superficie 133,29 km2
Type Commune urbaine et littorale
Unité urbaine Carentan-les-Marais
(ville isolée)
Aire d'attraction Carentan-les-Marais
(commune-centre)
Élections
Départementales Canton de Carentan (bureau centralisateur),
canton de Pont-Hébert
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Carentan-les-Marais
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Carentan-les-Marais
Géolocalisation sur la carte : Manche
Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Carentan-les-Marais
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Carentan-les-Marais
Liens
Site web carentanlesmarais.fr

Carentan-les-Marais[1], Carentan les Marais jusqu'en 2019 [2], est une commune française située dans le département de la Manche en région Normandie, peuplée de 10 052 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Carentan-les-Marais est située au milieu de vastes marais assainis et transformés en riches prairies, au confluent de la Taute et de la Douve. La capitale des Marais, aux portes de la péninsule du Cotentin et de la baie des Veys, est au cœur du parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

Représentations cartographiques de la commune
Carte OpenStreetMap
Carte topographique

Géologie[modifier | modifier le code]

Le Trias, richement présent en Alsace et en Lorraine, n'affleure que dans la région de Carentan dans le grand nord-ouest de la France. Dans la région de Carentan, on rencontre Semionotus normanniae, de la classe des Actinopterygii, rapporté au Trias supérieur[3].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat océanique franc », selon la typologie des climats de la France qui compte alors huit grands types de climats en métropole[5]. En 2020, la commune ressort du type « climat océanique » dans la classification établie par Météo-France, qui ne compte désormais, en première approche, que cinq grands types de climats en métropole. Ce type de climat se traduit par des températures douces et une pluviométrie relativement abondante (en liaison avec les perturbations venant de l'Atlantique), répartie tout au long de l'année avec un léger maximum d'octobre à février[6].

Les paramètres climatiques qui ont permis d’établir la typologie de 2010 comportent six variables pour les températures et huit pour les précipitations, dont les valeurs correspondent à la normale 1971-2000[Note 2]. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l'encadré ci-après.

Paramètres climatiques communaux sur la période 1971-2000[5]

  • Moyenne annuelle de température : 11,3 °C
  • Nombre de jours avec une température inférieure à −5 °C : 0,9 j
  • Nombre de jours avec une température supérieure à 30 °C : 0,5 j
  • Amplitude thermique annuelle[Note 3] : 10,7 °C
  • Cumuls annuels de précipitation[Note 4] : 716 mm
  • Nombre de jours de précipitation en janvier : 13,1 j
  • Nombre de jours de précipitation en juillet : 7,2 j

Avec le changement climatique, ces variables ont évolué. Une étude réalisée en 2014 par la Direction générale de l'Énergie et du Climat[9] complétée par des études régionales[10] prévoit en effet que la température moyenne devrait croître et la pluviométrie moyenne baisser, avec toutefois de fortes variations régionales. Ces changements peuvent être constatés sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Ste Marie du Mont », sur la commune de Sainte-Marie-du-Mont, mise en service en 1997[11] et qui se trouve à 8 km à vol d'oiseau[12],[Note 5], où la température moyenne annuelle est de 11,4 °C et la hauteur de précipitations de 913,5 mm pour la période 1981-2010[13]. Sur la station météorologique historique la plus proche[Note 6], « Cherbourg – Maupertus », sur la commune de Cherbourg-en-Cotentin, mise en service en 1935 et à 46 km[14], la température moyenne annuelle évolue de 10,4 °C pour la période 1971-2000[15] à 10,7 °C pour 1981-2010[16], puis à 11,1 °C pour 1991-2020[17].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Carentan-les-Marais est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 7],[18],[19],[20]. Elle appartient à l'unité urbaine de Carentan-les-Marais, une unité urbaine monocommunale[21] de 10 118 habitants en 2017, constituant une ville isolée[22],[23].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Carentan-les-Marais, dont elle est la commune-centre[Note 8]. Cette aire, qui regroupe 13 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[24],[25].

La commune, bordée par l'estuaire de la Vire[26], est également une commune littorale au sens de la loi du , dite loi littoral[27]. Des dispositions spécifiques d’urbanisme s’y appliquent dès lors afin de préserver les espaces naturels, les sites, les paysages et l’équilibre écologique du littoral, comme par exemple le principe d'inconstructibilité, en dehors des espaces urbanisés, sur la bande littorale des 100 mètres, ou plus si le plan local d’urbanisme le prévoit[28],[29].

Transports[modifier | modifier le code]

La gare.

Mobilités actives[modifier | modifier le code]

En matière de mobilités actives, la commune est traversée par la véloroute de l'Europe centrale[30], qui propose une boucle de découverte de la presqu'île du Cotentin.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

La ville est dotée d'une gare ferroviaire sur la ligne Paris - Cherbourg. Elle est desservie par le transport en commun départemental par bus (Manéo) via la ligne 001 Cherbourg-en-Cotentin - Valognes - Carentan - Saint-Lô.

Voies fluviales et maritimes[modifier | modifier le code]

Le port est relié à la baie des Veys par un canal empruntant un pont-canal en dessous duquel passe la RN 13.

Route[modifier | modifier le code]

La ville est traversée par les RN 13 et RN 174. La RN 13 au nord et la RN 174 constituent la route européenne 3.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Carentan-les-Marais reprend le toponyme de Carentan avec comme suffixe les-Marais en lien avec le marais de Carentan.

Au cours des extensions de la commune nouvelle, le toponyme prend ou pas des tirets selon les arrêtés préfectoraux de création.

  • le premier arrêté no 2015-71 NB du 23 décembre 2015 : Carentan les Marais
  • le deuxième arrêté no 16-76 du 22 juillet 2016 : Carentan les Marais
  • le troisième arrêté 2018-04-CM du 06 décembre 2018 : Carentan-les-Marais

En 2017, le site officiel de la ville et la communauté de communes respecte le toponyme officiel mais les médias[Lesquels ?] et des sites de l’État[Lesquels ?] respectent plutôt l'usage de commission nationale de toponymie[31].

Histoire[modifier | modifier le code]

Carentan les Marais en 2016.

La commune est créée le par un arrêté préfectoral du [32], par la fusion de quatre communes, sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du de réforme des collectivités territoriales. Les communes d'Angoville-au-Plain, Carentan, Houesville et Saint-Côme-du-Mont deviennent des communes déléguées et Carentan est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Le projet a été validé par les différents conseils municipaux le [33].

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Carentan
(siège)
50099 CC de la Baie du Cotentin 15,66 5 853 (2018) 374


Houesville 50249 CC de la Baie du Cotentin 5,38 285 (2019) 53
Saint-Côme-du-Mont 50458 CC de la Baie du Cotentin 12,91 501 (2018) 39
Angoville-au-Plain 50010 CC de la Baie du Cotentin 5,68 100 (2019) 18
Carentan les Marais en 2017.

Le 12 février 2016, le conseil municipal de Brévands vote à l’unanimité le regroupement avec la commune nouvelle[34]. Les maires des communes des Veys et de Saint-Pellerin votent ensuite le regroupement respectivement le 10 mai et le 23 mai[35]. Le , les communes de Brévands, de Carentan les Marais, des Veys et de Saint-Pellerin fusionnent pour former la commune nouvelle de Carentan les Marais par un arrêté préfectoral du [36].

Les communes de Brévands, des Veys et de Saint-Pellerin deviennent des communes déléguées le .


Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Carentan
(siège)
50099 CC de la Baie du Cotentin 15,66 5 853 (2018) 374


Houesville 50249 CC de la Baie du Cotentin 5,38 285 (2019) 53
Saint-Côme-du-Mont 50458 CC de la Baie du Cotentin 12,91 501 (2018) 39
Angoville-au-Plain 50010 CC de la Baie du Cotentin 5,68 100 (2019) 18
Brévands 50080 CC de la Baie du Cotentin 13,87 301 (2018) 22
Les Veys 50631 CC de la Baie du Cotentin 14,88 441 (2018) 30
Saint-Pellerin 50534 CC de la Baie du Cotentin 4,37 361 (2018) 83
Carte de Carentan-les-Marais (2019).

Le 12 puis le 13 septembre 2017, les conseils municipaux de Catz et Saint-Hilaire-Petitville décide de rejoindre la commune nouvelle au 1er janvier 2019[37]. En juin 2018, trois autres communes rejoignent le projet[38] avec au sud, Montmartin-en-Graignes et au nord Vierville et Brucheville ; ces deux dernières avaient constitué dès 2015 un projet de commune nouvelle avec Sainte-Marie-du-Mont mais qui avait échoué en remettant en cause le nom proposé de Montmerville[39]. Le 1er janvier 2019, les communes de Brucheville, Carentan-les-Marais, Catz, Montmartin-en-Graignes, Saint-Hilaire-Petitville et Vierville fusionnent pour former la nouvelle commune nouvelle de Carentan-les-Marais par un arrêté préfectoral du 6 décembre 2018[40]. Cela porte le nombre de communes déléguées à douze.


Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Carentan
(siège)
50099 CC de la Baie du Cotentin 15,66 5 853 (2018) 374


Houesville 50249 CC de la Baie du Cotentin 5,38 285 (2019) 53
Saint-Côme-du-Mont 50458 CC de la Baie du Cotentin 12,91 501 (2018) 39
Angoville-au-Plain 50010 CC de la Baie du Cotentin 5,68 100 (2019) 18
Brévands 50080 CC de la Baie du Cotentin 13,87 301 (2018) 22
Les Veys 50631 CC de la Baie du Cotentin 14,88 441 (2018) 30
Saint-Pellerin 50534 CC de la Baie du Cotentin 4,37 361 (2018) 83
Brucheville 50089 CC de la Baie du Cotentin 13,33 138 (2019) 10
Catz 50107 CC de la Baie du Cotentin 2,78 111 (2018) 40
Montmartin-en-Graignes 50348 CC de la Baie du Cotentin 30,34 604 (2018) 20
Saint-Hilaire-Petitville 50485 CC de la Baie du Cotentin 9,99 1 354 (2018) 136
Vierville 50636 CC de la Baie du Cotentin 4,10 30 (2019) 7,3

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie de Carentan-les-Marais

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2016[41] En cours Jean-Pierre Lhonneur[42] LR Responsable recherche et développement, ancien maire de Carentan

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2019, la commune comptait 10 052 habitants[Note 9].

Évolution de la population  [ modifier ]
2016 2019
7 88010 052
(Sources : Insee à partir de 2014[43].)

Économie[modifier | modifier le code]

La commune déléguée de Carentan héberge depuis 2014 une unité de méthanisation développée par Methaneo, qui collecte des déchets agricoles et agro-industriels pour produire du biométhane injecté sur le réseau de gaz local[44].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Musées[modifier | modifier le code]

  • Musée du Carrefour de l'Homme Mort (Dead Man's Corner Museum). Ce centre historique des parachutistes du jour-J est situé au carrefour de la route de Carentan à Saint-Côme-du-Mont, dans la maison même où se trouvait le QG puis l'infirmerie des parachutistes allemands. Cet édifice historique regroupe une collection d'uniformes et de matériels utilisés par les parachutistes américains de la 101e division aéroportée et par les parachutistes allemands du 6e régiment.
  • D-Day Experience : simulateur de vol C-47, recréant la traversée historique du .
  • Maison du parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin, ferme de 1952 avec une extension réalisée en 2008-2009 selon les recommandations de Haute qualité environnementale.

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2019, légale en 2022.
  2. Les normales servent à représenter le climat. Elles sont calculées sur 30 ans et mises à jour toutes les décennies. Après les normales 1971-2000, les normales pour la période 1981-2010 ont été définies et, depuis 2021, ce sont les normales 1991-2020 qui font référence en Europe et dans le monde[7].
  3. L'amplitude thermique annuelle mesure la différence entre la température moyenne de juillet et celle de janvier. Cette variable est généralement reconnue comme critère de discrimination entre climats océaniques et continentaux.
  4. Une précipitation, en météorologie, est un ensemble organisé de particules d'eau liquide ou solide tombant en chute libre au sein de l'atmosphère. La quantité de précipitation atteignant une portion de surface terrestre donnée en un intervalle de temps donné est évaluée par la hauteur de précipitation, que mesurent les pluviomètres[8].
  5. La distance est calculée à vol d'oiseau entre la station météorologique proprement dite et le chef-lieu de commune.
  6. Par station météorologique historique, il convient d'entendre la station météorologique qui a été mise en service avant 1970 et qui est la plus proche de la commune. Les données s'étendent ainsi au minimum sur trois périodes de trente ans (1971-2000, 1981-2010 et 1991-2020).
  7. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  8. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  9. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté préfectoral portant création de la commune nouvelle de Carentan-les-Marais au 1er janvier 2019.
  2. voir section.
  3. Jean-Claude Fischer, Guide des fossiles de France et des régions limitrophes, Éditions Dunod, 3e édition, 2016, (ISBN 978-2-10-075014-6), imprimé en France.
  4. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée ».
  5. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI https://doi.org/10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le ).
  6. « Le climat en France métropolitaine », sur http://www.meteofrance.fr/, (consulté le ).
  7. 2021 : de nouvelles normales pour qualifier le climat en France, Météo-France, 14 janvier 2021.
  8. Glossaire – Précipitation, Météo-France
  9. « Le climat de la France au XXIe siècle - Volume 4 - Scénarios régionalisés : édition 2014 pour la métropole et les régions d’outre-mer », sur https://www.ecologie.gouv.fr/ (consulté le ).
  10. [PDF]« Observatoire régional sur l'agriculture et le changement climatique (Oracle) - Normandie », sur normandie.chambres-agriculture.fr, (consulté le )
  11. « Station Météo-France Ste Marie du Mont - métadonnées », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  12. « Orthodromie entre Carentan-les-Marais et Sainte-Marie-du-Mont », sur fr.distance.to (consulté le ).
  13. « Station Météo-France Ste Marie du Mont - fiche climatologique - statistiques 1981-2010 et records », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  14. « Orthodromie entre Carentan-les-Marais et Cherbourg-en-Cotentin », sur fr.distance.to (consulté le ).
  15. « Station météorologique de Cherbourg – Maupertus - Normales pour la période 1971-2000 », sur https://www.infoclimat.fr/ (consulté le )
  16. « Station météorologique de Cherbourg – Maupertus - Normales pour la période 1981-2010 », sur https://www.infoclimat.fr/ (consulté le ).
  17. « Station météorologique de Cherbourg – Maupertus - Normales pour la période 1991-2020 », sur https://www.infoclimat.fr/ (consulté le ).
  18. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  19. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  20. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  21. « Unité urbaine 2020 de Carentan-les-Marais », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  22. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  23. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  24. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  25. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  26. « Géoportail », sur www.geoportail.gouv.fr (consulté le ).
  27. « Les communes soumises à la loi littoral. », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr, (consulté le ).
  28. « La loi littoral », sur www.collectivites-locales.gouv.fr (consulté le ).
  29. « Loi relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral. », sur www.cohesion-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  30. (en) « Central Europe Route »
  31. Jonction de mots d’un toponyme par des traits d’union.
  32. « Recueil des actes administratifs de décembre 2015 », sur le site de la préfecture de la Manche (consulté le ).
  33. Commune nouvelle. La fusion à Carentan et le nom votés au conseil.
  34. Le conseil de Brévands vote à l’unanimité pour Carentan-les-Marais
  35. La Presqu’île rejoint la commune nouvelle de Carentan-les-Marais.
  36. « Recueil des actes administratifs de juillet 2016 », sur le site de la préfecture de la Manche (consulté le ).
  37. Saint-Hilaire-Petitville rejoindra la commune nouvelle de Carentan-les-Marais le 1er janvier 2019.
  38. Trois communes rejoignent Carentan-les-Marais.
  39. Montmerville. Sainte-Marie-du-Mont et Vierville refusent le nom.
  40. « Recueil des actes administratifs spécial 85 », sur manche.gouv.fr, (consulté le ).
  41. « Carentan-les-Marais : Jean-Pierre Lhonneur élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le ).
  42. Réélection 2020 : « Carentan. Carentan-les-Marais : Jean-Pierre Lhonneur réélu », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le ).
  43. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  44. Guillaume Le Du, « Carentan va aussi se chauffer au biogaz », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  45. « Église Notre-Dame », notice no PA00110352, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  46. « Église et le cimetière qui l'entoure », notice no PA00110564, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  47. « Église », notice no PA00110342, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  48. « Église Saint-Hilaire », notice no PA00110349, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  49. « Le guide des plages du jour J - Les plages du débarquement en Normandie, angoville au plain » (consulté le ).
  50. « Tumulus néolithique dit La Butte contenant des dolmens », notice no PA00110641, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  51. « Maisons », notice no PA00110355, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  52. « Maison », notice no PA00110356, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  53. « Maison », notice no PA00110354, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  54. « Ancienne loge maçonnique », notice no PA00110353, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  55. « Hôtel Hervieu de Pontlouis », notice no PA00110655, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  56. « Manoir de Rampan », notice no PA00135512, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  57. « Manoir de Haubourg », notice no PA00110565, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  58. « Ouest-france.fr - Une exposition retrace la mémoire du créateur du jardin - Saint-Côme-du-Mont » (consulté le ).
  59. « Château du Bel Esnault », notice no PA50000072, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  60. « Château de Vierville », notice no PA50000007, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  61. « Ancien corps de garde », notice no PA00110676, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  62. « Manoir de Cantepie », notice no PA00110640, base Mérimée, ministère français de la Culture.