Port-Jérôme-sur-Seine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Port-Jérôme-sur-Seine
Logo de Port-Jérôme-sur-Seine
Logo de Port-Jérôme-sur-Seine
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Arrondissement du Havre
Canton Notre-Dame-de-Gravenchon
Intercommunalité Communauté d'agglomération Caux vallée de Seine
Maire
Mandat
Virginie Carolo
2016-2020
Code postal 76170, 76330
Code commune 76476
Démographie
Population
municipale
9 704 hab. (2014)
Densité 318 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 29′ 24″ nord, 0° 34′ 19″ est
Altitude Min. 0 m – Max. 154 m
Superficie 30,5 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Port-Jérôme-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Port-Jérôme-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Port-Jérôme-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Port-Jérôme-sur-Seine
Liens
Site web pj2s.fr

Port-Jérôme-sur-Seine est une commune nouvelle française située dans le département de Seine-Maritime en région Normandie, créée le .

Elle est née de la fusion des quatre communes Auberville-la-Campagne, Notre-Dame-de-Gravenchon, Touffreville-la-Cable et Triquerville qui ont alors pris le statut de commune déléguée.

Port-Jérôme-sur-Seine est le centre économique de la communauté d'agglomération Caux vallée de Seine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située à 40 km du Havre, en bord de Seine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant l’année 2015 et à la demande[pourquoi ?] de la commune riveraine de Triquerville, Notre-Dame-de-Gravenchon a mené les démarches visant à créer une commune nouvelle, selon les modalités récemment permises par la Loi Pélissard de [réf. nécessaire], afin de bénéficier d'une incitation financière de l'Etat, qui leur permet soit d'éviter une forte augmentation des impôts, soit de devoir supprimer des services aux habitants[1],[2].

Port-Jérôme-sur-Seine est créée le à la suite d'un arrêté préfectoral du [3] à la demande des quatre conseils municipaux des communes d’Auberville-la-Campagne, Notre-Dame-de-Gravenchon, Touffreville-la-Cable et Triquerville.

La dénomination de Port-Jérôme-sur-Seine sera retenue après une consultation de la population[4],[5],[6],[7].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement du Havre au sein du département de la Seine-Maritime. C'est l'une des communes de la communauté d'agglomération Caux vallée de Seine.

Rattachements électoraux[modifier | modifier le code]

Bureau centralisateur du canton de Notre-Dame-de-Gravenchon, Port-Jérôme-sur-Seine fait partie de la cinquième circonscription de la Seine-Maritime.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Jusqu'aux élections municipales de 2020, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de l'ensemble des conseillers municipaux des quatre communes fondatrices[3]. Il est présidé par un maire élu début 2016. Les maires des communes fondatrices deviennent maires délégués de chacune des communes déléguées :

Virginie Carolo, ancienne maire de la commune de Notre-Dame-de-Gravenchon, a été élue maire de Port-Jérôme-sur-Seine à l’issue de la première réunion du conseil municipal de la commune nouvelle qui s'est tenu le [8].

Unies par l’appartenance à un bassin de vie commun, les communes fondatrices conservent leur existence en tant que communes déléguées[3]. Elles conservent aussi certaines spécificités pour des questions de proximité (lien avec les associations, gestion des questions scolaires…). Pour autant, depuis le , seule Port-Jérôme-sur-Seine constitue une collectivité territoriale[8],[3].


Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Notre-Dame-de-Gravenchon
(siège)
76476 CC Caux Vallée de Seine 18,74 8 138 (2013) 434
Auberville-la-Campagne 76031 CC Caux Vallée de Seine 4,78 654 (2013) 137
Touffreville-la-Cable 76701 CC Caux Vallée de Seine 3,97 400 (2013) 101
Triquerville 76713 CC Caux Vallée de Seine 3,01 364 (2013) 121

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
3 janvier 2016[8] en cours
(au 6 janvier 2017[9])
Virginie Carolo   Maire de Notre-Dame-de-Gravenchon (2014 → 2015)

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 2014. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2018[11],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 9 704 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
2014
9 704
Population municipale [13].
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999 puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Poumon économique de Caux Vallée de Seine, agglomération de la Seine-Maritime, la commune nouvelle de Port-Jérôme-sur-Seine, est un territoire qui mêle l’urbain et le rural et une activité industrielle (plusieurs établissements classés SEVESO).

En 1928, le gouvernement impose le raffinage du brut en France. Le Havre apparaît alors comme le port le plus direct pour l’importer d’Amérique mais c’est une zone située à proximité de Notre-Dame-de-Gravenchon qui accueillera les installations industrielles de raffinage. La 1re usine démarre fin 1932 : c’est ainsi qu’avec la construction des infrastructures (écoles, habitations, équipements sportifs…) destinées à accueillir les employés du site, le village rural de 500 âmes se mue, en l’espace de quelques années, en la « cité du pétrole » comme on la surnomme alors.

Depuis, Notre-Dame-de-Gravenchon n’a cessé de se développer, à l’image de la zone industrielle de la Raffinerie de Port-Jérôme-Gravenchon. Celle-ci occupe aujourd’hui 1 900 hectares et s’étend sur 4 communes (dont 800 hectares sur Gravenchon). Les industries de la zone assurent la fabrication annuelle de plus de 15 millions de tonnes de produits pétroliers et chimiques.

La zone est à l’origine de 2 500 emplois directs et de plusieurs milliers d’emplois indirects et induits. Notre-Dame-de-Gravenchon attire donc quotidiennement un grand nombre de salariés d’une provenance diverse, bien au-delà du territoire de la communauté d'agglomération Caux vallée de Seine.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Touffreville-la-Cable et Triquerville, communes déléguées de Port-Jérôme-sur-Seine, font partie du Parc naturel régional des Boucles de la Seine normande.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Arnaud Rouxel, « Gravenchon et trois villages lèvent le voile sur les objectifs de leur projet de fusion : Avant le vote sur leur projet de regroupement, les maires de Gravenchon, Triquerville, Touffreville-la-Cable et Auberville-la-Campagne lèvent le voile sur leur philosophie et leurs objectifs. », Paris Normandie,‎ (lire en ligne).
  2. Sandra Beaufils, « Commune nouvelle en Seine-Maritime. Gravenchon, Auberville, Touffreville et Triquerville y travaillent », Normandie 76 hebdo,‎ (lire en ligne).
  3. a, b, c et d « Arrêté préfectoral du portant création de la commune nouvelle de Port-Jérôme-sur-Seine », Recueil des actes administratifs de Seine-Maritime, no 76-2015-122,‎ , p. 194-197 (lire en ligne [PDF]).
  4. O. G., « Caux Vallée de Seine : la commune nouvelle s’appellera Port-Jérôme-sur-Seine, si elle est actée : Les quatre communes de Gravenchon, Auberville-la-Campagne, Touffreville-la-Cable et Triquerville ont choisi le nom de leur commune nouvelle... si elle est actée », Paris Normandie,‎ (lire en ligne).
  5. Solène Bertrand, « Notre-Dame-de-Gravenchon intègre Port-Jérôme-sur-Seine : Notre-Dame-de-Gravenchon, en Seine-Maritime, devrait fusionner avec trois communes, en 2016. La commune nouvelle devrait être baptisée Port-Jérôme-sur-Seine. Explications », Normandie 76 hebdo,‎ (lire en ligne).
  6. « Une nouvelle commune est née : Port-Jérôme-sur-Seine : Les quatre conseils municipaux de Notre-Dame-de-Gravenchon, Auberville-la-Campage, Touffreville-la-Cable et Triquerville ont voté lundi soir leur fusion en une commune nouvelle », Paris Normandie,‎ (lire en ligne).
  7. « Port-Jérôme-sur-Seine : la nouvelle donne : Commune nouvelle. Si le préfet donne son assentiment à la commune nouvelle de Port-Jérôme-sur-Seine, quels seront les changements au quotidien pour les habitants ? », Paris Normandie,‎ (lire en ligne).
  8. a, b et c Arnaud Rouxel, « Virginie Carolo, élue maire de la commune nouvelle de Port-Jérôme-sur-Seine, dresse sa feuille de route devant les élus », sur le site du quotidien Paris-Normandie, (consulté le 25 juillet 2017).
  9. A. G, « La bonne résolution 2017 de Virginie Carolo », sur le site du quotidien Le Courrier Cauchois, (consulté le 25 juillet 2017).
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2009 .
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années [ 2012]